Antagoniste


26 février 2015

À beau mentir qui vient de loin Arguing with Idiots Coup de gueule Économie En Chiffres Environnement États-Unis Gauchistan

Puisque Radio-Canada nage littéralement dans l’argent, la société d’État a jugé bon utiliser l’argent de nos taxes pour envoyer un « journaliste » au Dakota du Nord pour raconter absolument n’importe quoi sur l’exploitation du pétrole de schiste.

Par exemple, dans un texte d’un ridicule consommé ayant pour titre « L’emprise du pétrole: le vrai prix du pétrole au Dakota du Nord » on peut lire:

« Une dame explique qu’elle ne veut plus marcher autour de son village, de crainte d’être renversée par un camion. »

Avoir peur d’être renversé par un camion à cause du dynamisme de l’économie, voilà un problème de riche.  Il n’y a pas à dire, notre argent est bien dépensé par Radio-Canada.

Plus sérieusement, voici ce que Radio-Canada ne vous dira jamais sur le Dakota du Nord.  Voyez par vous-même comment a évolué le revenu personnel de ses habitants:

Dakota Du Nord

De 2000 à 2006, période de stagnation.  La production de pétrole est stagnante, les revenus personnels sont stagnants et le Dakota du Nord a oscillé entre la 39e et la 34e position (sur 50 états) en ce qui concerne les revenus personnels par habitant.  Par contre, en 2007, les choses s’emballent.  C’est le début de l’exploitation du pétrole de schiste et avec l’augmentation de la production on peut voir une augmentation importante, malgré la récession, des revenus personnels.  En 2013 la production d’hydrocarbure de schiste s’est élevée à 966% par rapport à 2000 et le revenu personnel a plus que doublé pour atteindre 206% du niveau de 2000.

Pour bien comprendre à quel point le Dakota du Nord a vécu une révolution, il faut réaliser qu’en 2006 cet état occupait le 38e rang au chapitre des revenus personnels. En 2012, seulement 6 ans plus tard, le Dakota du Nord occupait désormais la 6e place !  Concrêtment, le revenu personnel par habitant est passé de 25 872$ à 53 182$ en une décennie.  Un exploit remarquable !

Mais ce n’est pas tout.

L’an dernier, une étude réalisée par Gallup a classé le Dakota du Nord en 1ere position dans un classement des États avec la meilleure qualité de vie.  En fait, les résultats étaient si remarquables que Gallup les a qualifiés de « légendaires »:

Gallup
North Dakota: Legendary Among States

« Oil boom » is probably the first phrase that comes to mind when one thinks about North Dakota. Yet North Dakotans see their state as much more than oil. They are highly satisfied with their schools, their air quality, their ability to find a quality job, and their overall standard of living. In Gallup’s comprehensive survey of all 50 states, North Dakota ranks No. 1 on a variety of indicators spanning economics, public affairs, education, the environment, and well-being. In 2014, North Dakota is a complex, thriving state that is adapting rapidly to the economic and social factors that are transforming this population of roughly 725,000 people.

On est très loin du gospel gauchiste qui veut que l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste soit à l’origine d’une pestilence menant invariablement à la plus abjecte des misères.

Pendant ce temps au Québec, les gens ont une peur irrationnelle de la fracturation hydraulique… Au Québec, contrairement au Dakota du Nord, nous avons fait le choix d’écouter les niaiseries de Radio-Canada et d’être pauvre…

Sources:
Bureau of Economic Analysis
Personal income, per capita personal income, disposable personal income, and population (SA1-3, SA51-53)

EIA
North Dakota Field Production


18 février 2015

Le clown Coup de gueule États-Unis Gauchistan

PropagandisteLa semaine dernière, la bonne gauche était en état de choc…

Il faut comprendre, la semaine dernière la bonne gauche a perdu son pape, Jon Stewart

Pour la bonne gauche, Jon Stewart était le pape de l’information.  C’est le type qu’on écoutait pour se donner un air intelligent et s’imaginer tout connaître.  Bref, Jon Stewart c’était un peu comme la barbe d’un hipster, c’était un moyen de dire « moi je suis dans le coup ».

