Antagoniste


25 juin 2015

Activisme médiatique Économie États-Unis Gauchistan

PropagandisteAux États-Unis, quand vous donnez a un parti politique, vous devez donner votre profession.  Par la suite, ces informations sont rendues publiques ce qui permet d’en extraire une foule de chiffres intéressants

Par exemple, chez les gens qui ont le métier d’activiste, il y a 88 démocrates pour chaque 12 républicains.

Du côté des journalistes, on retrouve aussi 88 démocrates pour chaque 12 républicains !

Vous avez bien lu, les journalistes sont tout aussi biaisés que les activistes !  Voilà qui explique bien des choses…

P.-S. N’allez pas croire que le résultat serait meilleur au Québec…  Par contre, si seulement ~22% des Américains font confiance à leurs médias, cette proportion atteint 59% au Québec !


25 juin 2015

Climatologie papale Économie En Chiffres Environnement International

La semaine dernière, le pape a décidé de faire peur au monde en disant que si on ne devenait pas socialiste, le réchauffement climatique allait détruire la planète.  Bref, le pape a confirmé que le réchauffement climatique et le socialisme sont des symboles religieux…

M’enfin…

Voici ce que le pape a déclaré sur Twitter:

Pape Du Rap

Vraiment, il faut de l’honnêteté, du courage et de la responsabilité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ?  Est-ce de cette manière que la Corée du Nord a procédé ?

Communisme

Au milieu des années 90, la Corée du Nord a fait un « virage vert », la consommation de pétrole a été réduite de 75% et les émissions de gaz à effet de serre ont été coupées de 70%, de quoi faire l’envie de nos enverdeurs.

Le Corée du Nord a pu devenir indépendante du pétrole grâce à une famine qui a tué entre 3% et 5% de la population, ce qui doit être pour le pape un exemple d’honnêteté, de courage et de responsabilité…

Sources:
CDIAC
CO2 Emissions from North Korea (Democratic People’s Republic of Korea)

EIA
International Energy Statistics


25 juin 2015

On ne copie pas Silicon Valley ! Économie États-Unis Revue de presse

The New York Times

Aided by the Sea, Israel Overcomes an Old Foe: Drought
The New York Times

European countries have tried to replicate the critical mass of a Silicon Valley with technology centers like Oxford Science Park in Britain, “Silicon Allee” in Berlin and Isar Valley in Munich, and “Silicon Docks” in Dublin.

They all want a Silicon Valley,” Jacob Kirkegaard, a Danish economist and senior fellow at the Peterson Institute for International Economics, told me this week. “But none of them can match the scale and focus on the new and truly innovative technologies you have in the United States. Europe and the rest of the world are playing catch-up, to the great frustration of policy makers there.”

There are institutional and structural barriers to innovation in Europe, like smaller pools of venture capital and rigid employment laws that restrict growth. But both Mr. Kirkegaard and Professor Moser, while noting that there are always individual exceptions to sweeping generalities about Europeans and Americans, said that the major barriers were cultural.

Often overlooked in the success of American start-ups is the even greater number of failures. “Fail fast, fail often” is a Silicon Valley mantra, and the freedom to innovate is inextricably linked to the freedom to fail. In Europe, failure carries a much greater stigma than it does in the United States. Bankruptcy codes are far more punitive, in contrast to the United States, where bankruptcy is simply a rite of passage for many successful entrepreneurs.

Europeans are also much less receptive to the kind of truly disruptive innovation represented by a Google or a Facebook, Mr. Kirkegaard said. He cited the example of Uber, the ride-hailing service that despite its German-sounding name is a thoroughly American upstart. Uber has been greeted in Europe like the arrival of a virus, and its reception says a lot about the power of incumbent taxi operators.

Message à tous les politiciens (il y a en a au Québec) qui pensent pouvoir recréer Silicon Valley à grand coup de subventions et de crédit d’impôt, ça ne fonctionne pas !

