Antagoniste


16 avril 2015

Le canard boiteux Canada Économie Québec

Analyse de la BMO sur l’évolution de l’emploi de l’emploi dans les régions métropolitaines du Canada, les régions du Québec sont en bleu:

Emploi Québec

Premièrement, on peut voir que depuis un an, le Québec ne fait pas trop mal avec une augmentation de 0,8%, ce qui correspond à la moyenne canadienne. Rien d’extraordinaire, mais on a mis fin à l’hémorragie du gouvernement précédent.

Par contre, aller à la toute fin du classement à -2,3% vous trouverez la pire région du Québec (et une des pires au Canada), soit la région de Québec…  Mais soyez sans crainte, à la radio cette semaine on a dit que Régis Labeaume était très proche et sensible aux préoccupations des gens d’affaires de sa ville…

Source:

Regional Labour Market Report Card


15 avril 2015

Au diable les redevances ! Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, la bonne gauche a fait de la bonne démagogie en s’indignant du faible niveau de redevances payées par les compagnies minières au Québec, ils ont payé 23 millions et il paraît que ce n’est pas assez…

Je l’ai déjà dit et je me répète, les redevances c’est de l’arnaque; exiger qu’une compagnie paye des redevances pour exploiter une ressource naturelle c’est un racket.

Le système de redevance est d’autant plus condamnable que l’exploitation des ressources naturelle crée de nombreux emplois qui sont très bien payés.  Au Québec, en 2014, 19 300 personnes travaillaient dans l’extraction minière et pétrolière.  Ces gens ont gagné en moyenne 1 663$ par semaine.  Autrement dit, au Québec seulement, l’industrie de l’extraction minière et pétrolière a versé 1,7 milliard de dollars en salaire !  Voici comment ce nombre a évolué depuis le début des années 2000 pour le Québec seulement:

Mine Québec

Voilà les véritables « redevances » de cette industrie; une croissance de 186% depuis 2001. Exiger plus pourrait affecter négativement ce secteur économique et entraver la création d’emplois bien payés. D’ailleurs, on peut voir sur ce graphique que les conneries du PQ en 2013, causé en bonne partie par le dogmatisme vert de Marxiste Ouellet, ont fait disparaître des centaines de millions de dollars de l’économie du Québec.

De plus, il ne faut pas oublier que les mines et le pétrole est l’industrie qui paye le mieux ses employés au Québec:

Mine Québec

Au diable les redevances, les emplois c’est tout ce qui compte !

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 281-0027 & 282-0008


14 avril 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (7-13 avril) selon Influence Communication.

Le printemps s’est finalement pointé le bout du nez au Québec et qui dit printemps dit séries éliminatoires au hockey ! En effet, 185 jours après leur premier match contre les Maple Leafs de Toronto, les Canadiens de Montréal ont conclu leur saison contre cette même équipe, mais avec des destinées opposées. En effet, la Sainte-Flanelle termine au premier rang de sa division et affrontera son autre rival ontarien, les Sénateurs d’Ottawa. De leur côté, les Maple Leafs ont conclu une saison de misère et ratent les séries pour une 9e fois en 10 ans. Influence Communication lance donc une alerte à l’éclipse médiatique dans les prochains jours ! Les séries éliminatoires représentent en effet un formidable écran pour les entreprises qui souhaitent annoncer de mauvaises nouvelles en douce au Québec. En passant, le hockey de la LNH perd en moyenne 33 % de son intérêt dans les marchés où l’équipe est éliminée des séries (Edmonton et Toronto). Au Québec? Le hockey de la LNH perd à peu près 66 % de son intérêt quand le CH est éliminé des séries.

Enfin, tout n’est pas hockey, alors que la situation tendue à l’UQAM trône au sommet du palmarès des nouvelles de la semaine au Québec. Le mot-clic #OccupationUQAM s’est même faufilé au 8e rang du palmarès Twitter de la semaine. Au second rang, la victoire du chanteur Kevin Bazinet à la populaire émission de télévision La Voix. L’émission a cartonné toute la saison avec des auditoires monstres au Québec et les médias ont passé la semaine à faire des prédictions et à analyser les candidats. En ce lundi 13 avril 2015, Kevin Bazinet faisait notamment la Une des journaux suivants: le Journal de Montréal, le Journal de Québec, La Presse, Le Droit, Le Soleil, La Voix de l’Est.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Avec leur violence gratuite, les cagoulés de l’UQAM ont rendu le mouvement étudiant et anti-austérité radioactif. Sans s’en rendre compte, ils ont grandement affaibli le pouvoir de négociation des syndicats de la fonction publique. Cet automne, plus personne ne voudra manifester avec eux, il n’y aura pas de « grève sociale ».

