Antagoniste


24 juin 2015

Le nationalisme, la doctrine de la soumission Coup de gueule En Citations Gauchistan Philosophie Québec

Hilaire Belloc

Hilaire Belloc (1870–1953), écrivain franco-britannique, à propos du nationalisme. Sans le savoir, il a décrit le Québec avec une précision remarquable…

« Nationalism has, among other evils, bred that of a powerful bureaucracy in each state: a rigid centralization, and a deplorable uniformity within each frontier exactly corresponding to the violent contrast between either side of that frontier.

The worship of the nation has been able to make men tolerate under its authority what they could never have tolerated from princes: a submission to rule, which, through sumptuary laws on food and drink, through conscription, through a cast-iron system of compulsory instruction for all on State-ordered lines, and through a State examination at the gate of every profession, has almost killed the citizen’s power to react upon that which controls him, and has almost destroyed that variety which is the mark of life. »


24 juin 2015

Phoque la St-Jean Coup de gueule En Images Gauchistan Québec

Nationalism

Arrêtez de faire semblant.

La St-Jean ce n’est pas la fête des Québécois, c’est la fête des péquistes. Le drapeau fleurdelisé ce n’est pas le drapeau des Québécois, c’est le drapeau des péquistes.

Si vous n’êtes pas péquiste, la St-Jean n’est pas votre fête et le fleurdelisé n’est pas votre drapeau.

Et vous savez quoi ? C’est très bien ainsi, moi je ne veux pas faire parti de la gang de péquistes !


24 juin 2015

La petitesse des nationaleux Coup de gueule Économie Europe Gauchistan Revue de presse

Bloomberg BusinessWeek

Barcelona’s Mayor to Tourists: Go Away
Bloomberg BusinessWeek

Barcelona boasts dazzling architecture, fabulous food, abundant sunshine, and a stylish, laid-back vibe. No wonder a record 7.6 million people are expected to visit Barcelona this year. It’s now the third most visited city in Europe, behind London and Paris, and ranks No. 12 worldwide, according to the MasterCard Global Destination Cities Index released on June 3.

Barcelona Mayor-elect Ada Colau Ballano doesn’t think this is good news. Colau, who leads a coalition of environmentalists and social activists that won municipal elections in May, says the tourism surge is making the city uninhabitable for its 1.7 million residents.

Local authorities have tried to control the swarms. They require time-restricted entry tickets for such top attractions as Gaudi’s Parc Güell and the Sagrada Familia cathedral and forbid tour groups from entering La Boqueria during peak shopping times. But Colau wants to go even further. She told the newspaper El Pais on June 1 that she will place a moratorium on approving new hotel rooms and short-term rentals and will develop a plan to ensure that Barcelona doesn’t « end up like Venice. »

Barcelona’s situation isn’t yet that extreme. For one thing, it’s much bigger than Venice. Public-opinion surveys show that residents are overwhelmingly pro-tourism, except for those living in a few heavily trafficked neighborhoods, says Greg Richards, a professor at the NHTV Breda University in the Netherlands who has studied Barcelona tourism. « There is no sign of a tipping point » at which the costs of tourism could outweigh its benefits, he says. Visitors spend $13.9 billion annually in Barcelona, and the tourist industry supports an estimated 100,000 jobs.

Barcelone c’est le coin de l’Espagne rempli de nationaleux et de séparatistes. De plus, la nouvelle mairesse de Barcelone est une radicale de gauche…

Bref, Barcelone c’est pas mal comme le Québec (le soleil et l’architecture en moins…).

Au Québec ou en Catalogne, le nationalisme crée de petits territoires, peuplés par de petites nations qui brassent de petites économies. Le nationalisme, c’est le credo des gens nés pour un p’tit pain et l’évangile des gens fermés sur le monde…


17 juin 2015

PKP, l’austérité, les infirmières et l’Islande Coup de gueule Économie Europe Québec

PKPClown

Il y a quelques semaines, lors de la visite du président islandais au Québec, PKP était tout content de nous dire que si nous étions un pays comme l’Islande, nous n’aurions pas besoin d’austérité pour assainir nos finances publiques…

Petite histoire amusante à propos de l’Islande…

Deux mois après le passage du président islandais au Québec, les infirmières de son pays ont massivement voté pour une grève générale illimitée pour obtenir des augmentations de salaire !  Après deux semaines de négociations infructueuses, le gouvernement islandais a finalement adopté une loi spéciale obligeant les infirmières à retourner travailler !

