Antagoniste


18 février 2014

Reagan et le pétrole québécois Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

ÉtatismeDans un discours prononcé en 1986 devant des dirigeants de PME, Ronald Reagan avait décrit de la manière suivante la vision économique des gouvernements gauchistes:

« Si ça bouge, taxez-le. Si ça continue à bouger, réglementez-le. Et si ça s’arrête de bouger, subventionnez-le ! »

Sans le savoir, Reagan venait de décrire le modèle d’exploitation pétrolière que le Québec allait adopter près de trente ans plus tard…

Premièrement, le gouvernement québécois a mis en place une nouvelle fiscalité confiscatoire (en plus de la fiscalité des entreprises déjà existante).

Mais l’industrie pétrolière bougeait encore.  Donc, le gouvernement a décidé de l’écraser en utilisant le marteau de la réglementation.

Ce qui devait arriver arriva, l’industrie pétrolière étant paralysée, le gouvernement a donc décidé de la subventionner à hauteur de 115 millions (pour le moment).

Pourtant, si le Québec avait décidé de ne pas plumer les pétrolières avec des taxes, impôts et redevances et si la réglementation n’avait pas mis des bâtons dans les roues des entrepreneurs, on aurait pu développer le potentiel pétrolier sur l’île d’Anticosti (et ailleurs) sans être obligé de risquer l’argent des contribuables.  Tout ce qu’il fallait, c’était créer un environnement d’affaires propice aux investissements, ce qui ne nous aurait rien coûté.  Cette méthode a fait ses preuves en Alberta.

Mais au Québec, les politiciens aiment se donner de l’importance. C’est pourquoi quand ça bouge ils taxent, si ça bouge encore ils réglementent et quand ça ne bouge plus, ils subventionnent.  Ainsi, les subventions permettent à nos politiciens de passer pour des héros sauvant des jobs lors de photo-ops soigneusement préparés.

En bref, le gouvernement utilise votre argent pour résoudre des problèmes qui n’existeraient pas si le gouvernement n’était pas d’abord intervenu !  Voilà comment on a fait du Québec la province canadienne la plus endettée.


18 février 2014

La haine Économie Europe Gauchistan Revue de presse Terrorisme

The Guardian

-

Failed rocket attack targeted Mercedes Benz offices in Greece
The Guardian

Greek authorities are on alert after anti-terror units discovered evidence of a bungled rocket attack against the headquarters of Mercedes Benz, hours after a guerilla organisation claimed responsibility for a previous assault against the German ambassador’s residence in Athens. Fuelling further fears of a resurgence of violence in a country torn by political unrest, extremists calling themselves « group of popular fighters » declared they were at war with « the German capitalist machine ».

The group said it had attacked the Athens branch of Mercedes-Benz, firing a rocket into its central offices on the northern fringes of the capital on 12 January. Following up on the claims, last night, experts discovered ground markings that suggested a rocket had indeed been fired in the vicinity of the outlet but, missing its target, had landed in a field. One source, who spoke on condition of anonymity, described it as a « blind attack » capable of causing great bloodshed had it hit homes in a residential area nearby.

In a 12,000-word proclamation, sent to Pontiki, a satirical magazine, the organisation claimed the previous attack on the ambassador’s home had been spurred by the corrosive effects of austerity.

Je lis ça et je pense aux 48% de Québécois qui jugent que « les entreprises nuisent beaucoup plus à la société qu’elles ne l’enrichissent. »

Essayez de faire comprendre à ces gens qu’une société qui a la chance de compter sur Mercedes Benz pour créer des emplois est forcément plus prospère…


17 février 2014

Une province à la dérive Économie En Vidéos Gauchistan Québec

Jeudi, le régime péquiste va déposer son deuxième budget.  Nicolas Marceau, c’est complètement cassé la gueule lors de son premier budget, pour ce second budget, qui servira de document électoral, son principal défi sera d’arranger les chiffres pour maintenir la grande illusion du modèle québécois…

En attendant ce budget, voici un récapitulatif de la situation économique au Québec:

Le 12 décembre 2013, l’agence de crédit Fitch a réagi à la mise à jour économique du PQ en mettant la cote de crédit du Québec sous surveillance avec une perspective négative. Fitch a été très clair sur la suite des évènements:

« Additional near-term economic and revenue deterioration, or an inability to attain revised fiscal targets under current forecast trends would result in a rating downgrade. »

Autrement dit, dans son prochain budget, si le gouvernement ne respecte pas les cibles fiscales présentent dans la dernière mise à jour économique, ce sera la décote.