Source:
Influence Communication


13 avril 2015

Où se cache l’austérité ? Canada Économie Québec

SocialismePour trouver l’austérité, il faut sortir du Québec…

La semaine dernière, la Nouvelle-Écosse a dévoilé son budget.  Voici quelques mesures prises par une province qui semble avoir un peu plus de courage que nos 125 pâtes molles à l’Assemblée nationale…

1-La Nouvelle-Écosse va augmenter son budget de la santé de 0,8%. Au Québec, la bonne gauche a déchiré sa chemise parce que l’augmentation prévue est de… 1,4% !

2-La Nouvelle-Écosse a aussi décidé de déplafonner ses frais de scolarité, cette année les universités néo-écossaises seront libres d’augmenter leurs frais de scolarité autant qu’elles veulent. Rappelons qu’en ce moment, une session universitaire en Nouvelle-Écosse coûte 6 440$, contre seulement 2 743$ pour le Québec.  Avant l’augmentation de cette année, la Nouvelle-Écosse avait déjà les 3e frais les plus élevés au Canada.

3-La Nouvelle-Écosse a aussi sorti la hache en culture.  Les crédits d’impôt pour la télévision et les films seront coupés de 75% !  Pendant ce temps, l’auge à cochon est toujours pleine pour les artistes du Québec; ce samedi les pâtes molles du gouvernement ont fait un chèque chèque 30 millions pour le théâtre de Robert Lepage, un artiste qui devrait être capable de se passer de notre argent si son talent était réel…

Bref, s’il y a un début d’austérité en Nouvelle-Écosse, il n’y a rien de tel au Québec.  Ceux qui parlent d’austérité au Québec démontrent uniquement qu’ils sont carencés intellectuellement.


13 avril 2015

Bilan de l’emploi Économie En Chiffres Québec

Vendredi dernier, Statistique Canada a publié les chiffres sur l’emploi au Canada pour le mois de février. Quelques faits saillants pour le Québec.

Tout d’abord, l’évolution de l’emploi depuis un an en fonction de la catégorie de travailleurs:

Emploi Quebec

En mars, les chiffres sont les suivants:

  • +6 800 emplois dans le secteur public
  • -4 400 emplois dans le secteur privé
  • +2 800 emplois chez les travailleurs autonomes

Depuis un an, toute proportion gardée, plus d’emplois ont été créés dans le secteur public que dans le secteur privé ou chez les travailleurs autonomes. L’austérité n’existe pas au Québec, prétendre le contraire s’est avouer son ignorance.

Voici maintenant la situation de l’emploi dans les régions du Québec:

Emploi Québec

En mars, les chiffres sont les suivants:

  • Région du Saguenay: -400 emplois
  • Région de Québec: +6 600 emplois
  • Région de Sherbrooke: -200 emplois
  • Région de Trois-Rivières: +1 100 emplois
  • Région de Montréal: +5 300 emplois

Mars fut un très bon mois pour l’emploi dans la région de Québec (merci à l’embauche de fonctionnaires), par contre la situation reste catastrophique.  La région de Québec est la seule avec un bilan négatif depuis un an, des 12 derniers mois, seulement 3 ont été positifs au chapitre de la création d’emplois (à titre indicatif, Montréal à 9 mois positifs).

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 282-0089 & 282-0135


9 avril 2015

Les cagoulés En Vidéos Philosophie Québec

UQAM

Aux gens de l’UQAM déguisé en cagoulé de l’État islamique et à leurs professeurs pas plus brillants…


9 avril 2015

Les rigolos de la bonne gauche Coup de gueule Économie En Chiffres Environnement Gauchistan Québec

Plus tôt cette semaine, la bonne gauche a publié un manifeste contre « l’invasion des pétrolières ».  On aurait plutôt dû parler de manifeste pour un Québec pauvre.  M’enfin, la gauche et les chiffres c’est comme l’eau et l’huile, insoluble l’un dans l’autre.

Dans ce manifeste remarquable, la bonne gauche écrit:

« Une noirceur nouvelle se répand sur le Québec. Elle a franchi les portes de notre pays. La pensée unique revient en force et s’empare de notre démocratie, elle impose une vision du monde qui colonise notre espérance. Nous nous dressons devant elle. Nous refusons. […] Nous avons le devoir de résister à l’invasion systématique de notre territoire par les pétrolières et par de puissants intérêts financiers. Le Québec a fondé sa modernité sur des valeurs fondamentales, dont l’énergie propre et le partage des richesses. C’est ce que nous sommes. C’est ce que nous voulons être. Nous exigeons le respect de cette identité. »

Si on m’avait demandé d’écrire un discours grandiloquent pour parodier les enverdeurs, j’aurais aimé pouvoir écrire quelque chose d’aussi drôle et ridicule.

