Antagoniste


19 août 2014

Liberté de presse Israël Palestine Revue de presse Terrorisme

The Daily Telegraph

-

Hamas manipulated and intimidated the media in Gaza. Why was that kept from us?
The Daily Telegraph

The Foreign Press Association (FPA) issued an astonishing protest yesterday about « blatant, incessant, forceful and unorthodox » intimidation of journalists in the Gaza Strip by Hamas. « In several cases, » they complained, « foreign reporters working in Gaza have been harassed, threatened or questioned over stories. » The FPA said this amounted to « denying readers and viewers an objective picture from the ground, » adding « we are also aware that Hamas is trying to put in place a ‘vetting’ procedure that would, in effect, allow for the blacklisting of specific journalists. Such a procedure is vehemently opposed by the FPA. » The statement raises a lot of questions. Here is one: why have British broadcasters not mentioned any of this to their viewers?

Israeli filmmaker Michael Grynszpan described on Facebook an exchange he had had with a Spanish journalist who had just left Gaza. « We talked about the situation there. He was very friendly. I asked him how come we never see on television channels reporting from Gaza any Hamas people, no gunmen, no rocket launcher, no policemen. We only see civilians on these reports, mostly women and children. He answered me frankly: ‘It’s very simple, we did see Hamas people there launching rockets, they were close to our hotel, but if ever we dare pointing our camera on them they would simply shoot at us and kill us.' »

J’ai souvent vu des journalistes et chroniqueurs québécois utiliser des prétextes frivoles pour accuser Stephen Harper de menacer la liberté de la presse. Par contre, je ne rappelle pas avoir vu de journaliste dénoncer la censure et l’intimidation du Hamas… Tirez-en vos conclusions.


13 août 2014

Le « blocus » israélien Coup de gueule En Images Israël Palestine

Le « blocus » israélien dirigé contre Gaza aurait fait de ce territoire un « camp de concentration » et il serait à l’origine d’un désastre humanitaire qui aurait contraint le Hamas à lancer des roquettes sur des civils israéliens. Dans son infinie sagesse, Radio-Canada n’a pas hésité à tracer un parallèle entre la situation à Gaza et l’holocauste… C’est du moins de cette manière que la gauche voit les choses…

Dans la réalité, voici comment on vivait à Gaza lors du « blocus » (et avant que le Hamas ne déclenche la guerre) et comment on vit à Dadaab, en Afrique, dans un des plus grands camps de réfugiés de l’ONU.

À Gaza À Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab

Gaza est probablement le premier « camp de concentration » de l’histoire de l’humanité avec des écrans plats, des cafés internet, des boutiques qui débordent d’aliments et un parc d’attractions… Comme « blocus », on a vu bien pire… En réalité, cette station ne devrait surprendre personne, car malgré le « blocus », Israël laisse entrer des tonnes de matériel à Gaza toutes les semaines. M’enfin, peut-être que Le Hamas a décidé de lancer des roquettes sur Israël, car l’internet n’était pas assez rapide ou parce que les Palestiniens n’avaient pas accès à HBO… Sans blague, on est très loin de la réalité du Dadaab…

Pendant que la gauche perd son temps à dénoncer le « blocus » israélien, des gens souffrent véritablement ailleurs, mais ils sont contraints de le faire en silence parce que les Palestiniens ont le monopole de la souffrance. Ce qui compte pour la gauche et les médias ce n’est pas de défendre les innocents, mais plutôt de diaboliser Israël.


11 août 2014

Gaza et les chiffres Israël Palestine Revue de presse Terrorisme

The New York Times

-

Civilian or Not? New Fight in Tallying the Dead From the Gaza Conflict
The New York Times

Even as the war appears to draw to a close, the battle over casualty statistics rages on. No other number is as contentious as the ratio of civilians to combatants killed, widely viewed, including in Israel, as a measure of whether the commanders in the field acted proportionately to the threat posed by militants — or, in the eyes of Israel’s critics, committed war crimes.

Palestinians and their supporters contend Israel massacred innocents with indiscriminate assaults with heavy weapons, citing numerous strikes that killed multiple family members in their homes and several that hit schools sheltering those who had sought refuge.

Israel, in turn, says that Hamas, the militant group that dominates Gaza, purposely sacrifices its own citizens by fighting in their midst, in order to raise the world’s ire against Israel. It says that the ratio of combatants killed in a densely populated urban environment supports its assertion that it conducted the attacks as humanely as possible.

The Times analysis, looking at 1,431 names, shows that the population most likely to be militants, men ages 20 to 29, is also the most overrepresented in the death toll: They are 9 percent of Gaza’s 1.7 million residents, but 34 percent of those killed whose ages were provided. At the same time, women and children under 15, the least likely to be legitimate targets, were the most underrepresented, making up 71 percent of the population and 33 percent of the known-age casualties.

Bref, contrairement à ce que racontent nos médias, les frappes d’Israël ne sont pas faites de manière indiscriminée. Mais comme on dit dans les salles de rédaction du Québec: « Never let the facts get in the way of a good story »


7 août 2014

Le Moyen-Orient en 5 minutes En Vidéos Israël Moyen-Orient Palestine Terrorisme

Le conflit au Proche-Orient est présentée comme l’un des problèmes les plus complexes au monde. Mais, en réalité, il est très simple: les Israéliens veulent vivre en paix et le Hamas veut détruire Israël…


4 août 2014

La vérité à Gaza Israël Palestine Revue de presse Terrorisme

Libération

-

«Tu dois quitter Gaza au plus vite et arrêter de travailler»
Libération

Cet article, qui décrivait les tentatives d’intimidation à l’encontre du journaliste palestinien Radjaa Abou Dagga, correspondant de «Ouest France» et ancien collaborateur de «Libération», a été dépublié à sa demande.

Pourquoi ne voit-on jamais d’images de combattant du Hamas en provenance de la bande de Gaza ? Pourquoi toutes les histoires en provenance de la bande de Gaza penchent du même bord ?

Vous savez maintenant pourquoi, parce que les seules histoires qui sortent de Gaza sont celles qui font l’affaire du Hamas (y compris les histoires sur le nombre de victimes).

Étrangement, nos journalistes qui n’hésitent pas à dire que Stephen harper représente une menace pour la liberté de la presse restent silencieux sur la censure du Hamas…

P.-S. Le Hamas, plus populaire chez la bonne gauche québécoise que chez les Palestiniens?

Hamas


28 juillet 2014

Flashback Israël Moyen-Orient Palestine Terrorisme

Le 23 juillet 2007, j’avais écrit un billet intitulé « Deux poids, deux mesures » à propos de la situation au Liban.  Je reprends ce billet qui demeure toujours d’actualité en regard de la situation à Gaza:

Nahr al-BaredL’été dernier [2006], les médias se sont déchaînés contre Israël, on a accusé ad nauseam le gouvernement Olmert d’avoir utilisé une force disproportionnée pour combattre le Hezbollah. Des groupes humanitaires, comme Amnesty International, ont même qualifié de « crime de guerre » la destruction d’infrastructures civiles.

Cet été [2007], l’armée libanaise a décidé d’envahir le camp palestinien de Nahr al-Bared avec l’intention de déloger les militants islamistes s’y trouvant. Résultat des courses: le camp de Nahr al-Bared, abritant 40 000 Palestiniens, a été complètement détruit pour venir à bout d’une centaine de militants du Fatah al-Islam (des travailleurs de la Croix rouge et des casques bleus ont aussi été tués lors de l’offensive libanaise).

Mais à la différence de l’été dernier, aucun média n’a déchiré sa chemise, aucune résolution des Nation-Unies et aucun groupe humanitaire n’a endossé le rôle de « pleureuse » pour parler de « crime de guerre ».

Morale de l’histoire: si l’on ne peut imputer la souffrance d’une personne à Israël où aux États-Unis, les gens s’en fichent.

Plus ça change, plus c’est pareil…


21 juillet 2014

Gaza et la Finlande Israël Palestine Terrorisme

TalvisotaEn 1939, l’isthme de Carélie était l’une des régions les plus prospères de Finlande. Faisant près de 3 000 km² cette région très riche en ressources naturelles (forêts et mines) abritait la deuxième ville la plus importante du pays et 10% des zones industrialisées de la Finlande.

Mais en 1939, tout bascule. Jugeant cette région vitale pour protéger ses intérêts, l’URSS décide d’envahir la Finlande pour mettre la main sur l’isthme de Carélie. Malgré la vaillante résistance finlandaise (pour chaque homme perdu par la Finlande, l’URSS en perdit 6), la Finlande a dû baisser pavillon et céder cette portion de son territoire aux Soviétiques. Du jour au lendemain, 422 000 Finlandais ont été expulsés de leurs villes et villages, soit équivalents de 12% de la population du pays. Même une fois la Deuxième Guerre mondiale terminée, l’URSS refusa de céder cette portion de territoire à la Finlande, la région a été colonisée par l’URSS et aujourd’hui, l’isthme de Carélie est toujours considéré comme un territoire russe. Fait intéressant, sous le régime communiste, cette région qui était l’une des plus prospères de Finlande est devenue l’une des plus pauvres de l’URSS…

Ce qui nous amène à Gaza…

Malgré le drame qui s’est joué dans l’isthme de Carélie, vous avez déjà vu des kamikazes finlandais se faire sauter en Russie ? Vous avez déjà vu des groupes terroristes lancer des missiles sur la Russie en espérant chasser les Russes ?

