Antagoniste


19 février 2013

Les contribuables de la semaine: Montmagny et Mont-Joli Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Entre le 9 et le 15 février 2013, le gouvernement du Québec a annoncé des dépenses de 45 488 000$ en subventions, prêts et programmes de financements.

Sachant que dans le budget de Nicolas Marceau on prévoit que les contribuables, au nombre de 6 298 799, vont payer 20 400 000 000$ en impôt sur le revenu, pour une moyenne de 3 239$/contribuable, cela signifie que l’impôt de 18 079 contribuables sera nécessaire, uniquement pour payer les annonces faites entre le 9 et le 15 février 2013.

Sachant que les contribuables représentent grosso modo 78% de la population, c’est un peu comme si tous les impôts payés cette année par les travailleurs des villes de Montmagny et Mont-Joli avaient été utilisés uniquement pour payer les subventions, prêts et programmes de financements du gouvernement annoncés la semaine dernière.

Depuis le début de l’année, 486 299 contribuables ont casqué, l’équivalant des villes d’Alma, Roberval, Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien, Chambord, Lac-Beauport, Asbestos, Saint-Hyacinthe, Blainville, Granby, Saint-Jérôme, Drummondville, Brossard, Montmagny et Mont-Joli.


12 février 2013

Les contribuables de la semaine: Saint-Hyacinthe, Blainville, Granby, Saint-Jérôme, Drummondville & Brossard Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Entre le 2 et le 8 février 2013, le gouvernement du Québec a annoncé des dépenses de 977 955 728$ en subventions, prêts et programmes de financements (ouch…).

Sachant que dans le budget de Nicolas Marceau on prévoit que les contribuables, au nombre de 6 298 799, vont payer 20 400 000 000$ en impôt sur le revenu, pour une moyenne de 3 239$/contribuable, cela signifie que l’impôt de 389 020 contribuables sera nécessaire, uniquement pour payer les annonces faites entre le 2 et le 8 février 2013.

Sachant que les contribuables représentent grosso modo 78% de la population, c’est un peu comme si tous les impôts payés cette année par les travailleurs des villes de Saint-Hyacinthe, Blainville, Granby, Saint-Jérôme, Drummondville et Brossard avaient été utilisés uniquement pour payer les subventions, prêts et programmes de financements du gouvernement annoncés la semaine dernière.

Depuis le début de l’année, 468 220 contribuables ont casqué, l’équivalant des villes d’Alma, Roberval, Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien, Chambord, Lac-Beauport, Asbestos, Saint-Hyacinthe, Blainville, Granby, Saint-Jérôme, Drummondville et Brossard.


5 février 2013

Les contribuables de la semaine: Lac-Beauport et Asbestos Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Entre le 26 janvier et le 1er février 2013, le gouvernement du Québec a annoncé des dépenses de 35 161 032$ en subventions, prêts et programmes de financements.

Sachant que dans le budget de Nicolas Marceau on prévoit que les contribuables, au nombre de 6 298 799, vont payer 20 400 000 000$ en impôt sur le revenu, pour une moyenne de 3 239$/contribuable, cela signifie que l’impôt de 13 987 contribuables sera nécessaire, uniquement pour payer les annonces faites entre le 26 janvier et le 1er février 2013.

Sachant que les contribuables représentent grosso modo 78% de la population, c’est un peu comme si tous les impôts payés cette année par les travailleurs des villes Lac-Beauport et Asbestos avaient été utilisés uniquement pour payer les subventions, prêts et programmes de financements du gouvernement annoncés la semaine dernière.

Depuis le début de l’année, 79 200 contribuables ont casqué, l’équivalant des villes d’Alma, Roberval, Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien, Chambord, Lac-Beauport et Asbestos.


29 janvier 2013

Les contribuables de la semaine: Saguenay–Lac-Saint-Jean Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Entre le 19 et le 25 janvier 2013, le gouvernement du Québec a annoncé des dépenses de 163 938 664$ en subventions, prêts et programmes de financements.

Sachant que dans le budget de Nicolas Marceau on prévoit que les contribuables, au nombre de 6 298 799, vont payer 20 400 000 000$ en impôt sur le revenu, pour une moyenne de 3 239$/contribuable, cela signifie que l’impôt de 65 213 contribuables sera nécessaire, uniquement pour payer les annonces faites entre le 19 et le 25 janvier 2013.

Sachant que les contribuables représentent grosso modo 78% de la population, c’est un peu comme si tous les impôts payés cette année par les travailleurs des villes d’Alma, Roberval, Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien et Chambord avaient été utilisés uniquement pour payer les subventions, prêts et programmes de financements du gouvernement annoncés la semaine dernière.