Après avoir manifesté avec les infirmières du Québec, verra-t-on PKP en faire autant avec leurs homologues islandaises, le pays modèle du chef du PQ ? Chose certaine, le PLQ semble en voie d’imiter le gouvernement islandais, ce qui devrait plaire à PKP…

P.-S. Contrairement à ce que la gogauche raconte, il y a eu beaucoup d’austérité en Islande: 30% de plus qu’en Irlande et 2 fois plus qu’au Royaume-Uni…


17 juin 2015

Le paradis des familles… Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

Cette semaine, les médias nous ont rapporté une histoire épouvantable, une histoire à lever le coeur à propos d’une agression sexuelle présumée sur une fillette de 11 ans qui a mené à une grossesse…

Cette histoire m’a rappelé qu’il y a un an, Statistique Canada avait publié une étude sur les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes au Canada.  Voici où se déroulent ces histoires d’horreur au Canada:

Criminalité Canada

Avant de décréter que le Québec est le paradis des familles, pourrait-on attendre que toutes nos régions fassent mieux que la moyenne canadienne ?  Pour le moment, c’est seulement le cas de Québec, Gatineau et Montréal…

Source:
Statistique Canada
Les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes déclarées par la police au Canada, 2012


16 juin 2015

Gilles Duceppe et l’Arabie Saoudite Canada Coup de gueule Québec

Gilles DuceppeEn 2007, le gouvernement de Stephen Harper avait annoncé qu’il ne ferait plus automatiquement de demandes de clémence pour les ressortissants condamnés à mort à l’étranger, si le pays touché respecte les valeurs démocratiques. C’est le cas par exemple des États-Unis.

Or, en 2008, un Montréalais a été condamné à mort (par décapitation) en Arabie Saoudite pour une affaire de meurtre. Puisque le Canada ne reconnaît pas que l’Arabie Saoudite respecte les valeurs démocratiques, le gouvernement Harper a fait des démarches pour demander la clémence du gouvernement saoudien.  Logique vous me direz…  Mais pas pour tout le monde, voici comment avait réagi l’ineffable Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois:

« Imaginez l’Arabie Saoudite! Aux États-Unis, ça va, mais pas chez nous, notre justice est moins bonne que la leur? Bien ça aura des conséquences au niveau des relations commerciales. »

Vous avez bien lu, le bon Gilles Duceppe avait peur que l’on fasse de la peine à l’Arabie Saoudite en leur envoyant le messager que leur justice était moins bonne que celle des États-Unis.  Encore pire, il avait peur que notre critique de la justice saoudienne ait des conséquences sur les relations commerciales !

Incroyable, absolument incroyable…  Imaginez aujourd’hui qu’Harper dise qu’il ne faut pas critiquer l’Arabie Saoudite dans le cas de Raif Badawi pour ne pas nuire à nos relations commerciales, ce serait la folie dans nos médias !

Mais aujourd’hui, le même Gilles Duceppe a changé son fusil d’épaule et il a décidé de voler au secours de Raif Badawi en critiquant l’Arabie Saoudite, puisque cela lui permettait de critiquer Harper.  Bref, au Bloc, ce qui compte ce n’est pas de savoir si la justice saoudienne est bonne ou pas, c’est de savoir quelle position permettra de critiquer Harper !

P.-S. Le Montréalais condamné à mort en 2008 a été libéré dans la plus grande discrétion en 2013.

Source:
Verbatim – SRC Radio; Bulletin National et International (Mardi 4 mars 2008 – 18:00 HAE)


15 juin 2015

À quand les excuses du PQ à Raif Badawi ? Coup de gueule Moyen-Orient Québec

Hypocrite PQ

Est-ce que le PQ va un jour s’excuser pour son comportement déplorable dans l’affaire de Raif Badawi ?

Parce que personne n’est dupe, même si Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite depuis 2012, ce n’est que tout récemment que le PQ a sauté sur ce cas avec si peu de subtilités, qu’on peut facilement y voir une instrumentalisation politique…

Dans un premier temps, Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite, une théocratie.  Pour le PQ c’est parfait, ça leur permet de faire la promotion de leur charte en laissant sous-entendre que si le Québec ne devient pas laïque, nous aussi nous finirons un jour par fouetter des blogueurs.  Si Raif Badawi avait été torturé par un bon pays laïc du style Corée du Nord ou la Chine, il est fort probablement que le PQ ait détourné les yeux.

