Antagoniste


18 décembre 2014

Quand les réchauffistes font la fête ! Coup de gueule Environnement International Revue de presse

The Columbus Dispatch

-

Lima talks to leave record carbon footprint
The Columbus Dispatch

The current U.N. climate talks will be the first to neutralize all the greenhouse-gas pollution they generate, offset by host country Peru’s protection of forest reserves, organizers say.

Now the bad news: The Lima conference is expected to have the biggest carbon footprint of any U.N. climate meeting measured to date.

At more than 50,000 metric tons of carbon dioxide, the negotiations’ burden on global warming will be about 1-1/2 times the norm, said Jorge Alvarez, project coordinator for the U.N. Development Program.

The venue is one big reason. It had to be built. Eleven football fields of temporary structures arose for the 13-day negotiations from what three months ago was an empty field behind Peru’s army’s headquarters. Concrete was laid, plumbing installed and components were flown in from as far as France and Brazil.

Standing in the midday sun here can get downright uncomfortable, but the Lima sun is not reliable. That’s one reason solar panels were not used. For electricity, the talks are relying exclusively on diesel generators.

Une conférence sur le climat qui dépend de l’électricité produite par des génératrices fonctionnant au diesel. Vive les réchauffistes !


17 décembre 2014

Bilan 2014 de l’actualité En Chiffres International Québec Top Actualité

Tradition oblige, quelques chiffres tirés du bilan annuel de l’actualité 2014 d’Influence Communication.

Les nouvelles qui ont été les plus médiatisées au Québec en 2014:

Actualité Québec

Les nouvelles qui ont été les plus médiatisées sur la planète en 2014:

Actualité Québec

Voici comment se compare le travail des médias au Québec, au Canada et à l’international:

Actualité Québec

À méditer…

  • Au Québec, la cuisine a un poids médiatique plus élevé que l’économie. D’ailleurs, au Canada et dans le monde, on parle 2 fois plus d’économie qu’au Québec.
  • Le sport, les faits divers et les nouvelles locales comptent pour 42% de nos nouvelles.  Cette proportion est de 30% au Canada et 29% dans le monde.
  • La politique fédérale, comme l’économie, est 2 fois plus présente au Canada et dans le monde qu’au Québec.
  • Le Canada et le monde parlent presque 2 fois plus de politique international que le Québec.

Les personnalités les plus médiatisées au Québec en 2014:

Actualité Québec

À méditer… Carey Price devant Barack Obama et François Legault…  Maladie…

Les personnalités les plus médiatisées à l’échelle de la planète en 2014:

Actualité Québec

Bilan de l’actualité: 2009, 2010, 2011, 2012, 2013

Source:
Influence Communication
État de la nouvelle: Bilan 2014


17 décembre 2014

Les réchauffistes, encore dans le champ… Environnement International Revue de presse

The Daily Star

-

Arctic sea ice volume holds up in 2014
The Daily Star

Arctic sea ice may be more resilient than many observers recognise.

While global warming seems to have set the polar north on a path to floe-free summers, the latest data from Europe’s Cryosat mission suggests it may take a while yet to reach those conditions.

The spacecraft observed 7,500 cu km of ice cover in October when the Arctic traditionally starts its post-summer freeze-up. This was only slightly down on 2013 when 8,800 cu km were recorded.

Two cool summers in a row have now allowed the pack to increase and then hold on to a good deal of its volume.

And while the ice is still much reduced compared with the 20,000 cu km that used to stick around in the Octobers of the early 1980s, there is no evidence to indicate a collapse is imminent.

« What we see is the volume going down and down, but then, because of a relatively cool summer, coming back up to form a new high stand, » said Rachel Tilling from the UK’s Nerc Centre for Polar Observation and Modelling (CPOM) at University College London (UCL).

En 2009, Al Gore avait déclaré que l’Arctique aurait fondu d’ici 2015…

En 2007, les brillants savants canadiens du réseau Arcticnet avaient prédit que l’Arctique aurait fondu quelque part entre 2010 et 2015…

N’oubliez pas, que la science du réchauffement climatique est définitive et que le débat est clos…


11 décembre 2014

Hommage au pétrole ! Économie En Citations Environnement International

Alex Epstein

-

L’auteur Alex Epstein à propos des combustibles fossiles.