18 décembre 2012

Les contribuables de la semaine: L’Ancienne-Lorette & Saint-Thuribe Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Entre le 8 et le 14 décembre 2012, le gouvernement du Québec a annoncé des dépenses de 42 809 430$ en subventions, prêts et programmes de financements.

Sachant que dans le budget de Nicolas Marceau on prévoit que les contribuables, au nombre de 6 298 799, vont payer 20 400 000 000$ en impôt sur le revenu, pour une moyenne de 3 239$/contribuable, cela signifie qu’en moyenne, l’impôt de 17 029 contribuables sera nécessaire, uniquement pour payer les annonces faites entre le 8 et le 15 décembre 2012.

Sachant que les contribuables représentent grosso modo 78% de la population, c’est un peu comme si tous les impôts des contribuables des villes de L’Ancienne-Lorette et Saint-Thuribe avaient été utilisés uniquement pour payer les subventions, prêts et programmes de financements du gouvernement réalisés entre le 8 et le 14 décembre 2012.

L’Ancienne-Lorette et Saint-Thuribe rejoignent Drummondville et Parisville.


11 décembre 2012

Les contribuables de la semaine: Drummondville & Parisville Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Entre le 1er et le 7 décembre 2012, le gouvernement du Québec a annoncé des dépenses de 186 547 900$ en subventions, prêts et programmes de financements.

Sachant que dans le budget de Nicolas Marceau on prévoit que les contribuables, au nombre de 6 298 799, vont payer 20 400 000 000$ en impôt sur le revenu, pour une moyenne de 3 239$/contribuable, cela signifie qu’en moyenne, l’impôt de 57 599 contribuables sera nécessaire, uniquement pour payer les annonces faites entre le 1er et le 7 décembre 2012.

Sachant que les contribuables représentent grosso modo 78% de la population, c’est un peu comme si tous les impôts des contribuables des villes de Drummondville et Parisville avaient été utilisés uniquement pour payer les subventions, prêts et programmes de financements du gouvernement réalisés entre le 1er et le 7 décembre 2012.


18 mars 2012

L’amassement compulsif Économie Gaspillage Québec

Leviathan

Pour éviter que l’on augmente les droits de scolarité, les casseurs de la CLASSE ont proposé une solution vieille comme le monde: augmenter les impôts et les taxes pour garnir les coffres de l’État de 1,2 milliard de dollars supplémentaires…

De mon côté, j’ai plutôt décidé de voir s’il était possible de récupérer une somme équivalente en coupant de 20% les dépenses dans certains ministères du gouvernement.  Pour ce faire, je me suis basé sur la pieuvre publiée dans le Journal de Montréal qui schématise l’ensemble des dépenses du gouvernement.

Voici donc le résultat de mes calculs…

  • Assemblée Nationale: 118 202 600$, ce qui représente des dépenses de 95 000$ par député… Une coupure de 20% représente une économie de 23 640 520$.
  • Culture, Communications et Condition féminine: 693 339 100$,  une coupure de 20% représente une économie de 138 667 820$.  Sachez que Télé-Québec représente une dépense de 59 279 600$
  • Relations internationales: 126 767 900$,  une coupure de 20% représente une économie de 25 353 580$. La Représentation du Québec à l’étranger représente une dépense de 63 457 700$.  Le Québec est la seule province avec un réseau de représentation diplomatique.
  • Tourisme: 138 622 700$, une coupure de 20% représente une économie de 27 724 540$. Le Palais des congrès de Montréal représente une dépense de 42 794 500$.
  • Développement durable, Environnement et Parcs: 244 750 200$, une coupure de 20% représente une économie de 48 950 040$.  Le Centre d’expertise hydrique représente une dépense de 41 796 900$.
  • Agriculture, Pêcheries et Alimentation: 1 098 652 600$, une coupure de 20% représente une économie de 219 730 520$.  La Financière agricole du Québec représente une dépense de 630 000 000$.  On compte environ 31 000 fermes au Québec.
  • Développement économique, Innovation et Exportation: 893 808 300$, une coupure de 20% représente une économie de 178 761 660$. Le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture représente une dépense de 49 105 700$.
  • Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire: 3 696 326 700$, une coupure de 20% représente une économie de 178 761 660$.  La promotion et le développement de la métropole et des régions rurales représentent des dépenses de 245 234 600$.