Ce genre de chose n’est jamais arrivé parce que les Finlandais ont réalisé que balancer des roquettes sur la Russie était une activité périlleuse, mais surtout parce que les dirigeants finlandais étaient des gens civilisés… Les gens civilisés ne s’adonnent pas au terrorisme. Les Finlandais ont perdu une guerre, ils ont pansé leurs plaies et ils sont passés à autre chose…

On attend quoi en Palestine pour faire preuve du même bon sens que les Finlandais? Surtout que, contrairement à ce qui s’est passé en Finlande, Israël n’a pas le résultat d’une guerre d’invasion, mais d’une résolution des Nations-Unis…

P.-S. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’incroyable conflit russo-finlandais, je vous conseille de lire A Frozen Hell: The Russo-Finnish Winter War of 1939-1940, un ouvrage remarquable.


21 juillet 2014

Un pays civilisé Israël Palestine Revue de presse Terrorisme

Libération

-

Israël va inculper trois extrémistes juifs pour le meurtre d’un jeune Palestinien
Libération

Le parquet israélien va inculper trois juifs pour l’enlèvement et le meurtre d’un jeune Palestinien brûlé vif au début du mois à Jérusalem, a-t-on appris lundi de sources officielles.

Selon un communiqué de la police, les trois suspects arrêtés – un homme de 29 ans et deux mineurs membres de sa famille selon la presse – seront mis en examen pour homicide, enlèvement avec intention de tuer et incendie criminel.

La mort de l’adolescent palestinien avait suivi l’enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribué par Israël au Hamas islamiste palestinien. Ces deux drames ont suscité une vague d’émotion, d’abord en Israël puis dans les Territoires palestiniens.

Le Shin Bet, le service de sécurité intérieure israélien, a par ailleurs divulgué les aveux détaillés des suspects pendant leur interrogatoire

Quand des islamistes du Hamas ont enlevé et tué 3 adolescents israéliens, il n’y a eu ni enquête, ni arrestation, ni procès… Il est fort probable que les responsables de cet acte barbare aient reçu les félicitations du gouvernement.

Du côté d’Israël, ceux qui ont tué un jeune Palestinien en guise de représailles, ont été arrêtés et seront jugés.

C’est la différence entre la Palestine et Israël. En Palestine, les extrémistes sont des héros. En Israël, les extrémistes sont des criminels.


14 juillet 2014

La honte onusienne Canada En Vidéos Israël Moyen-Orient Terrorisme

Bravo à John Baird, ministre canadien des Affaires étrangères, pour avoir dénoncé la stupidité onusienne.


3 mars 2014

L’antisémitisme Europe Israël Revue de presse

Haaretz

-

Study: In Germany, anti-Semitic hate mail doesn’t come from far-right
Haaretz

Over months, Prof. Monika Schwarz-Friesel read 14,000 letters, emails and faxes sent to the Israeli embassy in Berlin and the Central Council of Jews in Germany. She was looking for an answer to a question that had preoccupied her for some time: What does anti-Semitism look like in Germany at the start of the 21st century? “I wanted to find out how modern anti-Semites think, feel and communicate,” said Schwarz-Friesel, a linguistics professor at the Technical University of Berlin.

What they discovered is that more than 60 percent of the letters were sent by educated Germans, including university professors. The proportion sent by right-wing extremists was negligible – about 3 percent. “At first, we thought that most of the letters would be sent by right-wing extremists,” Schwarz-Friesel said. “But I was very surprised to discover that they were actually sent by people from the social mainstream – professors, Ph.Ds, lawyers, priests, university and high-school students.”

Still another surprise was the fact that there is no significant difference between the extreme right’s anti-Semitism and that of the educated mainstream. About 80 percent of the hate mail was anti-Israel. Surveying these letters led Schwarz-Friesel to an unambiguous conclusion: “Today, it’s already impossible to distinguish between anti-Semitism and anti-Israelism. Modern anti-Semites have turned ‘the Jewish problem’ into ‘the Israeli problem.’ They have redirected the ‘final solution’ from the Jews to the State of Israel, which they see as the embodiment of evil.”

Ce qu’on devine c’est que la gauche est devenue le porte-étendard de l’antisémitisme…


22 janvier 2014

L’antisémitisme BCBG Canada En Vidéos Gauchistan Israël Terrorisme

Plus tôt cette semaine le premier ministre Harper a causé une certaine commotion chez la bonne gauche en osant dénoncer, devant le parlement israélien de surcroît, la haine sophistiquée dont est victime Israël:

Stephen Harper

-

« Dans la plus grande partie du monde occidental, la vieille haine s’exprime en société sous une forme beaucoup plus sophistiquée. Des gens qui n’oseraient jamais dire détester les Juifs ni leur reprocher leurs défauts ou les problèmes du monde déclarent qu’ils haïssent Israël et ne blâment que l’État juif pour les problèmes du Moyen-Orient.

Tout comme les entreprises juives étaient mises à l’index, certains dirigeants de la société civile réclament aujourd’hui un boycottage d’Israël. […] Les plus disgracieux qualifient ouvertement la situation en Israël d’apartheid. Pensez à cette affirmation. Pensez à la logique tordue et à la malice qui inspirent de tels propos. Un État, fondé sur la liberté, la démocratie et la règle de droit, pour que les Juifs puissent s’épanouir et trouver refuge après la pire expérience raciste de l’histoire, qui est condamné et dont la condamnation est masquée par des propos contre le racisme. […]

Il s’agit du nouveau visage de l’antisémitisme. Un antisémitisme qui vise le peuple juif en prétendant viser Israël. Et qui cherche à rendre l’ancienne bigoterie acceptable pour la nouvelle génération. Naturellement, mes amis, il n’est pas nécessairement antisémite en soi de critiquer la politique du gouvernement israélien. Mais que dire d’autre d’une critique qui condamne sélectivement l’État juif et lui refuse en fait son droit d’exister, de se défendre tout en ignorant systématiquement – ou en excusant – la violence et l’oppression qui l’entourent ? »

Le nouvel antisémitisme dénoncé par Harper est parfaitement incarné par la disgracieuse organisation des Nations-Unis…

Considérez ceci, en 2013, l’ONU a émis 25 résolutions de condamnation. De ces 25 résolutions, 21 ciblaient Israël et seulement 4 citaient le reste du monde, dont seulement 1 pour la Syrie. Vous avez bien lu: 21 résolutions contre Israël et seulement 1 contre la Syrie. Pourtant, en 2013, la Syrie a massacré et torturé des dizaines de milliers de civils, allant même jusqu’à les gazer à l’arme chimique !

Une organisation qui trouve le moyen de blâmer 21 fois plus Israël que la Syrie est fondamentalement et viscéralement antisémite.

Voici une petite vidéo très intéressante qui explique comment l’ONU est devenue une organisation antisémite:


14 mars 2013

Propagande antisémite Coup de gueule Israël Revue de presse Terrorisme

National Post

-

More proof of Israel’s restraint
National Post

On Nov. 14, 2012, the Israeli Defense Forces began Operation Pillar of Defense, aimed at Hamas’ Gaza-based network of rocket batteries and terrorist hideouts. Soon after the conflict began, tragedy befell one Palestinian family. Their home was destroyed by a powerful explosion. Three civilians, including an 11-month-old boy, were killed.

The father of the child was a photojournalist working for the BBC in Gaza. Photos of his anguished reaction to the tragic loss of his son were seen around the world, and quickly became a rallying point for those opposed to the Israeli operation. Media reports laid the boy’s death at Israel’s feet. Journalists slammed the death of the child of one of their own. Israel again faced criticisms that its attacks, no matter the provocation, could not be justified.

But, thanks to a new report from the UN Human Rights Council (UNHRC), we now know better. It concludes that the missile that killed the young child was, in fact, a Hamas rocket. It apparently malfunctioned and crashed into Gaza on its way to Israel, after being launched by Hamas from a position near the family home — itself a violation of international law.

Il y a eu des tonnes de gens (médias traditionnels et sociaux) pour rapporter la nouvelle de cet enfant qui aurait été tué par l’armée israélienne. Il y aura bien peu de gens pour rapporter qu’elle était fausse… De l’antisémitisme furtif…


28 novembre 2012

Nuit et brouillard En Vidéos Israël

À moins de vivre sous une roche, vous êtes tous probablement au fait de « l’Affaire Fabi ». L’animateur s’en tire plutôt bien, n’ayant reçu qu’une suspension sans solde de trente jours.