Ce manifeste a été signé par quelque deux cents personnes…  Je me suis amusé à classer ces signataires; rien de très exhaustif, une simple classification à partir d’une recherche rapide sur Google.  Le résultat est très drôle:

Rigolo de la gogauche

Des artistes, des activistes et des universitaires (et dans les universitaires on retrouve en très grande majorité des trucs comme les sciences sociales, sciences politiques et littérature).

Normalement ce manifeste aurait dû être l’objet de moqueries dans nos médias, mais c’est exactement le contraire qui s’est produit, on a traité ce manifeste comme un texte d’évangile…


8 avril 2015

La vie des gens riches et célèbres Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Propos de Pierre Duchesne, ancien député pékyste et aujourd’hui conseiller stratégique de Stéphane Bédard, retrouvés sur Twitter

Pierre Duchesne

Donc, selon Pierre Duchesne, une personne qui gagne 254 000 dollars par semaine représente une menace pour la démocratie…

Ha bon…

En 2015, la fortune de Pierre Karl et Érik Péladeau a été évaluée à 1 090 100 595 dollars, c’est la 80e fortune canadienne.  Si on tient pour acquis que la moitié de cet argent revient à Pierre Karl, cela veut dire que dans 2 146 semaines, soit 41 ans, le président de la Banque Royale du Canada sera aussi riche que PKP l’était en 2015…  Il aura 90 ans lorsque cela se produira.

En passant, entre 2014 et 2015, la fortune de Pierre Karl Péladeau s’est accrue de 1 462 168 dollars par semaine…

Selon Pierre Duchesne, une personne qui gagne 254 000 dollars par semaine représente une menace pour la démocratie…


8 avril 2015

La loi et l’ordre Canada Coup de gueule Économie En Chiffres États-Unis Québec

États-Unis: le 14 décembre 2010, Kwame Kilpatrick, l’ancien maire de Détroit a été accusé de corruption. Le 11 mars 2013, soit 27 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 10 septembre 2012, Tony Mack, l’ancien maire de Trenton a été accusé de corruption. Le 7 février 2014, soit 17 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 18 janvier 2013, Ray Nagin, l’ancien maire de la Nouvelle-Orléans a été accusé de corruption. Le 12 février 2014, soit 13 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

Québec: le 9 mai 2013, Gilles Vaillancourt, l’ancien maire de Laval a été accusé de corruption. Le 7 avril 2015, soit 23 mois plus tard, son procès n’a toujours pas débuté, on vient à peine de débuter l’enquête préliminaire…  On dit que pour le procès il faudra attendre encore un an…

Bienvenue au Québec, province où la patience, que ce soit à l’hôpital ou au tribunal, est une vertu…

Voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour les cas de fraude:

Tribunaux Québec

Le Québec est bon dernier, 343 jours contre 163 pour le Canada…  C’est 2 fois moins !

Au lieu de prendre 30 millions de dollars et de le gaspiller dans un registre des armes à feu qu’on sait inutile, pourquoi ne pas mettre cet argent dans nos tribunaux pour avoir un système judicature qui sera simplement respectable ?

À titre indicatif, voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour tous les cas:

Tribunaux Québec

Au lieu d’avoir un gouvernement s’éparpille et gaspille notre argent en voulant administrer des garderies, des écoles, des hôpitaux, des régimes d’assurance ou des programmes de fécondation tout en voulant diriger l’économie avec des subventions; nos élus devraient prioriser les activités du gouvernement.  Au lieu de gérer inefficacement une multitude de programmes inutiles, pourquoi ne pas gérer très efficacement quelques programmes bien précis qui sont absolument essentiels.

P.-S. La justice ne représente que 1% des dépenses de programme du gouvernement…

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0055


8 avril 2015

Le sirop soviétique Économie États-Unis Gauchistan Québec Revue de presse

The Globe And Mail

-

Quebec losing hold over maple syrup industry to U.S. competition
The Globe And Mail (Sep. 20 2011)

The giant of the global maple syrup industry is losing some of its swagger. The Federation of Quebec Maple Syrup Producers, which represents most of the province’s maple syrup harvesters, is increasingly feeling the pressure from growing competition south of the border, particularly in Vermont, New York and Maine.