13 février 2014

L’histoire de la Russie Économie En Vidéos Gauchistan International Philosophie

Entre 2 compétitions à Sochi, l’histoire de la Russie en 6 minutes 48 secondes sur un air de Tétris !

To Moscow I came seeking fortune
But they’re making me work til I’m dead
The bourgeoisie have it so easy
The Tsar’s putting gold on his bread
The people of Moscow are hungry
But think what a feast there could be
If we could create a socialist state
That cared for the people like me:

I am the man who arranges the blocks
That descend upon me from up above.
They come down and I spin them around
Til they fit in the ground like hand in glove.
Sometimes it seems that to move blocks is fine
And the lines will be formed as they fall -
Then I see that I have misjudged it!
I should not have nudged it after all.
Can I have a long one please?
Why must these infernal blocks tease?

I am the man who arranges the blocks
That continue to fall from up above.
Come Muscovite! Let the workers unite!
A collective regime of peace and love.
I work so hard in arranging the blocks
But the landlord and taxman bleed me dry
But the workers will rise! We will not compromise
For we know that the old regime must die.
Long live Lenin, kill the tsar!
We salute the sickle and star!

I am the man who arranges the blocks
That continue to fall from up above.
The food on your plate now belongs to the state
A collective regime of peace and love.
I have no choice in arranging the blocks
Under Bolshevik rule, what they say goes.
The rule of the game is we all are the same
And my blocks must create unbroken rows.
Long live Stalin! He loves you!
Sing these words, or you know what he’ll do…

I am the man who arranges the blocks
That are made by the men in Kazakhstan.
They come two weeks late and they don’t tessellate
But we’re working to Stalin’s five year plan.
I am the man who arranges the tanks
That will make all the Nazis keep away
The Fuhrer is dead, and Europe is Red!
Let us point all our guns at the USA.
We shall live forever more!
We can start a nuclear war!

I am the man who arranges the blocks
That are building a highly secret base.
Hip hip hurrah for the USSR!
We are sending our men to outer space.
I work so hard in arranging the blocks
But each night I go home to my wife in tears -
What’s the point of it all, when you’re building a wall
And in front of your eyes it disappears?
Pointless work for pointless pay
This is one game I shall not play.

I am the man who arranges the blocks!
But tomorrow I think I’ll stay in bed.
The winter is cold, I’ve got plenty of gold
And I’m standing in line for a loaf of bread
Maybe we’d be better off
If we brought down Gorbachev

I am the man who arranges the blocks
That continue to fall from up above.
The markets are free! So much money for me!
Tell me, why should I care for peace and love?
The markets are free! So much money for me!
Tell me, why should I care for peace and love?
Peace and love, peace and love!

And now the wall is down, the Marxists frown
There’s foreign shops all over town
When in Red Square, well don’t despair
There’s Levi’s and McDonald’s there
The US gave us crystal meth
And Yeltsin drank himself to death
But now that Putin’s put the boot in,
Who’ll get in our way?

So we reject free enterprise
And once again the left will rise.
Prepare the flags to be unfurled
For we’re seceding from the world:
We shall regain the Georgian soil
We shall obtain the Arctic oil
We shall arrange the blocks and toil
Forever and a day.


13 février 2014

Front national et Parti québécois Canada Coup de gueule France Gauchistan Revue de presse

Le Monde

-

34 % des Français « adhèrent aux idées du Front national »
Le Monde

L’enquête menée a en tout cas mesuré un record : aujourd’hui, 34 % des personnes interrogées « adhèrent aux idées du Front national », en hausse de deux points par rapport à 2013 ; 59 % des sondés pensent le contraire. Depuis l’accession de Marine Le Pen à la présidence du parti d’extrême droite, le niveau d’adhésion aux idées du FN ne cesse d’augmenter : il était à 22 % lors de la prise de fonction de Mme Le Pen en 2011, bondissant à 31 % l’année suivante et à 32 % en 2013.

