Antagoniste


18 décembre 2014

Les rigolos du BAPE Économie En Images En Vidéos Environnement États-Unis Québec

Selon les rigolos du BAPE, il est impossible de faire de l’argent avec le gaz de schiste au Québec.

Vraiment ?

Voici ce qu’en pensent les gens qui savent compter, par opposition aux activistes diplômés en philosophie

Schiste Dakota du Nord

Vivre à côté d’un puits qui fait l’extraction d’hydrocarbures de schiste c’est payant, très payant ! Ce n’est pas moi qui le dis, mais plutôt une étude réalisée par la Réserve fédérale américaine, division Minneapolis !

Selon cette étude, dans un rayon de 160 km autour du dépôt d’hydrocarbures de schiste de Bakken dans le Dakota du Nord, les salaires sont 25% plus élevés.  Encore mieux, on observe aussi que le taux de chômage est réduit dans un rayon de 645 km autour du dépôt !  Dans un rayon de 160 km, le taux de chômage est réduit de 50% alors que dans un rayon de 645 km on parle d’une réduction de 31%.

Voici ce que ça pourrait donner pour le Québec (à titre indicatif seulement, puisque dans le Dakota du Nord on exploite surtout le pétrole de schiste alors que dans les basse terres du St-Laurent c’est surtout du gaz de schiste):

Schiste Québec

L’exploitation du gaz de schiste aurait pu aussi stimuler l’économie du Québec. Malheureusement, les activistes du BAPE ont décidé que les Québécois allaient rester pauvres. Le BAPE croit-il que le schiste ne peut être exploité au Québec, car nous sommes moins intelligents que les Américains ?

En passant, pour ceux qui n’ont jamais vu, voici à quoi ressemble le processus de forage d’un puits de gaz de schiste (ne comptez pas sur les médias québécois pour vous montrer ça…)

Une fois le processus de fracturation hydraulique complété, le puits disparaît presque !

Source:
Federal Reserve Bank of Minneapolis
Bakken activity: How wide is the ripple effect?

MISE-À-JOUR

Voici les raisons utilisées par les rigolos du BAPE pour interdire l’exploitation du gaz de schiste. Si le Québec n’était pas une république de bananes, le premier ministre aurait dû exiger la démission des membres du BAPE pour avoir produit un document qui est une insulte à l’intelligence des gens qui en ont une…

Hopital Psychiatrique
Les enjeux liés à l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste dans le shale d’Utica des basses-terres du Saint-Laurent

Les impacts potentiels des activités d’exploration et d’exploitation du gaz de schiste, soit l’augmentation du niveau de bruit ambiant, de la quantité de poussière en suspension, de la pollution lumineuse nocturne et de l’achalandage sur les routes rurales ainsi que les impacts sur les paysages affecteraient le secteur agrotouristique au même titre qu’elles auraient des effets sur le secteur touristique en général. Les activités de l’industrie gazière sont susceptibles de ternir, aux yeux des clients d’agrotourisme, l’image d’authenticité associée au milieu rural et villageois et de nuire à l’agrément qui accompagne les visites à la campagne.

Aux États-Unis, ce n’est pas l’agrotouristique qui a sorti le pays de la crise économique, mais le gaz de schiste… M’enfin, au Québec ce qui compte ce n’est pas de faire travailler les gens, mais « l’agrément qui accompagne les visites à la campagne »…


18 décembre 2014

Quand les réchauffistes font la fête ! Coup de gueule Environnement International Revue de presse

The Columbus Dispatch

-

Lima talks to leave record carbon footprint
The Columbus Dispatch

The current U.N. climate talks will be the first to neutralize all the greenhouse-gas pollution they generate, offset by host country Peru’s protection of forest reserves, organizers say.

Now the bad news: The Lima conference is expected to have the biggest carbon footprint of any U.N. climate meeting measured to date.

At more than 50,000 metric tons of carbon dioxide, the negotiations’ burden on global warming will be about 1-1/2 times the norm, said Jorge Alvarez, project coordinator for the U.N. Development Program.

The venue is one big reason. It had to be built. Eleven football fields of temporary structures arose for the 13-day negotiations from what three months ago was an empty field behind Peru’s army’s headquarters. Concrete was laid, plumbing installed and components were flown in from as far as France and Brazil.

