Antagoniste.net » Résultats de recherche » mazout

Antagoniste


14 mars 2013

Le déclin tranquille (XVIII): les énergies vertes Canada En Chiffres Environnement Québec

Voici une série de billets qui sera consacrée au déclin économique du Québec. Toutes les semaines, deux indicateurs économiques seront juxtaposés, histoire de voir dans quelle direction le Québec évolue…

Voici le poids relatif du Québec dans la fédération canadienne en ce qui a trait à l’utilisation du mazout lourd et à la population totale:

Déclin Tranquille

En 2009 (dernières statistiques disponibles), bien que la population québécoise ne représentait que 23,2% de la population canadienne, 36,1% de tout le mazout lourd utilisé au Canada était brûlé au Québec !  Il y a bien eu une embellie significative au milieu des années 80, mais tous ces gains ont été effacés à partir des années 90.  La proportion de mazout lourd utilisé au Québec a toujours été supérieure à notre poids démographique.

Voici le poids relatif du Québec dans la fédération canadienne en ce qui a trait à l’utilisation du gaz naturel et à la population totale:

Déclin Tranquille

En 2009 (dernières statistiques disponibles), bien que la population québécoise ne représentait que 23,2% de la population canadienne, 8,3% de tout le gaz naturel utilisé au Canada était brûlé au Québec ! Il y a bien eu une légère embellie à la fin des années 80, mais c’est le calme plat depuis. La proportion de gaz naturel utilisé au Québec a toujours été inférieure à notre poids démographique.

Le mazout lourd est un déchet du raffinage pétrolier, est l’un des combustibles fossiles les plus polluants, à l’opposé du spectre, on retrouve le gaz naturel, l’un des combustibles fossiles le plus propres…

On parle souvent des conséquences « négatives » associées à l’exploitation du gaz de schiste, mais parle-t-on des conséquences associées au refus d’exploiter cette ressource ?

Car pour le moment, le Québec préfère importer de la cochonnerie plutôt que de produire localement une énergie propre.

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 128-0002 & 128-0009

À lire aussi:


6 juillet 2011

L’incohérence des écologistes Canada En Chiffres Environnement Québec

HypocritePour les écologistes, ils n’existent pas de plus grande menace que le réchauffement climatique.  À les entendre, ce fléau menace la survie de l’espèce humaine !

Pourtant…

On sait que le gaz naturel a contribué de manière très significative à réduire l’émission de gaz à effet de serre dans les ménages canadiens: moins 29% depuis 1990.  Donc, si les écologistes étaient sincères dans leur lutte au réchauffement climatique, ils devraient supporter massivement l’exploitation du gaz de shale (certains l’ont déjà fait).

Mais les écologistes s’opposent au développement de cette ressource parce que l’extraction du gaz de shale pourrait contaminer la nappe phréatique.  Il faut donc conclure que pour les écologistes, la plus grande menace n’est pas le réchauffement climatique, mais bien la salubrité de l’eau potable !  Il ne peut en être autrement puisque si l’on demande aux écologistes de choisir entre le réchauffement climatique et l’eau, ils préfèrent protéger l’eau.

Donc, si les écologistes étaient cohérents, ne devraient-ils pas exiger que tous les milliards gaspillés pour lutter contre un supposé réchauffement climatique soient redirigés vers un meilleur accès à l’eau potable pour les habitants de notre planète ?

En fait, la « ligne de parti » des écologistes est uniquement cohérente si l’on analyse leurs positions non pas en fonction de l’environnement, mais plutôt en fonction de leur haine du capitalisme et du développement économique.

Et j’en remets une couche avec quelques chiffres qui devraient rendre inconfortables les écologistes québécois:

Québec Mazout

Le Québec est le plus grand consommateur industriel de mazout lourd au Canada. Le mazout lourd, un déchet du raffinage pétrolier, est l’un des combustibles fossiles les plus polluants. Paradoxalement, le Québec consomme très peu de gaz naturel, le combustible fossile le plus propre.

Le « gros bon sens » voudrait qu’au Québec les écologistes favorisent l’exploitation du gaz de shale pour remplacer l’utilisation du mazout lourd.  Mais le » gros bon sens » et les écologiste c’est comme l’eau et l’huile…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 128-0009


9 décembre 2007

L’énergie du futur Économie En Chiffres Environnement

Comment produit-on notre électricité à l'échelle mondiale ? Voici l'évolution de la situation depuis 1980:

Électricité
Thermique: Charbon, Mazout/Pétrole, Gaz
Alternatif: Éolien, Géothermique, Solaire

En 2004, 24 000 américains sont morts à cause de la pollution générée par les centrales au charbon. Le nucléaire a fait 0 victimes.

Une famille de 4 utilisant l'énergie nucléaire durant toute leur vie produira tout juste assez de déchet pour remplir une tasse à café. La même famille utilisant de l'électricité produite à partir du charbon produira 68 tonnes de déchet.

À lire sur Wired: Former 'No Nukes' Protester: Stop Worrying and Love Nuclear Power

P.S.: Il est paradoxal de voir les partis d'opposition au Canada réclâmer l'application du protocole de Kyoto tout en dénonçant l'adhésion du Canada au Partenariat mondial pour l'énergie nucléaire.

Source:
EIA
International Electricity Generation


3 octobre 2007

Les éteignoirs écologistes Canada Économie En Chiffres Environnement Québec

Le Québec est le plus grand consommateur industriel de mazout lourd au Canada. Le mazout lourd, un déchet du raffinage pétrolier, est l'un des combustibles fossiles les plus polluants. Paradoxalement, le Québec consomme très peu de gaz naturel, le combustible fossile le plus propre.

Mazout Lourd Canada

Gaz Naturelle Canada

Pour vous donner une idée, le Québec représente 23,4% de la population canadienne et l'Ontario 38,8%.

Le gros bon sens voudrait qu'au Québec on incite les industries à délaisser le mazout lourd pour se convertir au gaz naturel. Cette semaine le gouvernement Charest a justement annoncé qu'il allait agir en ce sens.

Dans l'optique de cette conversion, les projets de ports méthaniers à Rabaska et Gros-Cacouna deviennent encore plus légitimes: ces projets vont permettre de remplacer une énergie sale par une énergie beaucoup plus propre.

Mais le gros bon sens semble être un truc qui fait cruellement défaut chez les environnementalistes. André Bélisle, porte-parole de la coalition Québec-Kyoto, a déclaré que le gouvernement devrait simplement interdire l'usage du mazout lourd tout en refusant la construction de terminaux méthaniers. Sans mazout ou gaz naturel comment les industries pourront fonctionner, André Bélisle n'en parle pas… On reconnaît bien là la mentalité des écologistes: s'opposer à tout. Dommage qu'on ne puisse convertir en énergie l'opposition des groupes environnementalistes, là on aurait les moyens de se passer du mazout et du gaz.

Sources:
Statistique Canada
Tableaux Cansim 128-0002 & 128-0009