Antagoniste


27 août 2015

Une fraude écologique Économie Environnement International Revue de presse

The Guardian

Kyoto protocol’s carbon credit scheme ‘increased emissions by 600m tonnes’
The Guardian

A key carbon offsetting scheme was so open to abuse that three quarters of its allowances lacked environmental integrity, a new report says.

UN officials confirm the findings by the Stockholm Environment Institute that around 600m tonnes of carbon were wrongly emitted as a result, under the UNFCCC’s Joint Implementation (JI) scheme.

An estimated 80% of JI projects were of low environmental quality, according to the paper, parts of which were published on Monday in Nature Climate Change.

“Many of them didn’t observe the requirements of JI on ‘additionality’ as they would probably have happened anyway, and I would even doubt the physical existence of some of these projects,” said Vladyslav Zhezherin, one of the report’s authors. “I would say that many of them were fake.” A senior UN official speaking on condition of anonymity told the Guardian that the new report was “thoroughly researched and probably correct.”

JI had been beset by “significant criminal energy” in Russia and Ukraine, after the EU banned the trading of credits from an industrial gas scam on the Emissions Trading System (ETS) from April 2013, he explained. This led to a flood of what he called “almost completely bogus” credits in 2012.

“It was an outstretched middle finger to the EU saying ‘You’re shutting out our credits, we’re flooding your markets,’ a mix of retaliation and crime,” he said.

Bourse du carbone, énergie verte… Des combines gouvernementales pour permettre à une petite clique de s’enrichir…

J’espère que personne n’est surpris, c’est le genre de chose qui arrive que le gouvernement dispose d’un plat de bonbons valant plusieurs milliards de dollars.


25 août 2015

Une autre erreur des réchauffistes Environnement International Revue de presse

Earth and Space Science

Variability and trends in global drought
Earth and Space Science

Monthly precipitation (P) and potential evapotranspiration (PET) from the CRUTS3.1 data set are used to compute monthly P minus PET (PMPE) for the land areas of the globe. The percent of the global land area with annual sums of PMPE less than zero are used as an index of global drought (%drought) for 1901 through 2009. Results indicate that for the past century %drought has not changed, even though global PET and temperature (T) have increased. Although annual global PET and T have increased, annual global P also has increased and has mitigated the effects of increased PET on %drought.

The objectives of this paper are to answer two basic questions regarding global drought occurrence: (1) are interannual changes in drought occurrence controlled mostly by changes in PET, P, or both equally? and (2) given global warming and associated increases in PET, has the occurrence of drought increased during the past century?

Analysis of the global land area with annual PMPE less than zero for the 1901 through 2009 period indicates that %drought has not changed, even though global T and PET have increased during this period. On a global basis the variability in annual %drought is related to variability in P, and increases in annual global P have mitigated the effects of increases in PET (and T) on %drought.

Pour ceux qui se sont perdus dans le jargon scientifique, cette étude montre que le réchauffement climatique n’a pas été associé à une augmentation du nombre de sécheresses. Bref, la prochaine fois vous dira qu’il y a plus de sécheresses à cause du réchauffement, vous pourrez lui répondre que c’est faux.


17 août 2015

Les extra-terrestre existent ! Arguing with Idiots Coup de gueule Économie Environnement Gauchistan International

Jabba the hutt

Vous l’ignorez peut-être, mais depuis jeudi dernier il n’y a plus d’air, d’eau et de nourriture sur la planète Terre !

Ne riez pas, c’est écrit noir sur blanc dans le très sérieux Devoir« ce jeudi, l’humanité vient d’épuiser la totalité des ressources que la Terre était en mesure de produire en 2015 ».

Mais j’entends quelques petits malins dire que c’est impossible puisqu’ils ne sont toujours pas privés d’air, d’eau et de nourriture dans leur vie quotidienne.  En fait, si l’humanité a encore de l’air, de l’eau et de la nourriture c’est parce que nous avons mis ces ressources sur la dette, c’est écrit dans Le Devoir, c’est un « endettement écologique ».

Mais pour s’endetter, il faut un créditeur i.e. pour s’endetter il faut qu’une tierce personne accepte de nous prêter de l’argent, logique non…  Donc, sachant que la Terre a épuisé ses ressources, nous devons nous rendre à l’évidence: le créditeur qui nous prête l’air, l’eau et la nourriture que nous consommons actuellement doit obligatoirement être… d’origine extra-terrestre !

