Antagoniste


24 juin 2015

Le nationalisme, la doctrine de la soumission Coup de gueule En Citations Gauchistan Philosophie Québec

Hilaire Belloc

Hilaire Belloc (1870–1953), écrivain franco-britannique, à propos du nationalisme. Sans le savoir, il a décrit le Québec avec une précision remarquable…

« Nationalism has, among other evils, bred that of a powerful bureaucracy in each state: a rigid centralization, and a deplorable uniformity within each frontier exactly corresponding to the violent contrast between either side of that frontier.

The worship of the nation has been able to make men tolerate under its authority what they could never have tolerated from princes: a submission to rule, which, through sumptuary laws on food and drink, through conscription, through a cast-iron system of compulsory instruction for all on State-ordered lines, and through a State examination at the gate of every profession, has almost killed the citizen’s power to react upon that which controls him, and has almost destroyed that variety which is the mark of life. »


24 juin 2015

Phoque la St-Jean Coup de gueule En Images Gauchistan Québec

Nationalism

Arrêtez de faire semblant.

La St-Jean ce n’est pas la fête des Québécois, c’est la fête des péquistes. Le drapeau fleurdelisé ce n’est pas le drapeau des Québécois, c’est le drapeau des péquistes.

Si vous n’êtes pas péquiste, la St-Jean n’est pas votre fête et le fleurdelisé n’est pas votre drapeau.

Et vous savez quoi ? C’est très bien ainsi, moi je ne veux pas faire parti de la gang de péquistes !


23 juin 2015

Actualité: bilan de mi-année Québec Top Actualité

Voici le bilan de mi-année d’Influence Communication sur les nouvelles les plus médiatisé en 2015.

Actualité Québec

Les thèmes les plus populaires jusqu’à maintenant en 2015:

  1. Politique provinciale
  2. Sports
  3. Faits divers
  4. Nouvelles locales
  5. Nouvelles internationales

À compter de la mi-juin, l’actualité commence à ralentir considérablement. Avec les vacances des joueurs de hockey, des politiciens et de nombreux journalistes, le volume de nouvelles chute de 35% à 50% selon les années. C’est à croire que même les criminels sont en congé. À l’été 2013, nous avons remarqué une chute des révélations de corruption de 85%.

Comme on peut se l’imaginer la nature de l’actualité se transforme durant la saison estivale. Les mauvaises nouvelles semblent avoir une espérance de vie beaucoup plus courte. La preuve… de 70% à 75% des annonces de réductions d’emplois se font en été.

Ceci étant dit, les médias doivent encore garnir leurs pages et leurs émissions d’affaires publiques. C’est là qu’entre en jeu le contenu de remplissage. Celui-ci occupe en moyenne de 5% à 7% de l’ensemble de l’espace médiatique. C’est l’équivalent du poids médias combiné de l’international, de la santé, de l’environnement, de la pauvreté, des jeunes, des aînés, des autochtones et du reste du Canada.

Voici les grands thèmes qui le composent le plus souvent :

  • Faire cuire son hamburger
  • Boire de l’eau
  • Faire attention aux piscines dangereuses
  • Faire attention aux moustiques
  • Faire attention aux coups de chaleur
  • Mettre de la crème solaire
  • La pratique du nudisme

Les nouvelles d’été les plus médiatisées

2002:

  • Procès des Hells
  • Scandale des commandites
  • Lock-out chez Vidéotron
  • Les coûts montent au métro de Laval
  • Tiraillements entre les camps Martin et Chrétien
  • Visite du Pape à Toronto
  • Prix de l’essence

2003:

  • Avenir du Grand Prix et conflit Legault et Ecclestone
  • Paul Martin se prépare à devenir premier ministre
  • Mort de Marie Trintignant
  • Peur du terrorisme aux États-Unis
  • Dégèle des tarifs Hydro-Québec
  • Hausse du coût des garderies
  • Prix de l’essence

2004:

  • Sauvegarde de CHOI FM
  • Commandites dont le départ d’André Ouellet
  • Syndicalisation de Wal Mart
  • Sortie publique des filles Hilton
  • Prix de l’essence

2005:

  • Lancement de Discovery
  • Prix de l’essence

2006:

  • Crise au Liban
  • Attentats de Londres
  • Prix de l’essence

2007:

  • Cédrika Provencher
  • Québécois en Afghanistan
  • Mort d’Andrée Boucher
  • Algues bleues
  • Inondations en Gaspésie

2008:

  • Jeux de Pékin
  • 400e de Québec
  • Listériose
  • Émeutes de Montréal-Nord
  • Météo et ses dégâts

2009:

  • Crise financière
  • Mort de Michael Jackson
  • Grippe A H1N1
  • Les hauts et les nombreux bas de la météo
  • L’histoire de Earl Jones

2010:

  • Coupe du monde de soccer
  • Sommet du G8/G20
  • Canicule du début juillet au Québec
  • Tour de France
  • Les Jeux du Québec à Gatineau

2011:

  • Mort de Jack Layton
  • Procès de Guy Turcotte : verdict
  • Visite de Kate et William au Canada
  • Effondrement d’une poutre de béton dans le tunnel Ville-Marie

2012:

  • Campagne électorale
  • Jeux Olympiques de Londres
  • Conflit étudiant
  • Fusillade lors de la première de The Dark knight Rises à Aurora, au Colorado

2013:

  • Tragédie à Lac-Mégantic
  • Le maire de Montréal Michael Applebaum est arrêté par l’UPAC; il démissionne
  • Vague de chaleur et orages violents au Québec
  • Grève dans l’industrie de la construction au Québec
  • Marché des joueurs autonomes dans la LNH

2014:

  • Tournoi de tennis Wimbledon : Eugénie Bouchard, Raonic et Pospisil marquent l’histoire
  • Gaza : Israël continue son offensive, l’ONU réclame un cessez-le-feu
  • Conflit sur les régimes de retraite : début de la Commission parlementaire
  • Tragédie de Lac-Mégantic : commémoration du premier anniversaire de l’accident
  • Ukraine : le vol MH17 de Malaysian Airlines abattu par un missile, 298 morts

Source:
Influence Communication
Bilan de mi-année 2015


22 juin 2015

Mémo pour les péquistes Économie États-Unis Québec

Immigration

Dans la ville de New York:

  • 40% des résidents sont nés dans un autre pays
  • 60% des résidents parlent une langue autre que l’anglais à la maison
  • 20% des gens inscrits sur des listes électorales sont des citoyens naturalisés

À New York, contrairement au Québec, il n’y a pas beaucoup de nationaleux; à New York l’immigration est vue comme une grande richesse et dans les faits, New York est aussi une ville beaucoup plus riche que celles du Québec…

P.-S. Inutile de me répondre la sottise (souvent répéter dans les médias depuis une semaine) voulant que le Québec accueille déjà plus d’immigrants que les États-Unis, quand on tient compte de l’immigration illégale ce n’est pas le cas.


17 juin 2015

PKP, l’austérité, les infirmières et l’Islande Coup de gueule Économie Europe Québec

PKPClown

Il y a quelques semaines, lors de la visite du président islandais au Québec, PKP était tout content de nous dire que si nous étions un pays comme l’Islande, nous n’aurions pas besoin d’austérité pour assainir nos finances publiques…

Petite histoire amusante à propos de l’Islande…

Deux mois après le passage du président islandais au Québec, les infirmières de son pays ont massivement voté pour une grève générale illimitée pour obtenir des augmentations de salaire !  Après deux semaines de négociations infructueuses, le gouvernement islandais a finalement adopté une loi spéciale obligeant les infirmières à retourner travailler !

Après avoir manifesté avec les infirmières du Québec, verra-t-on PKP en faire autant avec leurs homologues islandaises, le pays modèle du chef du PQ ? Chose certaine, le PLQ semble en voie d’imiter le gouvernement islandais, ce qui devrait plaire à PKP…

P.-S. Contrairement à ce que la gogauche raconte, il y a eu beaucoup d’austérité en Islande: 30% de plus qu’en Irlande et 2 fois plus qu’au Royaume-Uni…


17 juin 2015

Le paradis des familles… Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

Cette semaine, les médias nous ont rapporté une histoire épouvantable, une histoire à lever le coeur à propos d’une agression sexuelle présumée sur une fillette de 11 ans qui a mené à une grossesse…

Cette histoire m’a rappelé qu’il y a un an, Statistique Canada avait publié une étude sur les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes au Canada.  Voici où se déroulent ces histoires d’horreur au Canada:

Criminalité Canada

Avant de décréter que le Québec est le paradis des familles, pourrait-on attendre que toutes nos régions fassent mieux que la moyenne canadienne ?  Pour le moment, c’est seulement le cas de Québec, Gatineau et Montréal…

Source:
Statistique Canada
Les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes déclarées par la police au Canada, 2012


16 juin 2015

Gilles Duceppe et l’Arabie Saoudite Canada Coup de gueule Québec

Gilles DuceppeEn 2007, le gouvernement de Stephen Harper avait annoncé qu’il ne ferait plus automatiquement de demandes de clémence pour les ressortissants condamnés à mort à l’étranger, si le pays touché respecte les valeurs démocratiques. C’est le cas par exemple des États-Unis.

Or, en 2008, un Montréalais a été condamné à mort (par décapitation) en Arabie Saoudite pour une affaire de meurtre. Puisque le Canada ne reconnaît pas que l’Arabie Saoudite respecte les valeurs démocratiques, le gouvernement Harper a fait des démarches pour demander la clémence du gouvernement saoudien.  Logique vous me direz…  Mais pas pour tout le monde, voici comment avait réagi l’ineffable Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois:

« Imaginez l’Arabie Saoudite! Aux États-Unis, ça va, mais pas chez nous, notre justice est moins bonne que la leur? Bien ça aura des conséquences au niveau des relations commerciales. »

Vous avez bien lu, le bon Gilles Duceppe avait peur que l’on fasse de la peine à l’Arabie Saoudite en leur envoyant le messager que leur justice était moins bonne que celle des États-Unis.  Encore pire, il avait peur que notre critique de la justice saoudienne ait des conséquences sur les relations commerciales !

Incroyable, absolument incroyable…  Imaginez aujourd’hui qu’Harper dise qu’il ne faut pas critiquer l’Arabie Saoudite dans le cas de Raif Badawi pour ne pas nuire à nos relations commerciales, ce serait la folie dans nos médias !

Mais aujourd’hui, le même Gilles Duceppe a changé son fusil d’épaule et il a décidé de voler au secours de Raif Badawi en critiquant l’Arabie Saoudite, puisque cela lui permettait de critiquer Harper.  Bref, au Bloc, ce qui compte ce n’est pas de savoir si la justice saoudienne est bonne ou pas, c’est de savoir quelle position permettra de critiquer Harper !

P.-S. Le Montréalais condamné à mort en 2008 a été libéré dans la plus grande discrétion en 2013.

Source:
Verbatim – SRC Radio; Bulletin National et International (Mardi 4 mars 2008 – 18:00 HAE)


16 juin 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (9-15 juin) selon Influence Communication.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: pas de hockey dans le top 5 du Québec… On aime ça le hockey au Québec…

Source:
Influence Communication


15 juin 2015

À quand les excuses du PQ à Raif Badawi ? Coup de gueule Moyen-Orient Québec

Hypocrite PQ

Est-ce que le PQ va un jour s’excuser pour son comportement déplorable dans l’affaire de Raif Badawi ?

Parce que personne n’est dupe, même si Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite depuis 2012, ce n’est que tout récemment que le PQ a sauté sur ce cas avec si peu de subtilités, qu’on peut facilement y voir une instrumentalisation politique…

Dans un premier temps, Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite, une théocratie.  Pour le PQ c’est parfait, ça leur permet de faire la promotion de leur charte en laissant sous-entendre que si le Québec ne devient pas laïque, nous aussi nous finirons un jour par fouetter des blogueurs.  Si Raif Badawi avait été torturé par un bon pays laïc du style Corée du Nord ou la Chine, il est fort probablement que le PQ ait détourné les yeux.

Mais surtout, parler de Raif Badawi permet de ramener en filigrane que le premier ministre Couillard a déjà travaillé en Arabie Saoudite, ce qui représente un péché mortel pour les nationaleux.  Quand un péquiste parle de Badawi, on veut surtout nous dire que si ce dernier n’a pas déjà été libéré, c’est à cause de Philippe Couillard et de ses « valeurs saoudiennes ».

