Antagoniste


13 octobre 2015

Malaise Arguing with Idiots Canada Election 2015 En Chiffres Environnement Québec

Eaux Usées

J’ai un malaise…  Un énorme malaise…

Cette semaine, quand Stephen Harper a appris que Montréal devait déverser 8 milliards de litres d’eaux usées dans le St-Laurent, il a décidé d’être un enverdeur.  Pourtant, il a clairement été démontré par les ingénieurs de polytechnique spécialisés en eau potable et par le groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique que cette opération ponctuelle, quoique non idéale, était nécessaire, inévitable et surtout sans danger pour la faune, la flore et la santé publique.

Mais nous sommes en campagne électorale et au Québec il est toujours payant pour les politiciens de chier sur Montréal (Harper ne s’est jamais scandalisé des 48 milliards de litres d’eaux usées déversées chaque année par Victoria).

Bref, tout comme Harper, beaucoup de militants conservateurs se sont découvert un côté enverdeur cette semaine.  On pouvait les entendre dire: « Yé tu bon Harper de protéger l’environnement en plantant le gros Coderre ».

Mon malaise dans tout ça ?

Imaginons qu’une ville plus conservatrice et moins méprisée que Montréal ait eu besoin de déverser des eaux usées dans un cours d’eau, Saguenay par exemple. J’imagine facilement les conservateurs dire: « Cette situation n’est pas idéale, mais il faut mettre les émotions de côté et s’arrêter aux faits. L’option privilégiée par Saguenay est la seule qui est réaliste tant sur le plan technique que financier.  De plus, ce déversement ponctuel et exceptionnel ne devrait pas endommager l’environnement ».

Après ce genre de déclaration, les mêmes militants conservateurs qui se sont découvert un côté enverdeur cette semaine auraient applaudi le pragmatisme et le raisonnement rigoureux de Stephen Harper.

Il est là mon malaise.  Je constate, malheureusement, que depuis le début de la campagne électorale de plus en plus de militants conservateurs se comportent comme des péquistes i.e. peu importe ce que dit le chef, le chef a toujours raison. Plus besoin de réfléchir, le parti le fait à notre place.  Une fois qu’on a reçu la ligne de parti, on s’empresse de rependre le gospel sur les réseaux sociaux.  Cette partisanerie primaire m’écœure de plus en plus.

P.-S. 1: Quelqu’un pourrait dire aux villageois comme Dominic Maurais, Gilles Parent, Roby Moreault ou Sylvain Bouchard qu’à Québec on envoie de la merde 2 fois plus souvent dans les cours d’eau qu’à Montréal…

De plus, ces mêmes villageois s’inquiètent de la charge bactérienne et des rejets toxiques qu’ils pourraient recevoir lors du déversement. Quelqu’un pourrait aussi leur dire que l’usine d’épuration de Montréal, comme l’écrasante majorité des installations au Québec, ne désinfecte pas les eaux usées et ne retire pas les rejets toxiques.  Bref, les bactéries et la pollution ils la reçoivent déjà (et personne n’en meure).  Si ces villageois s’informaient un peu plus avant de se faire aller la gueule sur Montréal, ils auraient pu facilement apprendre ça.  Pour désinfecter les eaux usées, il faut un système de traitement tertiaire, ils sont rares aux Québec:

Eaux Usées

Ceci dit, Montréal a accordé un contrat de 99 millions de dollars en mars dernier pour installer un ozonateur à son usine d’épuration. Cet équipement permettra d’éliminer les produits pharmaceutiques et les bactéries dees eaux usées que Montréal rejette au fleuve.

P.-S. 2: En passant, j’espère que les militants qui ont défendu la décision des conservateurs dans ce dossier ont donné des arguments à ceux qui s’opposent aux pipelines et aux pétroliers.

