Antagoniste


15 juin 2015

À quand les excuses du PQ à Raif Badawi ? Coup de gueule Moyen-Orient Québec

Hypocrite PQ

Est-ce que le PQ va un jour s’excuser pour son comportement déplorable dans l’affaire de Raif Badawi ?

Parce que personne n’est dupe, même si Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite depuis 2012, ce n’est que tout récemment que le PQ a sauté sur ce cas avec si peu de subtilités, qu’on peut facilement y voir une instrumentalisation politique…

Dans un premier temps, Raif Badawi est emprisonné en Arabie Saoudite, une théocratie.  Pour le PQ c’est parfait, ça leur permet de faire la promotion de leur charte en laissant sous-entendre que si le Québec ne devient pas laïque, nous aussi nous finirons un jour par fouetter des blogueurs.  Si Raif Badawi avait été torturé par un bon pays laïc du style Corée du Nord ou la Chine, il est fort probablement que le PQ ait détourné les yeux.

Mais surtout, parler de Raif Badawi permet de ramener en filigrane que le premier ministre Couillard a déjà travaillé en Arabie Saoudite, ce qui représente un péché mortel pour les nationaleux.  Quand un péquiste parle de Badawi, on veut surtout nous dire que si ce dernier n’a pas déjà été libéré, c’est à cause de Philippe Couillard et de ses « valeurs saoudiennes ».

Bref, pour le PQ, Raif Badawi est un pion sur leur échiquier politique, de la chair à canon pour attaquer le gouvernement libéral.  Donc, quand le PQ va-t-il présenter des excuses à Raif Badawi pour l’avoir ainsi politisé ?  D’autant plus que les sparages du PQ n’ont sûrement pas aidé à sa libération. La diplomatie ce n’est pas l’art d’humilier son adversaire, c’est plutôt l’art de la discrétion.  Avec un discours tonitruant qui cherchait plus à humilier l’Arabie Saoudite qu’à faire libérer Raif Badawi, le PQ fait plus partie du problème que de la solution.

En passant, si les péquistes cherchent vraiment à faire mal à l’Arabie Saoudite là où ça compte, ils devraient supporter sans réserve tous les projets de pipelines qui faciliteront l’exportation du pétrole albertain puisque chaque baril de pétrole que l’Alberta pourra exporter grâce à ces pipeline, c’est un baril de pétrole de moins que pourra vendre l’Arabie Saoudite.  Si le PQ était vraiment sincère, c’est ce qu’ils feraient au lieu de la petite politique partisane sur le dos d’un pauvre homme.


28 janvier 2015

Les valeurs saoudiennes Canada Économie Environnement Moyen-Orient Revue de presse

The Globe And Mail

‘Ethical oil’ ad sparks war of words between Ottawa, Saudis
The Globe And Mail (Sep. 20 2011)

A pro-industry group that promotes Canada’s “ethical” oil sands has sparked an international row with a television ad attacking Saudi Arabia’s record on women’s rights.

Immigration Minister Jason Kenney on Tuesday slammed the Saudi embassy’s apparent effort to kill a 30-second advocacy ad that argues U.S. reliance on Canada’s oil-sands production is more “ethical” than buying oil from the undemocratic Kingdom of Saudi Arabia.

The offending ad ran on the Oprah Winfrey Network in Canada, and is now appearing on SUN TV, but a planned run on CTV’s Newsnet was cancelled due to legal concerns after a lawyer for the Saudis wrote a letter of complaint.

Oil-industry executives and Conservative government ministers, including Environment Minister Peter Kent, have echoed the ethical-oil argument, popularized in Mr. Levant’s book, Ethical Oil: The Case for Canada’s Oil Sands. Environmental organizations, meanwhile, have mounted high-profile protests aimed at stopping the expansion of oil-sands imports to the U.S.

Bell Media, which owns CTV, confirmed it had been informed by the Saudis of a legal dispute over the commercial, and cancelled plans to run it. “As the ad in question is the subject of a legal dispute between Ethical Oil and the Kingdom of Saudi Arabia, at the advisement of our legal department we will not accept the order until the matter is resolved,” the company said in a statement.

