Le Figaro

Un boulanger poursuivi en justice pour être ouvert 7 jours sur 7
Le Figaro

Le site internet de la boulangerie de Stéphane Cazenave l’annonce fièrement: il a reçu le prix de la meilleure baguette tradition de France en 2014, récompense suprême d’années de travail et de savoir-faire. Des baguettes qu’il vend sept jours sur sept dans sa boutique ouverte il y a trois ans à Saint-Paul-lès-Dax, dans les Landes. Ses 22 salariés bénéficient bien de leurs deux jours de repos hebdomadaires, mais le boulanger a reçu une convocation devant le tribunal.

Un arrêté préfectoral datant du 25 mars 1999 impose en effet aux boulangeries du département des Landes de fermer au public au moins un jour par semaine.

Devant les caméras de France 3, Stéphane Cazenave admet être «très en colère», et a l’impression d’être «pris comme un petit voyou». «Je demande juste à travailler. Je pense que travailler n’est pas un délit en France». Selon lui, le jour de fermeture qui lui est imposé pourrait lui coûter autour de 250.000 euros, et l’obligerait à se séparer de plusieurs salariés.

Normalement quand la gauche veut punir le travail elle préfère des moyens subtils comme l’impôt sur le revenu. Par contre, il lui arrive d’être plus directe…