Silicon Valley ne pourra jamais être recréée par des politiciens puisque la pierre angulaire sur laquelle Silicon Valley s’est construite, ce n’est pas quelque chose que l’on peut reproduire par des politiques fiscales. Silicon Valley c’est d’abord et avant tout une culture qui a pu s’épanouir dans un environnement à l’abri des politiciens…


24 juin 2015

La petitesse des nationaleux Coup de gueule Économie Europe Gauchistan Revue de presse

Bloomberg BusinessWeek

Barcelona’s Mayor to Tourists: Go Away
Bloomberg BusinessWeek

Barcelona boasts dazzling architecture, fabulous food, abundant sunshine, and a stylish, laid-back vibe. No wonder a record 7.6 million people are expected to visit Barcelona this year. It’s now the third most visited city in Europe, behind London and Paris, and ranks No. 12 worldwide, according to the MasterCard Global Destination Cities Index released on June 3.

Barcelona Mayor-elect Ada Colau Ballano doesn’t think this is good news. Colau, who leads a coalition of environmentalists and social activists that won municipal elections in May, says the tourism surge is making the city uninhabitable for its 1.7 million residents.

Local authorities have tried to control the swarms. They require time-restricted entry tickets for such top attractions as Gaudi’s Parc Güell and the Sagrada Familia cathedral and forbid tour groups from entering La Boqueria during peak shopping times. But Colau wants to go even further. She told the newspaper El Pais on June 1 that she will place a moratorium on approving new hotel rooms and short-term rentals and will develop a plan to ensure that Barcelona doesn’t « end up like Venice. »

Barcelona’s situation isn’t yet that extreme. For one thing, it’s much bigger than Venice. Public-opinion surveys show that residents are overwhelmingly pro-tourism, except for those living in a few heavily trafficked neighborhoods, says Greg Richards, a professor at the NHTV Breda University in the Netherlands who has studied Barcelona tourism. « There is no sign of a tipping point » at which the costs of tourism could outweigh its benefits, he says. Visitors spend $13.9 billion annually in Barcelona, and the tourist industry supports an estimated 100,000 jobs.

Barcelone c’est le coin de l’Espagne rempli de nationaleux et de séparatistes. De plus, la nouvelle mairesse de Barcelone est une radicale de gauche…

Bref, Barcelone c’est pas mal comme le Québec (le soleil et l’architecture en moins…).

Au Québec ou en Catalogne, le nationalisme crée de petits territoires, peuplés par de petites nations qui brassent de petites économies. Le nationalisme, c’est le credo des gens nés pour un p’tit pain et l’évangile des gens fermés sur le monde…


23 juin 2015

L’arnaque de l’achat local Économie En Vidéos Environnement

Il n’y a pas que le recyclage qui est de l’arnaque, l’achat local aussi !

L’achat local, 100% émotion, 0% raison…


23 juin 2015

L’arnaque du recyclage Économie Environnement États-Unis Revue de presse

The Washington Post

American recycling is stalling, and the big blue bin is one reason why
The Washington Post

Once a profitable business for cities and private employers alike, recycling in recent years has become a money-sucking enterprise. The District, Baltimore and many counties in between are contributing millions annually to prop up one of the nation’s busiest facilities here in Elkridge, Md. — but it is still losing money. In fact, almost every facility like it in the country is running in the red. And Waste Management and other recyclers say that more than 2,000 municipalities are paying to dispose of their recyclables instead of the other way around.

In short, the business of American recycling has stalled. And industry leaders warn that the situation is worse than it appears.

The Houston-based company’s recycling division posted a loss of nearly $16 million in the first quarter of the year. In recent months, it has shut nearly one in 10 of its biggest recycling facilities. An even larger percentage of its plants may go dark in the next 12 months, Steiner said.

The problems of recycling in America are both global and local. A storm of falling oil prices, a strong dollar and a weakened economy in China have sent prices for American recyclables plummeting worldwide.

The numbers speak for themselves: a three-year trend of shrinking profits and rising costs for U.S. municipalities — and little evidence that they are a blip.

