Antagoniste


28 juillet 2015

Harperphobie Arguing with Idiots Canada Coup de gueule Gauchistan

La semaine dernière, dans le journal à PKP, on nous a parlé d’un « humoriste intelligent », un certain Fred Dubé…  Parmi les blagues considérées comme « intelligentes » par la journaliste on peut lire ceci:

« Ce n’est pas la job des terroristes de mettre notre démocratie en danger, c’est la job d’Ottawa, de notre ignorance, des médias de masse, du Parti conservateur. Stephen Harper qui défend notre démocratie, c’est comme nettoyer de la marde en pissant dessus. »

Si vous ne trouvez pas ça drôle, c’est probablement parce que vous n’êtes pas intelligent puisque je vous le rappelle, la journaliste a fait un article sur un humour qu’elle décrit comme « intelligent »…

M’enfin, il y a les faits et il y a la fiction.  Donc pendant que les « humoristes intelligents » essayent de se convaincre que le Canada est une dictature, voici comment le Canada figure dans quelques palmarès internationaux:

Canada

C’est quand même un score fort respectable pour un premier ministre qui « défend notre démocratie comme en nettoyant de la marde en pissant dessus »

M’enfin, Fred Dubé est un « humoriste intelligent », donc il a peut-être raison.  D’ailleurs, on peut voir toute son intelligence dans le gag suivant:

« Moi, personnellement, si j’étais né en Irak, pour ma fête de 18 ans, je me serais tapé 18 bâtons de dynamite autour de la taille et je serais allé donner un gros câlin à un soldat américain. »

Source:

Canada regains title as most reputable nation in the world despite Harper derangement frenzy


27 juillet 2015

Bienvenue au PKPistan Arguing with Idiots Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

PKP

Voici ce que déclarait l’ineffable PKP le 16 juillet 2015:

« Nous devons réfléchir comme collectivité afin de baliser les fermetures d’usines afin qu’elles ne puissent pas s’effectuer sans condition préalable, au préjudice des travailleurs, des citoyens et de la nation. Il existe de nombreuses législations dans les pays européens qui pourraient nous servir de canevas pour cette réflexion. »

Avoir l’Europe comme modèle économique…  ça va tellement bien l’économie en Europe…  M’enfin, voici ce qu’on pouvait lire le 19 mars 2009:

« Quebecor World n’a pas pris des gants blancs après avoir décidé de fermer son usine de Magog, pourtant la plus ancienne du groupe. Presque un an après l’annonce de cette fermeture, survenue le 1er avril 2008, plusieurs se souviennent avec amertume du geste posé par l’entreprise. ‘Je considère toujours que l’entreprise a procédé de manière sauvage, affirme le maire de Magog et président du Centre local de développement de la MRC de Memphrémagog, Marc Poulin. On a perdu le joyau de M. Péladeau père. On a payé comme milieu pour une décision d’affaires.' »

On dirait que les bottines ont oublié de suivre les babines…

Une autre déclaration de l’amusant PKP, toujours le 16 juillet 2015:

« Québec doit se doter d’une véritable politique industrielle et d’investissement pour éviter de nouvelles délocalisations, plaide Pierre Karl Péladeau, dénonçant du même souffle la stratégie du ‘laisser-faire’ du gouvernement libéral. […] ‘Ça prend des prises de participation pour s’assurer d’avoir une influence sur les éventuelles délocalisations. »

Le 27 juillet 2015, PKP renchérissait en déclarant:

« Souhaitons-nous véritablement nous mettre en concurrence avec des entreprises qui opèrent dans des pays qui n’ont pas la même législation progressiste que le Québec s’est donnée depuis plusieurs décennies en ce qui concerne la santé et la sécurité au travail, le salaire minimum, la qualité de la prestation, la viabilité du recours pour l’exercice de la garantie du prestataire et tant d’autres critères dont également l’empreinte écologique de la fabrication du produit ? Nous devons réfléchir sur notre rôle comme citoyen du monde et comme nation, plutôt que de nous précipiter vers le moins cher et le plus idiot. »

Le 17 juillet 2015, on apprenait ceci à propos de Quebecor, la compagnie de PKP:

« Le président des cols blancs de la Ville de Québec, Jean Gagnon, en a remis jeudi contre Québecor qu’il accuse d’avoir vendu l’amphithéâtre à des intérêts étrangers et de ‘cracher sur le Québec’. La décision de Québecor de tout sous-traiter à l’extérieur en disant que ça nous prend une expertise, que ça nous prend les meilleurs, ça c’est de cracher sur le Québec.’ […] Le syndicaliste reproche au gestionnaire de l’amphithéâtre d’avoir ‘tout donné à contrat à des firmes étrangères’ dans le Centre Vidéotron, qui a pourtant été payé entièrement par des fonds publics. »

Encore une fois, les bottines ont oublié de suivre les babines…

Finalement, l’impayable PKP a aussi déclaré cette semaine qu’il aimerait bien avoir une loi qui oblige les entreprises à partager ses profits avec ses employés…  Si PKP veut rendre obligatoire le partage des profits, j’imagine qu’il considère aussi que les pertes devraient être partagées, c’est une question d’équité.  C’est intéressant puisqu’une telle mesure aurait signifié que les employés de Bombardier n’auraient pas été payés cette année…  Mais surtout, si le partage des profits avec les employés est une si bonne idée, pourquoi Quebecor ne le fait pas déjà ?

Bref, quand on compile toutes ces contradictions on arrive à la conclusion suivante: PKP, le type dont les idées sont assez bonnes pour le Québec…  mais pas assez bonnes pour sa compagnie…


20 juillet 2015

Les « plusse » pires Coup de gueule Économie Québec

ENFIN!!!!!

Il y a deux semaines, les médias ont fait une grosse histoire avec le bilan catastrophique de l’emploi en juin, une perte de 33 300 emplois dont 33 700 à temps partiel (il y avait eu la création de 400 emplois à temps plein).  Dans les médias de PKP, on a déclaré haut et fort que c’était le pire mois depuis dix ans, rien de moins.

S’il est vrai qu’il faut se préoccuper de cette baisse soudaine de l’emploi, cette histoire nous rappelle que chez les journaleux, la mémoire est une faculté qui oublie…

En juin,  le PLQ a perdu 33 700 emplois à temps partiel.  Par contre, en juillet 2013, le PQ avait perdu 32 900 emplois à temps plein !  Désolé, mais la saignée de l’emploi à temps plein des péquistes me semble plus catastrophique que la saignée des emplois à temps partiel des libéraux.

D’ailleurs, depuis 2005, quand on fait le top 10 des mois avec les plus grosses pertes d’emplois à temps plein, 4 des 10 positions au classement sont occupées par des mois où Pauline Marois était la première ministre !  Considérant que le PQ a été au pouvoir seulement pendant 18 mois durant une période de prospérité économique pour le Canada, c’est un bilan désastreux !

Et pendant ce temps, quand on fait le top 10 des mois avec les plus gros gains d’emplois à temps plein, 2 des 10 positions sont occupées par des mois où Phillipe Couillard était le premier ministre.  Pas mal pour un gouvernement qui vient à peine d’être élu et qui a dû composer avec une économie en lambeau !

P.S. Vous savez ce qui est drôle avec les chiffres sur l’emploi ? Si on utilise la méthode de calcul que Marceau utilisait quand il était ministre des Finances, pour le mois de juin, au lieu d’avoir une perte de 33 300 emplois on arrive plutôt à la conclusion qu’il s’est créé 39 567 emplois.  Étrangement, le PQ semble avoir mis sa méthode de calcul de côté.

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0087


20 juillet 2015

Les faits et la fiction Canada Coup de gueule Économie En Chiffres International Québec

La semaine dernière, dans le journal à PKP, un spin doctor du PQ a tenté de convaincre ses moutons du bien fait du projet séparatiste.  Selon ce champion de l’économie, faire la souveraineté serait une bonne chose puisqu’il n’y a aucun avantage pour nos entreprises et notre économie à gérer la forte instabilité du dollar canadien, par conséquent il faut se séparer pour se débarrasser de l’instabilité systémique de la monnaie canadienne.

Vraiment ?

Voici comment la valeur du dollar a fluctué par rapport aux principales monnaies étrangères:

Dollar Canadien

N’en déplaise aux péquistes, mais leurs belles théories sur la fluctuation du dollar canadien ne passe pas le test de la réalité, comme on peut le voir, depuis dix ans, le dollar canadien est l’une des devises les plus stables dans les pays industrialisés.  Bref, si les fluctuations d’une devise ont des effets délétères sur l’économie, c’est au Canada où les entrepreneurs ont été le plus à l’abri de ces effets.

