ENFIN!!!!!

Il y a deux semaines, les médias ont fait une grosse histoire avec le bilan catastrophique de l’emploi en juin, une perte de 33 300 emplois dont 33 700 à temps partiel (il y avait eu la création de 400 emplois à temps plein).  Dans les médias de PKP, on a déclaré haut et fort que c’était le pire mois depuis dix ans, rien de moins.

S’il est vrai qu’il faut se préoccuper de cette baisse soudaine de l’emploi, cette histoire nous rappelle que chez les journaleux, la mémoire est une faculté qui oublie…

En juin,  le PLQ a perdu 33 700 emplois à temps partiel.  Par contre, en juillet 2013, le PQ avait perdu 32 900 emplois à temps plein !  Désolé, mais la saignée de l’emploi à temps plein des péquistes me semble plus catastrophique que la saignée des emplois à temps partiel des libéraux.

D’ailleurs, depuis 2005, quand on fait le top 10 des mois avec les plus grosses pertes d’emplois à temps plein, 4 des 10 positions au classement sont occupées par des mois où Pauline Marois était la première ministre !  Considérant que le PQ a été au pouvoir seulement pendant 18 mois durant une période de prospérité économique pour le Canada, c’est un bilan désastreux !

Et pendant ce temps, quand on fait le top 10 des mois avec les plus gros gains d’emplois à temps plein, 2 des 10 positions sont occupées par des mois où Phillipe Couillard était le premier ministre.  Pas mal pour un gouvernement qui vient à peine d’être élu et qui a dû composer avec une économie en lambeau !

P.S. Vous savez ce qui est drôle avec les chiffres sur l’emploi ? Si on utilise la méthode de calcul que Marceau utilisait quand il était ministre des Finances, pour le mois de juin, au lieu d’avoir une perte de 33 300 emplois on arrive plutôt à la conclusion qu’il s’est créé 39 567 emplois.  Étrangement, le PQ semble avoir mis sa méthode de calcul de côté.

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0087