Mais je veux vous parler des auditeurs de Jacques Fabi, qui ont été nombreux dans la nuit de lundi à mardi à minimiser l’affaire, à dire qu’ils étaient tristes de perdre un animateur qu’ils aimaient et appréciaient.  Pour certains, les propos entendus n’étaient que de la banale « quincaillerie », ou encore on comparait le tout au langage châtié des humoristes, certains allant même jusqu’à dire que la seule faute de Jacques Fabi était de ne pas s’être exprimé de la bonne façon…

À croire que ces gens n’ont qu’une vision très abstraite et très approximative des horreurs de l’holocauste; qu’ils ne sont pas tout à fait conscients des abominations perpétrées durant cette période de notre histoire…  Et je me suis dit que pour éduquer les gens, on devrait peut-être diffuser « Nuit et brouillard », un documentaire réalisé par le légendaire Alain Resnais en 1955 et qui traite de la déportation et des camps de concentration nazis.  Trente-deux minutes qui glacent le sang…

À voir, revoir et partager pour que jamais on n’oublie…

Nuit et Brouillard

-

« Le crématoire est hors d’usage. Les ruses nazies sont démodées. Neuf millions de morts hantent ce paysage. Qui de nous veille dans cet étrange observatoire pour nous avertir de la venue de nouveaux bourreaux ? Ont-ils vraiment un autre visage que le nôtre ? Quelque part, parmi nous, il y a des Kapos chanceux, des chefs récupérés, des dénonciateurs inconnus. Il y a tous ceux qui n’y croyaient pas, ou seulement de temps en temps. Et il y a nous qui regardons sincèrement ces ruines comme si le vieux monstre concentrationnaire était mort sous les décombres, qui feignons de reprendre espoir devant cette image qui s’éloigne, comme si on guérissait de la peste concentrationnaire, nous qui feignons de croire que tout cela est d’un seul temps et d’un seul pays, et qui ne pensons pas à regarder autour de nous, et qui n’entendons pas qu’on crie sans fin. »


22 novembre 2012

Quand la gauche supporte l’extrême-droite En Chiffres Gauchistan Israël Palestine Terrorisme

Voici un graphique que vous ne verrez jamais dans un article d’Agnes Gruda

Hamas Terroriste

Qu’est-il arrivé quand Israël a mis fin à l’occupation de Gaza ?  Les terroristes du Hamas ont pris toute la place et les roquettes se sont abattues sur les civils israéliens.  Ce règne de terreur a duré jusqu’en 2008.  Cette année-là, Israël s’est lassé et un grand ménage a été fait lors de l’Opération « Plomb durci ».  En 2012, les terroristes du Hamas ont voulu recommencer leur petit manège, parions que l’Opération « Pilier de défense » y mettra fin encore une fois.

Quand les terroristes arrosent Israël de roquettes,  nos bons pacifistes sont silencieux.  Ni manifestation, ni texte d’opinion dans les journaux, ni dénonciation dans les réseaux sociaux.  Par contre, quand Israël en a marre et lève le petit doigt pour se défendre, tous les idiots utiles sortent sur la place publique pour réclamer la disparition de ce petit pays.  C’est comme…  C’est comme si la gauche était plus motivée par un antisémitisme nauséabond plutôt que par la paix…  Autrement, comment peut-on expliquer que cette gauche prétendument pacifiste ne voit aucun problème à manifester avec des gens qui scandent « Palestine will be free, from the river to the sea » ?

De plus, avouer qu’il est plutôt ironique de voir l’extrême-gauche manifester bruyamment pour soutenir l’un des régimes le plus extrême-droite de la planète, en l’occurrence les islamistes du Hamas…  Tout comme il est ironique de voir cette gauche qui, tout en accusant les républicains d’être des « religious freak », soutient ouvertement le Hamas…

Pour le reste, on peut résumer la situation de la manière suivante: nombre de Palestiniens tués en Cisjordanie par Tsahal? ZÉRO. Pourquoi? Parce que ZÉRO roquette a été tirée de la Cisjordanie. D’autres Questions? Non, ok merci!

M’enfin, ce n’est pas Ages Gruda qui risque de vous parler de tout ça…

Source:
The Intelligence and Terrorism Information Center
Palestinian Terrorism – Terrorist Attacks


19 novembre 2012

Est-ce qu’Israël est un État d’apartheid? En Images En Vidéos Israël Palestine

Voici ce que vous devez répondre à toute personne qui insulte votre intelligence en voulant vous faire croire qu’Israël pratique l’Apartheid:

Hamas