Il faut dire que la politique monétaire n’a jamais été l’apanage des péquistes.  Lors du référendum de 1995, Bernard Landry et Lucien Bouchard avaient déclaré qu’un Québec souverain pourrait adopter la devise américaine…  C’est ironique puisque plus d’une décennie plus tard, quand le dollar canadien est arrivé à parité avec le dollar américain, ces mêmes péquistes ont raconté que la force du dollar canadien détruisait l’économie du Québec.  Si la parité est mauvaise pour l’économie du Québec, imaginez le désastre si nous avions décidé d’adopter le dollar américain !

Source:
Federal Reserve Bank of St. Louis
H.10 Foreign Exchange Rates


20 juillet 2015

Les ingrats Canada Coup de gueule Économie Environnement Québec Revue de presse

Leader-Post

Saskatchewan premier Brad Wall “categorically” rejects Energy East comments
Leader-Post

Premier Brad Wall came out swinging on Wednesday at suggestions eastern provinces could block the Energy East pipeline if they don’t like western environmental policies. Speaking with reporters before flying to the premiers’ meeting in Newfoundland and Labrador, with evident frustration about the pipeline issue, Wall said “I categorically reject” the idea as a “principle of confederation.”

His comments stem from discussions between Alberta premier Rachel Notley and her Quebec counterpart Philippe Couillard on Tuesday. According to The Canadian Press, they talked about Couillard’s view that climate change policies need to improve for Quebec to get behind Energy East. That did not sit well with Wall.

As he likes to at every available opportunity, the premier reiterated that Energy East is three-quarters a conversion — not a new pipeline — and will benefit the whole country, freeing up Canada’s reliance on “foreign oil.”

Wall said there is a “growing sense of frustration” in the West, “because our economies … have been creating significant opportunities for all Canadians.”

“We’ve been contributing mightily to equalization, and I just don’t think this kind of talk is welcome, frankly,” he said.

“In terms of a licence … to build a pipeline, or in this case to simply convert a pipeline to move western Canadian energy across the country, how about $10 billion in equalization? That’s a pretty good licence. How about the massive jobs we’ve created here for all Canadians? That’s also a pretty good licence.”

In a parting shot, Wall said, “Maybe we need to have equalization payments start paying through a pipeline to finally get one approved through Central Canada.”

Si tu veux avoir le droit de dire non à un pipeline, assure-toi de ne pas recevoir de la péréquation à la province qui le demande…

Parce que tant et aussi longtemps que tu reçois de la péréquation, la seule chose que tu as le droit de dire c’est « oui monsieur » et « merci monsieur »…


13 juillet 2015

Le communisme et l’environnement Coup de gueule Économie Environnement États-Unis Gauchistan

La bonne gauche du New York Times est très inquiète…

Avec l’annonce de la fin de l’embargo des États-Unis sur Cuba, cela signifie que les Américains pourront enfin commercer avec la petite île.  Cela inquiète beaucoup la bonne gauche du New York Times puisque cela signifie que le capitalisme risque aussi de débarquer sur les plages cubaines !

Gogauche

Il faudrait d’abord réaliser que le communisme « protège » l’environnement en rendant impossible toute forme de développement économique, ce qui condamne les gens à vivre dans la pauvreté la plus abjecte.

Mais si la gogauche se préoccupe vraiment de l’environnement à Cuba, elle devrait savoir que:

  • Seulement 87% des Cubains vivant dans les régions rurales ont un accès à l’eau potable, c’est 100% aux États-Unis.
  • Au niveau des installations sanitaires, elles sont disponibles seulement pour 94% de la population, c’est 100% aux États-Unis.

Avoir de l’eau potable et un réseau d’égout, il me semble que ces deux choses sont essentielles pour vivre dans un environnement propre.

Autre élément intéressant, seulement 7,6% des eaux territoriales à Cuba sont des aires protégées, cette proportion est de 30,4% aux États-Unis.

Au fait, est-ce que la bonne gauche considère que de rouler avec des automobiles qui ont plus de quarante ans est meilleur pour l’environnement que de rouler dans une voiture moderne ?