Standing in the midday sun here can get downright uncomfortable, but the Lima sun is not reliable. That’s one reason solar panels were not used. For electricity, the talks are relying exclusively on diesel generators.

Une conférence sur le climat qui dépend de l’électricité produite par des génératrices fonctionnant au diesel. Vive les réchauffistes !


17 décembre 2014

Une nation de peureux Coup de gueule Économie En Images Environnement États-Unis Gauchistan Québec

Hier, le premier ministre Philippe Couillard, dit le peureux,  a insulté les Québécois pourvus d’une activité cérébrale en rejetant catégoriquement l’exploitation du gaz de schiste au Québec. Cette décision, qui condamne un peu plus le Québec à rester pauvre, est basée sur un rapport idéologique/dogmatique du BAPE qui est arrivé à la conclusion loufoque que le Québec ne pourrait jamais faire d’argent avec cette ressource naturelle.  Qu’importe si en Pennsylvanie l’exploitation des gaz de schiste a fait augmenter l’emploi de 250% et les salaires de 111% dans ce secteur d’activité, au Québec on est jamais capable de faire les choses comme les autres…

Notre courageux premier ministre a aussi fait valoir que nous ne pouvions pas exploiter les gaz de schiste dans les basses terres du St-Laurent, car cette zone était…  trop densément peuple !  Sans blague, voici dans quelle mesure on a creusé des puits de gaz de schiste dans la formation de Barnett au Texas, notez l’apparition des puits en zone urbaine de Fort Worth (835 habitants/km²):

Schiste Québec

Depuis le milieu des années 2000, des milliers de puits ont été creusés en zone urbaine et en banlieue de Forth Worth et malgré tout, aucun désastre écologique, aucun accident industriel et aucune mortalité…  Voulez-vous me dire de quoi les Québécois ont peur ?  Si les Texans peuvent exploiter de manière sécuritaire leur gaz de schiste, pourquoi les Québécois ne pourraient-ils pas faire de même ?  Le BAPE et Philippe Couillard pensent-ils que nous sommes moins intelligents que les Américains ?

En passant, le vice-président du BAPE est un diplômé en sciences politiques et en philosophie qui a gagné sa vie comme chroniqueur-activiste pour Le Devoir, une feuille de chou nationalo-étatiste.  Ceci explique cela…

Au fait, pourquoi au Québec on élit des députés et on nomme un ministre de l’environnement et des ressources naturelles quand les décisions sont prises par des gens non élus comme les activistes du BAPE et de la colonie artistique ?  Qu’on ferme ces deux ministères maintenant devenus inutiles, on va sauver de l’argent…

Source:
EIA
Technology drives natural gas production growth from shale gas formations


17 décembre 2014

Les réchauffistes, encore dans le champ… Environnement International Revue de presse

The Daily Star

-

Arctic sea ice volume holds up in 2014
The Daily Star

Arctic sea ice may be more resilient than many observers recognise.

While global warming seems to have set the polar north on a path to floe-free summers, the latest data from Europe’s Cryosat mission suggests it may take a while yet to reach those conditions.

The spacecraft observed 7,500 cu km of ice cover in October when the Arctic traditionally starts its post-summer freeze-up. This was only slightly down on 2013 when 8,800 cu km were recorded.

Two cool summers in a row have now allowed the pack to increase and then hold on to a good deal of its volume.

And while the ice is still much reduced compared with the 20,000 cu km that used to stick around in the Octobers of the early 1980s, there is no evidence to indicate a collapse is imminent.

« What we see is the volume going down and down, but then, because of a relatively cool summer, coming back up to form a new high stand, » said Rachel Tilling from the UK’s Nerc Centre for Polar Observation and Modelling (CPOM) at University College London (UCL).

En 2009, Al Gore avait déclaré que l’Arctique aurait fondu d’ici 2015…

En 2007, les brillants savants canadiens du réseau Arcticnet avaient prédit que l’Arctique aurait fondu quelque part entre 2010 et 2015…

N’oubliez pas, que la science du réchauffement climatique est définitive et que le débat est clos…


16 décembre 2014

Qui suis-je ? Économie Environnement

Invité mystèreQui suis-je ?