Sources:
Polytechnique Montréal
Position d’experts de Polytechnique Montréal sur les déversements planifiés d’eaux usées de l’intercepteur sud-est à la Ville de Montréal

GRIL
Le Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique (GRIL) réagit au « déversement de la Ville de Montréal »

Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
Évaluation de performance des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux pour l’année 2013

Environnement Canada
Rapport de 2011 sur l’utilisation de l’eau par les municipalités – Utilisation de l’eau par les municipalités


23 septembre 2015

L’invasion Canada Coup de gueule Election 2015 En Chiffres

Quand Hitler a envahi la France, il a déployé 141 divisions d’infanterie, 7 400 pièces d’artillerie, 2 500 chars d’assaut et 5 600 avions.  En tout, 3,4 millions d’hommes ont été mobilisés  par l’armée allemande…

Bref, contrairement aux rumeurs qui circulent, je peux vous confirmer que les musulmans ne sont pas en train de nous envahir…

Invasion

Les musulmans au Québec sont ultra minoritaires et les femmes qui portent le niqab sont une ultra minorité dans cette ultra minorité…  Bref, ceux qui craignaient une invasion peuvent continuer à vaquer à leurs occupations habituelles…

En passant, je trouve ça franchement insultant la manière dont le parti conservateur essaye de me manipuler avec leur histoire de niqab.  Je ne suis pas un péquiste, je ne suis pas un chien savant qui se met à aboyer quand un politicien dit « niqab »…  C’est décourageant de voir des gens politiser aussi férocement un enjeu aussi anecdotique. J’ai la désagréable impression que des gens qui ont déchiré leur chemise à propos du « vote ethnique » de Parizeau serait bien d’accord si c’était Harper qui parlait du « vote ethnique »…  Ce genre de partisanerie me dégoûte de plus en plus

De toute façon, si l’enjeu de cette campagne c’est le niqab, j’aurais une bonne raison de rester à la maison le 19 octobre; moi les histoires de niqab elles m’emmerdent depuis 2007…  S’imaginer que les musulmans vont détruire notre société, c’est la même chose que le bienheureux David Heurtel qui s’imagine que des changements cataclysmiques guettent les Québécois à cause du réchauffement climatique…  M’enfin, j’imagine que si on accusait les musulmans d’être responsable du réchauffement climatique, la droite et la gauche pourrait marcher main dans la main, tout le monde serait heureux avec son histoire de peur…

Source:
Statistique Canada
Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : Tableaux de données


17 septembre 2015

Vieilleries marxistes coloriées en vert Canada Coup de gueule Économie Election 2015 En Chiffres Environnement Gauchistan

Plus tôt cette semaine, la bonne gauche a publié un manifeste dégoulinant dont elle a le secret, le manifeste un « grand bond vers l’avant »…  Un clin d’oeil au « grand Bond en avant » de Mao, qui a fait 30 et 55 millions de morts ?

Je vous épargne les détails, du manifeste, un y parle de nationaliser l’économie, de taxer les riches et de stopper l’exploitation des ressources naturelles. Bref, ce manifeste est constitué de vieilleries marxistes coloriées en vert…

Je me suis plutôt intéressé aux signataires de ce manifeste, ils sont une centaine, qui proposent de créer un nouveau modèle économique pour ensuite l’imposer à la population… Rien de très exhaustif, une simple classification à partir d’une recherche rapide sur Google. Le résultat est très drôle:

Gogauche

Qui voudrait construire un nouveau modèle économique avec ce monde là ! Voudriez-vous refaire le monde avec un groupe qui ne compte que 1,7% de gens d’affaires ?  Poser la question c’est y répondre.


1 septembre 2015

Un Tony Blair canadien ? Canada Économie Election 2015 En Vidéos

Quand Tony Blair est devenu chef du parti travailliste britannique en 1994, il a hérité d’un parti de gauche, ouvertement socialiste, qui était enraciné dans le paysage britannique depuis près de 100 ans… Bref, une grosse machine socialiste mue par sa propre inertie…

Portant, Tony Blair est passé à l’histoire en réformant le parti travailliste, ce qui a permis du même coup de réformer la société britannique. Court extrait d’un documentaire sur le règne de Tony Blair à la tête des travaillistes:

Tony Blair croyait aux services publics, mais contrairement à ces prédécesseurs il croyait aussi au libre marché, à la concurrence et à une saine gestion des affaires publiques…

Je pose la question: Thomas Mulcair peut-il être un « Tony Blair » canadien ?