Enverdeurs

Enverdeurs

P.-S. le régime communisme en URSS a été une gigantesque catastrophe environnementale

Source:
World Bank
Data: Indicators


6 juillet 2015

Tout est taxable ! Coup de gueule Économie États-Unis Gauchistan Revue de presse

ChicagoSun-Times

Get ready to pay more for Netflix: Chicago sneaks ‘cloud tax’ onto books
Chicago Sun-Times

Chicagoans will soon be hit with a “cloud tax” for digital entertainment services — that’s 9 percent added onto streaming services such as Netflix and Spotify.

Netflix’s streaming plans range from $7.99 to $11.99, while Spotify’s premium service costs $9.99 a month. The city would collect 9 percent from those plans monthly. In total, the city expects it will collect $12 million a year from the tax.

The city enacted the change in the amusement tax on Wednesday but won’t begin collecting until Sept. 1 in order to allow the affected businesses time to make changes.

The city’s amusement tax isn’t anything new. Chicagoans pay the tax for everything from going to the movies, seeing a play or concert or attending a basketball game. A citywide audit, in which “online services” is listed, prompted the change to add digital entertainment to the list of city amusements. “In an environment in which technologies and emerging industries evolve quickly, the city periodically issues rulings that clarify the application of existing laws to these technologies and industries,” mayoral spokeswoman Elizabeth Langsdorf said in a statement.

Pour nos politiciens tout est taxable, même le « cloud »…

Je vois déjà nos politiciens québécois saliver à l’idée d’imposer une telle taxe en nous disant que c’est pour nous protéger de la méchante culture non québécoise…


24 juin 2015

Le nationalisme, la doctrine de la soumission Coup de gueule En Citations Gauchistan Philosophie Québec

Hilaire Belloc

Hilaire Belloc (1870–1953), écrivain franco-britannique, à propos du nationalisme. Sans le savoir, il a décrit le Québec avec une précision remarquable…

« Nationalism has, among other evils, bred that of a powerful bureaucracy in each state: a rigid centralization, and a deplorable uniformity within each frontier exactly corresponding to the violent contrast between either side of that frontier.

The worship of the nation has been able to make men tolerate under its authority what they could never have tolerated from princes: a submission to rule, which, through sumptuary laws on food and drink, through conscription, through a cast-iron system of compulsory instruction for all on State-ordered lines, and through a State examination at the gate of every profession, has almost killed the citizen’s power to react upon that which controls him, and has almost destroyed that variety which is the mark of life. »


24 juin 2015

Phoque la St-Jean Coup de gueule En Images Gauchistan Québec

Nationalism

Arrêtez de faire semblant.

La St-Jean ce n’est pas la fête des Québécois, c’est la fête des péquistes. Le drapeau fleurdelisé ce n’est pas le drapeau des Québécois, c’est le drapeau des péquistes.

Si vous n’êtes pas péquiste, la St-Jean n’est pas votre fête et le fleurdelisé n’est pas votre drapeau.

Et vous savez quoi ? C’est très bien ainsi, moi je ne veux pas faire parti de la gang de péquistes !


24 juin 2015

La petitesse des nationaleux Coup de gueule Économie Europe Gauchistan Revue de presse

Bloomberg BusinessWeek

Barcelona’s Mayor to Tourists: Go Away
Bloomberg BusinessWeek

Barcelona boasts dazzling architecture, fabulous food, abundant sunshine, and a stylish, laid-back vibe. No wonder a record 7.6 million people are expected to visit Barcelona this year. It’s now the third most visited city in Europe, behind London and Paris, and ranks No. 12 worldwide, according to the MasterCard Global Destination Cities Index released on June 3.

Barcelona Mayor-elect Ada Colau Ballano doesn’t think this is good news. Colau, who leads a coalition of environmentalists and social activists that won municipal elections in May, says the tourism surge is making the city uninhabitable for its 1.7 million residents.

Local authorities have tried to control the swarms. They require time-restricted entry tickets for such top attractions as Gaudi’s Parc Güell and the Sagrada Familia cathedral and forbid tour groups from entering La Boqueria during peak shopping times. But Colau wants to go even further. She told the newspaper El Pais on June 1 that she will place a moratorium on approving new hotel rooms and short-term rentals and will develop a plan to ensure that Barcelona doesn’t « end up like Venice. »

Barcelona’s situation isn’t yet that extreme. For one thing, it’s much bigger than Venice. Public-opinion surveys show that residents are overwhelmingly pro-tourism, except for those living in a few heavily trafficked neighborhoods, says Greg Richards, a professor at the NHTV Breda University in the Netherlands who has studied Barcelona tourism. « There is no sign of a tipping point » at which the costs of tourism could outweigh its benefits, he says. Visitors spend $13.9 billion annually in Barcelona, and the tourist industry supports an estimated 100,000 jobs.