-J’ai permis une réduction des pesticides de 37% sur les fermes.

-J’ai augmenté les rendements agricoles de 22%.

-J’ai augmenté de 68% les profits des fermiers, principalement ceux dans les pays en voie de développement.

Est-ce le commerce équitable ? L’agriculture biologique ? L’achat local ?

Pas du tout ! Toutes ces avancées ont été rendues possibles par l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés !

Mais, idéologie anticapitaliste oblige, les écologistes sont contre les OGMs

Source:
PLOSone
A Meta-Analysis of the Impacts of Genetically Modified Crops


16 décembre 2014

Toujours plus pauvre Économie En Chiffres Environnement États-Unis Québec

Hier, on a appris que le Québec avait fracassé un autre record peu enviable, celui du plus gros chèque de péréquation. Pour l’année 2015-2016, nous aurons droit à un chèque de BS de 9,5 milliards de dollars; une hausse de 235 millions par rapport à l’année précédente.

Voyez comment la péréquation a augmenté depuis 10 ans:

Péréquation Québec

Au Québec la péréquation augmente et le seul moyen de faire augmenter la péréquation c’est en devenant plus pauvre que les autres provinces.

Le plus ironique dans cette histoire c’est que la même journée où le Québec a été humilié par ce chèque record, le BAPE nous a dit sans rire que l’exploitation du gaz de schiste au Québec ne pourrait pas nous enrichir…

Vraiment ?

En Pennsylvanie, on retrouve la formation de Marcellus qui est très riche en gaz de schiste. Voici comment a évolué l’emploi en Pennsylvanie depuis qu’on exploite cette ressource naturelle (2008):

Péréquation Québec

L’extraction du pétrole et du gaz est l’un des rares secteurs de l’économie en Pennsylvanie qui est en croissance.  Au Québec, pour des raisons purement idéologiques, le BAPE a fait un trait sur ce secteur.

Voici maintenant l’évolution des salaires:

Péréquation Québec

Depuis 2001, les salaires ont augmenté de 111% dans l’industrie du pétrole et du gaz en Pennsylvanie contre seulement 41% pour le reste de l’économie.  Les travailleurs qui exploitent les gaz de schiste gagnent près de 110 000$ par année !

Donc en Pennsylvanie, le gaz de schiste à créer des emplois à 100 000$ par année, mais au Québec, le même gaz de schiste ne pourrait pas enrichir les Québécois…  Pour parvenir à une telle conclusion, les gens du BAPE doivent s’imaginer que les Québécois sont moins intelligents que les Américains, il n’y a pas d’autre explication possible…

Au Québec, on se soucie de l’écosystème des bélugas, des couleuvres brunes, du chevalier cuivré, mais dans cette province de fou il n’y a personne pour se préoccuper de l’écosystème du travailleur québécois…

M’enfin, pourquoi exploiter le gaz de schiste quand on peut encaisser un chèque de BS de la part des provinces qui ont décidé d’exploiter leur hydrocarbure…

Sources:
Ministère Des Finances Du Canada
Soutien fédéral aux provinces et aux territoires

U.S. Bureau of Labor Statistics
Quarterly Census of Employment and Wages


16 décembre 2014

Une autre erreur des réchauffistes Environnement États-Unis Revue de presse

USA Today

-

Tame tornadoes: Quietest 3 years for twisters on record
USA Today

The U.S. experienced fewer tornadoes in the past three years than any similar span since accurate records began in the 1950s. Yet meteorologists aren’t sure exactly why.

As this year comes to a close, about 150 fewer damaging tornadoes than average have hit the U.S., according to data from the Storm Prediction Center (SPC). Explanations for the decrease in twisters the past three years range from unusual cold to unusual heat, or just coincidence.

Despite the calmer than average years, deaths due to twisters remain near the average of 60 each year, with 68 killed in 2012, 55 in 2013 and 42 so far this year, according to the SPC. That pales in comparison with the 553 Americans killed by tornadoes in 2011.

So far this year, just 348 EF-1 or stronger tornadoes have touched down across the country, marking the third-lowest number on record. An average year sees about 500 EF-1 or greater tornadoes. A total of 364 EF-1 or stronger tornadoes touched down in 2012 and 404 in 2013.