Bref, pour le PQ, Raif Badawi est un pion sur leur échiquier politique, de la chair à canon pour attaquer le gouvernement libéral.  Donc, quand le PQ va-t-il présenter des excuses à Raif Badawi pour l’avoir ainsi politisé ?  D’autant plus que les sparages du PQ n’ont sûrement pas aidé à sa libération. La diplomatie ce n’est pas l’art d’humilier son adversaire, c’est plutôt l’art de la discrétion.  Avec un discours tonitruant qui cherchait plus à humilier l’Arabie Saoudite qu’à faire libérer Raif Badawi, le PQ fait plus partie du problème que de la solution.

En passant, si les péquistes cherchent vraiment à faire mal à l’Arabie Saoudite là où ça compte, ils devraient supporter sans réserve tous les projets de pipelines qui faciliteront l’exportation du pétrole albertain puisque chaque baril de pétrole que l’Alberta pourra exporter grâce à ces pipeline, c’est un baril de pétrole de moins que pourra vendre l’Arabie Saoudite.  Si le PQ était vraiment sincère, c’est ce qu’ils feraient au lieu de la petite politique partisane sur le dos d’un pauvre homme.


15 juin 2015

Les quêteux Arguing with Idiots Économie En Chiffres Québec

Il y a quelques semaines, J.-Jacques Samson, l’inénarrable apologiste de PKP et de Régis Labeaume, avait ceci à dire à propos de la construction d’un nouveau stade de baseball à Montréal:

« Le coût d’un nouveau stade est évalué à quelque 500 M$. Une étude menée en 2013 pour le compte de la Chambre de commerce de Montréal établissait à 335 M$ la contribution qui devrait venir de l’État.

La Ville de Montréal, pour sa part, vit aux crochets du gouvernement du Québec. Elle a bien d’autres priorités.

Il faut par ailleurs que des investisseurs privés réunissent au moins un autre 500 M$ pour l’achat d’une franchise existante qui deviendrait disponible. »

Il est plutôt désespérant de constater qu’une personne qui a défendu bec et ongle la construction d’un aréna de 400 millions financé à 100% par le public à Québec se dit contre un investissement similaire à Montréal…  On pourrait parler de principes élastiques qui vont dans le même sens que les intérêts de son employeur…

M’enfin, c’est autre chose qui a retenu mon attention, à savoir que Montréal vivrait aux crochets du gouvernement du Québec.

Vraiment ?

Allons voir ce que disent les chiffres des dépenses d’immobilisation (béton, asphalte…) réalisées par le provincial:

Immobilisation Québec

Montréal vit-elle aux crochets du gouvernement ?  Disons simplement que ce n’est pas la région du Québec avec le plus de quêteux…  En moyenne depuis 2010 les dépenses d’immobilisation à Montréal ont été de 1 822$/habitant contre 1 7358$/habitant pour l’ensemble du Québec.  Bref, Montréal se trouve sur la moyenne, loin derrière le Nord-du-Québec, la Côte-Nord et la Gaspésie.  De plus, Montréal est l’une des régions du Québec qui payent le plus d’impôt.

Mais encore plus intéressant, la région que J.-Jacques Samson décrit comme vivant aux crochets du gouvernement reçoit moins d’argent du gouvernement que la région de Québec, 2 835$/habitant contre 1 822$/habitant, une différence de 1000$/habitant !  La chose ne devrait surprendre personne, puisque depuis son élection comme maire de Québec, Régis Labeaume est devenu un maître dans l’art du quêtage !

Bref, il serait temps que les gens de la région de Québec cessent de regarder les autres régions du Québec avec un air condescendant et qu’ils réalisent qu’ils sont choyés de bénéficier des largesses du gouvernement.

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Profils statistiques des régions administratives et des MRC


10 juin 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (2-8 juin) selon Influence Communication.

Le Québec s’est réveillé mardi matin avec la nouvelle du décès de l’ancien Premier ministre du Québec, Monsieur Jacques Parizeau. Toute la semaine, de nombreuses personnes ont défilé dans les médias pour parler de l’héritage laissé derrière par l’homme politique, de son parcours de vie ou tout simplement pour lui rendre hommage. Beaucoup de messages ont aussi été publiés sur les réseaux sociaux, alors qu’on retrouvait mardi sur Twitter au Canada, « Jacques Parizeau » au premier rang des tendances et « Merci Monsieur » au second rang. Sur l’ensemble de la semaine, « Jacques Parizeau » s’est classé au 4e rang des mots-clics au Canada. Malgré l’importance de la médiatisation entourant la mort de Jacques Parizeau, la nouvelle de son décès ne s’est classée qu’au 8e rang de la semaine au Canada, avec un poids médias de 0,78 %.