Il y a donc une sorte « d’effet plateau », qui voit le FN se stabiliser à un niveau très haut. Une tendance que l’on retrouve dans les niveaux d’adhésion à différentes opinions relevant du programme du FN comme le sentiment de « ne plus se sentir chez soi en France », « la défense des valeurs traditionnelles ».

Autre point essentiel : 46 % des personnes interrogées jugent que Mme Le Pen est « plutôt la représentante d’une droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles » (+ 2 points) contre 43 % qui pensent qu’elle représente « une extrême droite nationaliste et xénophobe ». Les deux courbes s’étaient croisées l’an passé. L’écart se creuse en 2014.

On aurait pu écrire exactement la même chose à propos du Québec des péquistes… Les 2 électorats semblent partager les mêmes valeurs.

Notons par contre que tout comme le Parti Québécois, le Front national est un parti de gauche, il suffit d’écouter le discours de Marine Le Pen, qui aurait aussi pu être prononcé par Pauline Marois, pour s’en convaincre: exemple ici.


12 février 2014

Le mur… Coup de gueule Gauchistan Québec

FailliteJ’ai relayé cette information hier via mon compte Twitter. Cette semaine, on a appris que l’Hôpital général juif avait reçu l’ordre de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal de ne plus traiter les patients provenant de l’extérieur de l’île de Montréal. Les fonctionnaires espèrent ainsi sauver quelques dollars.

Mais vous allez me dire que ce n’est pas très dramatique, qu’il existe des hôpitaux partout sur le territoire québécois et que les gens n’ont qu’à se faire soigner dans l’hôpital le plus près de leur domicile.

C’est juste.

Mais les murs de l’Hôpital général juif abritent aussi un centre d’oncologie. Mais vous allez me dire que ce n’est pas très dramatique, que des centres d’oncologie existent aussi dans d’autres hôpitaux…

C’est juste.

Mais l’Hôpital général juif administre aussi le Centre du cancer Segal, un centre d’oncologie unique dans la province qui est reconnu mondialement pour le traitement des cancers colorectaux. Les soins dispensés dans ce centre ultra-spécialisé ne sont généralement pas donnés dans la plupart des hôpitaux à l’extérieur de Montréal. Selon l’Association canadienne du cancer colorectal, cette décision de restreindre l’accès à ce centre compromet non seulement la qualité de vie des patients, mais également la possibilité de prolonger leur vie ou de rémission.

Je résume.

Certains patients combattant un cancer colorectal, qui habitent l’extérieur de l’île de Montréal, ne pourront plus se faire soigner par l’équipe spécialisée de l’Hôpital général juif, et ce, même si c’est le désir du patient et de son médecin d’avoir recours aux services de cet hôpital qui est le seul qui peut offrir certains traitements à la fine pointe de la science médicale.

Quand on dit qu’un jour le Québec va « frapper le mur », on s’imagine que dans les heures suivant une décote, quelqu’un va fermer les lumières et que la province sera soudainement plongée dans les ténèbres. Dans la réalité, « frapper le mur » se fera par petite dose, de manière insidieuse.

Par exemple, un jour on réalisera que nous sommes trop pauvres pour soigner nos cancéreux dans nos meilleurs hôpitaux…

Mais consolez-vous, pour ceux qui ne pourront pas recevoir de soins à la fine pointe, le gouvernement prépare un beau programme pour « mourir dans la dignité »…


5 février 2014

La tonte des moutons, la suite… Canada Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Les entreprises au Québec ne payent pas d’impôts…  C’est du moins ce que raconte la gauche, Léo-Paul Lauzon se fait aller la gueule là-dessus depuis plus de 2 ans et personne n’a osé lui mettre les chiffres au visage en lui disant d’aller se faire voir ailleurs…

Donc, les entreprises québécoises ne payent pas d’impôt…

Vraiment ?

Voici les chiffres de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante à ce sujet…

Commençons au bas de l’échelle:

Fiscalité Québec

Au Québec, une PME doit payer 24 000$ de plus en impôt que son équivalent manitobain…

Si vous êtes un peu plus riche, votre entreprise va aussi passer à la caisse:

Fiscalité Québec

Votre concurrent, sur Île-du-Prince-Édouard, paye 30 900$ d’impôt de moins que vous. Bonne chance…

Et pour les millionnaires:

Fiscalité Québec

Miracle, nous ne sommes pas derniers !!!  Mais, vous devrez néanmoins payer 46 500$ de plus qu’en Colombie-Britannique…

Mais pour un entrepreneur, les impôts ne représentent qu’un élément de la charge fiscale, il faut aussi prendre en compte les charges sociales, les taxes de vente et d’accise, et l’impôt foncier.  Une fois que l’on tient compte de l’ensemble des facteurs, voici le classement de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (note : 10 = meilleure, 0 = pire):

Fiscalité Québec

Le Québec est dernier avec une « avance » très confortable…  Les entreprises québécoises ne payent pas d’impôt ?  Une chance…

Mais il y a pire.  En de 2009 à 2013, l’indice est passé de 4,02 à 3,97, un recul de 1,24%.  Voici la situation dans les dix provinces:

  • Ontario: +34,15%
  • Terre-Neuve: +13,21%
  • Île-du-Prince-Édouard: +12,60%
  • Saskatchewan: +11,27%
  • Nouveau-Brunswick: +10,44%
  • Alberta: +6,89%
  • Nouvelle-Écosse: +2,76%
  • Manitoba: +1,25%
  • Colombie-Britannique: -1,22%
  • Québec: -1,24%

Dernier…

À lire aussi: la tonte des moutons, première partie

Source:
Fédération canadienne de l'entreprise indépendante
Classement des régimes fiscaux provinciaux au Canada


3 février 2014

La diversion… Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Je dois être un drôle d’oiseau, car la semaine dernière ce qui m’a scandalisé devant la commission Charbonneau semble n’avoir scandalisé personne…

Premièrement le claquement de doigts de Sonia Lebel…  Si tout le monde semble avoir trouvé ça très drôle, je considère de mon côté que c’est un manque flagrant de professionnalisme.  Le but de la commission Charbonneau est d’exposer un système, pas de mettre en onde un cirque avec du goudron et des plumes pour donner un show de télé.

Deuxièmement, contrairement à beaucoup de monde, j’ai trouvé plutôt inutiles et ennuyantes les écoutes électroniques où il était question de boucles d’oreille, de bateau ou de mobiliers ecclésiastiques…  Les extraits d’écoutes électroniques qui ont le plus retenu mon attention ont presque été complètement ignorés par les médias…

Le grand patron de la FTQ qui utilise, au grand plaisir de Tony Accurso, ses relations avec Jean Lapierre pour faire passer son discours socialiste, anti-PPP et anti-concurrence étrangère étrangère. Bien évidemment, il n’y a rien d’illégal là-dedans, c’est simplement une démonstration sans équivoque du manque d’objectivité des médias qui sont toujours fidèles au poste pour jouer le rôle de porte-parole de la gauche.

En passant, si l’industrie de la construction craint autant les PPP et les ingénieurs chinois, alors j’en conclus que les PPP et les ingénieurs chinois doivent forcément être bons pour le portefeuille des Québécois. Mais ça, parions que la commission n’en parlera pas dans son rapport…


3 février 2014

La tonte des moutons Canada Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

En octobre dernier, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a publié une étude qui, malheureusement, est passée quelque peu inaperçue dans les médias. Cette étude se veut une analyse des régimes fiscaux provinciaux au Canada. Voici les résultats que l’on obtient pour l’impôt des particuliers…

Commençons au bas de l’échelle, avec les plus pauvres.

Fiscalité Québec

Au Québec, on aime ça les pauvres, on en prend soin, on est solidaire…  Pourtant, c’est ici qu’ils sont le plus imposés.  Par rapport à la Colombie-Britannique, c’est 1 637$ de plus !

Qu’en est-il de la classe moyenne ?

Fiscalité Québec

Pas de chance pour la classe moyenne, elle aussi doit se contenter d’une misérable dernière position, un écart de 3 969$ avec la Colombie-Britannique.

Et les riches?  C’est sûrement de la faute des riches, on n’arrête pas de dire qu’ils ne payent pas d’impôt.