« The ‘experts’ almost always focus on the risks of a technology but never the benefits– and on top of that, those who predict the most risk get the most attention from the media and from politicians who want to ‘do something.’ But there is little to no focus on the benefits of cheap, reliable energy from fossil fuels. This is a failure to think big picture, to consider all the benefits and all the risks. And the benefits of cheap, reliable energy to power the machines that civilization runs on are enormous. They are just as fundamental to life as food, clothing, shelter, and medical care – indeed, all of these require cheap, reliable energy. By failing to consider the benefits of fossil fuel energy, the experts didn’t anticipate the spectacular benefits that energy brought about in the last thirty years. »


11 décembre 2014

Une autre erreur des réchauffistes Environnement International Revue de presse

Nature Geoscience

-

Thick and deformed Antarctic sea ice mapped with autonomous underwater vehicles
Nature Geoscience

Satellites have documented trends in Antarctic sea-ice extent and its variability for decades, but estimating sea-ice thickness in the Antarctic from remote sensing data remains challenging. In situ observations needed for validation of remote sensing data and sea-ice models are limited; most have been restricted to a few point measurements on selected ice floes, or to visual shipboard estimates.

Here we present three-dimensional (3D) floe-scale maps of sea-ice draft for ten floes, compiled from two springtime expeditions by an autonomous underwater vehicle to the near-coastal regions of the Weddell, Bellingshausen, and Wilkes Land sectors of Antarctica. Mean drafts range from 1.4 to 5.5 m, with maxima up to 16 m. We also find that, on average, 76% of the ice volume is deformed ice. Our surveys indicate that the floes are much thicker and more deformed than reported by most drilling and ship-based measurements of Antarctic sea ice.

We suggest that thick ice in the near-coastal and interior pack may be under-represented in existing in situ assessments of Antarctic sea ice and hence, on average, Antarctic sea ice may be thicker than previously thought.

La glace en Antarctique est donc plus épaisse que l’on pensait… Ne comptez pas sur nos médias ou nos lobbys écolos pour rapporter cette information au Québec…


10 décembre 2014

La statistique inutile Coup de gueule Économie International

Canadiens de MontréalLes gauchistes aiment beaucoup nous parler des inégalités de richesse.  Pour les gauchistes, les inégalités sont synonymes de pauvreté et de misère, ça fait partie de leur petit catéchisme, c’est le dogme central de leur idéologie…

Pourtant, quand on met de côté ses émotions et qu’on décide de réfléchir à tête reposée, on réalise rapidement que toutes les statistiques sur les écarts de richesses sont complètement inutiles.  Une société peut être très riche, mais inégalitaire; ou très pauvre, mais égalitaire.

Pour s’en convaincre, il suffit d’utiliser l’indice gini. L’indice gini est une mesure du degré d’inégalité de la distribution des revenus. Ce coefficient est un nombre variant de 0 à 1, où 0 signifie l’égalité parfaite (tout le monde a le même revenu) et 1 signifie l’inégalité parfaite (une personne a tout le revenu, les autres n’ont rien).  Voyons ce que donne l’indice gini du club de hockey des Canadiens…

L’indice gini du Canadien est de 41,9.  À titre indicatif, l’indice gini du Canada est de 32,1 i.e. le Canada est plus égalitaire que le Canadien. En fait, le niveau d’inégalité chez le Canadien est comparable à celui du Nigéria.  Pourtant, au Nigéria, 82% de la population gagne moins de 2$ par jour; du côté du Canadien, le joueur le plus pauvre, Dustin Tokarski, a plus peur de la fin du monde que de la fin du mois avec son salaire de 562 500$ par année.  Malgré les écarts de richesses chez le Canadien, personne ne se nourrit dans les soupes populaires ou ne s’habille à l’armée du salut.

Comme vous pouvez le constater, toutes les statistiques se rapportant aux inégalités sont inutiles, car le niveau d’inégalités ne nous apprend rien sur la pauvreté ou la misère d’un pays.  Mieux vaut l’inégalité dans la richesse que l’égalité dans la misère.