Mais surtout, parler de Raif Badawi permet de ramener en filigrane que le premier ministre Couillard a déjà travaillé en Arabie Saoudite, ce qui représente un péché mortel pour les nationaleux.  Quand un péquiste parle de Badawi, on veut surtout nous dire que si ce dernier n’a pas déjà été libéré, c’est à cause de Philippe Couillard et de ses « valeurs saoudiennes ».

Bref, pour le PQ, Raif Badawi est un pion sur leur échiquier politique, de la chair à canon pour attaquer le gouvernement libéral.  Donc, quand le PQ va-t-il présenter des excuses à Raif Badawi pour l’avoir ainsi politisé ?  D’autant plus que les sparages du PQ n’ont sûrement pas aidé à sa libération. La diplomatie ce n’est pas l’art d’humilier son adversaire, c’est plutôt l’art de la discrétion.  Avec un discours tonitruant qui cherchait plus à humilier l’Arabie Saoudite qu’à faire libérer Raif Badawi, le PQ fait plus partie du problème que de la solution.

En passant, si les péquistes cherchent vraiment à faire mal à l’Arabie Saoudite là où ça compte, ils devraient supporter sans réserve tous les projets de pipelines qui faciliteront l’exportation du pétrole albertain puisque chaque baril de pétrole que l’Alberta pourra exporter grâce à ces pipeline, c’est un baril de pétrole de moins que pourra vendre l’Arabie Saoudite.  Si le PQ était vraiment sincère, c’est ce qu’ils feraient au lieu de la petite politique partisane sur le dos d’un pauvre homme.


11 juin 2015

Les inégalités de richesse, un concept inutile Coup de gueule Économie En Chiffres États-Unis Gauchistan

Les inégalités de richesse, on s’en fout; la seule chose qui compte c’est la mobilité sociale i.e. une personne née dans la pauvreté peut-elle devenir riche ?  Malheureusement pour les communistes, la réponse est affirmative (situation pour les États-Unis):

Communiste
*Familles appartenant au 1er quartile

Depuis les années 70, les inégalités aux États-Unis ont explosé.  Pourtant la mobilité sociale est restée la même i.e. la proportion de gens nés dans une famille pauvre qui a pu améliorer son sort n’a pas bougé ! C’est plus de 50% des gens nés dans une famille pauvre qui sont capable d’améliorer leur sort !  Bref, la bonne gauche est encore dans le champ.

Conclusion: les gens qui sont obsédés par les inégalités de richesse soient des communistes, soit des cabochons (deux concepts non mutuellement exclusifs).

Source:
National Bureau of Economic Research
Is the United States Still a Land of Opportunity? Recent Trends in Intergenerational Mobility


9 juin 2015

Un ennemi puissant… Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Taxi Uber Québec

Pourquoi le gouvernement a déclaré la guerre à Uber, un service absolument génial (je suis un utilisateur) ?  Un élément de réponse…

Texte publié le 14 août 2002:

Le Devoir
La FTQ débarque dans le taxi

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) repart à la conquête de l’industrie du taxi. Le Fonds de solidarité de la FTQ a été le premier à sonner la charge, hier, en annonçant l’investissement de 50 millions dans une société de financement visant à aider les chauffeurs à acheter des permis. […]

Il en coûterait présentement entre 80 000 et 140 000 $ pour acheter un permis de taxi et l’automobile qui s’y rattache à Montréal. Dans le meilleur des cas, les institutions bancaires n’acceptent de financer que 75 % de cette somme, obligeant le chauffeur de taxi à s’en remettre, pour le reste, à un « obscur » financement privé qui prend trop souvent la forme de prêts usuraires dont le taux peut atteindre 25 % et qui aggrave d’autant les conditions financières, et donc les conditions de travail des chauffeurs.

Dans un pareil contexte, la nouvelle société en commandite FINTAXI créée par le Fonds de solidarité n’aura pas de mal à améliorer le sort des chauffeurs tout en présentant de bonnes perspectives de rendement aux actionnaires, explique son p.-d.g., Pierre Genest. On s’attend d’ailleurs à connaître un tel succès avec ce fonds qu’on laisse entendre que la mise de départ de 50 millions pourrait bien être multipliée par cinq durant les prochaines années et atteindre 250 millions si des institutions bancaires acceptent de se joindre au projet.