Trying to encourage conservation, progressive lawmakers and environmentalists have made matters worse. By pushing to increase recycling rates with bigger and bigger bins — while demanding almost no sorting by consumers — the recycling stream has become increasingly polluted and less valuable, imperiling the economics of the whole system.

J’ai toujours considéré le recyclage comme une grosse arnaque. Si nos vidanges avaient de la valeur, des gens voudraient nous les acheter ! Pourtant, le recyclage ce n’est pas une source de revenus, c’est quelque chose qu’il faut payer via nos taxes municipales.


22 juin 2015

Mémo pour les péquistes Économie États-Unis Québec

Immigration

Dans la ville de New York:

  • 40% des résidents sont nés dans un autre pays
  • 60% des résidents parlent une langue autre que l’anglais à la maison
  • 20% des gens inscrits sur des listes électorales sont des citoyens naturalisés

À New York, contrairement au Québec, il n’y a pas beaucoup de nationaleux; à New York l’immigration est vue comme une grande richesse et dans les faits, New York est aussi une ville beaucoup plus riche que celles du Québec…

P.-S. Inutile de me répondre la sottise (souvent répéter dans les médias depuis une semaine) voulant que le Québec accueille déjà plus d’immigrants que les États-Unis, quand on tient compte de l’immigration illégale ce n’est pas le cas.


22 juin 2015

Harper et les pauvres Canada Économie En Chiffres International

Il y a deux semaines, j’ai écrit que seuls les analphabètes économiques étaient préoccupés par les inégalités de richesse puisque la seule chose qui importe vraiment c’est la mobilité sociale.

Mais si vous êtes un analphabète économique qui est incapable de se détacher de cette stupide notion d’inégalités, j’ai une bonne nouvelle qui devrait vous convaincre de voter pour…  Stephen Harper !

La semaine dernière, l’OCDE a publié une étude sur l’évolution des écarts de richesse pour quelques pays « modèles » entre 2006 et 2012, soit la période qui correspond à l’arrivée au pouvoir des conservateurs au Canada. Voici ce que l’OCDE a découvert:

Canada Inégalités

La croissance du revenu médian a été supérieure à la croissance du revenu du 1% seulement dans 2 pays: l’Australie et le Canada !  De plus, au Canada le revenu médian a augmenté de 5,9% contre seulement 1,0% en Australie.  En bref, Au Canada, sous la direction de Stephen Harper, tout le monde s’est enrichi, tout spécialement le monde « ordinaire ».

Mais il y a plus, voici l’évolution de revenu des pauvres et du 1%:

Canada Inégalités

Entre 2006 et 2012, le Canada est le seul pays où le revenu des pauvres a augmenté plus rapidement que celui des riches !  Autrement dit, pour la période où Stephen Harper a été le premier ministre, c’est au Canada où les inégalités de richesse ont le plus reculé !

Il va sans dire que nos bons médias n’ont pas jugé bon parler de cette étude de l’OCDE, dire que Harper a été le champion pour combattre les inégalités de richesse aurait anéanti des années de propagande gauchiste…

Source:
OCDE
Household wealth inequality across OECD countries: new OECD evidence


22 juin 2015

La droite scandinave Économie Europe Revue de presse

The Guardian

Denmark swings to the right as centre-left coalition accepts defeat
The Guardian

Denmark’s first female prime minister, Helle Thorning-Schmidt, has conceded defeat and resigned as leader of her party after her coalition government lost the election to the centre-right opposition.

Thorning-Schmidt told party members she will step down as prime minister and leader of the Social Democratic party on Friday after Denmark became the latest European nation to experience a surge in rightwing populism.

The strong showing for rightwing parties in the Nordic nation also delivers David Cameron a potentially vital ally in Europe for his bid to renegotiate the terms of Britain’s membership of the EU. Finland and Norway already have rightwing populists in government.

The defeat for the centre left in Denmark marks a further setback for Social Democrats in Europe, who have had a miserable time in recent years, losing elections in the UK and Germany while facing disastrous poll ratings in France and Sweden.