Quebec has long dominated the maple syrup scene, holding some 80 per cent or more of world production in years past, partly by maintaining a strictly enforced supply-management, marketing and quality-control system. But aggressive U.S. rivals have made inroads, reducing the province’s market share to an average of 72 per cent over the past three years, said Paul Rouillard, deputy director of the 7,300-member federation.

In dramatic contrast, the average market share for the U.S. in recent years has shot up to 23 per cent from 16 per cent, according to a study conducted for the Quebec federation by consultants Forest Lavoie.

The federation stockpiles an enormous “strategic reserve” of maple syrup to stabilize the price, and has come under fire for imposing quotas on its members. It has seen some Quebec producers shift their operations to the U.S., Mr. Rouillard said.

“There are tremendous opportunities for growth in the U.S. – particularly Vermont, New York, Maine – and some businesses are being started by Canadians,” said Tim Perkins, director of the Proctor Maple Research Center at the University of Vermont.

“They can’t grow in Canada because of the [Quebec] quota system, so they come across the border and make syrup here.”

Le Québec était un champion mondial de la production de sirop d’érable, mais il a fallu que le gouvernement vienne tout gâcher en imposant un système de gestion de l’offre…

Et parions que le gouvernement va tenter de solutionner le problème qu’il a lui-même créé avec des subventions…


7 avril 2015

Tout ça pour ça… Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Les libéraux étaient fiers de dire à l’annonce de leur budget que le Québec allait revenir du « déficit zéro » pour la première fois en 7 ans. Par contre, même si nous sommes en « déficit zéro », la dette publique du Québec va quand même augmenter puisque la dette des réseaux de santé et d’éducation, des municipalités et des autres entreprises gouvernementales va aussi augmenter; le gouvernement ne tient pas compte de ces entités dans son calcul du « déficit zéro ».

Donc, malgré ce « déficit zéro » la dette publique du Québec va quand même augmenter de 6,6 milliards de dollars, soit 18 millions de dollars par jour. Dans le dernier budget péquiste présenté en novembre 2012, il était prévu que la dette publique augmente de 25 millions de dollars par jour…

En bref, tout le désordre social que nous vivons en ce moment c’était seulement pour faire passer l’endettement public du Québec de 25 à 18 millions de dollars par jour… Imaginez quand il faudra couper pour vrai…

Source:
Institut économique de Montréal
Compteur de la dette québécoise


7 avril 2015

La faustérité Arguing with Idiots Économie En Chiffres Québec

Depuis que les libéraux ont rendu public le dernier budget, la bonne gauche est en émois. On parle de saccage des services publics, de massacre à la tronçonneuse, de coupures draconiennes…  Bref, c’est tout juste si on n’annonce pas le retour de l’antéchrist… La bonne gauche dénonce surtout la croissance des dépenses en santé et en éducation qui seront de +1,4% et +0,2% l’an prochain.

Petit rappel pour nos journalistes à la mémoire défaillante…  Revenons en 1996, quand Lucien Bouchard et son ministre des finances, Bernard Landry, ont mis en place les mesures pour atteindre le déficit zéro; voici comment ont crû les dépenses en santé et éducation, sous le tandem Bouchard/Landry et Couillard/Leitão:

Budget Couillard

Contrairement au tandem Couillard/Leitão, Bouchard/Landry n’a pas simplement ralenti la croissance des dépenses, il a carrément coupé dans les dépenses !

Dans le budget 1996-1997, les dépenses en santé et en éducation ont été coupées de -173 millions et -414 millions respectivement, de vraies coupures !  Dans le budget 2015-2016, les dépenses en santé et éducation vont augmenter de +461 millions et +30 millions respectivement.  Au total, Bouchard/Landry avait coupé les dépenses de programmes de -4,0% contre une augmentation de +1,2% pour Couillard/Leitão.

En bref, cette année, contrairement à l’époque Bouchard/Landry, il n’y aura pas d’austérité, car il n’y aura pas de coupures !  En fait, pour parvenir au déficit zéro, il y avait eu 3 années consécutives de coupure en éducation et 2 années consécutives de coupure en santé par Bouchard/Landry.  Rien de tel avec Couillard/Leitão, que de la croissance.

Si Couillard/Leitão avait décidé d’imiter Bouchard/Landry, on aurait dû couper -421 millions en santé, -659 millions en éducation et au total -2,7 milliards pour toutes les dépenses de programmes.  Je vous rappelle que le budget de la santé a été augmenté de +461 millions, celui en éducation de +30 millions et que l’ensemble des dépenses de programmes augmente de +756 millions.

Si en 1996-1997, PERSONNE n’a déchiré sa chemise avec l’austérité, pourquoi le faire maintenant surtout compte tenu du fait que l’austérité existe uniquement dans la tête de la bonne gauche.