P.-S. Ce sont peut-être ces écarts de richesses qui expliquent la violence au hockey, les tensions sociales font en sorte que les pauvres s’en prennent aux riches…


8 décembre 2014

Les manipulations écologiques Coup de gueule Environnement International Revue de presse

The Times of London

-

Scientists accused of plotting to get pesticides banned
The Times of London

Research blaming pesticides for the decline in honeybees has been called into question by a leaked note suggesting that scientists had decided in advance to seek evidence supporting a ban on the chemicals.

The private note records a discussion in 2010 between four scientists about how to persuade regulators to ban neonicotinoid pesticides. The EU imposed a temporary ban last year after the European Food Safety Authority identified risks to bees. The Department for Environment, Food and Rural Affairs opposed the ban, saying that there was not enough evidence of harm to bees. Many farmers have blamed the ban for high levels of damage to this winter’s oilseed rape crop from flea beetle.

The leaked note says that the scientists agreed to select authors to produce four papers and co-ordinate their publication to « obtain the necessary policy change, to have these pesticides banned ».

The note, which records that the meeting took place in Switzerland on June 14, 2010, says: « If we are successful in getting these papers published, there will be enormous impact, and a campaign led by WWF etc. »

Ne jamais sous-estimer les plans de communication des écologistes; ils sont prêts à tout pour imposer leur propagande verte (et l’agenda socialiste qui vient avec) dans les médias.


4 décembre 2014

Lourdeur gouvernementale Économie En Chiffres International

Il y a quelques années, la banque centrale européenne a réalisé une étude pour comparer l’efficacité des gouvernements. Pour ce faire, 23 pays industrialisés appartenant à l’OCDE ont été comparés sur la base d’une quinzaine d’indicateurs allant de la corruption à l’espérance de vie en passant par la création d’emploi et l’éducation. Bref, une étude très exhaustive.

Armés de leur indicateur de performance, les auteurs de l’étude se sont demandé si la taille du gouvernement influençait positivement ou négativement l’efficacité de ces derniers. La gauche risque de ne pas aimer la réponse…

Gogauche

La conclusion est simple, claire et limpide.  Contrairement à ce que la gauche raconte, plus les gouvernements sont petits, plus ils sont efficaces.  La prochaine fois qu’un gauchiste vous parlera de la nécessite d’avoir un gros gouvernement, vous pourrez lui dire qu’il va à l’encontre de la science avec ses idées reçues.

Source:
European Central Bank
Public sector efficiency: An international comparison


3 décembre 2014

Fermer pour la business Coup de gueule Économie En Vidéos Gauchistan International Mondialisation Québec

Au sujet de de la construction d’un port pétrolier à Cacouna, Pierre Karl Péladeau a déclaré ceci il y a quelques semaines:

« Ces questions sont multipliables à grande échelle : pourquoi par exemple, laissons-nous passer les bateaux sur la voie maritime de notre fleuve Saint-Laurent sans avoir une seule cenne de redevance ? Croyez-vous que c’est gratuit de passer le canal de Panama ? »

Le pauvre PKP semble avoir oublié que le canal de Panama est une construction humaine, un réseau d’écluses qui doit être opéré et entretenu par plus de 9 000 personnes.  C’est pour cette raison que les navires doivent s’acquitter d’un péage quand ils empruntent cette infrastructure.  D’ailleurs, c’est la même chose sur la voie maritime du St-Laurent.  Lorsque les navires transitent entre le St-Laurent et les Grand-Lacs, ils doivent payer pour utiliser les treize écluses canadiennes et les deux écluses américaines. M’enfin, ce qui a surtout retenu mon attention c’est l’idée d’imposer un péage sur le fleuve St-Laurent, une idée qui a été répétée lundi par PKP lors d’une entrevue avec Paul Arcard.

Imposer un péage sur le St-Laurent, c’est entraver le commerce, c’est mettre une barrière de plus dans une province qui en compte déjà beaucoup trop, c’est un repli sur soi et se fermer sur le monde; c’est dire au reste de la planète que le Québec est fermé pour la business.  Bref, c’est tout le contraire du chemin emprunté par Singapour.

