Racaille

Voici ce qu’on pouvait lire dans La Presse le 20 octobre 2008:

La Presse
Malgré la crise, Charest promet un déficit zéro

Les mauvaises nouvelles économiques s’accumulent, mais le gouvernement du Québec s’accroche à un budget équilibré au printemps prochain.

À son arrivée à la conférence spéciale des provinces pour discuter de la crise financière ce matin, Jean Charest a soutenu qu’il n’était pas question pour le Québec de retourner en déficit.Un déficit, «on n’en est pas là du tout» de répliquer M. Charest. «Du côté québécois, on a planifié, on a fait des réserves, on a tout fait pour assurer l’équilibre budgétaire. C’est au Québec qu’on a le mieux contrôlé la croissance des dépenses», a soutenu le premier ministre.

C’était en octobre 2008, il y a presque 7 ans !

Depuis le gouvernement a reporté une première fois, en 2009, l’atteinte du déficit zéro de 4 ans, puis une seconde fois de 2 ans en 2013.  Bref, on a déjà repoussé l’atteinte de l’équilibre budgétaire de 6 ans et malgré tout, la bonne gogauche syndicale demande que le gouvernement repousse encore une fois ce passage obligatoire pour nos finances publiques !

Pour vous donner une idée de la procrastination du gouvernement en matière budgétaire, la dernière fois que le Québec a eu un budget équilibré l’ADQ existait encore et Mario Dumont était le chef de l’opposition officielle…  Ça fait longtemps.  Et on connaît déjà la chanson, si le gouvernement cède et repousse encore le déficit zéro, quand nous arriverons à la nouvelle date butoir, les groupes de pression vont une fois de plus demander une extension et jamais on n’équilibrera le budget…  Le Québec a déjà repoussé de 6 ans le déficit zéro, assez c’est assez…