Pour ma revue de presse aujourd’hui, j’ai dépoussiéré une vielle nouvelle qui date de septembre 2011.

Ironique de constater qu’en 2011, l’Arabie Saoudite a fait censurer au Canada une publicité mettant en vedette le pétrole éthique de l’Alberta et dénonçant le pétrole de la charia (je suis Charlie…).

Vous savez au Québec quel groupe met des bâtons dans les roues de l’exportation du pétrole éthique de l’Alberta, ce qui profite au pétrole de la charia des Saoudiens ? Nul autre que le parti québécois !  Amusant de constater que le PQ et l’Arabie Saoudite ont un point en commun: leur haine du pétrole éthique de l’Alberta !

Est-ce que les péquistes auraient été imprégnés par les valeurs saoudiennes ?  Je ne fais que poser la question…


7 août 2014

Le Moyen-Orient en 5 minutes En Vidéos Israël Moyen-Orient Palestine Terrorisme

Le conflit au Proche-Orient est présentée comme l’un des problèmes les plus complexes au monde. Mais, en réalité, il est très simple: les Israéliens veulent vivre en paix et le Hamas veut détruire Israël…


28 juillet 2014

Flashback Israël Moyen-Orient Palestine Terrorisme

Le 23 juillet 2007, j’avais écrit un billet intitulé « Deux poids, deux mesures » à propos de la situation au Liban.  Je reprends ce billet qui demeure toujours d’actualité en regard de la situation à Gaza:

Nahr al-BaredL’été dernier [2006], les médias se sont déchaînés contre Israël, on a accusé ad nauseam le gouvernement Olmert d’avoir utilisé une force disproportionnée pour combattre le Hezbollah. Des groupes humanitaires, comme Amnesty International, ont même qualifié de « crime de guerre » la destruction d’infrastructures civiles.

Cet été [2007], l’armée libanaise a décidé d’envahir le camp palestinien de Nahr al-Bared avec l’intention de déloger les militants islamistes s’y trouvant. Résultat des courses: le camp de Nahr al-Bared, abritant 40 000 Palestiniens, a été complètement détruit pour venir à bout d’une centaine de militants du Fatah al-Islam (des travailleurs de la Croix rouge et des casques bleus ont aussi été tués lors de l’offensive libanaise).

Mais à la différence de l’été dernier, aucun média n’a déchiré sa chemise, aucune résolution des Nation-Unies et aucun groupe humanitaire n’a endossé le rôle de « pleureuse » pour parler de « crime de guerre ».

Morale de l’histoire: si l’on ne peut imputer la souffrance d’une personne à Israël où aux États-Unis, les gens s’en fichent.

Plus ça change, plus c’est pareil…


14 juillet 2014

La honte onusienne Canada En Vidéos Israël Moyen-Orient Terrorisme

Bravo à John Baird, ministre canadien des Affaires étrangères, pour avoir dénoncé la stupidité onusienne.


25 juin 2014

Dites merci au pétrole de schiste Économie États-Unis Moyen-Orient Revue de presse

The Desert Sun

US Shale Oil Boom Calms Global Oil Prices, Retains Availability
The Desert Sun

What the Obama Administration either fails to understand, or is oblivious to, is that the world is increasingly dependent on America’s three year-old “fracking” boom that has lifted U.S. oil production by about three million barrels per day to more than eight million barrels currently. Simultaneously, Canada has added another one million BPD, almost exclusively from the “tar sands” of Alberta Province’s Athabasca region. Building the Trans-Canada XL oil pipeline would obviously accelerate Canadian crude shipments to U.S. Gulf Coast refineries, building America’s daily crude oil availability to over 10 million barrels per day, likely topping today’s leaders, Russia and Saudi Arabia.

