Antagoniste


19 juin 2014

Enfer socialiste: du berceau jusqu’à la tombe Coup de gueule Économie Gauchistan Venezuela

The Washington Times

-

Venezuela forced to ‘recycle’ coffins due to socialist nation’s shortages
The Washington Times

Venezuelans faced with the socialist nation’s regular shortages of basic necessities now have a new item to add to the list: coffins.

“If you’re an undertaker you have to guarantee funerals happen, even if that means going wherever you have to go to borrow a coffin,” said Miriam Castro, administrator at a Caracas funeral home in the El Paraiso (Paradise) district, Retuers reported Monday.

Undertakers are in such a dire situation due to shortages of materials like brass, varnish and satin that they are encouraging families to “recycle” coffins by using them only for a wake and then opting to cremate their deceased family member.

Ricardo Guedez, the country’s former president of the National Chamber for Funeral Companies, told Reuters that coffin production has dropped off nearly 50 percent because manufactures can not import the necessary materials or obtain U.S. dollars due to currency controls.

“Like anything in this country, we can’t get hold of them,” Jose Montes, the head of a funeral home in Catia, told the news service. At the time of his interview with Reuters he needed to obtain 30 coffins, but possessed only ten.

Preuve no.145 521 874 que le socialisme c’est de la merde…


23 janvier 2014

La charte des valeurs vénézuéliennes Gauchistan Revue de presse Venezuela

The Washington Times

-

Venezuela, worried by murder rate, takes aim at TV soap operas
The Washington Times

President Nicolas Maduro will urge representatives of Venezuela’s television stations on Monday to change what he calls a culture of violence glamorized by the media.

Maduro, who narrowly won a presidential election last April to succeed his late mentor Hugo Chavez, has accused TV stations – especially popular soap operas, or « telenovelas » – of glamorizing guns, drugs and gangsters. « They transmit negative values of death, drugs, arms, violence and treachery and everything bad that a human can be, » he said.

« We are going to build a culture of peace, » he said last week, summoning representatives of local terrestrial and cable channels to the Miraflores presidential palace on Monday.

A new national police force has been inaugurated, and the socialist authorities have also taken aim at products they say contribute to a culture of violence. Five years ago, Chavez banned the manufacture, importation and distribution of violent video games and toys.

Critics say the latest version of the government’s anti-crime plans do not tackle root causes, such as widespread impunity for criminals, largely due to a creaking and corrupt judicial system, and complicity by some poorly paid police.

Bref, le plan du gouvernement vénézuélien c’est un peu comme la charte des valeurs PQ. C’est du gros n’importe quoi qui a pour but de faire oublier la dangereuse incompétence du gouvernement.


18 novembre 2013

Le Venezuela: en phase terminale… Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

Le Figaro

-

Cent patrons arrêtés au Venezuela
Le Figaro

Près d’une semaine après le lancement d’une « offensive économique » contre les prix abusifs, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé jeudi l’arrestation d’une centaine de gérants de magasins. « Nous avons en ce moment plus de 100 bourgeois derrière les barreaux », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours à la nation.

Les autorités accusent des entreprises sans scrupules d’avoir augmenté parfois de plus de 1000% les prix de l’électronique grand public ou de certaines autres marchandises. Depuis le début de cette campagne contre l’inflation, 1400 enseignes ont été inspectées par des fonctionnaires ou des militaires et seuls quelques-uns, selon le chef de l’Etat, offraient des prix équitables. Le taux d’inflation au Venezuela, 54% en rythme annuel, est le plus élevé d’Amérique latine.

Certains magasins abaissent leurs prix préventivement. « On a tout baissé de 10 à 15% mais ce n’est pas juste. Je ne peux plus prendre de bénéfice maintenant », a déclaré le propriétaire d’une petite boutique de produits électroniques.

Le parti d’opposition Primero Justicia (Justice d’abord) accuse le gouvernement d’hypocrisie, car les magasins d’Etat pratiquent eux aussi des tarifs très élevés selon lui. Il prend l’exemple d’un grille-pains importé qui coûte 34,99 dollars aux Etats-Unis et se revend 1100 bolivars (175 dollars au taux de change officiel) dans la chaîne de supermarchés publique Bicentenario.

Pour s’assurer de gagner les élection municipale du 8 décembre prochain, Nicolas Maduro a promis que tous les ménages pourraient avoir un écran plasma…

Avoir un écran au plasma du gouvernement pour réaliser quelques instants plus tard que toutes les chaînes jouent en boucle les discours du président…

Blague à part, le Venezuela nous rappelle que les solutions proposées par les régimes socialistes sont pire que les maux qu’ils prétendent soulager…


12 novembre 2013

Le socialisme en action ! Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

USA Today

-

Venezuelan military seizes major retail chain
USA Today

Thousands of Venezuelans lined up outside the country’s equivalent of Best Buy, a chain of electronics stores known as Daka, hoping for a bargain after the socialist government forced the company to charge customers « fair » prices.

President Nicolás Maduro ordered a military « occupation » of the company’s five stores as he continues the government’s crackdown on an « economic war » it says is being waged against the country, with the help of Washington.

Members of Venezuela’s National Guard, some of whom carried assault rifles, kept order at the stores as bargain hunters rushed to get inside. « I want a Sony plasma television for the house, » said Amanda Lisboa, 34, a business administrator, who had waited seven hours already outside one Caracas store. « It’s going to be so cheap! »

Maduro faces municipal elections on Dec. 8. His popularity has dropped significantly in recent months, with shortages of basic items such as chicken, milk and toilet paper as well as soaring inflation, at 54.3% over the past 12 months. Daka’s store managers, according to Maduro, have been arrested and are being held by the country’s security services.

Je ne devrais pas parler de ça, je pourrais donner des idées à on sait qui…


4 novembre 2013

L’important c’est d’être heureux comme peuple ! Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

Denver Post

-

Venezuela government creates happiness agency
Denver Post

President Nicolas Maduro says the new Vice Ministry of Supreme Social Happiness will coordinate all the « mission » programs created by the late President Hugo Chavez to alleviate poverty.

Oil-rich Venezuela is chronically short of basic goods and medical supplies. Annual inflation is running officially at near 50 percent and the U.S. dollar now fetches more than seven times the official rate on the black market.

In downtown Caracas, fruit vendor Victor Rey said he’s now waiting for Maduro to create a vice ministry of beer. « That would make me, and all the drunks, happy, » he said.

A TV journalist whose show was recently forced off the air after he refused to censor political opponents of the ruling socialists, Leopoldo Castillo, called Maduro’s announcement an international embarrassment. Housewife Liliana Alfonzo, 31, said that instead of a Supreme Happiness agency she’d prefer being able to get milk and toilet paper, which disappear off store shelves minutes after arriving at stores.

Maduro blames the shortages on speculation and hoarding, but merchants say they would go broke if they adhered to government price controls. Chavez spent billions on social programs, from benefits for single mothers to handouts of apartments and major appliances.

De quoi inspirer le PQ, vivement un ministre du « bonheur social suprême » !


29 août 2013

État progressiste = État policier Coup de gueule Gauchistan Revue de presse Venezuela

El Universal

-

Civilians in the Venezuelan militia to add up one million
El Universal

Venezuelan President Nicolás Maduro stated on Tuesday evening he hoped to increase to 1 million the number of civilians joining the militia aimed at « defending the homeland. »

From a local community to the east of Caracas, Maduro said that « sooner than later the militia will be comprised by one million civilians and, at that moment, all slums will have to be for the militia: with rifles, an organization to defend the homeland (…) not with individual weapons to engage in actions against society, robbing and kidnapping. »

The militias were founded by Venezuelan late President Hugo Chávez as a body to support the Bolivarian National Armed Force. Based on their principles, they are comprised by civilians for the « total defense of the nation. »

The Government refers to the militias as « people in arms, » yet foes have stressed the creation of these groups seeks the militarization of the whole Venezuelan society.

Les États progressistes finissent tous par être des États policiers puisque l’idéologie progressiste doit obligatoirement être imposée par la force aux citoyens…


9 août 2013

Les amis de la gauche Canada Coup de gueule Économie Environnement États-Unis Revue de presse Venezuela

The Ottawa Citizen

-

Venezuela biggest beneficiary if Keystone XL rejected: study
The Ottawa Citizen

Venezuelan oil, which has similar greenhouse gas emissions intensity as the oil sands, will be the biggest beneficiary if the U.S. State Department rejects the Keystone XL pipeline, according to a new study.

“Today, the majority of heavy supply on the USGC [U.S. Gulf Coast] comes from Venezuela (0.8 mbd), followed by Mexico (0.7 mbd); the rest is from smaller suppliers including Colombia and Brazil,” Jackie Forrest and Aron Brady, analysts at IHS CERA, wrote in study published Thursday.

“If Gulf refiners cannot access Canadian heavy oil, the most likely alternative is Venezuelan supply, which is projected to grow based on ongoing investments.”

“The GHG emissions from Venezuelan supply are in the same GHG intensity range as oil sands,” IHS analysts said. “Thus, in a scenario in which incremental oil sands production did not reach the .U.S. Gulf market, there would be little to no change in the overall GHG intensity of the U.S. crude slate.”

IHS has also dismissed the idea that the a Keystone XL rejection would limit oil sands production, noting that other pipeline and rail projects will emerge. More than 61,300 tank cars are under production in North America, with around 20,000 earmarked for Canadian crude, according to Rail Theory Forecast.

Le prince Alwaleed bin Talal de l’Arabie Saoudite dit que le gaz de schiste menace l’économie de son pays.

Une étude montre que le refus de construire le pipeline Keystone XL va avantager le Venezuela.

La gauche est contre le gaz de schiste et le pipeline Keystone XL.


26 juin 2013

Zone de guerre… socialiste ! Afghanistan Gauchistan Irak Terrorisme Venezuela

Venezuela Chavez IraqPour l’année 2012, en moyenne 2,93 Irakiens ont perdu la vie chaque jour, principalement dans des attentats perpétrés par des milices sunnites.

Pour l’année 2012, en moyenne 7,53 Afghans ont perdu la vie chaque jour, principalement dans des attentats perpétrés par les talibans.

Toujours en 2012, dans le paradis des travailleurs vénézuéliens, on a dénombré en moyenne 59,43 meurtres par jour…

Maintenant, dites-moi où se trouve la véritable zone de guerre…

Les rues de Caracas sont plus dangereuses que celles de Bagdad ou Kaboul. Si personne n’en parle, c’est probablement parce qu’il est impossible de blâmer les Américains pour la situation au Venezuela.

Les pleureuses professionnelles de la gogauche devraient garder leurs larmes pour les Vénézuéliens, ils en ont plus besoin que les Irakiens ou les Afghans.  L’héritage d’Hugo Chavez aura été la création d’une génération de criminels encore plus endurcis que les talibans et les milices sunnites irakiennes.  La destruction, voilà quelque chose que le socialisme fait mieux que le capitalisme…

P.-S. Ces trois pays ont des populations équivalentes.


3 juin 2013

Le socialisme c’est de la merde Coup de gueule Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

Le Figaro

-

Venezuela: papier toilette clandestin saisi
Le Figaro

Le gouvernement vénézuélien, qui accuse l’opposition de saboter l’économie du pays, a affirmé aujourd’hui avoir mis la main sur 2.450 paquets de rouleaux de papier toilette stockés dans un entrepôt clandestin, alors que le Venezuela souffre de pénuries récurrentes de produits alimentaires et de consommation courante.

Grâce à un appel anonyme, « la police est parvenue à saisir 2.450 paquets de rouleaux de papier toilette dans un entrepôt clandestin », a indiqué sur son compte Twitter le ministre de l’Intérieur, Miguel Rodriguez Torres. Le directeur de la police nationale, Luis Karabin, a lui expliqué à des médias publics que la marchandise avait été découverte dans le quartier pauvre de Antimano, à l’ouest de Caracas. La police a également saisi 7.000 litres de jus de fruit et 400 paquets de couches.

Karabin a précisé qu’une enquête serait menée pour déterminer l’origine et la destination de ces produits. Le papier toilette figure parmi les cinq produits de base les plus recherchés par les Vénézuéliens, avec le dentifrice, le savon, les couches et les serviettes hygiéniques. En raison de la pénurie de ces produits, le gouvernement a annoncé récemment l’importation de 50 millions de rouleaux de papier hygiénique et le Parlement a approuvé un crédit de 80 millions de dollars pour l’importation de ces produits.

J’ai besoin d’en dire plus ?


25 mars 2013

Les carrés rouges vénézueliens Gauchistan Revue de presse Venezuela

USA Today

-

Chavez backers, protesters clash in Venezuela
USA Today

Student protesters marching to protest against what they perceive as bias by Venezuela’s electoral council clashed on Thursday with supporters of the late President Hugo Chavez.

« We are here to demand fair and clean elections, » said Juan Urdaneta, a student leader who traveled hundreds of miles from the western state of Zulia to participate in the demonstration. The protesters marched behind a sound truck playing the national anthem into downtown Caracas, chanting and blowing plastic horns.

Police in riot gear blocked off the avenue leading to the National Electoral Council in downtown Caracas. About 100 government supporters quickly gathered and began throwing rocks and bottles at the students.

It was unclear how many people had been injured, but student leader activist Francisco Rodriguez said at least 10 people from his side had been hurt, most of them hit with rocks.

The students were demanding the electoral council eliminate requirements that voters have their fingerprints recorded before voting and that it prevent the government from seizing television and radio airwaves at will to allow acting president Nicolas Maduro to promote his candidacy.

Des étudiants vénézuéliens qui défient un gouvernement liberticide…

Ironiquement, les carrés rouges québécois sont de grands admirateurs d’Hugo Chavez… Qui se ressemble s’assemble !


7 mars 2013

Arguing with Idiots: Québec solidaire… Arguing with Idiots Environnement Québec Venezuela

Chavez, grand écologiste
Ouvriers tentant de nettoyer un déversement de pétrole dans la rivière Guarapiche au Venezuela

Personne, absolument personne, ne devrait être surpris d’apprendre que Québec Solidaire est très affecté par le décès du kamarade Chavez.  Voici un court extrait d’un texte publié sur leur site web

« La mort d’Hugo Chavez plonge dans le deuil tous ceux qui dans la gauche politique œuvrent pour réduire les inégalités et pour une transformation écologique de nos sociétés. bla bla bla bla… »

Chavez, le Venezuela et « la transformation écologique de nos sociétés » !  No shit !  Ce n’est pas comme si le Venezuela était une pétro-économie (avec des sables bitumineux) dans le sens le plus pur du terme…

C’est donc à regret que je me dois d’informer mes kamarades solidaires que pour produire 1000$ de PIB, le Canada dégage 0,456 tonne de CO2. Pour la même production, le Venezuela dégage 0,926 tonne de CO2. Donc, à production égale, le Canada émet 2 fois moins de gaz à effet de serre que le paradis socialiste d’Hugo Chavez.

Ce n’est pas tout…

En 2011, on a compté 4 052 déversements de pétrole au Venezuela, une augmentation de 69,3% par rapport à l’année précédant.  Seulement 19% des sols et des eaux touchés par ses déversements ont été nettoyés. La plupart de ces déversements ont été causés par la vétusté des infrastructures pétrolières.

Toujours en 2011, PDVSA (la société d’État qui exploite le pétrole) a annoncé une réduction de 48,7% de ses budgets dédiés à la protection de l’environnement.

Je ne suis pas kremlinologue, mais aux dernières nouvelles le CO2 et les hydrocarbures socialistes avaient les mêmes propriétés que le CO2 et les hydrocarbures capitalistes…

Terminons avec cette citation du grand intellectuel vénézuélien Carlos Rangel (Du bon sauvage au bon révolutionnaire, 1976):

Carlos Rangel

-

« C’est, pour les Latino-Américains un scandale insupportable qu’une poignée d’Anglo-Saxons, arrivés dans l’hémisphère beaucoup plus tard que les Espagnols et dans un climat si rude qu’il s’en fallut de peu qu’aucun ne survécût aux premiers hivers, soient devenus la première puissance du monde. Il faudrait une impensable autoanalyse collective pour que les Latino-Américains puissent regarder en face les causes de ce contraste. C’est pourquoi, tout en sachant que c’est faux, chaque dirigeant politique, chaque intellectuel latino-américain est obligé de dire que tous nos maux trouvent leur explication dans l’impérialisme nord-américain. »

P.-S. Il existe une communauté vénézuélienne très nombreuse et vivante à Calgary, je vous laisse devinez pourquoi


6 mars 2013

Hugo Chavez: flashback… Coup de gueule Gauchistan Venezuela

Je souligne la mort de Chavez en reprenant un billet que j’ai écrit le 21 février 2006 à propos du régime d’Hugo Chavez.  À l’époque, j’étais un gauchiste, mais déjà j’avais une profonde aversion pour les politiciens de la trempe d’Hugo Chavez.  Ce billet m’avait valu une volée de bois vert de mes « amis » gauchistes qui m’avaient qualifié de traître pour avoir osé critiquer le saint homme…  Ce fut le point de départ d’un long chemin (de Damas) qui m’a amené à droite !

Hugo Bush

Imaginez si Bush:

  • Forçait l’abolition du sénat via un référendum, parce que l’opposition démocrate y serait devenue majoritaire…
  • Décidait d’abolir le filibuster pour être en mesure de faire adopter plus facilement ses lois malgré l’opposition…
  • Jugeant que l’opposition n’est pas crédible, décidait d’abolir la loi limitant à 2 le nombre de termes que peut servir un président…
  • Décidait de doubler le nombre de juges à la Cour suprême pour être en mesure de nommer des magistrats pro-républicains pour ainsi prendre totalement le contrôle de cette institution. Le sénat ayant été aboli, cette mesure serait facile à mettre en place…
  • Décidait de doter le parti républicain d’une force paramilitaire…
  • Décidait que les élections allaient désormais être organisées par le parti républicain pour faire en sorte d’étouffer complètement toutes rumeurs de fraude électorale…
  • Jugeant que les médias se livrent à une campagne de propagande contre son parti, décidait d’interdire et de criminaliser toute critique du parti républicain par les journalistes…

Si Bush agissait de la sorte, nul besoin de dire qu’il serait crucifié sur la place publique: dictateur, despote, tyran, les qualificatifs ne manqueraient pas… Mais bien sûr, Bush n’a rien fait de tout ceci.

Par contre, toutes les mesures énumérées ci-dessus ont été prises par Hugo Chavez. Tout ceci sans que personne ne s’indigne… Pourquoi Chavez a droit à un traitement de faveur que jamais on n’oserait donner à Bush ? Il faut être cohérent, si on s’indigne des abus de la présidence de Bush il faut faire de même avec Chavez. Ce n’est pas parce que Chavez s’autoproclame « avatar » de la gauche qu’il doit bénéficier d’une « immunité diplomatique »

Source:
Foreign Policy
Hugo Boss

Quand on voit tous ces démocrates qui ont fait l’éloge de Chavez hier, (ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici)  on réalise deux choses: la situation n’a pas vraiment changé depuis 2006 et le parti démocrate est le véritable « stupid party » aux États-Unis.

En bonus, réaction de Bernard Drainville, à l’époque où il était « journaliste » pour Radio-Canada, après une rencontre avec Hugo Chavez: J’ai revu les images que mon caméraman Guillermo a tournées à ce moment-là. J’ai effectivement l’air d’un gamin. Un ami m’a dit : « T’avais l’air d’un enfant qui vient de voir apparaître Guy Lafleur. »

P.-S. Je vous invite à lire les billets sur le Venezuela publiés sur antagoniste, notamment celui sur la criminalité, la production de pétrole et la pollution.


15 octobre 2012

L’enfer socialiste Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

Bloomberg BusinessWeek

-

Chavez Win Spurs Exodus as Venezuelans Foresee Economic Woes
Bloomberg BusinessWeek

Juan Ibarra, a 35-year-old surgeon from Caracas, is preparing to emigrate after Venezuelan President Hugo Chavez won another six-year term on Oct. 7. “I don’t want to go but on balance every day my profession is at risk from the government,” Ibarra, who worries Chavez may extend state control over clinics and regulate doctors’ salaries, said in an Oct. 8 phone interview. “I don’t have any other option but to pack my bags and have them ready.”

Chavez, who has seized more than 1,000 companies or their assets since first elected in 1998, may now be emboldened by his victory to push for more takeovers and price controls that have scared off investors, said Bret Rosen, a Latin American debt strategist at Standard Chartered Bank. He will also devalue the currency to boost revenue from oil sales and pay for a pre- election spending spree, fueling inflation, Rosen said.

Ibarra isn’t alone in contemplating departure. Traffic to MeQuieroIr.com, a Venezuelan website that provides information to people looking to emigrate, tripled to 180,000 visits the day after Chavez won by a 11-percentage-point margin, said company director Esther Bermudez. Most inquiries come from middle-class professionals, she said.

Les régimes socialistes ont un point commun: tous leurs habitants cherchent à les fuir même s’ils prétendent être un paradis pour les travailleurs… Le Québec de Pauline Marois ne fera pas exception.


14 septembre 2012

Les carrés rouges vénézuéliens Gauchistan Revue de presse Terrorisme Venezuela

The Gazette

-

Rock throwing, arson as Chavez, Capriles supporters clash at campaign event in Venezuela
The Gazette

Violence erupted at an opposition campaign event Wednesday as supporters of Venezuelan President Hugo Chavez blocked a road and a campaign truck was torched. Both sides hurled rocks, and police said at least 14 people were hurt.

A large crowd of Chavez supporters in red shirts blocked a main road near the airport in the coastal town of Puerto Cabello before a visit by opposition candidate Henrique Capriles. A truck used by Capriles’ campaign was set ablaze, and a motorcycle was also torched.

Capriles had been scheduled to visit an area that has traditionally leaned pro-Chavez, and opposition supporters were seen running to take cover during the violence.

After the violence, Capriles spoke at an outdoor rally in the town, blaming Chavez and small ‘radical groups.’ « Those actions aren’t spontaneous. There’s someone responsible for those actions, » Capriles told the crowd.

« We know that he who turns to violence, it’s that he’s afraid of the other’s ideas, » Capriles added. « We’re tired of violence. » Chavez has recently said his rival has a hidden agenda to impose right-wing measures « that would lead Venezuela to a civil war. »

Gauche=Tolérance


30 avril 2012

Le modèle vénézuélien Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

The NewYork Times

-

With Venezuelan Food Shortages, Some Blame Price Controls
The New York Times

By 6:30 a.m., a full hour and a half before the store would open, about two dozen people were already in line. They waited patiently, not for the latest iPhone, but for something far more basic: groceries. Venezuela is one of the world’s top oil producers at a time of soaring energy prices, yet shortages of staples like milk, meat and toilet paper are a chronic part of life here, often turning grocery shopping into a hit or miss proposition.

Some residents arrange their calendars around the once-a-week deliveries made to government-subsidized stores like this one, lining up before dawn to buy a single frozen chicken before the stock runs out. Or a couple of bags of flour. Or a bottle of cooking oil.

The shortages affect both the poor and the well-off, in surprising ways. A supermarket in the upscale La Castellana neighborhood recently had plenty of chicken and cheese — even quail eggs — but not a single roll of toilet paper. Only a few bags of coffee remained on a bottom shelf.

At the heart of the debate is President Hugo Chávez’s socialist-inspired government, which imposes strict price controls that are intended to make a range of foods and other goods more affordable for the poor. They are often the very products that are the hardest to find.

L’égalité dans la misère…

Cela n’a pas empêché les gogauches réunis sur le plateau de Tout le monde en parle de louanger le modèle économique vénézuélien…