Au Canada, ce sont plutôt les rebondissements dans le scandale à la FIFA qui occupent le premier rang de l’actualité. Le président réélu Sepp Blatter a finalement démissionné quelques jours après le vote et plusieurs soupçons pèsent quant à sa participation dans la corruption de la fédération internationale de soccer. Or, ces scandales semblent donner un coup de main médiatique à la Coupe du Monde féminine de soccer, disputée cette année dans les villes de Montréal, Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Ottawa et Moncton. C’est la septième présentation de la Coupe du monde féminine, le meilleur résultat du Canada étant une quatrième place lors de l’édition de 2003. Rappelons toutefois que les joueuses canadiennes ont décroché le troisième rang lors du dernier tournoi olympique.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


10 juin 2015

L’industrie des pâtes et papiers est sauvée ! Économie Europe Gauchistan Québec Revue de presse

The Globe And Mail

Grexit and the mysterious case of the near doubling of Fortress Paper shares
The Globe And Mail

A mysterious spike in the shares of a small Canadian pulp and paper stock is rumoured to foretell an exit of Greece from the euro zone.

Fortress Paper’s stock has taken off in recent days despite the lack of any material catalyst, aside from speculation the company is positioned for a deal to print new Greek banknotes.

Greece would only require such a service, of course, were it to withdraw or be expelled from the European Economic and Monetary Union, a fate the country may yet avoid. Linking the stock’s near-doubling to the potential return of the drachma is pure conjecture, but it’s gotten some attention in the absence of any major improvement in Fortress’s operations, its financials or the market it serves.

A portion of the surge in share price may be explained by modest improvements in the woeful global market for dissolving pulp, Fortress’s core line of business. But this is not the first time a spike in Fortress’s trading activity coincided with an escalation of the Greek debt crisis.

Some economists have called for Greece to introduce a parallel currency or return to the drachma should it default on its debt and/or leave the currency union. Its tenuous financial position doesn’t preclude either outcome.

Which is where Fortress Paper could, conceivably, come in.

Le titre boursier de Fortress Paper, une compagnie implantée au Québec, explose en ce moment en bourse parce que si la Grèce fait faillite, elle devra imprimer de l’argent sur du papier produit par cette compagnie !

Avec le niveau d’endettement des gouvernements à travers le monde, j’aurais presque envie de dire que l’industries des pâtes et papiers a un bel avenir devant elle !


9 juin 2015

Un ennemi puissant… Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Taxi Uber Québec

Pourquoi le gouvernement a déclaré la guerre à Uber, un service absolument génial (je suis un utilisateur) ?  Un élément de réponse…

Texte publié le 14 août 2002:

Le Devoir
La FTQ débarque dans le taxi

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) repart à la conquête de l’industrie du taxi. Le Fonds de solidarité de la FTQ a été le premier à sonner la charge, hier, en annonçant l’investissement de 50 millions dans une société de financement visant à aider les chauffeurs à acheter des permis. […]

Il en coûterait présentement entre 80 000 et 140 000 $ pour acheter un permis de taxi et l’automobile qui s’y rattache à Montréal. Dans le meilleur des cas, les institutions bancaires n’acceptent de financer que 75 % de cette somme, obligeant le chauffeur de taxi à s’en remettre, pour le reste, à un « obscur » financement privé qui prend trop souvent la forme de prêts usuraires dont le taux peut atteindre 25 % et qui aggrave d’autant les conditions financières, et donc les conditions de travail des chauffeurs.

Dans un pareil contexte, la nouvelle société en commandite FINTAXI créée par le Fonds de solidarité n’aura pas de mal à améliorer le sort des chauffeurs tout en présentant de bonnes perspectives de rendement aux actionnaires, explique son p.-d.g., Pierre Genest. On s’attend d’ailleurs à connaître un tel succès avec ce fonds qu’on laisse entendre que la mise de départ de 50 millions pourrait bien être multipliée par cinq durant les prochaines années et atteindre 250 millions si des institutions bancaires acceptent de se joindre au projet.