Texte publié le 6 février 2008:

CNW
Transaction majeure dans l’industrie du taxi: FinTaxi fait l’acquisition de l’École du taxi

FinTaxi sec., une société en commandite créée à l’initiative du Fonds de solidarité FTQ en 2003, est heureuse d’annoncer l’acquisition du Centre de formation professionnelle pour l’industrie du taxi du Québec (CFPITQ), mieux connu sous le nom de « l’École du taxi ».

Fondé en 1987, le CFPITQ est le seul centre de formation privé de l’industrie du taxi, reconnu à la fois par le ministère des Transports du Québec, le ministère de l’Éducation et la ville de Montréal. Depuis sa création, plus de 7 000 chauffeurs de taxi y ont suivi leur formation et obtenu leur certification. De son côté, en tant que première entreprise au Québec spécialisée dans le financement de l’industrie du taxi, FinTaxi a déjà fait bénéficier plus de 900 chauffeurs de ses solutions de financement avantageuses, permettant ainsi à plusieurs d’entre eux de devenir propriétaire de leur permis et d’accéder au statut d’entrepreneur.

Un syndicat, l’un des plus puissants de la province, a mis plusieurs dizaines de millions dans l’industrie du Taxi…  Vous pensez qu’ils sont heureux de voir débarquer Uber dans leur business ?  Vous pensez qu’ils n’ont pas déjà fait part de leurs « préoccupations » à nos élus ?

En passant, on parle beaucoup des permis de taxi qui valent 200 000 dollars à Montréal.  Il est bien de rappeler que ce prix n’est pas celui fixé par les gouvernements, les permis originaux émis par les gouvernements se sont vendu une fraction de ce prix.  Le prix actuel de 200 000 dollars est le résultat de la spéculation découlant d’une vente directe entre deux individus. Quand on spécule parfois on gagne et parfois on perd.  Les spéculateurs qui ont acheté une maison lors de la bulle immobilière aux États-Unis ont perdu et maintenant Uber est en train de faire éclater la bulle du taxi.  Donc, il y aura forcément des perdants chez les gens qui ont spéculé sur la valeur du permis de taxi sans tenir compte des évolutions technologiques.


9 juin 2015

L’effet PKP Coup de gueule En Chiffres Québec

Une course à la chefferie hyper-médiatisée, une campagne intensive lors des élections partielles, des médias complaisants et une future épouse célèbre…

Avec cet alignement parfait des astres, a-t-on vu un effet PKP lors des élections partielles dans Chauveau et Jean-Talon ?  Juger par vous-mêmes…

Parti Québécois

Parti Québécois

Le fameux effet PKP a permis au PQ de revenir au niveau d’André Boisclair…  André Boisclair avait eu un des pire résultats électoraux de l’histoire du PQ lors de l’élection de 2007…  Et tout ça, malgré le cirque médiatique…

Le fameux effet PKP est devenu le fumeux effet PKP

Source:
Directeur Général des Élections du Québec
Résultats élections


9 juin 2015

Les séparatistes sont TOUS les mêmes Coup de gueule Europe Revue de presse

Daily Express

Michelle Mone blasts Nicola Sturgeon over the SNP’s ‘vitriolic cybernats’
Daily Express

Underwear magnate Michelle Mone has blasted the leader of the SNP after being subjected to what she said was a ‘vitriolic’ hate campaign by the party’s supporters. The 43-year-old said she would leave the country after being bombarded with abuse after supporting the ‘No’ campaign in last year’s referendum.

She said: « I found myself caught up in a growing, and extremely vitriolic social media hate campaign after becoming one of only a few business leaders to come out in favour of both nations remaining together. »

« For the first time, I didn’t feel safe in Scotland. I have absolutely no problem with people expressing an opinion, but if you are going to be disrespectful, I don’t want to hear it.

« I was called a ‘****’, a ‘cow’, a ‘slut’, as well as being told, ‘I’m going to get it’ and ‘We’ll come and get you’.

« There is only so much negativity a person can take and, now I’ve moved out of Scotland I feel as if a huge weight has lifted off my shoulders. « I can cope with personal threats and abusive tweets, but the hate shown to anyone who stands up for the Union, or who demonstrates the entrepreneurial passion Scotland is famous for the world over, led me reluctantly to reach the decision to relocate. My increasing international commitments mean it makes more sense for me to live in London, too. »

Le nationalisme c’est exactement la même chose que le fanatisme religieux.


8 juin 2015

Le prix de l’essence et le vol du gouvernement Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Depuis quelques années, l’actualité m’oblige à faire un billet sur le prix de l’essence lorsque nous approchons de l’été… Donc voici mon billet…

Je me suis amusé à comparer le prix de l’essence au Québec et en Ontario depuis le début de l’année.  Pour chaque province, j’ai le prix avec et sans taxes, on peut voir immédiatement ce qui ne tourne pas rond…

Essence Québec

Avant taxes, la ligne du Québec et de l’Ontario sont presque identiques, mêmes que très souvent, l’Ontario est légèrement plus cher !  Par contre, quand on ajoute les taxes, les choses se gâtent et la ligne du Québec est confortablement installée au-dessus de celle de l’Ontario…  Au Québec, l’essence est beaucoup plus taxée que celle de l’Ontario, en retour avons-nous des routes de meilleure qualité, des hôpitaux mieux administrés, des impôts moins élevés, un taux de décochage plus faible ?  Absolument pas, au Québec, on fait juste payer et fermer sa gueule…

Voici la situation dans les plus grandes villes du Canada:

Essence Québec

Grosso modo, avant taxes, tout le monde au Canada paye son essence le même prix.  La grande différence apparaît quand on inclut les taxes, Montréal et Québec sont les villes au Canada où l’essence est la plus chère, seul Vancouver fait pire.

Qui doit-on remercier pour cette situation ?

Un des grands responsables de cette situation n’est nul autre que Jacques Parizeau qui a eu la bonne idée de foutre une taxe ascenseur sur le prix de l’essence.  On parle ici du même Jacques Parizeau qui nous est présenté par les médias comme un grand homme qui a bâti le Québec moderne…  En réalité, Parizeau était qu’un étatiste qui n’a rien trouvé de mieux à faire qu’appauvrir les Québécois en leur arrachant le pain de la bouche pour qu’ils puissent expérimenter sur la population ses théories économiques…  Les Québécois ne doivent rien à Parizeau, c’est plutôt l’inverse, c’est lui qui en doit beaucoup aux Québécois…

Source:
Kent Group
Petroleum Price Data


3 juin 2015

Parizeau et le conseiller financier (redux) Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Il semble que tout le monde doit écrire quelque chose à propos de Jacques Parizeau…

Personnellement, écrire un billet à propos d’un sujet qui concerne principalement les boomers nationalo-étatistes m’ennuie au plus haut point.  Bref, j’ai donc décidé de faire un copier-coller d’un billet que j’ai écrit le 23 mai 2013:

Économie QuébecPaul a décidé de remplacer sa voiture, il décide d’en discuter avec son conseiller financier pour s’assurer de faire le bon choix…

Paul: J’aimerais changer ma voiture, mais j’ai peur de trop m’endetter.  Mes cartes de crédit sont déjà pleines, mais peut-être que je pourrais m’offrir un petit modèle économique…

Conseiller financier: Les cartes de crédit on s’en fiche, changer de voiture c’est un investissement, pas une dépense.  Par conséquent, je conseille l’achat d’une voiture de luxe, une Audi R8 par exemple. Avec une Audi R8, vous seriez plus productif, vous pourrez vous rendre plus rapidement au travail !

Paul: Changer ma voiture est un investissement ?  J’ai toujours pensé qu’un investissement c’est quelque chose que je pourrais revendre ultérieurement avec un profit.  Ma voiture va perdre de la valeur dans le temps, pas en gagner…

Conseiller financier: Foutaise, ce sont les connards de la dré-drette qui pensent ainsi.  Un investissement c’est quelque chose qui fait du bien parce que ce qui vous fait du bien augmente votre productivité.  Une Audi R8, un voyage à Cuba, une paire de billets de saison pour les Nordiques, tous d’excellents investissements si vous voulez mon avis, ca va se rembourser tout seul grâce a l’augmentation de votre productivité !

Paul: Heeee, mettons…  Mais comment je vais quand même avoir de la difficulté à me payer cette Audi puisque je suis déjà passablement endetté !

Conseiller financier: Mon brave, on voit que vous êtes une victime de la propagande néo-libérale…  Vous n’êtes pas du tout endetté, vous avez une maison, un REER et même un CELI !  Ces choses représentent des actifs !  Donc si jamais vous avez de la difficulté à faire les paiements sur votre Audi vous pourrez vider votre CELI, retirer votre REER et au pire on pourra vendre votre maison.  Vous êtes riches grâce à vos actifs et les gens riches conduisent une Audi R8, point final !

Paul: Ouais…  Ma maison, mon REER et mon CELI, c’était des investissements en prévision de ma retraite…

Conseiller financier: Vous n’écoutez pas quand je parle, je vous ai déjà expliqué qu’un investissement c’est quelque chose qui procure un plaisir. Planifier sa retraite n’apporte aucun bonheur, ça n’augmente pas votre productivité…  Seuls les dangereux qui ont déjà voté pour le parti Conservateur pensent comme vous…

Paul: Ishhhh, je pense que je vais solliciter un deuxième avis…

Conseiller financier: Larbin réactionnaire à la solde du grand capital.

Tout comme Paul, vous pensez probablement que ce conseiller financer vit sur une autre planète et que plus rapidement vous cesserez de suivre ces conseils, mieux vous vous porterez…

Maintenant, comparons le discours de notre conseiller financier à celui de Jacques Parizeau:

« Qu’est-ce que c’est la dette brute? C’est la dette sans tenir compte de vos actifs. C’est comme si, vous vous présentez à la banque, vous mentionnez votre hypothèque, vos dettes sur vos cartes de crédit, mais vous oubliez de dire que vous avez un REER, la valeur de votre compte en banque et celle de votre maison. Ça ne tient pas debout. »

Il est plus que temps de faire preuve d’un peu de sérieux et d’ignorer Jacques Parizeau…


3 juin 2015

Des contribuables à bout de souffle… Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Depuis 1999*, voici comment ont évolué le revenu personnel et l’endettement dans chacune des provinces canadiennes:

Dette Québec

D’entrée de jeu, on peut voir que partout, l’endettement a crû beaucoup plus vite que les revenus, un constat plutôt préoccupant. Pour ce qui est du Québec, nous avons la 2e plus forte augmentation de l’endettement, seulement l’Alberta fait pire.  Par contre, la croissance des revenus en Alberta est plus de 2 fois supérieure à ce qui est observé au Québec.  La plus faible croissance de revenu personnel est observable en Ontario, mais leur endettement a aussi augmenté relativement faiblement.

Pour être en mesure de mieux comparer les provinces, j’ai donc décidé de calculer le différentiel entre l’évolution de l’endettement et du revenu pour chaque province. Par exemple, au Québec, l’endettement a augmenté de 204,9% et le revenu disponible de 20,6%.  Donc au final, l’endettement a augmenté 10,0 fois plus rapidement que les revenus.  Voici comment se comparent les provinces les unes aux autres:

Dette Québec

Le Québec, légèrement devancé par l’Ontario, a le 2e pire différentiel…  Difficile d’avoir des politiciens qui savent compter quand ceux qui élisent les politiciens ne savent pas compter…

*Statistique Canada a débuté sa compilation en 1999

Sources:
Statistique Canada
Tableau 384-0040
Tableau 051-0001
Tableau 205-0002


3 juin 2015

Une autre erreur des réchauffistes Coup de gueule Environnement International Revue de presse

Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics

Extraction of the global absolute temperature for Northern Hemisphere using a set of 6190 meteorological stations from 1800 to 2013
Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics

Highlights

  • Introduce the concept of a valid station and use for computations.
  • Define indices for data quality and seasonal bias and use for data evaluation.
  • Compute averages for mean and five point summary plus standard deviations.
  • Indicate a monotonically decreasing data quality after the year 1969.
  • Observe an overestimation of temperature after including non-valid stations.

Starting from a set of 6190 meteorological stations we are choosing 6130 of them and only for Northern Hemisphere we are computing average values for absolute annual Mean, Minimum, Q1, Median, Q3, Maximum temperature plus their standard deviations for years 1800–2013, while we use 4887 stations and 389 467 rows of complete yearly data. The data quality and the seasonal bias indices are defined and used in order to evaluate our dataset. After the year 1969 the data quality is monotonically decreasing while the seasonal bias is positive in most of the cases. An Extreme Value Distribution estimation is performed for minimum and maximum values, giving some upper bounds for both of them and indicating a big magnitude for temperature changes. Finally suggestions for improving the quality of meteorological data are presented.

Pour ceux qui se sont perdus dans le jargon scientifique, cette étude montre que depuis 1969, les température donné par les station météorologique en Amérique du nord sont significativement sur-estimées.

Ça explique probablement comment Environnement Canada est arrivé à la conclusion que le moi de mai 2015 avait été l’un des plus chaud de l’histoire