En 2007, la bonne gauche nous disait que la science était définitive et que le débat était clos: le réchauffement climatique allait faire augmenter le nombre de tornades. Sept ans plus tard, le contraire s’est produit.


11 décembre 2014

Hommage au pétrole ! Économie En Citations Environnement International

Alex Epstein

-

L’auteur Alex Epstein à propos des combustibles fossiles.

« The ‘experts’ almost always focus on the risks of a technology but never the benefits– and on top of that, those who predict the most risk get the most attention from the media and from politicians who want to ‘do something.’ But there is little to no focus on the benefits of cheap, reliable energy from fossil fuels. This is a failure to think big picture, to consider all the benefits and all the risks. And the benefits of cheap, reliable energy to power the machines that civilization runs on are enormous. They are just as fundamental to life as food, clothing, shelter, and medical care – indeed, all of these require cheap, reliable energy. By failing to consider the benefits of fossil fuel energy, the experts didn’t anticipate the spectacular benefits that energy brought about in the last thirty years. »


11 décembre 2014

Une autre erreur des réchauffistes Environnement International Revue de presse

Nature Geoscience

-

Thick and deformed Antarctic sea ice mapped with autonomous underwater vehicles
Nature Geoscience

Satellites have documented trends in Antarctic sea-ice extent and its variability for decades, but estimating sea-ice thickness in the Antarctic from remote sensing data remains challenging. In situ observations needed for validation of remote sensing data and sea-ice models are limited; most have been restricted to a few point measurements on selected ice floes, or to visual shipboard estimates.

Here we present three-dimensional (3D) floe-scale maps of sea-ice draft for ten floes, compiled from two springtime expeditions by an autonomous underwater vehicle to the near-coastal regions of the Weddell, Bellingshausen, and Wilkes Land sectors of Antarctica. Mean drafts range from 1.4 to 5.5 m, with maxima up to 16 m. We also find that, on average, 76% of the ice volume is deformed ice. Our surveys indicate that the floes are much thicker and more deformed than reported by most drilling and ship-based measurements of Antarctic sea ice.

We suggest that thick ice in the near-coastal and interior pack may be under-represented in existing in situ assessments of Antarctic sea ice and hence, on average, Antarctic sea ice may be thicker than previously thought.

La glace en Antarctique est donc plus épaisse que l’on pensait… Ne comptez pas sur nos médias ou nos lobbys écolos pour rapporter cette information au Québec…


10 décembre 2014

Ce que nos médias ne vous diront pas… Environnement États-Unis Revue de presse

USA Today

-

Causes of Calif. drought natural, not man-made: NOAA
USA Today

Natural weather patterns, not man-made global warming, are causing the historic drought parching California, says a study out Monday from federal scientists.

« It’s important to note that California’s drought, while extreme, is not an uncommon occurrence for the state, » said Richard Seager, the report’s lead author and professor with Columbia University’s Lamont Doherty Earth Observatory. The report was sponsored by the National Oceanic and Atmospheric Administration. The report did not appear in a peer-reviewed journal but was reviewed by other NOAA scientists.

« In fact, multiyear droughts appear regularly in the state’s climate record, and it’s a safe bet that a similar event will happen again, » he said.

The persistent weather pattern over the past several years has featured a warm, dry ridge of high pressure over the eastern north Pacific Ocean and western North America. Such high-pressure ridges prevent clouds from forming and precipitation from falling.

The study notes that this ridge — which has resulted in decreased rain and snowfall since 2011 — is almost opposite to what computer models predict would result from human-caused climate change.

Les médias d’ici aiment bien nous dire que la sécheresse en Californie est le résultat du réchauffement climatique. Mais quand des scientifiques montrent que le réchauffement climatique aurait dû faire augmenter les précipitations sur la Californie, personne n’en parle.

Si les Québécois sont si unanimes à dire que le réchauffement climatique est une vérité immuable et inattaquable, c’est surtout parce qu’ils sont maintenus dans un état perpétuel d’ignorance par leurs médias.


8 décembre 2014

Les manipulations écologiques Coup de gueule Environnement International Revue de presse

The Times of London

-

Scientists accused of plotting to get pesticides banned
The Times of London

Research blaming pesticides for the decline in honeybees has been called into question by a leaked note suggesting that scientists had decided in advance to seek evidence supporting a ban on the chemicals.