This is of particular importance, as the Middle East and North African oil fields have retracted by an estimated 3.5 million BPD, due to civil wars in Libya, disturbances in Iraq, civil war in Syria, ideological tribal strife in Nigeria, and sanctions imposed against Iran. Also, with Europe depending on Russia’s oil and natural gas pipelines relying on 30% of their crude oil, sanctions or other economic punitive actions against Russia, would wreak turmoil on the European economy, already teetering on the edge of a new recession.

According to reliable energy experts, the breakdown in oil supplies previously indicated would rise from the current $106 per barrel for West Texas Intermediate, and approximately $115 for Brent crude to an estimated $150 to accommodate universal crude oil needs, were it not for America’s “fracking surge.”

Vous avez bien lu, sans le pétrole de schiste américain, on estime que le prix du baril de pétrole passerait ~110$ à ~150$. Si pareille chose devait se produire, c’est la récession assurée.

Heureusement pour nous, au sud de la frontière des gens ont été assez brillants pour dire « oui » au pétrole de schiste !


2 septembre 2013

Ce n’est pas notre guerre En Citations États-Unis Moyen-Orient Terrorisme

Sarah Palin

Sarah Palin à propos d’une possible intervention américaine en Syrie…

« As I said before, if we are dangerously uncertain of the outcome and are led into war by a Commander-in-chief who can’t recognize that this conflict is pitting Islamic extremists against an authoritarian regime with both sides shouting “Allah Akbar” at each other, then let Allah sort it out. »


30 juillet 2013

Qui a peur du gaz de schiste ? Économie États-Unis Moyen-Orient Revue de presse

Financial Times

Alwaleed warns of US shale danger to Saudi
Financial Times

Prince Alwaleed bin Talal, the billionaire Saudi Arabian investor, has warned that his country’s oil-dependent economy is increasingly vulnerable to competition from the US shale revolution, setting him at odds with his country’s oil ministry and Opec officials.

In an open letter addressed to Ali Naimi, the Saudi oil minister, the prince called on the government to accelerate plans to diversify the economy.

“Our country is facing continuous threat because of its almost total dependency on oil,” he wrote in the letter, copied to King Abdullah, Prince Alwaleed’s uncle, among others.

The letter, which was accompanied by several others addressed to officials including the finance minister, was posted to Prince Alwaleed’s Twitter account on Sunday. The letters were dated May 13 and a spokesperson for the prince confirmed they were genuine.

Ceci explique peut-être pourquoi les gauchistes détestent autant le gaz de schiste…


4 juin 2013

L’énergie qui fait trembler les pétro-économies Économie États-Unis Moyen-Orient Revue de presse

The Wall Street Journal

U.S. Oil Boom Divides OPEC
The Wall Street Journal

The American energy boom is deepening splits within the Organization of the Petroleum Exporting Countries, threatening to drive a wedge between African and Arab members as OPEC grapples with a revolution in the global oil trade.

OPEC members gathering on Friday in Vienna will confront a disagreement over the impact of rising U.S. shale-oil production, with the most vulnerable countries arguing that the group should prepare for production cuts to prop up prices if they fall any lower. « We are heading toward some problems, » said a Persian Gulf OPEC delegate.

While Saudi Arabia can tolerate lower prices, « there will be some members, like Venezuela, Iran who will struggle at $90, » said Amrita Sen, chief oil analyst at London-based Energy Aspects Ltd. The front month Brent contract for July settled at $102.62 a barrel Monday. Venezuela’s oil minister said on Monday that he would push for a cut in OPEC production if oil falls below $100 a barrel.

Nigerian oil minister, Ms. Alison-Madueke, sees danger for her country. « Shale oil has been identified as one of the most serious threats for African producers, » she said in the U.K. this month. Those producers, she said, could lose 25% of their oil revenue as they are edged out of the U.S. OPEC officials said the group is preparing studies to evaluate the impact of U.S. shale oil on demand for its crude. « Definitely, we will review nonconventional shale oil from the U.S., » said Mr. Khatibi, the Iranian envoy.

Mais au Québec, à cause d’une bande d’idéologues… Vous connaissez la suite…