Dans chaque budget, le ministre des finances fait des prévisions de revenus et de dépenses, la justesse de ces prédictions nous permet d’apprécier la compétence ou l’incompétence d’un ministre des finances…

Avec la publication, la semaine dernière, du rapport mensuel des opérations financières du Québec pour l’année financière 2014-2015, on peut évaluer le travail du ministre Carlos Leitão…  Mais avant d’aller au ministre Leitão, analysons le travail de Nicolas Marceau pour son dernier budget, cela nous permettra de le comparer à son successeur:

Budget Québec

Le PQ s’est complètement planté dans ses prévisions de revenus autonomes et dans ses dépenses de programmes.  En fait, les péquistes ont dépensé 2 fois plus d’argent que ce qui était prévu dans les dépenses de programme !

Je résume le bilan du ministre Marceau: le gouvernement est moins riche que prévu, il dépense plus que prévu et il a pu éviter la catastrophe en recevant plus d’argent que prévu de Stephen Harper. Un bilan honteux pour un gouvernement qui se veut indépendantiste.

Est-ce que Carlos Leitão a mieux fait ?

Budget Québec

Tout comme Nicolas Marceau, Carlos Leitão a surestimé les revenus du gouvernent.  Par contre, le libéral s’est moins planté, une différence de 36% contre 68% pour le péquiste.  Au niveau des dépenses de programmes, Leitão est arrivé directement sur sa cible, tout le contraire de Marceau qui lui a défoncé le budget en dépensant 2 fois plus que ce qui était prévu !

Bref, dans un duel opposant les deux ministres des Finances, sans être parfait, Carlos Leitão obtient une victoire facile sur Nicolas Marceau.

Autre élément intéressant et important: la cible originale des dépenses du gouvernement péquiste était de 1,8%, c’est exactement la même cible que se sont donnée les libéraux.  On réalise donc que les péquistes font preuve d’une arrogance et/ou  d’une stupidité digne d’un prix Nobel quand ils accusent les libéraux de vouloir démolir le Québec avec leur austérité puisque leur gouvernement voulait faire exactement la même chose !  La seule différence: les libéraux ont été assez compétents pour atteindre leur cible…  Au fond, il est peut-être là le problème, les péquistes sont peut-être jaloux d’avoir vu les libéraux réussis là où ils ont échoué…

Sources:
Ministère des finances du Québec
Budgets 2013-2014 et 2014-2015
Rapport mensuel des opérations financières