Depuis le début de la campagne, Mulcair a imposé au NPD une migration au centre. Mulcair est favorable à l’exploitation de ressources naturelles, sensible à la lourdeur du fardeau fiscal, comprend l’importance d’équilibrer le budget

De plus, quand on lui a demandé de commenter ses propos sur Margaret Thatcher, Mulcair n’a pas répondu qu’il répudiait le secteur privé, mais plutôt en disant que sa priorité numéro 1 demeurait de fournir des services de qualités aux citoyens; il aurait pu désavouer le secteur privé dans sa réponse, il ne l’a pas fait… Une réponse qu’aurait pu aussi avoir Tony Blair…

Je repose la question: Thomas Mulcair peut-il être un « Tony Blair » canadien ?


31 août 2015

La haine des gros Canada Économie Election 2015 En Chiffres

Depuis le début de la campagne, deux des trois partis qui se disputent le pouvoir, soit le PLC et le NPD, ont annoncé que s’ils étaient élus, il y aurait peut-être une augmentation de l’impôt des grandes entreprises.

Mais pourquoi la gauche déteste-t-elle autant les grosses entreprises ? Selon la gauche, les grandes entreprises sont sales et machiavéliques alors que les petites et moyennes entreprises sont porteuses de toutes les vertus. C’est comme si pour la gauche, si une entreprise est grosse c’est forcément parce qu’elle exploite ses travailleurs.

Vraiment ? Voici la réalité:

Grandes Entreprises Canada

Grandes Entreprises Canada

Les grandes entreprises versent les plus gros salaires et en plus, leur taux de syndicalisation est nettement supérieur i.e. en plus des salaires élevés, on peut parier que les conditions de travail sont aussi supérieures à celles des PME.

Bref, bigger is better ! On est loin du cliché voulant que les grosses entreprises soient des machines servant à exploiter le prolétariat.  Donc je repose ma question: pourquoi la gauche déteste-t-elle les grosses entreprises ? D’autant plus qu’une société s’enrichit quand une PME devient une grande entreprise, pas quand une grande entreprise devient une PME !

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 281-0044 & 281-0224


26 août 2015

La souveraineté imaginaire Canada Économie Election 2015 Québec Revue de presse

Montreal Gazette

Independent Quebec will have its share of federal assets, PQ and Bloc say
Montreal Gazette

An independent Quebec would have its own coast guard with bases in the Îles-de-la-Madeleine, Gaspé and Rimouski, and CF-18 fighter jets, said Bloc Québécois Leader Gilles Duceppe and PQ Leader Pierre Karl Péladeau on Tuesday.

The two men are fresh off a bike tour of the Gaspé. They have been travelling and campaigning together this summer, with Péladeau inviting Duceppe to attend his party’s pre-session caucus meeting in Rimouski.

“Quebec will have to have its coast guard,” Péladeau told reporters at the meeting, adding Quebec will also want its share of other federal assets, such as Canada Post outlets, bridges and airports. “These are contributions that were made by Quebecers since Confederation in the hundreds of billions of dollars, so it belongs to us.”

Asked if an independent Quebec should have its own army, Péladeau said it was too early to say.

“As I promised during the (PQ) leadership campaign, there will be a Quebec research institute that will outline the merits of independence,” he said.

J’imagine que la première chose qu’on fait dans une république de bananes nouvellement indépendante est de saisir des installations militaires. M’enfin…

Je veux surtout attirer votre attention sur la réponse de PKP quand on lui demande de détailler le projet séparatiste. Presque systématiquement, il répond que ce sera un « institut de recherche » qui devrait déterminer les mérites de la séparation… Autrement dit, le chef du PQ, un type qui est obsédé par la séparation du Québec, est incapable de justifier son option politique… Il a besoin d’un « institut de recherche » de recherche pour lui dire pourquoi il est séparatiste…

C’est comme si un journaliste demandait à Stephen Harper pourquoi il est de droite et qu’il répondait qu’il allait fonder un institut de recherche pour trouver des raisons…

Bref, on comprend que pour le boss de Quebecor, la séparation du Québec c’est plus une affaire d’émotions que de raison…


25 août 2015

Les oeufs de Stephen Canada Économie Election 2015

Harper PétroleDepuis le début de la campagne, un slogan revient souvent pour attaquer le bilan les conservateurs…  « Stephen Harper a tous mis ses oeufs dans le pétrole », une manière de dire que si l’économie canadienne va mal en ce moment, c’est parce que les conservateurs ont tout misé sur le pétrole (des exemples ici, ici, ici ou ici).