Singapour est une petite île à peine plus grande que Montréal, mais qui compte une population de 5,3 millions d’habitants. Cette petite île est dénuée de toutes ressources naturelles et l’agriculture y est à peu près inexistante.  Malgré tout, Singapour est l’un des pays les plus riches de la planète.  Comment un petit pays qui doit importer toutes ses matières premières et ses denrées alimentaires, a-t-il pu devenir aussi riche ?  La réponse est simple: Singapour a décidé de s’ouvrir sur le monde.

Singapour n’a pas imposé un péage aux navires naviguant dans ses eaux, au contraire !  Singapour a plutôt misé sur l’ouverture sur le monde: pas de péage, pas de douane, pas de tarifs, pas de taxes.  Singapour a envoyé le message suivant: venez chez nous, nous sommes ouverts pour la business !  Avec cette stratégie, Singapour a construit le plus gros port de la planète, un carrefour du commerce international qui est devenu un incontournable pour les armateurs.  Tout ce trafic maritime, attiré par cette « ouverture », a créé dans son sillage une économie riche et dynamique, voyez par vous-même (un merveilleux petit vidéo à voir absolument):

Le plan de PKP consiste à faire exactement l’inverse de Singapour: un péage qui va envoyer le message que le Québec est fermé sur le monde et fermé pour la business. Il est évident que Québec ne sera jamais Singapour, notre situation géographique n’est pas la même, mais ce qui importe ici ce sont les incitatifs et le message qui est projeté. Taxer le commerce international est le plus mauvais des messages qu’un politicien peut envoyer au reste de la planète, agir de la sorte c’est accepter de rester petit en réduisant le nombre d’opportunités économiques.

Les politiciens qui s’imaginent que les gouvernements ont un problème de revenus et pas de dépenses sont des dangers économiques.


2 décembre 2014

Les intérêts étrangers Économie Environnement International

The New York Times

-

Russian Money Suspected Behind Fracking Protests
The New York Times

Vlasa Mircia, the mayor of this destitute village in eastern Romania, thought he had struck it rich when the American energy giant Chevron showed up here last year and leased a plot of land he owned for exploratory shale gas drilling.

But the encounter between big business and rural Romania quickly turned into a nightmare. The village became a magnet for activists from across the country opposed to hydraulic fracturing, or fracking. Violent clashes broke out between the police and protesters. The mayor, one of the few locals who sided openly with Chevron, was run out of town, reviled as a corrupt sellout in what activists presented as a David versus Goliath struggle between impoverished farmers and corporate America.

Pointing to a mysteriously well-financed and well-organized campaign of protest, Romanian officials including the prime minister say that the struggle over fracking in Europe does feature a Goliath, but it is the Russian company Gazprom, not the American Chevron.

Before stepping down in September as NATO’s secretary general, Anders Fogh Rasmussen gave voice to this alarm with remarks in London that pointed a finger at Russia and infuriated environmentalists. “Russia, as part of their sophisticated information and disinformation operations, engaged actively with so-called nongovernmental organizations — environmental organizations working against shale gas — to maintain dependence on imported Russian gas,” Mr. Rasmussen said.

En Europe, la Russie finance les mouvements écolos qui militent contre les gaz de schiste (on pourrait appeler ça un plan de communication)…

Soudainement, on se demande qui finance les groupes écolos au Canada qui militent contre les sables bitumineux, les pipelines et le gaz de schiste…


1 décembre 2014

La fin du monde En Chiffres Environnement International

Comment les politiciens et les lobbys écolos vendent-ils leurs salades sur le réchauffement climatique ? En nous faisant peur bien sûr.  On nous fait croire que si nous ne voulons pas payer leurs nouvelles taxes, le ciel finira par nous tomber sur la tête.

Vraiment ?