Merci au Devoir d’avoir, sans le vouloir, révélé l’existence des extra-terrestres…  Reste à savoir si Jabba the hutt va relever son taux directeur le mois prochain…


27 juillet 2015

Une autre erreur des réchauffistes Environnement International Revue de presse

The Wall Street Journal

Sea Ice Might Be More Resilient Than Thought
The Wall Street Journal

Arctic sea ice is so sensitive to changing temperatures that a single cool summer briefly reversed the decline in the ice cap around the North Pole, says a new study released Monday.

Using new satellite data, researchers at University College London reported in Nature Geoscience on Monday that the total volume of sea ice in the Northern Hemisphere was well above average in the autumn of 2013, traditionally the end of the annual melt season, after an unusually cool summer when temperatures dropped to levels not seen since the 1990s.

“We now know it can recover by a significant amount if the melting season is cut short,” said the study’s lead author Rachel Tilling, a researcher who studies satellite observations of the Arctic. “The sea ice might be a little more resilient than we thought.”

Miss Tilling and her colleagues used new data from the European Space Agency’s Cryosat-2 radar satellite, launched in 2010. For the first time, they measured changes in the overall volume of seasonal sea ice across the Arctic and Greenland. Until now, researchers have been able to track the extent of ice, but not its thickness.

In 2013, summer temperatures were about 5% cooler than the previous year and the volume of autumn ice jumped 41%, they said.

Les glaces du pôle Nord plus résilientes qu’on le croyait… Voilà qui contraste avec ce que déclaraient des scientifiques canadiens en 2007, ceux-ci avaient annoncé que l’Arctique serait libre de glace en 2015.

On nous disait pourtant que le débat était clos et que la science était définitive…


23 juillet 2015

La mondialisation sauvage Arguing with Idiots Économie En Chiffres International Mondialisation

Les nationaleux et la gauche n’aiment pas la mondialisation, la mondialisation retire des pouvoirs aux gouvernements pour les redonner au peuple, affaiblir la toute-puissance du gouvernement c’est un sacrilège pour la gauche et les nationaleux.

La semaine dernière, on a découvert que la mondialisation était aussi détestée par l’Église catholique.  Le pape, qui est devenu un vulgaire communiste en soutane reproche sans doute au capitalisme mondialisé d’avoir sorti des millions de gens de la pauvreté, les pauvres c’est le public cible du nouveau pape…

Voyez par vous-même:

Mondialisation

Depuis 2000, le nombre de pauvres s’est réduit de 48% et la classe moyenne a augmenté de 86% !  Du côté des riches, l’augmentation n’est que de 17%, autrement dit, ce ne sont pas les riches qui ont le plus profité de la croissance économique.

En chiffres absolus, c’est 700 millions de personnes qui sont sorties de la pauvreté depuis 2001, un accomplissement remarquable du méchant capitalisme mondialisé.

Source:
Pew Research Center
Population Distribution by Income Tiers, 2001 and 2011


20 juillet 2015

Les faits et la fiction Canada Coup de gueule Économie En Chiffres International Québec

La semaine dernière, dans le journal à PKP, un spin doctor du PQ a tenté de convaincre ses moutons du bien fait du projet séparatiste.  Selon ce champion de l’économie, faire la souveraineté serait une bonne chose puisqu’il n’y a aucun avantage pour nos entreprises et notre économie à gérer la forte instabilité du dollar canadien, par conséquent il faut se séparer pour se débarrasser de l’instabilité systémique de la monnaie canadienne.

Vraiment ?

Voici comment la valeur du dollar a fluctué par rapport aux principales monnaies étrangères:

Dollar Canadien

N’en déplaise aux péquistes, mais leurs belles théories sur la fluctuation du dollar canadien ne passe pas le test de la réalité, comme on peut le voir, depuis dix ans, le dollar canadien est l’une des devises les plus stables dans les pays industrialisés.  Bref, si les fluctuations d’une devise ont des effets délétères sur l’économie, c’est au Canada où les entrepreneurs ont été le plus à l’abri de ces effets.

Il faut dire que la politique monétaire n’a jamais été l’apanage des péquistes.  Lors du référendum de 1995, Bernard Landry et Lucien Bouchard avaient déclaré qu’un Québec souverain pourrait adopter la devise américaine…  C’est ironique puisque plus d’une décennie plus tard, quand le dollar canadien est arrivé à parité avec le dollar américain, ces mêmes péquistes ont raconté que la force du dollar canadien détruisait l’économie du Québec.  Si la parité est mauvaise pour l’économie du Québec, imaginez le désastre si nous avions décidé d’adopter le dollar américain !

Source:
Federal Reserve Bank of St. Louis
H.10 Foreign Exchange Rates


16 juillet 2015

Ni Marx ni Jésus Économie En Citations International Philosophie

Revel

La semaine dernière, le Pape s’est rendu en Bolivie, pour livrer une série de discours communistes; bref, le pape a jugé bon utile de nous rappeler que la gauche est une religion…  Cet épisode m’a rappelé le livre « Ni Marx ni Jésus ».  Écrit par Jean-François Revel en 1970, il y explique pourquoi il défroquait du socialisme pour embrasser le libéralisme économique, un mouvement qui tournait le dos à la religion et au communisme.  Quarante-cinq ans plus tard, la racaille communiste du Vatican a dit à ses moutons « Avec Marx et avec Jésus »…  Extrait du livre « Ni Marx ni Jésus »:

« L’excommunication dédaigneuse de toute forme de capitalisme évolutif, de la révolution industrielle et du progrès technique, au nom d’un socialisme de placard, équivaut à choisir le sous-développement pour ne pas réviser un dogme. »


16 juillet 2015

La réputation du Canada Canada Économie Environnement International Revue de presse

Forbes

The World’s Most Reputable Countries, 2015
Forbes

Which countries have the best reputations? What does that even mean? Reputation Institute, a global private consulting firm based in Boston and Copenhagen, has just released its sixth annual “Country RepTrak” of what it calls “The World’s Most Reputable Countries,” a tool the firm uses to help it advise countries on how to bolster their reputations around the globe. It also counsels companies that want to know how their country of origin influences their reputation overseas, and companies interested in doing businesses abroad.

The list ranks the 55 countries with the highest GDPs. In the No. 1 slot this year: Canada, which has been the winner four out of six times. The other two years, in 2014 and 2010, it was No. 2. This year Norway moved up to second place from sixth in 2014 and Sweden is third, as it was last year. The Scandinavian countries and Finland have ranked in the top 10 all six years, as have Switzerland, Australia and the Netherlands. The U.S. is down in 22nd place, behind Thailand and just above Poland (more on the U.S. below).

To compile its data, RI ran online surveys of 48,000 consumers in G8 countries from February through April of this year. To flesh out the data, it interviewed 30,000 additional people in the 12 non-G8 countries with the biggest economies, including China, India and Brazil.

Sable bitumineux, retraits de conventions internationales de l’ONU, rejet du protocole de Kyoto, support inconditionnel à Israël, restructuration de l’aide étrangère, guerre contre les syndicats… À lire nos bons chroniqueurs québécois, le Canada de Stephen Harper serait devenu la lie de l’humanité, un pays infréquentable, universellement détesté et une source inépuisable de honte pour ses citoyens…

Bref, encore une fois, nos bons chroniqueurs gauchistes se sont couverts de ridicule…


25 juin 2015

Climatologie papale Économie En Chiffres Environnement International

La semaine dernière, le pape a décidé de faire peur au monde en disant que si on ne devenait pas socialiste, le réchauffement climatique allait détruire la planète.  Bref, le pape a confirmé que le réchauffement climatique et le socialisme sont des symboles religieux…

M’enfin…

Voici ce que le pape a déclaré sur Twitter:

Pape Du Rap

Vraiment, il faut de l’honnêteté, du courage et de la responsabilité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ?  Est-ce de cette manière que la Corée du Nord a procédé ?

Communisme

Au milieu des années 90, la Corée du Nord a fait un « virage vert », la consommation de pétrole a été réduite de 75% et les émissions de gaz à effet de serre ont été coupées de 70%, de quoi faire l’envie de nos enverdeurs.

Le Corée du Nord a pu devenir indépendante du pétrole grâce à une famine qui a tué entre 3% et 5% de la population, ce qui doit être pour le pape un exemple d’honnêteté, de courage et de responsabilité…

Sources:
CDIAC
CO2 Emissions from North Korea (Democratic People’s Republic of Korea)

EIA
International Energy Statistics


22 juin 2015

Harper et les pauvres Canada Économie En Chiffres International

Il y a deux semaines, j’ai écrit que seuls les analphabètes économiques étaient préoccupés par les inégalités de richesse puisque la seule chose qui importe vraiment c’est la mobilité sociale.

Mais si vous êtes un analphabète économique qui est incapable de se détacher de cette stupide notion d’inégalités, j’ai une bonne nouvelle qui devrait vous convaincre de voter pour…  Stephen Harper !

La semaine dernière, l’OCDE a publié une étude sur l’évolution des écarts de richesse pour quelques pays « modèles » entre 2006 et 2012, soit la période qui correspond à l’arrivée au pouvoir des conservateurs au Canada. Voici ce que l’OCDE a découvert:

Canada Inégalités

La croissance du revenu médian a été supérieure à la croissance du revenu du 1% seulement dans 2 pays: l’Australie et le Canada !  De plus, au Canada le revenu médian a augmenté de 5,9% contre seulement 1,0% en Australie.  En bref, Au Canada, sous la direction de Stephen Harper, tout le monde s’est enrichi, tout spécialement le monde « ordinaire ».

Mais il y a plus, voici l’évolution de revenu des pauvres et du 1%:

Canada Inégalités

Entre 2006 et 2012, le Canada est le seul pays où le revenu des pauvres a augmenté plus rapidement que celui des riches !  Autrement dit, pour la période où Stephen Harper a été le premier ministre, c’est au Canada où les inégalités de richesse ont le plus reculé !

Il va sans dire que nos bons médias n’ont pas jugé bon parler de cette étude de l’OCDE, dire que Harper a été le champion pour combattre les inégalités de richesse aurait anéanti des années de propagande gauchiste…

Source:
OCDE
Household wealth inequality across OECD countries: new OECD evidence


18 juin 2015

On n’arrête pas le progrès Économie International Revue de presse

The Guardian

The spread of western disease: ‘The poor are dying more and more like the rich’
The Guardian

In rich countries, the biggest killers are strokes, heart attacks and cancer, accounting for more than two-thirds of all deaths. But for the poorer world, people often assume that infectious diseases like diarrhea, tuberculosis, Aids, malaria, measles and tetanus are the biggest killers. That is no longer true. While they are still substantial threats, broader availability of medication and vaccines along with higher living standards has caused such communicable diseases to drop dramatically to below 9 million deaths each year.

For the first time, more people in the developing world now die from strokes and heart attacks than infectious diseases. Combined, the diseases that are not infectious – the so-called non-communicable diseases or NCDs – cause almost two-thirds of all deaths in the developing world, about 23 million each year. In short, the poor are dying more and more like the rich.

The good news is that there are tremendous ways to help, which could avoid up to five million deaths each year. Because the NCDs generally have received less attention, the solutions are often very effective and very cheap.

About a billion people on the planet suffer from high blood pressure, causing 9 million deaths. This is not just a disease of the rich world – it affects 46% of African adults. The cost of diagnosis and cheap hypertension medication would be $2.50 per year per capita, so helping the higher-risk patients would cost $500m but avoid 770,000 premature deaths each year. Every dollar invested would do $47 of good.

Parions qu’il y aura des gens à gauche pour dire qu’ils s’ennuient du bon vieux temps où les gens mouraient à 12 ans de dysenterie dans les pays pauvres eu lieu de mourir à 60 ans d’une crise de coeur…


17 juin 2015

Une ville vraiment intelligente Économie International Revue de presse

Financial Times

Singapore rides into the future on crowdsourced bus routes
Financial Times

Singapore has seen the future — and is busily putting it into practice.

From crowdsourced buses, designed to do for public transport what Uber has done for taxis, to virtual doctors conversing with elderly patients while running simple medical tests, the tiny island nation is striding into the digitised era. “Uber is democratising taxis and we want the same for buses, so all transport can be booked,” says Liu Feng Yuan, Singapore’s director of government analytics.

Crowdsourcing of buses will begin this summer, with transport rerouted according to data amassed from commuters’ smart cards. Unlike many similar cards elsewhere, these are tapped on boarding and alighting from buses, providing a fuller picture.

Based on this data, plus passenger feedback, routes will be retraced with fewer stops and — courtesy of expressways — shorter times. Ultimately, the plan is to build into crowdsourcing on demand, where passengers use smartphones to tell buses their locations and, depending on volume, can expect be picked up accordingly.

Pendant qu’à Singapour on est en train d’inventer le futur, à Montréal on veut construire une ville intelligente en faisant la chasse à Uber….

C’est ça le Québec…


3 juin 2015

Une autre erreur des réchauffistes Coup de gueule Environnement International Revue de presse

Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics

Extraction of the global absolute temperature for Northern Hemisphere using a set of 6190 meteorological stations from 1800 to 2013
Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics

Highlights

  • Introduce the concept of a valid station and use for computations.
  • Define indices for data quality and seasonal bias and use for data evaluation.
  • Compute averages for mean and five point summary plus standard deviations.
  • Indicate a monotonically decreasing data quality after the year 1969.
  • Observe an overestimation of temperature after including non-valid stations.

Starting from a set of 6190 meteorological stations we are choosing 6130 of them and only for Northern Hemisphere we are computing average values for absolute annual Mean, Minimum, Q1, Median, Q3, Maximum temperature plus their standard deviations for years 1800–2013, while we use 4887 stations and 389 467 rows of complete yearly data. The data quality and the seasonal bias indices are defined and used in order to evaluate our dataset. After the year 1969 the data quality is monotonically decreasing while the seasonal bias is positive in most of the cases. An Extreme Value Distribution estimation is performed for minimum and maximum values, giving some upper bounds for both of them and indicating a big magnitude for temperature changes. Finally suggestions for improving the quality of meteorological data are presented.

Pour ceux qui se sont perdus dans le jargon scientifique, cette étude montre que depuis 1969, les température donné par les station météorologique en Amérique du nord sont significativement sur-estimées.

Ça explique probablement comment Environnement Canada est arrivé à la conclusion que le moi de mai 2015 avait été l’un des plus chaud de l’histoire


21 mai 2015

Le pays imaginaire Arguing with Idiots Canada Coup de gueule Économie En Chiffres International Québec

Mardi, nos bons médias ont fait un énorme spectacle avec la première question posée par PKP à l’Assemblée nationale à titre de chef de l’opposition, on était en breaking news pour ce que les journalistes avaient l’air de considérer comme un moment historique.

Qu’en est-il de la fameuse question posée par PKP ?  Disons simplement que cette dernière contenait un élément qui aurait dû faire du nouveau chef du PQ une risée aux quatre coins du Québec et qui aurait dû lui retirer toute crédibilité en économie.  Voici cet élément:

« Le Québec est un pays riche, il se classe 17e parmi les plus riches du monde. Il devance même la Suède et l’Allemagne ! « 

Non, le Québec n’est pas plus riche que l’Allemagne et la Suède…  Ce n’est même pas proche !

Moron

Le PIB par habitant du Québec à parité des pouvoirs d’achat est de 44 499$, c’est ~10 000$ de moins que l’Allemagne et la Suède !  Encore pire, le Québec accuse un retard de près de 8 000$ sur la moyenne des pays de l’OCDE.  Notons au passage que la déclaration de PKP représente un 180 degrés par rapport à ce qu’il disait en 2008; à l’époque il reprochait au syndicat de causer l’appauvrissement du Québec.

Bref, même si une tonne de journalistes couvraient la première question de PKP, il n’y a pas eu de grosse histoire sur cette erreur gigantesque. M’enfin, cela confirme que les journalistes sont des péquistes et/ou des analphabètes économiques. Notez que ces deux conditions sont rarement mutuellement exclusives…

Source:
Centre sur la productivité et la prospérité du Québec
Productivité et prospérité au Québec – Bilan 2014


29 avril 2015

La fin du monde ne s’est pas produite Économie En Chiffres International Mondialisation

La fin du monde est proche, du moins selon les saintes Écritures du mouvement écologiste…

Eco-Marxiste

« La bataille pour nourrir l’humanité est terminée. Dans les années 1970, des centaines de millions de personnes vont mourir de faim. A cette date tardive, rien ne peut empêcher une augmentation substantielle du taux de mortalité. »Paul R. Ehrlich (Stanford University); 1968

« D’ici l’an 2000, le monde entier, à l’exception de l’Europe occidentale, de l’Amérique du Nord et de l’Australie, vivra une famine permanente. »Peter Gunter (Université North Texas State); 1970

Eco-Marxiste

Depuis plusieurs années, les éco-catastrophistes et les écolo-marxistes se plaisent à nous annoncer la fin du monde. Un des scénarios évoqués veut que l’humanité soit décimée par des famines de masse ayant pour origine la surexploitation agricole, la pollution, le réchauffement climatique, l’épuisement des terres arables, la surpêche, les organismes génétiquement modifiés, les pesticides, les herbicides, les engrais, la mécanisation, la disparition des abeilles et l’industrialisation de l’agriculture… Bref, ce ne sont pas les raisons qui manquent !

Malheureusement pour les éco-catastrophistes et les écolo-marxistes, les chiffres racontent une autre histoire. Voici la proportion de la population qui souffre de malnutrition depuis le début des années 90:

Malnutrition

Conclusion ? Le taux de malnutrition a été réduit de moitié depuis 20 ans et la tendance est encore nettement à la baisse.

Bref, en dépit de la surexploitation agricole, de la pollution, du réchauffement climatique, de l’épuisement des terres arables, de la surpêche, des organismes génétiquement modifiés, des pesticides, des herbicides, des engrais, de la mécanisation, de la disparition des abeilles et de l’industrialisation de l’agriculture, non seulement le nombre de gens souffrant de malnutrition n’a pas augmenté, mais il a diminué de manière drastique !

Désolé, les éco-catastrophistes et les écolo-marxistes devront reporter leur fin du monde de quelques années…

Source:
FAO
Food Security Statistics