P.-S. Je vous invite à lire le papier de Paul Wells du Maclean’s, il a servi d’inspiration à ce billet.  Dans ce papier, les journalistes baissés du  Devoir sont rossés par Paul Wells.

Source:
Ministère des finances du Québec
Budgets


27 mars 2015

Où vont vos impôts… Économie En Chiffres Québec

Parce que c’est votre argent…

Parce que le gouvernement a déposé un budget hier…

Parce que les syndicalleux et les pékystes vont essayer de vous faire croire que l’on vit une période d’austérité…

Quelques chiffres tirés du dernier budget du Québec (fonds général à ne pas confondre avec le fonds consolidé), demandez-vous si vous en avez pour votre argent…

Budget Québec

Au total, la machine gouvernementale doit consommer près de 205 millions de dollars par jour pour pouvoir fonctionner, l’équivalent de presque 17 000 dollars par personne active.

Ces chiffres sont pour le fonds général. Avec le fond consolidé, les dépenses sont de 98 574 000 000 dollars, ce qui représente 270 065 753 dollars par jour ou 22 403 dollars par personne active.

Mais dans tout ce capharnaüm de chiffres où les millions et les milliards fusent de partout, il est parfois difficile de prendre toute la mesure des sommes qui sont impliquées. C’est pourquoi j’ai décidé de reprendre la mise à jour économique du PQ et de l’appliquer à une famille qui aurait un revenu de 60 000$. Voici ce que ça donne:

Budget Québec

Les « revenus d’emplois » font référence aux revenus autonomes, les « gains à la loterie » font référence aux transferts du fédéral, les « dépenses courantes » aux dépenses de programme, les « intérêts sur la carte de crédit » au service de la dette et le « REER » à la contribution au fonds des générations.  Le « total sur la carte de crédit » contient uniquement la mauvaise dette (c’est la somme des déficits cumulés), ce chiffre représente le crédit à la consommation (l’hypothèque n’est pas incluse).

C’est bien d’équilibrer le budget, mais il faut réaliser qu’on dépend beaucoup des « gains à la loterie » et qu’éventuellement, il faudra faire des surplus pour rembourser la carte de crédit.

Vous en connaissez beaucoup des familles qui pourraient soutenir ce rythme de vie?

Sources:
Ministère des finances du Québec
Discours sur le budget 2015-2016
Le Plan économique du Québec


27 mars 2015

L’effet libéral Économie Québec Revue de presse

Bloomberg BusinessWeek

-

Quebec Austerity Makes Bonds Tops Among Provinces
Bloomberg BusinessWeek

Quebec’s vow to balance its budget for the first time in six years is looking a lot more credible in the eyes of bond investors. The yield investors demand to buy Quebec 10-year bonds has dropped to 2.2 percent from 3.5 percent a year ago, reducing the premium to the federal government to the least since 2013, Bloomberg pricing data show.

Quebec bonds are also outperforming provincial peers as Finance Minister Carlos Leitao pledges spending cuts, a civil-service freeze and higher fees for the province’s much-vaunted daycare system amid a government drive to balance the budget in 2015-16. Quebec’s austerity drive belies its reputation as one of Canada’s biggest spenders and contrasts with Ontario, which isn’t projecting a balanced budget until 2017-18.

“There are very strong elements helping to support the Quebec name in the markets,” Marc Rouleau, a fund manager at Manulife Asset Management in Montreal, said in a telephone interview. “Good fiscal policy, a believable government, excellent supply-and-demand dynamics and a trading partner that seems to be doing increasingly well — all of this provides greater confidence for the outlook of the province.”

Yields on Quebec bonds relative to federal government debt have narrowed by nine basis points this year, or 0.09 percentage point, to 74 basis points as of March 9, the best performance among provinces included in the Bank of America Merrill Lynch Canadian Provincial and Municipal Index.

Qu’on aime ou pas les libéraux, les faits sont là et le verdict est sans appel. Quand le PQ dirigeait le Québec, nous étions vus comme une province de cabochon par les marchés financiers. Depuis que les libéraux sont là, nous sommes devenus la meilleure province au Canada !

C’est une preuve indiscutable que l’austérité fonctionne, c’est probablement pourquoi nos bons médias n’ont pas parlé de cette nouvelle…


26 mars 2015

Fonfonville Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Puisque c’est jour de budget aujourd’hui, j’ai pensé faire un billet sur nos bons fonctionnaires, histoire de savoir où notre argent est dépensé…

Fonfon Québec

Il n’y a pas de déclin démographique à Fonfonville…

Source:
Conseil du trésor
L’Effectif de la fonction publique du Québec