Voici quelques chiffres sur les désastres climatiques depuis 2004:

Réchauffement Climatique

Réchauffement Climatique

Réchauffement Climatique

Les émissions de gaz à effets de serre augmentent, mais le nombre de désastres climatiques diminue…

Les émissions de gaz à effets de serre augmentent, mais le nombre de personnes affectées par les désastres climatiques diminue…

Les émissions de gaz à effets de serre augmentent, mais les dommages matériels causés par les désastres climatiques diminuent…

N’en déplaise aux catastrophistes/environnementalistes, on n’a pas besoin de payer leurs nouvelles taxes, car la fin du monde n’est pas pour demain…

Sources:
Red Cross
World Disasters Report 2014 – Focus on Culture and Risk

CDIAC
Global Fossil-Fuel CO2 Emissions


25 novembre 2014

La réputation du Canada Canada International Revue de presse

The Independent

-

Germany named best country in the world
The Independent

Germany has beaten the US to be named the best country in the world, according to a survey that rates nations on how they are perceived by outsiders. America has topped the charts for the past five years in the annual Nation Brands Index produced by Anholt-GfK, which carried out more than 20,000 interviews across 20 countries.

The UK successfully held onto its third-place performance from last year, while France was ranked fourth and Canada came fifth.

The study claims to reflect “global public opinion”, and asked people to rank the 50 developed and developing countries listed based on twenty-three different attributes.Combined, these scores meant the countries could be ranked on the value which, according to Anholt-GfK , build up a nation’s image. They were: exports, governance, culture, people, tourism and immigration/investment.

Simon Anholt, an independent policy advisor who co-produced the report, said that the interviews were carried out shortly after Germany’s footballing victory in the 2014 World Cup – likely contributing to a huge jump in its score for “sport excellence”.

La gogauche n’arrête pas de nous dire que Stephen Harper a fait du Canada un paria sur la scène internationale, un État voyou qui est méprisé à la grandeur du globe…

Pourtant, quand on lit la presse étrangère on apprend que le Canada est dans le top cinq des pays les plus admirés, devant la Suède, la Norvège ou la Finlande ! Pas de danger que nos bons médias nous en parlent…

En passant, quand Harper a été élu à la tête d’un gouvernement majoritaire, le Canada était 6e. Donc, sous le règne du gouvernement conservateur, la situation s’est améliorée !


24 novembre 2014

Ils ont choisi la pauvreté Canada Économie En Chiffres International Québec

La semaine dernière, l’Institut Fraser a publié le résultat d’une enquête menée auprès de 710 dirigeants de l’industrie pétrolière pour savoir quels étaient les endroits dans le monde les plus ouverts aux investissements pétroliers et gaziers. Encore une fois, le Québec se retrouve en compagnie des républiques de bananes…

Voici l’indice de développement pétrolier et gazier, pour les provinces canadiennes et les pays scandinaves (pays souvent cités en exemple…) avec des gisements d’hydrocarbures; le Québec est l’un des rares endroits dans le monde qui a sciemment choisi de rester pauvre en refusant d’exploiter ses richesses naturelles…

Québec Pétrole
Les notes ont été ramenées sur 100.

Quelques constatations:

  • Le Québec est très confortablement installé dans sa grande médiocrité, les plus proches poursuivants récoltent 2 fois plus de points…  Nous sommes vraiment dans une classe à part, dommage que c’est dans la classe des cancres.  Encore pire, le Québec a reculé par rapport au dernier classement en passant d’un score de 22,9 à 20,5.
  • Comparé aux pays scandinaves, souvent cité en modèle, le Québec a l’air d’une république soviétique: un score de 20,5 au Québec contre 70,3 en Norvège.
  • Les pays scandinaves dament aussi le pion de nombreuses provinces canadiennes ! Par exemple, les Pays-Bas (80,6) font mieux que l’Alberta (73,4) !

Si les provinces de l’Ouest et les pays scandinaves sont riches et que le Québec est pauvre, ce n’est pas à cause du pétrole, mais plutôt parce que le socialisme et l’éco-catastrophisme n’ont pas infecté leur économie; là-bas, on exploite le pétrole et le gaz alors qu’ici on multiplie les moratoires pour faire plaisir à quelques hippies.

Pour prendre la pleine mesure de la détérioration des conditions économiques au Québec pour les entreprises pétrolières et gazières, voici l’évolution de l’indice québécoise:

Pétrole Québec

La descente est tout simplement vertigineuse !  En 2013, le Québec est battu par des pays tels que le Cambodge, le Bangladesh, le Kazakhstan et le Myanmar.  En fait, le Québec fait à peine mieux que la Syrie, un pays ravagé par une guerre civile (20,5 vs. 16,5).  À l’échelle mondiale, le Québec occupe le 133e rang sur 156 pays.