The private note records a discussion in 2010 between four scientists about how to persuade regulators to ban neonicotinoid pesticides. The EU imposed a temporary ban last year after the European Food Safety Authority identified risks to bees. The Department for Environment, Food and Rural Affairs opposed the ban, saying that there was not enough evidence of harm to bees. Many farmers have blamed the ban for high levels of damage to this winter’s oilseed rape crop from flea beetle.

The leaked note says that the scientists agreed to select authors to produce four papers and co-ordinate their publication to « obtain the necessary policy change, to have these pesticides banned ».

The note, which records that the meeting took place in Switzerland on June 14, 2010, says: « If we are successful in getting these papers published, there will be enormous impact, and a campaign led by WWF etc. »

Ne jamais sous-estimer les plans de communication des écologistes; ils sont prêts à tout pour imposer leur propagande verte (et l’agenda socialiste qui vient avec) dans les médias.


2 décembre 2014

Les intérêts étrangers Économie Environnement International

The New York Times

-

Russian Money Suspected Behind Fracking Protests
The New York Times

Vlasa Mircia, the mayor of this destitute village in eastern Romania, thought he had struck it rich when the American energy giant Chevron showed up here last year and leased a plot of land he owned for exploratory shale gas drilling.

But the encounter between big business and rural Romania quickly turned into a nightmare. The village became a magnet for activists from across the country opposed to hydraulic fracturing, or fracking. Violent clashes broke out between the police and protesters. The mayor, one of the few locals who sided openly with Chevron, was run out of town, reviled as a corrupt sellout in what activists presented as a David versus Goliath struggle between impoverished farmers and corporate America.

Pointing to a mysteriously well-financed and well-organized campaign of protest, Romanian officials including the prime minister say that the struggle over fracking in Europe does feature a Goliath, but it is the Russian company Gazprom, not the American Chevron.

Before stepping down in September as NATO’s secretary general, Anders Fogh Rasmussen gave voice to this alarm with remarks in London that pointed a finger at Russia and infuriated environmentalists. “Russia, as part of their sophisticated information and disinformation operations, engaged actively with so-called nongovernmental organizations — environmental organizations working against shale gas — to maintain dependence on imported Russian gas,” Mr. Rasmussen said.

En Europe, la Russie finance les mouvements écolos qui militent contre les gaz de schiste (on pourrait appeler ça un plan de communication)…

Soudainement, on se demande qui finance les groupes écolos au Canada qui militent contre les sables bitumineux, les pipelines et le gaz de schiste…


1 décembre 2014

La (trépa)nation québécoise Coup de gueule Économie Environnement Québec

Radio-Canada

Bienvenue en Absurdistan ! Quelques nouvelles en vrac à propos du Québec qui ont de quoi laisser songeur…

Les caméléons

Lors de l’été 2010, la raffinerie Shell de Montréal a annoncé qu’elle allait cesser ses activités.  À l’époque, Denis Coderre, alors député fédéral, avait vivement dénoncé cette décision.  Selon lui, en plus des pertes d’emplois, la fermeture d’une raffinerie à Montréal mettait en danger la sécurité énergétique de tout l’est du Canada…  Les années ont passé, Denis Coderre est devenu maire de Montréal et la semaine dernière l’ancien député fédéral a décidé qu’il allait mettre des bâtons dans les roues des projets d’inversion du flux de l’oléoduc de la Ligne 9B et d’Énergie Est.  Pourtant, ces deux projets pourraient alimenter en pétrole les raffineries encore présentes à Montréal…  Soudainement, la sécurité énergétique de l’est du Canada et les emplois perdus ne sont plus importants pour Denis Coderre…  Nos politiciens sont des caméléons prêts à tout pour ne jamais affronter un vent de face…

La haine

La semaine dernière, je disais que si les Québécois détestent autant le pétrole albertain, c’était parce que celui-ci mettait en évidence l’échec du modèle québécois.  Pour ceux qui doutaient de ma théorie, voici la preuve: extrait de la boîte vocale de la radio de Radio-Canada, on parle des prix du pétrole. Porter surtout attention au 2e intervenant.

Qu’ils mangent de la brioche !