Barcelone c’est le coin de l’Espagne rempli de nationaleux et de séparatistes. De plus, la nouvelle mairesse de Barcelone est une radicale de gauche…

Bref, Barcelone c’est pas mal comme le Québec (le soleil et l’architecture en moins…).

Au Québec ou en Catalogne, le nationalisme crée de petits territoires, peuplés par de petites nations qui brassent de petites économies. Le nationalisme, c’est le credo des gens nés pour un p’tit pain et l’évangile des gens fermés sur le monde…


17 juin 2015

PKP, l’austérité, les infirmières et l’Islande Coup de gueule Économie Europe Québec

PKPClown

Il y a quelques semaines, lors de la visite du président islandais au Québec, PKP était tout content de nous dire que si nous étions un pays comme l’Islande, nous n’aurions pas besoin d’austérité pour assainir nos finances publiques…

Petite histoire amusante à propos de l’Islande…

Deux mois après le passage du président islandais au Québec, les infirmières de son pays ont massivement voté pour une grève générale illimitée pour obtenir des augmentations de salaire !  Après deux semaines de négociations infructueuses, le gouvernement islandais a finalement adopté une loi spéciale obligeant les infirmières à retourner travailler !

Après avoir manifesté avec les infirmières du Québec, verra-t-on PKP en faire autant avec leurs homologues islandaises, le pays modèle du chef du PQ ? Chose certaine, le PLQ semble en voie d’imiter le gouvernement islandais, ce qui devrait plaire à PKP…

P.-S. Contrairement à ce que la gogauche raconte, il y a eu beaucoup d’austérité en Islande: 30% de plus qu’en Irlande et 2 fois plus qu’au Royaume-Uni…


17 juin 2015

Le paradis des familles… Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

Cette semaine, les médias nous ont rapporté une histoire épouvantable, une histoire à lever le coeur à propos d’une agression sexuelle présumée sur une fillette de 11 ans qui a mené à une grossesse…

Cette histoire m’a rappelé qu’il y a un an, Statistique Canada avait publié une étude sur les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes au Canada.  Voici où se déroulent ces histoires d’horreur au Canada:

Criminalité Canada

Avant de décréter que le Québec est le paradis des familles, pourrait-on attendre que toutes nos régions fassent mieux que la moyenne canadienne ?  Pour le moment, c’est seulement le cas de Québec, Gatineau et Montréal…

Source:
Statistique Canada
Les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes déclarées par la police au Canada, 2012


16 juin 2015

Gilles Duceppe et l’Arabie Saoudite Canada Coup de gueule Québec

Gilles DuceppeEn 2007, le gouvernement de Stephen Harper avait annoncé qu’il ne ferait plus automatiquement de demandes de clémence pour les ressortissants condamnés à mort à l’étranger, si le pays touché respecte les valeurs démocratiques. C’est le cas par exemple des États-Unis.

Or, en 2008, un Montréalais a été condamné à mort (par décapitation) en Arabie Saoudite pour une affaire de meurtre. Puisque le Canada ne reconnaît pas que l’Arabie Saoudite respecte les valeurs démocratiques, le gouvernement Harper a fait des démarches pour demander la clémence du gouvernement saoudien.  Logique vous me direz…  Mais pas pour tout le monde, voici comment avait réagi l’ineffable Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois:

« Imaginez l’Arabie Saoudite! Aux États-Unis, ça va, mais pas chez nous, notre justice est moins bonne que la leur? Bien ça aura des conséquences au niveau des relations commerciales. »

Vous avez bien lu, le bon Gilles Duceppe avait peur que l’on fasse de la peine à l’Arabie Saoudite en leur envoyant le messager que leur justice était moins bonne que celle des États-Unis.  Encore pire, il avait peur que notre critique de la justice saoudienne ait des conséquences sur les relations commerciales !

Incroyable, absolument incroyable…  Imaginez aujourd’hui qu’Harper dise qu’il ne faut pas critiquer l’Arabie Saoudite dans le cas de Raif Badawi pour ne pas nuire à nos relations commerciales, ce serait la folie dans nos médias !