Et à tous ceux qui se questionnent sur l’utilité d’avoir une industrie pétrolière et gazière florissante, voyez par vous-même…

Québec pétrole

Les gens qui travaillent dans le domaine de l’extraction minière et pétrolière gagnent 2 304$/semaine, plus du double de la moyenne de tous les secteurs, qui se chiffre à 910$/semaine.

Au Québec nous avons dit non au gaz de schiste car nous avons décidé être pauvre.

Les idiots de Québécois ne veulent rien couper, même pas les conservatoires en région, et ils ne veulent pas développer leurs ressources naturelles comme le gaz de schiste. Donc, quand le gouvernement décide d’augmenter les tarifs des CPEs, personne n’a le droit de chialer. Lorsque les idiots de Québécois auront été assez saignés par les gouvernements, ils réaliseront peut-être qu’on peut vivre sans des conservatoires en régions et que tout comme les Américains, nous pouvons nous enrichir avec le gaz de schiste.

Pendant ce temps à Ottawa, l’austérité a permis à Harper de dégager des surplus qui seront utilisés pour réduire le fardeau fiscal des familles. Mais au Québec, on ne veut pas d’austérité, alors payez!

Sources:
Fraser Institute
Global Petroleum Survey 2014

Statistique Canada
Tableau 281-0027


18 novembre 2014

Un avertissement pour le Québec Économie International Revue de presse

The Daily Telegraph

-

‘Godfather’ of Abenomics: Japan’s sales tax hike must be delayed
The Daily Telegraph

Japan must delay the second stage of its planned consumption tax hike or policymakers may derail the nascent recovery, the architect of Abenomics has warned.

Koichi Hamada, a special adviser to prime minister Shinzo Abe and one of his closest confidants, said the government’s decision to raise the tax to 8% from 5% in April had triggered a deep economic contraction and that the world’s third largest economy was too fragile to withstand the shock of another hike.

“The consumption tax hike is a great big turbulence to the Japanese economy. It may have erased almost two thirds of the benefits of Abenomics,” he told the Telegraph. “At the very least, a third of this great experiment is gone.

“I used to say that we should wait until the third quarter figures are out. However, by various economic indicators, the GDP figures cannot be very optimistic,” he added.

La perspective d’une hausse de taxe a suffit pour faire replonger le Japon dans une nouvelle récession qui pourrait être profonde…

J’espère que les 125 politicos de l’Assemblée nationale ont noté cette information…


11 novembre 2014

Réchauffement climatique, tout et son contraire Coup de gueule Environnement International

Le 3 février 2014, un groupe d’éminents climatologues s’est réuni à Québec pour nous dire que l’hiver était menacé par le réchauffement climatique:

Global Warming

-

Nos hivers rigoureux sont mis à mal par les changements climatiques. Et le hockey classique joué sur une patinoire extérieure s’avère l’occasion par excellence pour le rappeler, selon d’anciens joueurs de la LNH, des artistes et des écologistes. En danger, le hockey sur glace? Oui, selon la Fondation David Suzuki. Nos hivers sont plus chauds, plus courts. Les variations extrêmes plus fréquentes endommagent les glaces. D’ici la fin du siècle, des patinoires extérieures seront impossibles à maintenir dans plusieurs régions du Québec, selon la Fondation.

Le 27 octobre 2014, des chercheurs japonais ont affirmé que les hivers allaient devenir plus rigoureux à cause du réchauffement climatique:

Climate sceptics often claim that recent icy winters show that global warming is not happening. New research suggests the opposite is true. Research at Tokyo University and Japan’s national Institute of Polar Research – published in the current issue of the journal Nature Geoscience – has linked the cold winters with the “rapid decline of Arctic sea ice”, caused by warming, over the past decade.

-

Global Warming

Donc, l’hiver quand il fait chaud c’est la faute du réchauffement climatique, mais quand il fait froid c’est aussi la faute du réchauffement climatique…

À lire aussi: