Antagoniste


25 mars 2015

Les fondations Économie En Vidéos États-Unis

Hier, j’ai fait référence à Singapour pour expliquer que ce pays était devenu riche en misant d’abord sur les sciences dures plutôt que les sciences molles.

Ça m’a rappelé une scène de la série John Adams.  John Adam fut l’un des pères fondateurs et le 2e président des États-Unis. Lors de la guerre d’indépendance contre l’Angleterre, Adams fut envoyé en France avec Benjamin Franklin pour convaincre la monarchie d’appuyer les Américains dans leur guerre contre les Anglais. Adams avait compris quelque chose qui échappait à l’aristocratie française. Cette chose a fait des États-Unis une grande nation…

On reconnaît le Québec dans l’attitude des Français. Le Québec est la province canadienne où les sciences molles sont les plus populaires par rapport aux sciences dures. Nous voulons être festifs et nous concentrer sur la culture, mais nous avons oublié que pour être festif et fort en culture, il faut d’abord être riche et on devient riche avec les mathématiques, la science, le commerce ou l’ingénierie…


25 mars 2015

La sécheresse californienne Environnement États-Unis Revue de presse

Journal of Climate

-

Recent California Water Year Precipitation Deficits: A 440-year Perspective
Journal of Climate

An analysis of the October 2013–September 2014 precipitation in the western United States and in particular over the California-Nevada region suggests this anomalously dry season, while extreme, is not unprecedented in comparison with the ~120-year long instrumental record of water year (WY, October–September) totals, and in comparison with a 407-year WY precipitation reconstruction back to 1571. Over this longer period nine other years are known or estimated to have been nearly as dry or drier than WY 2014. The three-year deficit for WY’s 2012–2014, which in the California-Nevada region exceeded the annual mean precipitation, is more extreme but also not unprecedented, occurring three other times over the past ~ 440 years in the reconstruction. WY precipitation has also been deficient on average for the past 14 years, and such a run of predominantly dry WY’s is also a rare occurrence in our merged reconstructed plus instrumental period record.

Pour beaucoup de réchauffistes, la sécheresse en Californie est une preuve accablante de l’existence du réchauffement climatique.

Ces réchauffistes seront déçus d’apprendre, tel qu’expliqué dans cette étude publiée la semaine dernière, que ce phénomène s’est déjà produit à de nombreuses reprises dans le passé.

D’ailleurs, les modèles avaient prévu que le réchauffement climatique allait faire augmenter les précipitations sur la partie de la Californie qui est aujourd’hui privée d’eau.


23 mars 2015

Changement climatique Environnement États-Unis Revue de presse

The Washington Post

-

Silent spring: No severe thunderstorm or tornado watches issued so far in March
The Washington Post

For the first time in 45 years, the National Weather Service has yet to issue a single severe thunderstorm or tornado watch this deep into March.

“We are in uncharted territory with respect to lack of severe weather”, said Greg Carbin, warning coordination meteorologist for the NWS Storm Prediction Center (SPC). “This has never happened in the record of SPC watches dating back to 1970.” Not surprisingly in light of the lack of tornado watches, there have also been no actual tornadoes this month.

“We’re in a persistent pattern that suppresses severe weather, and the right ingredients — moisture, instability, and lift — have not been brought together in any consistent way so far this year,” said SPC’s Carbin.

For the calendar year, SPC reports about 28 tornadoes have touched down in the U.S. compared to an average of about 177 year-to-date. Hail and damaging (non-tornadic) wind reports are also way down (just 7 hail reports compared to an average of 372). A hostile pattern for tornadoes has persisted since 2014, one of the least active years for twisters since records began in 1950. 2012 and 2013 also had below normal tornado activity, after 2011, a devastating year for severe weather.

Je suppose que les réchauffistes vont nous dire que leurs modèles climatiques avaient prédit la disparition du temps violent


18 mars 2015

Les mirages péquistes Économie Environnement États-Unis Revue de presse

Lincoln Journal Star

-

Toyota vs. Tesla: another step for hydrogen
Lincoln Journal Star

Toyota last week officially rolled out what it’s betting will mark « a turning point » in automotive history — a sleek, affordable, eco-friendly « future » car that can drive for 300 miles, takes less than five minutes to charge and comes with three years of free fuel.

Toyota’s Mirai (meaning « future » in Japanese) will be one of if not the first mass-market car to run on hydrogen fuel cells, which convert compressed hydrogen gas to electricity, leaving water vapor as the only exhaust. The sedan will need only about three minutes to get back to full charge, instead of being plugged in all night, like most electric cars, a huge boon for convincing the world’s drivers to convert to a cleaner ride.

But the green technology has found a surprisingly forceful critic in Elon Musk, the electric-car pioneer and founder of Tesla Motors, maker of battery-powered cars like the Model S. Musk has called hydrogen fuel cells « extremely silly » and « fool cells. » His main critique is that hydrogen is too difficult to produce, store and turn efficiently to fuel, diverting attention from better sources of clean energy.

But Toyota, one of Big Auto’s few pioneers of fuel-efficient cars like the Prius hybrid, has not let Musk’s aggression stand. Bob Carter, a Toyota senior vice president, slapped back at Musk and his focus on battery-powered cars: « If I was in a position where I had all my eggs in one basket, I would perhaps be making those same comments. »

The electric-car infighting has opened up a huge division over the future of zero-emission cars. Although they make little sense anywhere else now but California, home of the nation’s few hydrogen refueling stations, Toyota and its home country of Japan are investing heavily into ushering in what Prime Minister Shinzo Abe has called the world’s « hydrogen era. »

Les péquistes sont obsédés par l’électrification des transports, pourtant, on ne sait même pas si la voiture électrique sera celle du futur…

Laisseriez-vous les péquistes prendre un risque énorme en pariant votre argent sur une technologie au futur encore incertain ?


17 mars 2015

Le p’tit Québec Économie En Vidéos États-Unis Mondialisation Québec

Quel est le meilleur moyen qu’un gouvernement peut prendre pour stimuler l’entrepreneuriat, spécialement dans le secteur des hautes technologies ?

Une étude publiée il y a quelques jours démontre que l’un de ces moyens consiste à favoriser l’immigration. Selon les auteurs de cette étude, aux États-Unis, les immigrants sont 2 fois plus susceptibles de fonder une entreprise que les « Américains de souche ». De plus, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ces entreprises ne se limitent pas aux emplois qui demandent peu de qualification comme les dépanneurs ou les restaurants; de plus en plus les immigrants s’impliquent dans l’économie du savoir. Par exemple, à Silicon Valley, 52% des gens qui ont fondé une entreprise étaient nés à l’extérieur des États-Unis !

Pendant ce temps au Québec, François Legault, le chef de la CAQ, a annoncé hier que les immigrants qui viendront vivre au Québec devront réussir au bout de trois ans à un examen de français sans quoi ils seraient expulsés… Voilà sans doute une mesure qui va rendre le Québec plus attrayant que Silicon Valley aux yeux des jeunes ingénieurs chinois et indiens…

Au fait, suis-je le seul qui a remarqué que depuis quelque temps la CAQ ne parle plus beaucoup d’économie ? On parle d’une police des foulards, d’une police du français, d’une police des valeurs québécoises, mais plus d’économie…

M’enfin, peut-on les blâmer ? Au Québec l’économie n’intéresse personne. Au Québec, on est pauvre, mais ce n’est pas grave, du moment qu’on reste entre nous

Source:
Ewing Marion Kauffman Foundation
How Local and State Governments Can Rev Up Business Creation


17 mars 2015

La droite l’avait prédit… Économie États-Unis Revue de presse

Seattle Magazine

-

Why Are So Many Seattle Restaurants Closing Lately?
Seattle Magazine

Last month—and particularly last week— Seattle foodies were downcast as the blows kept coming: Queen Anne’s Grub closed February 15. Pioneer Square’s Little Uncle shut down February 25. Shanik’s Meeru Dhalwala announced that it will close March 21. Renée Erickson’s Boat Street Café will shutter May 30 after 17 years with her at the helm.

Though none of our local departing/transitioning restaurateurs who announced their plans last month have elaborated on the issue, another major factor affecting restaurant futures in our city is the impending minimum wage hike to $15 per hour. Starting April 1, all businesses must begin to phase in the wage increase: Small employers have seven years to pay all employees at least $15 hourly; large employers (with 500 or more employees) have three.

Since the legislation was announced last summer, The Seattle Times and Eater have reported extensively on restaurant owners’ many concerns about how to compensate for the extra funds that will now be required for labor: They may need to raise menu prices, source poorer ingredients, reduce operating hours, reduce their labor and/or more.

Washington Restaurant Association’s Anton puts it this way: “It’s not a political problem; it’s a math problem.”

Quand Seattle a annoncé l’an dernier qu’elle allait imposer un salaire minimum à 15$, la droite avait annoncé que cette mesure loufoque allait entraîner des mises à pied. La bonne gauche a refusé d’y croire.

Aujourd’hui on peut dire: la droite avait raison.


9 mars 2015

Le coût de la vie Canada Économie En Chiffres États-Unis

Lundi dernier, j’ai écrit un billet sur les conséquences du système de la gestion de l’offre pour les pauvres.  Rappelons que la gestion de l’offre est un système qui permet aux gouvernements de contrôler le marché du lait, des oeufs et de la volaille dans le but de limiter la production pour garder les prix artificiellement élevés. Aux États-Unis, le système de gestion de l’offre n’existe pas ce qui permet aux Américains de se nourrir à moindre coût.   Voyez par vous-même:

Agriculture Québec

Agriculture Québec

Le système de gestion de l’offre ce n’est pas gratuit. Pour faire vivre une poignée d’agriculteurs, ce sont des millions de Canadiens qui doivent passer à la caisse.

Quand on vous dira qu’au Québec on paye beaucoup de taxe, mais qu’en retour nous avons un coût de la vie moindre qu’aux États-Unis, vous pourrez en rire…

Source:
Canadian Public Policy
The Regressive Welfare Effects of Canada’s Supply Management Regime


4 mars 2015

Le cochon payeur de taxes Coup de gueule Économie En Images États-Unis Québec

La semaine dernière, on a finalement appris le coût de construction du nouvel échangeur Turcot.  Le portefeuille des contribuables québécois sera délesté de 3,67 milliards de dollars…

Quelques chiffres à méditer…

Échangeur Turcot
Structure: Échangeur Turcot (Montréal)
Année: 2015
Coût: 3,67 milliards de dollars

Marquette Interchange
Source: Marquette Interchange (Milwaukee)
Année: 2008
Coût: 1,1 milliard de dollars (devise canadienne ajustée à l’inflation)

Dallas High-Five Interchange
Structure: Dallas High-Five Interchange (Dallas)
Année: 2002
Coût: 425 millions de dollars (devise canadienne ajustée à l’inflation)

Mais je suis persuadé que la différence de coût avec l’échangeur Turcot est entièrement imputable à nos hivers rigoureux, il est impossible qu’on paye trop cher…

P.-S. Les gens de Québec sont aussi passés à la caisse cette semaine.  À Québec, on a pris un projet de tramway de 1,5 milliard de dollars et gonflé la facture à 2,4 milliards pour ensuite faire croire aux gens qu’une dépense de 1,3 milliard pour un service rapide par bus était une dépense raisonnable…

Le Québec, terre de Caïn…


2 mars 2015

La province de colons Coup de gueule États-Unis Gauchistan Québec Revue de presse

The Washington Post

-

Quebec judge refused to hear case because Muslim woman wore a hijab
The Washington Post

A judge in the Canadian province of Quebec has reportedly refused to hear the case of a woman who wore a hijab to the courtroom, according to CBC News.

Rania El-Alloul, a Muslim single mother arrived in court on Tuesday to plead with a judge to get her car back. The vehicle had been confiscated by an insurance agency after one of her three sons was caught driving without a license. She needed the car and had little money. “I’m facing money problems,” she told Judge Eliana Marengo. But before they could proceed, the judge told her the headscarf would not be allowed in her courtroom.

In Quebec, this sort of intolerance of hijab-wearing women isn’t new. In 2013, the Parti Québécois tried to push through a secular charter of values that would prohibit public servants from wearing religious symbols, such as the hijab, kippas, turbans, burkas, or large crosses. “‘Terrorist go back home,’ ‘you will get out of your veil, terrorist,’ all this kinds of stuff,” someone at a grocery store told day-care worker Hanadi Saad, according to the Globe News. “After September 11, there was a little of tension but it wasn’t like this.”

“Now it’s the worst and it’s getting worse and worse,” she said of the mood in Quebec following the proposed charter.

Une fois de plus, les athéegristes ont fait passer les Québécois pour des maudits colons sur la scène internationale.

Même Richard Martineau a dénoncé la décision du juge dans un article, la qualifiant « d’imbécile ».

Mais vous savez ce qu’il y a de plus ironique dans cette histoire ?

Plusieurs dizaines de personnes qui ont lu l’article de Richard Martineau ont laissé un commentaire l’accusant d’être trop tolérant avec les musulmans…

Au Québec, il y a beaucoup de cabochons qui s’imaginaient qu’avec une charte, il aurait été interdit de porter le voile pour aller faire son épicerie…

P.-S. Combien de juges ont interdit le port du carré rouge dans leur tribunal ? Pourtant, ils sont plus dangereux que les musulmans…


26 février 2015

À beau mentir qui vient de loin Arguing with Idiots Coup de gueule Économie En Chiffres Environnement États-Unis Gauchistan

Puisque Radio-Canada nage littéralement dans l’argent, la société d’État a jugé bon utiliser l’argent de nos taxes pour envoyer un « journaliste » au Dakota du Nord pour raconter absolument n’importe quoi sur l’exploitation du pétrole de schiste.

Par exemple, dans un texte d’un ridicule consommé ayant pour titre « L’emprise du pétrole: le vrai prix du pétrole au Dakota du Nord » on peut lire:

« Une dame explique qu’elle ne veut plus marcher autour de son village, de crainte d’être renversée par un camion. »

Avoir peur d’être renversé par un camion à cause du dynamisme de l’économie, voilà un problème de riche.  Il n’y a pas à dire, notre argent est bien dépensé par Radio-Canada.

Plus sérieusement, voici ce que Radio-Canada ne vous dira jamais sur le Dakota du Nord.  Voyez par vous-même comment a évolué le revenu personnel de ses habitants:

Dakota Du Nord

De 2000 à 2006, période de stagnation.  La production de pétrole est stagnante, les revenus personnels sont stagnants et le Dakota du Nord a oscillé entre la 39e et la 34e position (sur 50 états) en ce qui concerne les revenus personnels par habitant.  Par contre, en 2007, les choses s’emballent.  C’est le début de l’exploitation du pétrole de schiste et avec l’augmentation de la production on peut voir une augmentation importante, malgré la récession, des revenus personnels.  En 2013 la production d’hydrocarbure de schiste s’est élevée à 966% par rapport à 2000 et le revenu personnel a plus que doublé pour atteindre 206% du niveau de 2000.

Pour bien comprendre à quel point le Dakota du Nord a vécu une révolution, il faut réaliser qu’en 2006 cet état occupait le 38e rang au chapitre des revenus personnels. En 2012, seulement 6 ans plus tard, le Dakota du Nord occupait désormais la 6e place !  Concrêtment, le revenu personnel par habitant est passé de 25 872$ à 53 182$ en une décennie.  Un exploit remarquable !

Mais ce n’est pas tout.

L’an dernier, une étude réalisée par Gallup a classé le Dakota du Nord en 1ere position dans un classement des États avec la meilleure qualité de vie.  En fait, les résultats étaient si remarquables que Gallup les a qualifiés de « légendaires »:

Gallup
North Dakota: Legendary Among States

« Oil boom » is probably the first phrase that comes to mind when one thinks about North Dakota. Yet North Dakotans see their state as much more than oil. They are highly satisfied with their schools, their air quality, their ability to find a quality job, and their overall standard of living. In Gallup’s comprehensive survey of all 50 states, North Dakota ranks No. 1 on a variety of indicators spanning economics, public affairs, education, the environment, and well-being. In 2014, North Dakota is a complex, thriving state that is adapting rapidly to the economic and social factors that are transforming this population of roughly 725,000 people.

On est très loin du gospel gauchiste qui veut que l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste soit à l’origine d’une pestilence menant invariablement à la plus abjecte des misères.

Pendant ce temps au Québec, les gens ont une peur irrationnelle de la fracturation hydraulique… Au Québec, contrairement au Dakota du Nord, nous avons fait le choix d’écouter les niaiseries de Radio-Canada et d’être pauvre…

Sources:
Bureau of Economic Analysis
Personal income, per capita personal income, disposable personal income, and population (SA1-3, SA51-53)

EIA
North Dakota Field Production


18 février 2015

Le clown Coup de gueule États-Unis Gauchistan

PropagandisteLa semaine dernière, la bonne gauche était en état de choc…

Il faut comprendre, la semaine dernière la bonne gauche a perdu son pape, Jon Stewart

Pour la bonne gauche, Jon Stewart était le pape de l’information.  C’est le type qu’on écoutait pour se donner un air intelligent et s’imaginer tout connaître.  Bref, Jon Stewart c’était un peu comme la barbe d’un hipster, c’était un moyen de dire « moi je suis dans le coup ».

Petite histoire amusante.  Il y a quelques années, le Pew Research Center a réalisé une étude pour vérifier  le niveau de connaissances politiques des Américains en fonction des personnalités médiatiques qu’ils écoutaient pour s’informer. Quelles ont été les conclusions de cette étude ?

Voici la proportion de l’audience de chaque animateur qui a obtenu un score d’au moins 75% dans un test portant sur l’actualité politique:

• Sean Hannity: 59%
• Rush Limbaugh: 56%
• Bill O’Reilly: 54%
• Glenn Beck: 48%
Jon Stewart: 48%

Vous avez bien lu, l’auditoire qui s’informait en écoutant Jon Stewart a été incapable de faire mieux que les gens qui s’informait après de personnalités de droite.

Le New York Post a bien résumé la carrière de Jon Stewart à la barre du Daily Show: Jon a été celui qui a transformé les mensonges en comédie pour laver le cerveau d’une génération.

Source:
Pew Research Center
Who is Listening, Watching, Reading – and Why


16 février 2015

Athéegrisme États-Unis Revue de presse Terrorisme

The Independent

-

Chapel Hill shooting: Craig Stephen Hicks condemned all religions on Facebook prior to arrest for murder of three young Muslims
The Independent

The man arrested on suspicion of killing three young Muslims in North Carolina described himself as an “anti-theist” and criticised all religions online.

Police said 46-year-old Craig Stephen Hicks handed himself in to officers in Chapel Hill overnight in the wake of the deaths of 23-year-old Deah Shaddy Barakat, his wife Yusor Mohammad, 21, and her sister, Razan Mohammad Abu-Salha, 19. He has been arrested and charged with three counts of first-degree murder.

A regular social media user, his last three posts were a cute dog video about the Pavlov effect, a viral advert for Air New Zealand involving mountain bikes, and a picture from United Atheists of America asking “why radical Christians and radical Muslims are so opposed to each others’ influence when they agree about so many ideological issues”.

TV programmes liked by Hicks include The Atheist Experience, Criminal Minds and Friends, while he describes himself as a fan of Thomas Paine’s The Age of Reason and Richard Dawkins’ The God Delusion. Hicks’ pictures largely consist of images with text mocking religion and supporting atheism.

On a aussi appris que Craig Stephen Hicks, l’athée qui a tué 3 musulmans, se décrivait comme un progressiste. Il appréciait beaucoup le travail de gens comme Rachel Maddow (gauche radicale) et du Southern Poverty Law Center (think tank de gauche).

Avec un pareil CV, on comprend pourquoi les médias d’ici ont très peu parlé de cette affaire… Cette histoire va à l’encontre de leur narratif.

Par contre, si Craig Stephen Hicks avait été un membre du Tea Party, cette histoire aurait fait la une des journaux et des bulletins de nouvelles…


11 février 2015

Des artistes indépendants Économie États-Unis Revue de presse

The Wall Street Journal

-

Grammys: How to Turn a Kickstarter Project Into a Nomination
The Wall Street Journal

It’s easy to take shots at the Grammys as a celebration of the pop industrial complex, but behind the Beyoncés and the Pharrells, and the big record labels that promote them, there’s a scrappy contingent of ultra independent nominees. This year, seven of the Grammy-nominated recordings were financed through Kickstarter, including a release by Jamaican dub legend Lee “Scratch” Perry, whose “Back on the Controls” is up for best reggae album.

Don’t expect these crowdfunded nominees to upset Iggy Azalea or Sam Smith in the record of the year race — they’re mostly sprinkled among the secondary and tertiary categories, including best roots gospel album (Mike Farris’s “Shine For All the People”) and best children’s album (Brady Rymer’s “Just Say Hi!”). But having them in the mix at Sunday’s ceremony serves as yet another reminder that DIY is the new default in the music industry.

“This year, in terms of institutional acknowledgement, we’re definitely on a new level,” says Yancey Strickler, chief executive and co-founder of Kickstarter, citing the Grammy nominees, along with Kickstarters by such legacy artists as TLC. Music has more successfully funded projects (more than 18,500) than any other category on Kickstarter, with a total of $135 million.

Still, it’s not like a winning Kickstarter is a guarantee of broader music success–let alone a Grammy nomination. “We are one piece of a larger puzzle,” Strickler says.

Kickstarter est un site de financement participatif (crowdfunding). Des gens soumettent un projet via le site et ensuite ceux qui aiment le projet peuvent faire une contribution monétaire. C’est devenu un mode de financement plus en plus populaire après des artistes.

Message aux artistes québécois: si vous voulez vraiment être indépendantiste, c’est-à-dire si vous ne voulez plus dépendre d’un gouvernement, vous pouvez financer vos albums en utilisant Kickstarter au lieu de parasiter le portefeuille des contribuables québécois. Après tout, aux Grammys, 7 albums avaient été financés avec Kickstarter.

En 2014, c’est 135 millions qui ont été amassés avec Kickstarter pour financer des albums.


5 février 2015

La gauche et les vaccins États-Unis Gauchistan Revue de presse

Science

-

Why the ‘Prius Driving, Composting’ Set Fears Vaccines
Science

Journalist Seth Mnookin’s new book, The Panic Virus: A True Story of Medicine, Science, and Fear, explores the public health scare over vaccines and autism.Mnookin warns of grave consequences. Vaccine rates are falling below the level needed to prevent an outbreak in a growing number of communities, including ones with wealthy, educated populations. Last week, Mnookin spoke with ScienceInsider about why.

Q: There’s a perception that vaccine refusal is especially common among affluent, well-educated, politically liberal parents—is there any truth to that?

S.M.: I think it taps into the organic natural movement in a lot of ways.

I talked to a public health official and asked him what’s the best way to anticipate where there might be higher than normal rates of vaccine noncompliance, and he said take a map and put a pin wherever there’s a Whole Foods. I sort of laughed, and he said, « No, really, I’m not joking. » It’s those communities with the Prius driving, composting, organic food-eating people.

On a beaucoup parlé du mouvement anti-vaccin dans l’actualité américaine depuis une semaine.

Il est important de rappeler que ce dangereux mouvement est surtout composé de gauchistes (anti-capitaliste, anti-pharmaceutique, anti-OGM…).

P.-S. Un « Whole Food » est une épicerie qui ne vend que des aliments bios.


3 février 2015

L’environnement américain Économie Environnement États-Unis Europe

PollutionDemandez à un Québécois lambda de comparer l’importance de l’environnement pour les Américains et les Européens et vous aurez probablement une réponse du type:

« Pour les gros gorets américains, l’environnement ne compte pas. Tout ce qui importe c’est le néolibéralisme destructeur, les gros 4×4, les centrales aux charbons, l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste, alouette… En Europe, la bonne gauche a compris qu’il fallait se sacrifier collectivement pour protéger la planète parce que l’argent ne se mange pas ».

Bref, vous voyez le genre. Pourtant…

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a un programme pour monitorer la qualité de l’air aux quatre coins de la planète. Une des mesures les plus importantes de la qualité de l’air est la quantité de particules fines en suspension, on considère qu’un niveau supérieur à 10ug/M³ est néfaste pour la santé.

Aux États-Unis, la concentration de particules fines dans les villes est en moyenne de 9,6ug/M³.  En tout et partout, seulement 33% des villes américaines sont au-dessus du niveau considéré comme néfaste par l’OMS.  Qu’en est-il de l’Europe ?  En moyenne dans les villes européennes la concentration de particules fines dans les villes est en moyenne de 21,7ug/M³ !  Au total, 93% des villes ont un niveau supérieur à ce que recommande l’OMS !

Encore plus surprenant, les villes les moins polluées d’Europe, qui se trouvent en Scandinavie, ont des niveaux de pollution équivalente à la moyenne américaine.  Autrement dit, les champions d’Europe avec leur vélo ne font pas mieux que la moyenne des villes américaines avec leur 4×4 !

Encore une fois, on peut constater que le socialisme semble être beaucoup plus destructeur que le néolibéralisme.

Source:
New York Times
Pollution Around the World: A Matter of Choices