Petite histoire amusante.  Il y a quelques années, le Pew Research Center a réalisé une étude pour vérifier  le niveau de connaissances politiques des Américains en fonction des personnalités médiatiques qu’ils écoutaient pour s’informer. Quelles ont été les conclusions de cette étude ?

Voici la proportion de l’audience de chaque animateur qui a obtenu un score d’au moins 75% dans un test portant sur l’actualité politique:

• Sean Hannity: 59%
• Rush Limbaugh: 56%
• Bill O’Reilly: 54%
• Glenn Beck: 48%
Jon Stewart: 48%

Vous avez bien lu, l’auditoire qui s’informait en écoutant Jon Stewart a été incapable de faire mieux que les gens qui s’informait après de personnalités de droite.

Le New York Post a bien résumé la carrière de Jon Stewart à la barre du Daily Show: Jon a été celui qui a transformé les mensonges en comédie pour laver le cerveau d’une génération.

Source:
Pew Research Center
Who is Listening, Watching, Reading – and Why


16 février 2015

Athéegrisme États-Unis Revue de presse Terrorisme

The Independent

-

Chapel Hill shooting: Craig Stephen Hicks condemned all religions on Facebook prior to arrest for murder of three young Muslims
The Independent

The man arrested on suspicion of killing three young Muslims in North Carolina described himself as an “anti-theist” and criticised all religions online.

Police said 46-year-old Craig Stephen Hicks handed himself in to officers in Chapel Hill overnight in the wake of the deaths of 23-year-old Deah Shaddy Barakat, his wife Yusor Mohammad, 21, and her sister, Razan Mohammad Abu-Salha, 19. He has been arrested and charged with three counts of first-degree murder.

A regular social media user, his last three posts were a cute dog video about the Pavlov effect, a viral advert for Air New Zealand involving mountain bikes, and a picture from United Atheists of America asking “why radical Christians and radical Muslims are so opposed to each others’ influence when they agree about so many ideological issues”.

TV programmes liked by Hicks include The Atheist Experience, Criminal Minds and Friends, while he describes himself as a fan of Thomas Paine’s The Age of Reason and Richard Dawkins’ The God Delusion. Hicks’ pictures largely consist of images with text mocking religion and supporting atheism.

On a aussi appris que Craig Stephen Hicks, l’athée qui a tué 3 musulmans, se décrivait comme un progressiste. Il appréciait beaucoup le travail de gens comme Rachel Maddow (gauche radicale) et du Southern Poverty Law Center (think tank de gauche).

Avec un pareil CV, on comprend pourquoi les médias d’ici ont très peu parlé de cette affaire… Cette histoire va à l’encontre de leur narratif.

Par contre, si Craig Stephen Hicks avait été un membre du Tea Party, cette histoire aurait fait la une des journaux et des bulletins de nouvelles…


11 février 2015

Des artistes indépendants Économie États-Unis Revue de presse

The Wall Street Journal

-

Grammys: How to Turn a Kickstarter Project Into a Nomination
The Wall Street Journal

It’s easy to take shots at the Grammys as a celebration of the pop industrial complex, but behind the Beyoncés and the Pharrells, and the big record labels that promote them, there’s a scrappy contingent of ultra independent nominees. This year, seven of the Grammy-nominated recordings were financed through Kickstarter, including a release by Jamaican dub legend Lee “Scratch” Perry, whose “Back on the Controls” is up for best reggae album.

Don’t expect these crowdfunded nominees to upset Iggy Azalea or Sam Smith in the record of the year race — they’re mostly sprinkled among the secondary and tertiary categories, including best roots gospel album (Mike Farris’s “Shine For All the People”) and best children’s album (Brady Rymer’s “Just Say Hi!”). But having them in the mix at Sunday’s ceremony serves as yet another reminder that DIY is the new default in the music industry.

“This year, in terms of institutional acknowledgement, we’re definitely on a new level,” says Yancey Strickler, chief executive and co-founder of Kickstarter, citing the Grammy nominees, along with Kickstarters by such legacy artists as TLC. Music has more successfully funded projects (more than 18,500) than any other category on Kickstarter, with a total of $135 million.

Still, it’s not like a winning Kickstarter is a guarantee of broader music success–let alone a Grammy nomination. “We are one piece of a larger puzzle,” Strickler says.

Kickstarter est un site de financement participatif (crowdfunding). Des gens soumettent un projet via le site et ensuite ceux qui aiment le projet peuvent faire une contribution monétaire. C’est devenu un mode de financement plus en plus populaire après des artistes.

Message aux artistes québécois: si vous voulez vraiment être indépendantiste, c’est-à-dire si vous ne voulez plus dépendre d’un gouvernement, vous pouvez financer vos albums en utilisant Kickstarter au lieu de parasiter le portefeuille des contribuables québécois. Après tout, aux Grammys, 7 albums avaient été financés avec Kickstarter.

En 2014, c’est 135 millions qui ont été amassés avec Kickstarter pour financer des albums.


5 février 2015

La gauche et les vaccins États-Unis Gauchistan Revue de presse

Science

-

Why the ‘Prius Driving, Composting’ Set Fears Vaccines
Science

Journalist Seth Mnookin’s new book, The Panic Virus: A True Story of Medicine, Science, and Fear, explores the public health scare over vaccines and autism.Mnookin warns of grave consequences. Vaccine rates are falling below the level needed to prevent an outbreak in a growing number of communities, including ones with wealthy, educated populations. Last week, Mnookin spoke with ScienceInsider about why.

Q: There’s a perception that vaccine refusal is especially common among affluent, well-educated, politically liberal parents—is there any truth to that?

S.M.: I think it taps into the organic natural movement in a lot of ways.

I talked to a public health official and asked him what’s the best way to anticipate where there might be higher than normal rates of vaccine noncompliance, and he said take a map and put a pin wherever there’s a Whole Foods. I sort of laughed, and he said, « No, really, I’m not joking. » It’s those communities with the Prius driving, composting, organic food-eating people.

On a beaucoup parlé du mouvement anti-vaccin dans l’actualité américaine depuis une semaine.

Il est important de rappeler que ce dangereux mouvement est surtout composé de gauchistes (anti-capitaliste, anti-pharmaceutique, anti-OGM…).

P.-S. Un « Whole Food » est une épicerie qui ne vend que des aliments bios.


3 février 2015

L’environnement américain Économie Environnement États-Unis Europe

PollutionDemandez à un Québécois lambda de comparer l’importance de l’environnement pour les Américains et les Européens et vous aurez probablement une réponse du type:

« Pour les gros gorets américains, l’environnement ne compte pas. Tout ce qui importe c’est le néolibéralisme destructeur, les gros 4×4, les centrales aux charbons, l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste, alouette… En Europe, la bonne gauche a compris qu’il fallait se sacrifier collectivement pour protéger la planète parce que l’argent ne se mange pas ».

Bref, vous voyez le genre. Pourtant…

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a un programme pour monitorer la qualité de l’air aux quatre coins de la planète. Une des mesures les plus importantes de la qualité de l’air est la quantité de particules fines en suspension, on considère qu’un niveau supérieur à 10ug/M³ est néfaste pour la santé.

Aux États-Unis, la concentration de particules fines dans les villes est en moyenne de 9,6ug/M³.  En tout et partout, seulement 33% des villes américaines sont au-dessus du niveau considéré comme néfaste par l’OMS.  Qu’en est-il de l’Europe ?  En moyenne dans les villes européennes la concentration de particules fines dans les villes est en moyenne de 21,7ug/M³ !  Au total, 93% des villes ont un niveau supérieur à ce que recommande l’OMS !

Encore plus surprenant, les villes les moins polluées d’Europe, qui se trouvent en Scandinavie, ont des niveaux de pollution équivalente à la moyenne américaine.  Autrement dit, les champions d’Europe avec leur vélo ne font pas mieux que la moyenne des villes américaines avec leur 4×4 !

Encore une fois, on peut constater que le socialisme semble être beaucoup plus destructeur que le néolibéralisme.

Source:
New York Times
Pollution Around the World: A Matter of Choices


3 février 2015

Les hypocrites Coup de gueule États-Unis Québec Revue de presse

New York Post

-

Imam terror error
New York Post (June 19, 2010)

The imam behind plans to build a controversial Ground Zero mosque yesterday refused to describe Hamas as a terrorist organization.

According to the State Department’s assessment, “Hamas terrorists, especially those in the Izz al-Din al-Qassam Brigades, have conducted many attacks, including large-scale suicide bombings, against Israeli civilian and military targets.”

Asked if he agreed with the State Department’s assessment, Imam Faisal Abdul Rauf told WABC radio, “Look, I’m not a politician. Rauf also would not answer a question about Egypt’s outlawed Muslim Brotherhood.

“I have nothing to do with the Muslim Brotherhood. My father was never a member of the Muslim Brotherhood,” he said, disputing a rumor.
Rauf’s position has come under a microscope as he leads an effort to build a $100 million mosque and community center at 45 Park Place, near Ground Zero.

Pour ma revue de presse aujourd’hui, j’ai dépoussiéré une vielle nouvelle qui date de juin 2010.

À l’époque, il y avait eu une énorme polémique sur la construction d’une mosquée sur le site de Ground Zero, polémique qui avait été amplifiée quand on avait découvert que l’imam responsable du projet avait des liens avec des groupes radicaux.

À l’époque, la bonne gauche québécoise avait eu un jugement sans appel: les Américains qui étaient contre la construction de cette mosquée étaient des racistes et des islamophobes finis (exemple ici et ici).

Ironiquement, les péquistes, qui en 2010, ont crié le plus fort pour traiter de raciste les Américains qui étaient contre la mosquée de Ground Zero, étaient probablement aussi ceux qui ont crié le plus fort en 2015 pour qu’un islamiste ne puisse pas ouvrir un centre communautaire dans Hochelaga-Maisonneuve

Le grand bal des hypocrites…


28 janvier 2015

Vivre l’obstruction des républicains ! Économie États-Unis Hétu Watch

RécessionDurant la grande récession, les démocrates avaient prolongé la durée des prestations de chômage de 47 semaines peu de temps après l’arrivée d’Obama au pouvoir. En 2013, le congrès, alors contrôlé par les républicains, s’est rebellé et la prolongation est passée de 47 semaines à 0 !

Il va sans dire qu’à l’époque, la bonne gauche a déchiré sa chemise; on avait prédit une hécatombe économique…  Le célébrissime Paul Krugman avait même été jusqu’à dire que les coupures des prestations de chômage allaient faire augmenter le nombre de chômeurs !

Un an plus tard, quel a été le résultat réel de ces coupures ? Qui des républicains ou de la bonne gauche a eu raison ?  Une étude de l’université d’Oslo menée aux États-Unis en 2014 permet de répondre à cette question.

Selon cette équipe de chercheurs, la fin de l’extension des prestations de chômage a entraîné l’an dernier la création de 1,8 million d’emplois.  De ce nombre, on estime que presque 1 million de ces emplois ont été remplis par des gens qui seraient restés sur le chômage si l’extension n’avait pas été annulée !  En bref, les républicains ont eu raison et la bonne gauche a eu tort.

Encore une fois, on peut remercier l’obstruction du parti républicain pour la relance de l’économie aux États-Unis !  Notez aussi que cette étude donne raison à la réforme du gouvernement Harper.

Source:
National Bureau of Economic Research
The Impact of Unemployment Benefit Extensions on Employment: The 2014 Employment Miracle?


26 janvier 2015

Une autre erreur des réchauffistes Coup de gueule Environnement États-Unis Revue de presse

Geophysical Research Letters170115

-

Artificial amplification of warming trends across the mountains of the western United States
Geophysical Research Letters

Observations from the main mountain climate station network in the western United States (U.S.) suggest that higher elevations are warming faster than lower elevations. This has led to the assumption that elevation-dependent warming is prevalent throughout the region with impacts to water resources and ecosystem services. Here we critically evaluate this network’s temperature observations and show that extreme warming observed at higher elevations is the result of systematic artifacts and not climatic conditions. With artifacts removed, the network’s 1991–2012 minimum temperature trend decreases from +1.16°C/decade to +0.106°C/decade and is statistically indistinguishable from lower elevation trends. Moreover, longer-term widely used gridded climate products propagate the spurious temperature trend, thereby amplifying 1981–2012 western U.S. elevation-dependent warming by +217 to +562%. In the context of a warming climate, this artificial amplification of mountain climate trends has likely compromised our ability to accurately attribute climate change impacts across the mountainous western U.S.

Pour ceux qui se sont perdus dans le jargon scientifique, cette étude montre que les stations météorologiques dans les régions montagneuses de l’ouest des États-Unis ont donné depuis plusieurs années de mauvaises mesures de la température. Quand on tient compte de ces erreurs, les chercheurs ont réalisé qu’il n’y avait pas eu de réchauffement depuis 1991.

Les chercheurs conclus aussi que ces erreurs font en sortent qu’il est impossible de savoir si le réchauffement climatique affecte ces régions…

On nous disait pourtant que le débat était clos et que la science était définitive…


15 janvier 2015

Tout est pardonné… En Citations États-Unis Terrorisme

Norman Schwarzkopf

-

Le 8 février 2003, de passage dans les studios de l’émission Meet the press, un journaliste a demandé au général Norman Schwarzkopf, le cerceau de la guerre du golf, s’il fallait pardonner aux terroristes.  Voici qu’elle a été sa réponse:

« Je crois que c’est le rôle de Dieu de pardonner. Notre rôle est d’organiser la rencontre au plus vite ! »


13 janvier 2015

Le parti des riches Économie États-Unis Hétu Watch Revue de presse

Politico

-

Blue billionaires on top
Politico

Democrats spent much of the 2014 campaign castigating Republican big money, but, it turns out, their side actually finished ahead among the biggest donors of 2014 – at least among those whose contributions were disclosed.

The 100 biggest donors of 2014 gave nearly $174 million to Democrats, compared to more than $140 million to Republicans, according to a POLITICO analysis of reports filed with the Federal Election Commission and Internal Revenue Service.

Donors who gave mostly or exclusively to Democrats held down 52 of the top 100 spots, including that of the biggest by far – retired San Francisco hedge fund billionaire Tom Steyer, who spent $74 million helping Democratic candidates and groups.

Overall, the 100 biggest campaign donors combined to give $323 million in 2014, according to POLITICO’s analysis. That was almost as much as the $356 million given by the estimated 4.75 million people who gave $200 or less – a comparison that underscores the growing giving power of the ultra-rich in American politics.

Cette nouvelle est intéressante pour deux raisons. Premièrement, on apprend que le parti du 1% c’est le parti démocrate, ce qui contredit complètement le narratif des médias. Deuxièmement, on apprend que l’argent en politique ce n’est pas tout puisque même si le 1% a favorisé le parti démocrate, le parti républicain a remporté une victoire historique en 2014. Encore une fois, les faits contredisent le narratif des médias.


8 janvier 2015

Hé oui, même en 2015 trop d’impôt tue toujours l’impôt… Économie États-Unis Revue de presse

The Salt Lake Tribune

-

Mercedes moving HQ from ‘Jersey to Atlanta
The Salt Lake Tribune

German luxury automobile maker Mercedes-Benz said Tuesday it’s moving its U.S. headquarters from New Jersey to Atlanta, in part to be closer to its manufacturing facility in Alabama.

About 1,000 jobs are to be moved starting in July. The company said it will move first to a temporary facility in Atlanta before moving into a new space in about two years. Deal and Georgia economic development officials would not discuss the location Mercedes is pursuing in metro Atlanta. Mercedes said it would announce more details later this month.

New Jersey Gov. Chris Christie had a series of meetings and calls with Cannon to try to keep the company in New Jersey, said Michael Drewniak, a spokesman for the governor.

« In each conversation Mercedes USA made one thing very clear about its decision to leave: The cost of doing business and the tax environment is just too high here to be competitive with a state like Georgia, » he said.

That reinforces Christie’s « repeated calls to lower taxes and change the business climate, » Drewniak said.

Dire que la bonne gauche québécoise aimerait achever l’économie en taxant encore plus nos entreprises…

Augmenter le fardeau fiscal a été un échec en France et au Japon. Ce sera la même chose au Québec.


6 janvier 2015

Un bon gouvernement Économie États-Unis Québec

Leviers ÉconomiquesDepuis deux ans, les Américains doivent composer avec un des Congrès les moins productifs depuis plusieurs années. En effet, la division et l’esprit hyperpartisan qui prévaut à Washington font en sorte que le gouvernement ne fait presque rien, car les politiciens ne s’entendent sur presque rien.  Pas de nouvelles lois, pas de stimulus, pas de grandes réformes, pas de plan de relance, on se limite essentiellement à l’intendance. Dans le 112e et 113e Congrès, seulement 208 et 212 lois ont été votées par les sénateurs et les congressistes, normalement ce nombre oscille entre 300 et 400.  Le 113e Congrès a été le moins productif depuis la Deuxième Guerre mondiale.

On serait porté à croire que d’avoir des politiciens aussi peu productifs aurait affecté négativement l’économie; c’est du moins l’opinion des étatistes qui s’imaginent que le gouvernement doit avoir le nez fourré partout pour que les trains arrivent à l’heure.

Pourtant il n’en est rien. Depuis 2013, le PIB réel a crû aux États-Unis en moyenne de 2,9% par trimestre (contre 0,4% au Québec), pour le deuxième et troisième trimestre de 2014, la croissance a été de 4,6% et 5,0% respectivement (contre 0,3% et 0,4% au Québec). Bref, la paralysie gouvernementale a été salutaire pour les Américains (au Québec, on a multiplié les plans de relances et les subventions) ! Le marché a pu évoluer librement sans qu’un politicien lui mette des bâtons dans les roues en voulant subventionner une industrie aux dépens d’une autre dans l’espoir de pouvoir acheter des votes en vue de la prochaine élection.

Voilà qui rappelle de sages paroles de Thomas Jefferson, un des pères fondateurs aux États-Unis: le gouvernement qui gouverne le moins est le gouvernement qui gouverne le mieux ! Espérons que les politiciens québécois s’en rappelleront la prochaine fois qu’ils demanderont un nouveau plan de relance de l’économie.


18 décembre 2014

Les rigolos du BAPE Économie En Images En Vidéos Environnement États-Unis Québec

Selon les rigolos du BAPE, il est impossible de faire de l’argent avec le gaz de schiste au Québec.

Vraiment ?

Voici ce qu’en pensent les gens qui savent compter, par opposition aux activistes diplômés en philosophie

Schiste Dakota du Nord

Vivre à côté d’un puits qui fait l’extraction d’hydrocarbures de schiste c’est payant, très payant ! Ce n’est pas moi qui le dis, mais plutôt une étude réalisée par la Réserve fédérale américaine, division Minneapolis !

Selon cette étude, dans un rayon de 160 km autour du dépôt d’hydrocarbures de schiste de Bakken dans le Dakota du Nord, les salaires sont 25% plus élevés.  Encore mieux, on observe aussi que le taux de chômage est réduit dans un rayon de 645 km autour du dépôt !  Dans un rayon de 160 km, le taux de chômage est réduit de 50% alors que dans un rayon de 645 km on parle d’une réduction de 31%.

Voici ce que ça pourrait donner pour le Québec (à titre indicatif seulement, puisque dans le Dakota du Nord on exploite surtout le pétrole de schiste alors que dans les basse terres du St-Laurent c’est surtout du gaz de schiste):

Schiste Québec

L’exploitation du gaz de schiste aurait pu aussi stimuler l’économie du Québec. Malheureusement, les activistes du BAPE ont décidé que les Québécois allaient rester pauvres. Le BAPE croit-il que le schiste ne peut être exploité au Québec, car nous sommes moins intelligents que les Américains ?

En passant, pour ceux qui n’ont jamais vu, voici à quoi ressemble le processus de forage d’un puits de gaz de schiste (ne comptez pas sur les médias québécois pour vous montrer ça…)

Une fois le processus de fracturation hydraulique complété, le puits disparaît presque !

Source:
Federal Reserve Bank of Minneapolis
Bakken activity: How wide is the ripple effect?

MISE-À-JOUR

Voici les raisons utilisées par les rigolos du BAPE pour interdire l’exploitation du gaz de schiste. Si le Québec n’était pas une république de bananes, le premier ministre aurait dû exiger la démission des membres du BAPE pour avoir produit un document qui est une insulte à l’intelligence des gens qui en ont une…

Hopital Psychiatrique
Les enjeux liés à l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste dans le shale d’Utica des basses-terres du Saint-Laurent

Les impacts potentiels des activités d’exploration et d’exploitation du gaz de schiste, soit l’augmentation du niveau de bruit ambiant, de la quantité de poussière en suspension, de la pollution lumineuse nocturne et de l’achalandage sur les routes rurales ainsi que les impacts sur les paysages affecteraient le secteur agrotouristique au même titre qu’elles auraient des effets sur le secteur touristique en général. Les activités de l’industrie gazière sont susceptibles de ternir, aux yeux des clients d’agrotourisme, l’image d’authenticité associée au milieu rural et villageois et de nuire à l’agrément qui accompagne les visites à la campagne.

Aux États-Unis, ce n’est pas l’agrotouristique qui a sorti le pays de la crise économique, mais le gaz de schiste… M’enfin, au Québec ce qui compte ce n’est pas de faire travailler les gens, mais « l’agrément qui accompagne les visites à la campagne »…


17 décembre 2014

Une nation de peureux Coup de gueule Économie En Images Environnement États-Unis Gauchistan Québec

Hier, le premier ministre Philippe Couillard, dit le peureux,  a insulté les Québécois pourvus d’une activité cérébrale en rejetant catégoriquement l’exploitation du gaz de schiste au Québec. Cette décision, qui condamne un peu plus le Québec à rester pauvre, est basée sur un rapport idéologique/dogmatique du BAPE qui est arrivé à la conclusion loufoque que le Québec ne pourrait jamais faire d’argent avec cette ressource naturelle.  Qu’importe si en Pennsylvanie l’exploitation des gaz de schiste a fait augmenter l’emploi de 250% et les salaires de 111% dans ce secteur d’activité, au Québec on est jamais capable de faire les choses comme les autres…

Notre courageux premier ministre a aussi fait valoir que nous ne pouvions pas exploiter les gaz de schiste dans les basses terres du St-Laurent, car cette zone était…  trop densément peuple !  Sans blague, voici dans quelle mesure on a creusé des puits de gaz de schiste dans la formation de Barnett au Texas, notez l’apparition des puits en zone urbaine de Fort Worth (835 habitants/km²):

Schiste Québec

Depuis le milieu des années 2000, des milliers de puits ont été creusés en zone urbaine et en banlieue de Forth Worth et malgré tout, aucun désastre écologique, aucun accident industriel et aucune mortalité…  Voulez-vous me dire de quoi les Québécois ont peur ?  Si les Texans peuvent exploiter de manière sécuritaire leur gaz de schiste, pourquoi les Québécois ne pourraient-ils pas faire de même ?  Le BAPE et Philippe Couillard pensent-ils que nous sommes moins intelligents que les Américains ?

En passant, le vice-président du BAPE est un diplômé en sciences politiques et en philosophie qui a gagné sa vie comme chroniqueur-activiste pour Le Devoir, une feuille de chou nationalo-étatiste.  Ceci explique cela…

Au fait, pourquoi au Québec on élit des députés et on nomme un ministre de l’environnement et des ressources naturelles quand les décisions sont prises par des gens non élus comme les activistes du BAPE et de la colonie artistique ?  Qu’on ferme ces deux ministères maintenant devenus inutiles, on va sauver de l’argent…

Source:
EIA
Technology drives natural gas production growth from shale gas formations