Amusant de constater que les pays scandinaves, qui sont des modèles pour notre gogauche, basculent tous un par un à droite…


18 juin 2015

Les politiciens dépensiers Économie En Citations Philosophie

H. L. Mencken

Citation du journaliste et satirise Américain H. L. Mencken, alias ‘le sage de Baltimore’, à propos du travail des politiciens (qui n’est pas sans rappeler Régis Labeaume):

« No politician is ever benefited by saving money; it is spending it that makes him. »


18 juin 2015

L’exemple fédéral Canada Économie En Chiffres

La semaine dernière, Statistique Canada a publié les comptes du bilan national et des flux financiers pour le premier trimestre de 2015…  Une lecture à couper le souffle qui nous garde assis sur le bout de notre siège…

Pour ceux qui n’auront pas le temps de se taper cette lecture palpitante, je vous donne immédiatement le punch:

Dette Canada

Lors du dernier trimestre, pour la toute première fois depuis que les chiffres sont compilés (1990), la dette du gouvernement fédéral est devenue inférieure à la dette de tous les autres paliers de gouvernement (provincial, municipale, commission scolaire, etc.).

Bref, on peut voir que Stephen Harper, élu en 2006, a fait un travail courageux et rigoureux, et ce, malgré une importante récession.  De plus, cet exploit a été réalisé sans couper les transferts aux provinces.  Et pendant ce temps, dans ces mêmes provinces, on s’est payé un gros party qui n’en finit plus de finir…

Le temps est maintenant venu pour les provinces de faire le ménage dans leurs soues à cochons

Source:
Statistique Canada
Tableau 378-0125


18 juin 2015

On n’arrête pas le progrès Économie International Revue de presse

The Guardian

The spread of western disease: ‘The poor are dying more and more like the rich’
The Guardian

In rich countries, the biggest killers are strokes, heart attacks and cancer, accounting for more than two-thirds of all deaths. But for the poorer world, people often assume that infectious diseases like diarrhea, tuberculosis, Aids, malaria, measles and tetanus are the biggest killers. That is no longer true. While they are still substantial threats, broader availability of medication and vaccines along with higher living standards has caused such communicable diseases to drop dramatically to below 9 million deaths each year.

For the first time, more people in the developing world now die from strokes and heart attacks than infectious diseases. Combined, the diseases that are not infectious – the so-called non-communicable diseases or NCDs – cause almost two-thirds of all deaths in the developing world, about 23 million each year. In short, the poor are dying more and more like the rich.

The good news is that there are tremendous ways to help, which could avoid up to five million deaths each year. Because the NCDs generally have received less attention, the solutions are often very effective and very cheap.

About a billion people on the planet suffer from high blood pressure, causing 9 million deaths. This is not just a disease of the rich world – it affects 46% of African adults. The cost of diagnosis and cheap hypertension medication would be $2.50 per year per capita, so helping the higher-risk patients would cost $500m but avoid 770,000 premature deaths each year. Every dollar invested would do $47 of good.

Parions qu’il y aura des gens à gauche pour dire qu’ils s’ennuient du bon vieux temps où les gens mouraient à 12 ans de dysenterie dans les pays pauvres eu lieu de mourir à 60 ans d’une crise de coeur…


17 juin 2015

PKP, l’austérité, les infirmières et l’Islande Coup de gueule Économie Europe Québec

PKPClown

Il y a quelques semaines, lors de la visite du président islandais au Québec, PKP était tout content de nous dire que si nous étions un pays comme l’Islande, nous n’aurions pas besoin d’austérité pour assainir nos finances publiques…

Petite histoire amusante à propos de l’Islande…

Deux mois après le passage du président islandais au Québec, les infirmières de son pays ont massivement voté pour une grève générale illimitée pour obtenir des augmentations de salaire !  Après deux semaines de négociations infructueuses, le gouvernement islandais a finalement adopté une loi spéciale obligeant les infirmières à retourner travailler !

Après avoir manifesté avec les infirmières du Québec, verra-t-on PKP en faire autant avec leurs homologues islandaises, le pays modèle du chef du PQ ? Chose certaine, le PLQ semble en voie d’imiter le gouvernement islandais, ce qui devrait plaire à PKP…

P.-S. Contrairement à ce que la gogauche raconte, il y a eu beaucoup d’austérité en Islande: 30% de plus qu’en Irlande et 2 fois plus qu’au Royaume-Uni…


17 juin 2015

Une ville vraiment intelligente Économie International Revue de presse

Financial Times

Singapore rides into the future on crowdsourced bus routes
Financial Times

Singapore has seen the future — and is busily putting it into practice.

From crowdsourced buses, designed to do for public transport what Uber has done for taxis, to virtual doctors conversing with elderly patients while running simple medical tests, the tiny island nation is striding into the digitised era. “Uber is democratising taxis and we want the same for buses, so all transport can be booked,” says Liu Feng Yuan, Singapore’s director of government analytics.

Crowdsourcing of buses will begin this summer, with transport rerouted according to data amassed from commuters’ smart cards. Unlike many similar cards elsewhere, these are tapped on boarding and alighting from buses, providing a fuller picture.

Based on this data, plus passenger feedback, routes will be retraced with fewer stops and — courtesy of expressways — shorter times. Ultimately, the plan is to build into crowdsourcing on demand, where passengers use smartphones to tell buses their locations and, depending on volume, can expect be picked up accordingly.

Pendant qu’à Singapour on est en train d’inventer le futur, à Montréal on veut construire une ville intelligente en faisant la chasse à Uber….

C’est ça le Québec…


16 juin 2015

La sagesse des Suisses Économie Europe Revue de presse

Le Monde

La Suisse dit non à l’impôt national sur les successions
Le Monde

Le vote est sans appel : avec plus de 70 % de « non » selon les résultats partiels, les Suisses s’opposent en bloc à l’introduction d’un impôt national sur les successions. Le référendum, lancé par une coalition de gauche composée notamment du Parti socialiste et des Verts, proposait d’imposer à hauteur de 20 % les successions supérieures à deux millions de francs, soit 1,9 million d’euros.

Un tiers des fonds récoltés aurait contribué à financer le système des retraites. Mais l’idée n’a pas séduit les électeurs, qui ont préféré maintenir en l’état la situation actuelle. En Suisse, les successions sont imposées différemment dans chaque canton : en Valais par exemple, au cœur des Alpes, les héritiers directs n’en paient aucun contrairement au canton de Vaud, dans la région de Lausanne. Les taux sont cependant très faibles, en comparaison internationale.

Mais en supprimant ces différences au sein même de la Suisse, la gauche entendait lutter contre la concurrence fiscale et mieux répartir les richesses dans le pays. La droite, au contraire, craignait qu’un taux fédéral unique ne crée un handicap pour les PME, moteurs de croissance.

« De nouvelles charges et une insécurité juridique accrue auraient été une forme de poison pour nos entreprises », a rappelé l’organisation patronale Economiesuisse. Dans le camp d’en face, la députée socialiste Jacqueline Badran se désole : « La population pense que les personnes très riches sont utiles à la société », dit-elle au journal 24 Heures.

L’impôt national sur les succession est une mesure phare proposée par Thomas Piketty. Encore une fois, ses idées mordent la poussière !

En passant:

En septembre 2010, lors d’un référendum, 59% des Suisses ont dit non à un impôt minimum pour les riches.

En novembre 2013, lors d’un référendum, 65% des Suisses ont dit non à l’imposition d’un plafond salarial pour les dirigeants de compagnie pour réduire les écarts de richesses.

En mai 2014, lors d’un référendum, 76% des Suisses ont dit non à une hausse du salaire minimum.

En septembre 2014, lors d’un référendum, 62% des Suisses ont dit non à la création d’un système de santé entièrement public.

En juin 2015, lors d’un référendum, 70% des Suisses ont dit non à un impôt national sur les successions.

Si ces 5 référendums avaient eu lieu au Québec, je suspecte qu’on aurait eu exactement les résultats inverses. Ce n’est pas un hasard si les Suisses sont riches et que les Québécois sont pauvres…