Faites le total, j’en suis à 1,4 milliard d’économies…

Le gouvernement me fait penser à un amasseur compulsif.  L’amasseur compulsif accumule des objets dont il est incapable de se débarrasser même s’ils sont devenus inutiles.  Le gouvernement québécois de son côté accumule des dépenses inutiles qu’il est incapable de couper…


10 avril 2011

La connerie écologiste Économie Environnement Gaspillage Québec

Voiture ÉlectriqueCette semaine, Jean Charest a montré une fois de plus que le gouvernement du Québec avait complètement perdu le contrôle de ses dépenses en annonçant un « investissement » de 95 millions de dollars pour qu’en 2020, 25% des véhicules légers vendus soient électriques.  L’opposition, pas plus intelligente, a qualifié ces « investissements » d’insuffisants au lieu de réclamer que le gouvernement cesse de dilapider l’argent des contribuables dans des projets d’un ridicule consommé.

Ironiquement, nos députés à l’intelligence inversement proportionnelle à leurs ambitions écologistes, ont voté unanimement pour une motion condamnant la garantie de prêt du gouvernement fédéral à Terre-Neuve pour la construction d’un câble sous-marin pour le transport d’électricité.  Pourtant, cette mesure qui ne coûte pas un seul sou aux Québécois, va permettre de retirer l’équivalent de 3,2 millions de voitures de la circulation en permettant la fermeture de centrales au charbon.

Nos politiciens nationalo-socialistes ont fait de l’écologie une « valeur québécoise », mais si ces mêmes politiciens ont le choix entre sauver la planète et faire des sparages à propos du gouvernement fédéral, le choix devient assez simple pour eux: au diable la planète.

Terminons avec un petit bilan sur la relation entre les politiciens québécois et la voiture électrique…

Le 16 juin 2008:

La Presse
Québec favorisera l’auto électrique
lundi, 16 juin 2008

La ministre des Transports, Julie Boulet, dévoilera une série de projets-pilotes qui permettront l’usage de véhicules à basse vitesse dans certaines municipalités québécoises.

Deux de ces véhicules sont construits au Québec: la Zenn (pour Zero Emission No Noise), qui coûte environ 15 000$, est assemblée à Saint-Jérôme, tandis que le « micro camion » Némo l’est à Sainte-Thérèse.

Samedi, la chef du Parti québécois, Pauline Marois, a présenté les engagements de sa formation en matière d’auto électrique. Le PQ propose notamment la création d’un fonds d’investissement – doté de 250 à 300 millions par année – visant à favoriser la commercialisation des véhicules construits au Québec, de même que l’électrification des stationnements.

Le 8 décembre 2009:

Le Soleil
ZENN ferme son usine de Saint-Jérôme
mardi, 8 décembre 2009

Le constructeur automobile et promoteur de solutions et technologies non polluantes ZENN Motor affirme que la cuvée 2010 de son véhicule électrique à basse vitesse sera la dernière. L’entreprise entend cesser la production du ZENN LSV (Low-Speed Vehicle) d’ici le 30 avril prochain et fermer l’usine de Saint-Jérôme, au Québec, où ce véhicule pour lequel elle s’était fait connaître est produit.

Le 9 décembre 2010:

Le Soleil
L’AMF fait dérailler Nemo
jeudi, 9 décembre 2010

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a sorti son plus gros bâton, hier, pour le mettre dans les roues du véhicule électrique Nemo. L’entreprise de Sainte-Thérèse et ses dirigeants font face à 260 chefs d’accusation et des amendes de 3,2 millions de dollars pour avoir sollicité illégalement des investisseurs. Il s’agit de l’aboutissement d’un des plus importants dossiers menés par l’AMF au cours des dernières années.

Selon les informations disponibles, Véhicules Nemo, entreprise à capital fermé, connaît des difficultés importantes et vivotait depuis un certain temps.

La voiture électrique, un autre « investissement » gouvernementale qui finira par augmenter la dette du Québec…


30 janvier 2011

Incompétence Économie Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Au début, Régis Labeaume voulait un nouvel amphithéâtre pour accueillir des Jeux olympiques. Ce projet est tombé à l’eau faute d’une montagne.

Ensuite, il fallait un nouvel amphithéâtre pour accueillir une équipe de la ligue nationale.  Hier, Gary Bettman a annoncé que la construction d’un nouvel aréna ne garantissait pas l’obtention d’une franchise de la LNH.

Encore pire, cette semaine on a appris que le coût estimé de 400 millions de dollars associé à la construction d’un nouvel amphithéâtre comportait une marge d’erreur de 75% !  Autrement dit, le prochain Colisée pourrait coûter jusqu’à 700 millions de dollars.  Le coût réel ne sera connu qu’en novembre 2011.  Je vous rappelle que Jean Charest s’est déjà engagé à payer 45% de la facture, peu importe le prix !

Quand on analyse la manière dont les événements s’enchaînent dans le dossier du nouvel amphithéâtre, on s’imagine mal comment Régis Labeaume aurait pu être plus incompétent.