Texte publié le 6 février 2008:

CNW
Transaction majeure dans l’industrie du taxi: FinTaxi fait l’acquisition de l’École du taxi

FinTaxi sec., une société en commandite créée à l’initiative du Fonds de solidarité FTQ en 2003, est heureuse d’annoncer l’acquisition du Centre de formation professionnelle pour l’industrie du taxi du Québec (CFPITQ), mieux connu sous le nom de « l’École du taxi ».

Fondé en 1987, le CFPITQ est le seul centre de formation privé de l’industrie du taxi, reconnu à la fois par le ministère des Transports du Québec, le ministère de l’Éducation et la ville de Montréal. Depuis sa création, plus de 7 000 chauffeurs de taxi y ont suivi leur formation et obtenu leur certification. De son côté, en tant que première entreprise au Québec spécialisée dans le financement de l’industrie du taxi, FinTaxi a déjà fait bénéficier plus de 900 chauffeurs de ses solutions de financement avantageuses, permettant ainsi à plusieurs d’entre eux de devenir propriétaire de leur permis et d’accéder au statut d’entrepreneur.

Un syndicat, l’un des plus puissants de la province, a mis plusieurs dizaines de millions dans l’industrie du Taxi…  Vous pensez qu’ils sont heureux de voir débarquer Uber dans leur business ?  Vous pensez qu’ils n’ont pas déjà fait part de leurs « préoccupations » à nos élus ?

En passant, on parle beaucoup des permis de taxi qui valent 200 000 dollars à Montréal.  Il est bien de rappeler que ce prix n’est pas celui fixé par les gouvernements, les permis originaux émis par les gouvernements se sont vendu une fraction de ce prix.  Le prix actuel de 200 000 dollars est le résultat de la spéculation découlant d’une vente directe entre deux individus. Quand on spécule parfois on gagne et parfois on perd.  Les spéculateurs qui ont acheté une maison lors de la bulle immobilière aux États-Unis ont perdu et maintenant Uber est en train de faire éclater la bulle du taxi.  Donc, il y aura forcément des perdants chez les gens qui ont spéculé sur la valeur du permis de taxi sans tenir compte des évolutions technologiques.


9 juin 2015

L’effet PKP Coup de gueule En Chiffres Québec

Une course à la chefferie hyper-médiatisée, une campagne intensive lors des élections partielles, des médias complaisants et une future épouse célèbre…

Avec cet alignement parfait des astres, a-t-on vu un effet PKP lors des élections partielles dans Chauveau et Jean-Talon ?  Juger par vous-mêmes…

Parti Québécois

Parti Québécois

Le fameux effet PKP a permis au PQ de revenir au niveau d’André Boisclair…  André Boisclair avait eu un des pire résultats électoraux de l’histoire du PQ lors de l’élection de 2007…  Et tout ça, malgré le cirque médiatique…

Le fameux effet PKP est devenu le fumeux effet PKP

Source:
Directeur Général des Élections du Québec
Résultats élections


8 juin 2015

Acheter c’est voter Économie Environnement Québec

Runnaway TrainJuxtaposition de deux informations récentes à propos du transport…

Tout d’abord, une nouvelle qui date du 1er juin 2015:

Le pont de l’autoroute 25 reliant Montréal à Laval connaît un tel succès que les responsables souhaitent réduire le nombre de véhicules qui y circulent. La solution retenue est d’augmenter les tarifs, ce qui vient d’être fait lundi matin.

Maintenant une nouvelle qui date du 4 juin 2015:

La ligne de train de 744 M$ entre Montréal et Mascouche est en perte de vitesse. Six mois après son lancement, l’effet de nouveauté du Train de l’Est s’est estompé et l’achalandage ne cesse de chuter, a appris Le Journal.

Le pont de la 25, un PPP construit pour les automobilistes, est un tel succès qu’on doit augmenter le prix pour réduire l’achalandage.  Pendant ce temps, le train de l’Est, un projet 100% public construit pour faire plaisir aux enverdeurs, perd de plus en plus de clients !

La gauche a souvent dit dans le passé qu’acheter c’est voter.  La gauche va-t-elle enfin accepter le résultat de l’élection: les gens ne veulent pas plus de transport en commun, ils veulent plus d’infrastructures routières !

P.-S. Cet hiver on a annoncé que la Caisse de dépôt pourrait désormais devenir un maître d’oeuvre pour la construction d’infrastructures de transport en commun…  Je peux déjà vous annoncer que si ce projet se matérialise, ce sera un fiasco.