Fiscalité Québec

Encore dernier, avec un écart de 8 587$ avec la Colombie-Britannique…

Mais le 1%, ces ultras-riches, ils doivent être coupables, c’est obligatoirement eux qui ne payent pas leur « juste part »…

Fiscalité Québec

Encore et toujours dernier…  Nos ultras-riches doivent donner aux gouvernements 12 642$ de plus que ceux de l’Alberta…

Le Québec est dans le rouge et les moutons québécois n’ont plus de laine sur le dos…

Donc, malgré que le Québec soit systématiquement la province la plus imposée, le Québec est aussi systématiquement la province la plus endettée. Le constat est décourageant, mais ne devrait surprendre personne. Par exemple, vendredi dernier le Parti Québécois a engagé 450 millions de dollars de notre argent pour construire une cimenterie qui va employer 200 personnes, au moment même où les 4 cimenteries déjà présentent au Québec ne tournent qu’à 60% de leurs capacités en raison d’un surplus d’inventaires en Amérique.*

*Étrangement, même si ce projet de cimenterie implique une injection massive de fonds publics, une faible création d’emplois, une production intensive de gaz à effet de serre et une exemption d’étude par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, les lobbies écologistes québécois semblent être silencieux…  On se demande bien pourquoi…

Source:
Fédération canadienne de l'entreprise indépendante
Classement des régimes fiscaux provinciaux au Canada


30 janvier 2014

L’hypocrite en chef Coup de gueule Économie En Chiffres États-Unis Gauchistan Hétu Watch

Dans son discours sur l’État de l’union, Barack Obama s’est engagé à mettre en place un régime d’équité salariale entre les hommes et les femmes. Pour le président, il est inadmissible qu’il existe un écart salarial basé sur le sexe de l’employé.

Vraiment ?

Le personnel de la Maison-Blanche compte parmi ses rangs 228 femmes et 231 hommes. Malheureusement, la suite des choses est un peu moins équitable…  Voici le salaire médian des hommes et femmes travaillant pour le compte de l’Administration Obama:

Obama Hypocrite

À la Maison-Blanche, chaque fois qu’un homme gagne 1$, une femme doit se contenter d’un salaire de 0,87$.  À la Maison-Blanche, pour faire le même salaire qu’un homme, une femme doit travailler 8 semaines de plus !

En bref, aux États-Unis l’équité salariale c’est bon pour tout le monde, sauf le président… Mais ça, Richard Hétu n’en parlera pas…

Source:
White House
2013 Annual Report to Congress on White House Staff


23 janvier 2014

La charte des valeurs vénézuéliennes Gauchistan Revue de presse Venezuela

The Washington Times

-

Venezuela, worried by murder rate, takes aim at TV soap operas
The Washington Times

President Nicolas Maduro will urge representatives of Venezuela’s television stations on Monday to change what he calls a culture of violence glamorized by the media.

Maduro, who narrowly won a presidential election last April to succeed his late mentor Hugo Chavez, has accused TV stations – especially popular soap operas, or « telenovelas » – of glamorizing guns, drugs and gangsters. « They transmit negative values of death, drugs, arms, violence and treachery and everything bad that a human can be, » he said.

« We are going to build a culture of peace, » he said last week, summoning representatives of local terrestrial and cable channels to the Miraflores presidential palace on Monday.

A new national police force has been inaugurated, and the socialist authorities have also taken aim at products they say contribute to a culture of violence. Five years ago, Chavez banned the manufacture, importation and distribution of violent video games and toys.

Critics say the latest version of the government’s anti-crime plans do not tackle root causes, such as widespread impunity for criminals, largely due to a creaking and corrupt judicial system, and complicity by some poorly paid police.

Bref, le plan du gouvernement vénézuélien c’est un peu comme la charte des valeurs PQ. C’est du gros n’importe quoi qui a pour but de faire oublier la dangereuse incompétence du gouvernement.


22 janvier 2014

L’antisémitisme BCBG Canada En Vidéos Gauchistan Israël Terrorisme

Plus tôt cette semaine le premier ministre Harper a causé une certaine commotion chez la bonne gauche en osant dénoncer, devant le parlement israélien de surcroît, la haine sophistiquée dont est victime Israël:

Stephen Harper

-

« Dans la plus grande partie du monde occidental, la vieille haine s’exprime en société sous une forme beaucoup plus sophistiquée. Des gens qui n’oseraient jamais dire détester les Juifs ni leur reprocher leurs défauts ou les problèmes du monde déclarent qu’ils haïssent Israël et ne blâment que l’État juif pour les problèmes du Moyen-Orient.

Tout comme les entreprises juives étaient mises à l’index, certains dirigeants de la société civile réclament aujourd’hui un boycottage d’Israël. [...] Les plus disgracieux qualifient ouvertement la situation en Israël d’apartheid. Pensez à cette affirmation. Pensez à la logique tordue et à la malice qui inspirent de tels propos. Un État, fondé sur la liberté, la démocratie et la règle de droit, pour que les Juifs puissent s’épanouir et trouver refuge après la pire expérience raciste de l’histoire, qui est condamné et dont la condamnation est masquée par des propos contre le racisme. [...]

Il s’agit du nouveau visage de l’antisémitisme. Un antisémitisme qui vise le peuple juif en prétendant viser Israël. Et qui cherche à rendre l’ancienne bigoterie acceptable pour la nouvelle génération. Naturellement, mes amis, il n’est pas nécessairement antisémite en soi de critiquer la politique du gouvernement israélien. Mais que dire d’autre d’une critique qui condamne sélectivement l’État juif et lui refuse en fait son droit d’exister, de se défendre tout en ignorant systématiquement – ou en excusant – la violence et l’oppression qui l’entourent ? »

Le nouvel antisémitisme dénoncé par Harper est parfaitement incarné par la disgracieuse organisation des Nations-Unis…

Considérez ceci, en 2013, l’ONU a émis 25 résolutions de condamnation. De ces 25 résolutions, 21 ciblaient Israël et seulement 4 citaient le reste du monde, dont seulement 1 pour la Syrie. Vous avez bien lu: 21 résolutions contre Israël et seulement 1 contre la Syrie. Pourtant, en 2013, la Syrie a massacré et torturé des dizaines de milliers de civils, allant même jusqu’à les gazer à l’arme chimique !

Une organisation qui trouve le moyen de blâmer 21 fois plus Israël que la Syrie est fondamentalement et viscéralement antisémite.

Voici une petite vidéo très intéressante qui explique comment l’ONU est devenue une organisation antisémite:


21 janvier 2014

Ça va aller mal avant d’aller mieux… Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Le 4 septembre 2012, si le PQ avait été élu de manière majoritaire, l’opposition n’aurait pas pu bloquer les projets suivants…

  • Le PQ aurait pu imposer la Loi 101 aux entreprises de moins de dix employés et fait du français la seule langue d’enseignement dans les cégeps, écoles de formation professionnelle ainsi qu’aux écoles non subventionnées; ce qui aurait isolé encore plus les Québécois du reste du monde…
  • Le PQ aurait pu anéantir le secteur minier québécois avec un système de redevance se rapprochant du banditisme tout en obligeant la 2e et 3e transformation des ressources en région; ce qui aurait contribué à rendre le Québec encore plus pauvre…
  • Le PQ aurait pu créer une Banque de développement économique pour simplifier la distribution de subvention tout en pigeant dans le bas de laine des Québécois, la Caisse de dépôt, pour créer un fonds de dix milliards donc la mission aurait été de faire du nationalisme économique; ce qui aurait incité le copinage, le patronage et la corruption…
  • Daniel Breton serait probablement encore ministre; ai-je besoin d’en dire plus ?
  • Le PQ aurait pu mettre en place un taux d’impôt prohibitif qui, dans certains cas, était aussi rétroactif; ce qui aurait augmenté la détresse économique du Québec…

Et j’en passe des vertes et des pas mûres qui sont dans le programme du PQ, mais que l’opposition n’a pas encore eu la chance de bloquer. Mentionnons par exemple: la création d’une constitution et d’une citoyenneté québécoise, l’instauration d’une nouvelle taxe nommée « assurance autonomie », l’électrification des transports, la transformation de Télé-Québec en un véritable réseau national de télédiffusion avec un service d’information(imaginez la propagande), la refonte des lois fiscales afin d’éliminer des comportements nuisibles à l’environnement, la modification du Code du travail pour le rendre plus favorable aux syndicats et j’en passe…

Tout ceci étant dit…

We're all doomed!

Au Québec, ça va aller mal avant d’aller mieux…

Terminons avec un audio de Radio-Pirate qui résume assez bien tout ce qu’il y a à savoir à propos du Québec…


15 janvier 2014

Bernard Drainville, la charte et le chômage Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Pourquoi une personne supposément brillante comme Bernard Drainville passe son temps à parler de choses totalement inutiles comme la charte au lieu de parler de sujets préoccupants comme le chômage ?

La réponse:

Je tiens par la présente à informer le ministre Drainville que le taux de chômage au Québec n’est pas à « 7,2, 7,4 ou quelque chose de même ». Le taux de chômage au Québec est actuellement de 7,7% et durant la dernière année il a été en moyenne de 7,6%. Au Canada, le taux actuel est de 7,2% et la moyenne des douze derniers mois est de 7,1%.

Un poids lourd du conseil des ministres qui n’est pas foutu de connaître le taux de chômage, voilà qui résume assez bien le gâchis du régime péquiste depuis leur arrivée au pouvoir.

Donc, pourquoi Bernard Drainville passe le plus clair de son temps à parler d’une charte ridicule au lieu de parler d’économie? La réponse est simple: on ne peut pas parler de chose qu’on ne connaît pas. C’est vrai pour Bernard Drainville, mais aussi pour l’ensemble de la députation péquiste.

En passant, je souligne au passage que seulement 28% des Américains, marqués par le 11 septembre, pense que leur gouvernement devrait interdire le voile intégral… Pensez-y la prochaine fois que vous aurez envie de traiter un Américain de redneck.


14 janvier 2014

Le socialisme, c’est sale Coup de gueule Économie Environnement Gauchistan International

Écolo-MarxisteLa semaine dernière, on a pu lire sur le site internet du magazine L’actualité un article ayant pour titre « La liste noire des responsables du changement climatique: le réchauffement climatique peut être en grande partie imputé à l’action de 90 entreprises entre 1751 et 2010. »

Le lecteur lambda se dit immédiatement: « au diable ce maudit système capitaliste qui assassine notre planète et tue nos enfants, les hommes avant les profits, so-so-so… ce n’est qu’un début poursuivons le combat! »  Vous voyez le genre.  De plus, cette perception est renforcée dans le premier paragraphe de l’article:

« Le réchauffement climatique peut être en grande partie imputé à l’action de 90 entreprises, de Chevron à Exxon en passant par quelques sociétés d’État. »

En passant par quelques sociétés d’État…  On devine donc que le gros du problème revient à l’infâme secteur privé. J’ai donc vérifié si c’était le cas en consultant l’article original pour découvrir que…

Seulement 34,4% des émissions produites par les 90 entreprises visées appartiennent au secteur privé.  La grande majorité, 65,6%, des émissions sont imputables à des sociétés publiques et des entreprises gouvernementales !  Donc, la prochaine fois qu’un gauchiste tentera de vous faire croire que la survie de la planète passe par l’éradication du capitalisme et la création d’un état socialiste vous saurez quoi lui répondre: le socialisme c’est sale !

Un tel résultat ne devrait pas surprendre personne. Dans une économie capitaliste, les industries privées ont intérêt à trouver des moyens pour réduire leur consommation d’énergie dans le but de maximiser leur profit. Dans une économie socialiste, au diable la productivité et l’efficacité énergétique puisque le profit ne compte pas; si l’entreprise essuie des pertes, personne ne perd son emploi, car le gouvernement éponge les déficits.  Le socialisme, contrairement au capitalisme, encourage le gaspillage donc, la pollution.

L’article de L’actualité essaie aussi de nous émouvoir en nous racontant que les méchants lobbys climatosceptiques recevraient en moyenne 900 millions de dollars par année en financement.  Mais qu’en est-il du lobby écolos? En 2009 aux États-Unis, les think tanks de droite et les industries s’opposant aux thèses du réchauffement climatique, incluant Exxon Mobil et les industries Koch, ont dépensé 787 millions de dollars pour faire la promotion de leurs idées.  Les lobbys réchauffistes de leur côté ont dépensé 1,4 milliard de dollars, presque le double de leurs adversaires !

Le réchauffement climatique n’est plus une science, c’est devenu une business très lucrative et les lobbys écolos sont prêts à tout pour tenter de convaincre les élus et la population de leur donner la permission de se mettre les deux mains dans le plat de bonbon i.e. notre portefeuille. Contrairement à ce qui est colporté par nos médias, le lobby écolo est tout sauf pauvre…