Pipeline QuébecBillet qui reprend un excellent commentaire fait par Bernard.

Depuis 2004, au Canada, les fuites de pétrole provenant d’un pipeline ont provoqué seulement 1 évacuation; 250 personnes à Burnaby en 2007 (un déversement de 1 500 barils causé par des travaux routiers).

Toujours au niveau des fuites de pétrole depuis 2004, celles-ci sont responsables d’avoir fait 1 blessé grave (2006), on ne dénombre aucune mortalité.

Seulement, 1,6% des fuites de pétrole ont causé des dommages environnementaux et/ou à la propriété et seulement 0,2% des déversements de pétrole ont affecté un plan d’eau.

En 2014 au Québec, il y a eu 1 573 blessés graves sur les routes du Québec et 336 décès…

Vu autrement : depuis 2004, il y a eu moins de personnes évacuées pour des fuites de pétrole des pipelines dans tout le Canada, qu’il y a eu de décès sur les routes du Québec en 2014.

Malgré les blessés et les décès, on n’a pas interdit la construction de route au Québec, alors pourquoi devrait-on interdire la construction de pipeline, pourtant beaucoup plus sécuritaires que les routes ?

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Données sur les événements de pipeline à partir de janvier 2004