Mais aujourd’hui, le même Gilles Duceppe a changé son fusil d’épaule et il a décidé de voler au secours de Raif Badawi en critiquant l’Arabie Saoudite, puisque cela lui permettait de critiquer Harper.  Bref, au Bloc, ce qui compte ce n’est pas de savoir si la justice saoudienne est bonne ou pas, c’est de savoir quelle position permettra de critiquer Harper !

P.-S. Le Montréalais condamné à mort en 2008 a été libéré dans la plus grande discrétion en 2013.

Source:
Verbatim – SRC Radio; Bulletin National et International (Mardi 4 mars 2008 – 18:00 HAE)


15 juin 2015

À quand les excuses du PQ à Raif Badawi ? Coup de gueule Moyen-Orient Québec

Hypocrite PQ

Est-ce que le PQ va un jour s’excuser pour son comportement déplorable dans l’affaire de Raif Badawi ?

Parce que personne n’est dupe, même si Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite depuis 2012, ce n’est que tout récemment que le PQ a sauté sur ce cas avec si peu de subtilités, qu’on peut facilement y voir une instrumentalisation politique…

Dans un premier temps, Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite, une théocratie.  Pour le PQ c’est parfait, ça leur permet de faire la promotion de leur charte en laissant sous-entendre que si le Québec ne devient pas laïque, nous aussi nous finirons un jour par fouetter des blogueurs.  Si Raif Badawi avait été torturé par un bon pays laïc du style Corée du Nord ou la Chine, il est fort probablement que le PQ ait détourné les yeux.

Mais surtout, parler de Raif Badawi permet de ramener en filigrane que le premier ministre Couillard a déjà travaillé en Arabie Saoudite, ce qui représente un péché mortel pour les nationaleux.  Quand un péquiste parle de Badawi, on veut surtout nous dire que si ce dernier n’a pas déjà été libéré, c’est à cause de Philippe Couillard et de ses « valeurs saoudiennes ».

Bref, pour le PQ, Raif Badawi est un pion sur leur échiquier politique, de la chair à canon pour attaquer le gouvernement libéral.  Donc, quand le PQ va-t-il présenter des excuses à Raif Badawi pour l’avoir ainsi politisé ?  D’autant plus que les sparages du PQ n’ont sûrement pas aidé à sa libération. La diplomatie ce n’est pas l’art d’humilier son adversaire, c’est plutôt l’art de la discrétion.  Avec un discours tonitruant qui cherchait plus à humilier l’Arabie Saoudite qu’à faire libérer Raif Badawi, le PQ fait plus partie du problème que de la solution.

En passant, si les péquistes cherchent vraiment à faire mal à l’Arabie Saoudite là où ça compte, ils devraient supporter sans réserve tous les projets de pipelines qui faciliteront l’exportation du pétrole albertain puisque chaque baril de pétrole que l’Alberta pourra exporter grâce à ces pipeline, c’est un baril de pétrole de moins que pourra vendre l’Arabie Saoudite.  Si le PQ était vraiment sincère, c’est ce qu’ils feraient au lieu de la petite politique partisane sur le dos d’un pauvre homme.


11 juin 2015

Les inégalités de richesse, un concept inutile Coup de gueule Économie En Chiffres États-Unis Gauchistan

Les inégalités de richesse, on s’en fout; la seule chose qui compte c’est la mobilité sociale i.e. une personne née dans la pauvreté peut-elle devenir riche ?  Malheureusement pour les communistes, la réponse est affirmative (situation pour les États-Unis):

Communiste
*Familles appartenant au 1er quartile

Depuis les années 70, les inégalités aux États-Unis ont explosé.  Pourtant la mobilité sociale est restée la même i.e. la proportion de gens nés dans une famille pauvre qui a pu améliorer son sort n’a pas bougé ! C’est plus de 50% des gens nés dans une famille pauvre qui sont capable d’améliorer leur sort !  Bref, la bonne gauche est encore dans le champ.

Conclusion: les gens qui sont obsédés par les inégalités de richesse soient des communistes, soit des cabochons (deux concepts non mutuellement exclusifs).

Source:
National Bureau of Economic Research
Is the United States Still a Land of Opportunity? Recent Trends in Intergenerational Mobility