Les emplois reliés à la construction et l’entretien de pipelines payent en moyenne 1 789,58$ par semaine; c’est 878,84$ de plus que la moyenne. Qu’importe, pour Pierre Karl Péladeau ce genre de salaire c’est des « esties de pinottes ». Après tout, si les gens veulent travailler, pas besoin de TransCanada; ils n’ont qu’à hériter d’un empire médiatique de leur père…

Avez-vous remarqué, pour PKP ce qui compte ce n’est pas les bons salaires des travailleurs, mais uniquement les revenus que le gouvernement pourrait avoir…

Les fantômes de vaches sacrées

Imaginer une compagnie privée qui décide de construire un pont. Imaginez que cette compagnie passe une entente avec le gouvernement stipulant qu’elle recevra un certain montant d’argent chaque fois qu’une voiture passera sur ce pont. Imaginez que cette compagnie falsifie les chiffres en faisant passer des « voitures fantômes » sur son pont pour faire grimper la facture du gouvernement. Une fois la fraude découverte, on exigerait que les responsables soient traduits devant les tribunaux. Pourtant, c’est exactement ce qui se passe dans les garderies du Québec avec les « places fantômes », une fraude de 280 millions de dollars. Mais contrairement à mon exemple de pont, comme les « places fantômes » en garderie concernent une vache sacrée, les CPE, il faut accepter la fraude.


1 décembre 2014

La fin du monde En Chiffres Environnement International

Comment les politiciens et les lobbys écolos vendent-ils leurs salades sur le réchauffement climatique ? En nous faisant peur bien sûr.  On nous fait croire que si nous ne voulons pas payer leurs nouvelles taxes, le ciel finira par nous tomber sur la tête.

Vraiment ?

Voici quelques chiffres sur les désastres climatiques depuis 2004:

Réchauffement Climatique

Réchauffement Climatique

Réchauffement Climatique

Les émissions de gaz à effets de serre augmentent, mais le nombre de désastres climatiques diminue…

Les émissions de gaz à effets de serre augmentent, mais le nombre de personnes affectées par les désastres climatiques diminue…

Les émissions de gaz à effets de serre augmentent, mais les dommages matériels causés par les désastres climatiques diminuent…

N’en déplaise aux catastrophistes/environnementalistes, on n’a pas besoin de payer leurs nouvelles taxes, car la fin du monde n’est pas pour demain…

Sources:
Red Cross
World Disasters Report 2014 – Focus on Culture and Risk

CDIAC
Global Fossil-Fuel CO2 Emissions


26 novembre 2014

Les derniers de classe Canada Économie Environnement Québec Revue de presse

Leader-Post

-

Wall blasts Ont., Que. for pipeline ‘conditions’
Leader-Post

Ontario and Quebec are ‘out of line’ in demanding that approval of the Energy East pipeline be conditional on whether the $12-billion project increases greenhouse gas (GHG) emissions linked to global climate change, Premier Brad Wall said Monday. Wall was responding to statements last Friday by Ontario Premier Kathleen Wynne and Quebec Premier Philippe Couillard calling for the project to meet seven conditions, including an assurance by the project proponent, TransCanada Corp., that the pipeline won’t lead to higher GHG emissions.

“What do they want to measure? The oil that will be in the pipeline? The life cycle (carbon emissions) of the oil that’s in the pipeline? Does the steel used to build the pipeline count in the GHG life cycle of the (pipeline)?” “What kind of precedent are we setting here in our country for the transportation of goods and services across Canada?”

“What about the fact that 85 per cent of the GHG (emissions) in Canada come from you and I, from consumers, from people who drive cars that are made in Ontario that are subsidized by the federal and provincial governments?” “If you want to get serious about (reducing) GHGs in Canada, we’d all stop driving cars,” said an exasperated Wall.

He added that TransCanada’s Energy East pipeline, like its proposed Keystone XL pipeline project in the U.S., would actually reduce GHG emissions by taking oil transportation off the rail system and moving it safely underground. “When we reach pipeline capacity, the oil goes on a rail … When that happens, your GHG emissions increase and the intensity of spills and potential accidents is greater,’’

Le Québec et l’Ontario font penser à deux élèves médiocres qui empêchent la progression des élèves doués dans une classe…