Or, cette affirmation est complètement ridicule puisque, pour reprendre l’analogie, Harper ne possède pas d’œufs ni de paniers…

Ce n’est pas Harper qui « a misé » sur le pétrole, ce sont des investisseurs privés qui ont librement décidé de mettre de leur argent dans différents projets pétroliers.  Des gens ont mis « leurs œufs » dans « le panier » d’une autre personne; le premier ministre n’a rien à voir dans cette décision d’affaires. Harper aurait dû faire quoi? Interdire les investissements dans le pétrole? Interdire ces investissements nous aurait rendus plus riches?  Les gens qui critiquent Harper sont-ils en train de nous dire qu’ils souhaitent donner au premier ministre du Canada le pouvoir de décider où les gens peuvent investir leurs économies?

Si on avait interdit l’exploitation pétrolière il y a quelques années, notre économie serait de facto plus diversifiée et à l’abri de la récession actuelle. Par contre, une telle décision aurait eu pour conséquence de nous appauvrir.


24 août 2015

L’héritage de Stephen Harper Canada Election 2015 Philosophie

Sunset

Le 11 juillet, quelques semaines avant le déclenchement des élections fédérales, j’ai prédit la défaite de Stephen Harper…  Pour être plus clair, j’ai prédit que le parti conservateur se dirigeait vers l’abattoir… Selon moi, le NPD va gagner la prochaine élection, il sera majoritaire, et le parti libéral devrait recueillir plus de votes que le parti conservateur.  Bref, les conservateurs se dirigent vers l’abattoir. Et vous savez quoi?  C’est normal…

J’aimerais bien que Stephen Harper obtienne un autre mandat majoritaire, mais il faut être réaliste: dans une démocratie, un gouvernement ne peut pas s’accrocher au pouvoir pendant mille ans, même dans les dictatures ça n’arrive pas.  La défaite des conservateurs devait arriver un jour où l’autre, nous avons atteint ce point, il ne faut pas chercher plus loin.  Ce n’est pas une question de politiques publiques ou un complot des médias, c’est tout simplement l’alternance du pouvoir…  Vouloir lutter contre ça c’est comme se mettre dans le milieu du fleuve en espérant empêcher les marées.

Bref, moi je suis rendu à parler de l’héritage de Stephen Harper…  Pour moi, l’héritage que laisse un parti politique ne se mesure pas au nombre de lois et de réformes qu’ils laissent derrière lui.  Les lois et les réformes sont des châteaux de papier qui peuvent être balayés par la brise qui porte l’arrivée au pouvoir d’un nouveau gouvernement.  Le véritable héritage d’un politicien se trouve dans le réalignement idéologique qu’il imposera à ses adversaires.

Par exemple, Ronald Reagan a laissé un héritage profond aux États-Unis, car il a obligé le parti démocrate à migrer vers la droite pour se faire élire. Ainsi, quand Bill Clinton est devenu président, il a fait la promotion du libre-échange, réformé l’aide sociale, déréglementé quelques secteurs de l’économie et équilibré le budget.  Bref, après Reagan, le parti démocrate était plus à droite qu’avant.  C’est l’héritage politique le plus significatif du 40e président des États-Unis.

En ce sens, je pense que Stephen Harper laissera un bel héritage politique. Il va sans dire que le NPD est beaucoup plus à gauche que le parti conservateur, mais le parti a été forcé de migrer vers la droite. Mulcair parle aujourd’hui de l’importance d’exploiter les ressources naturelles, d’équilibrer le budget, de la loi & l’ordre et de fardeau fiscal.  En bref, ce qui serait catastrophique pour le Canada ce n’est pas que le NPD gagne la prochaine élection, mais que Mulcair laisse un héritage politique comparable à celui d’Harper.

P.-S. Je suis Montréalais (d’adoption) et de droite. Donc, quand les conservateurs parlent de construire le pont Champlain en PPP et d’y mettre un péage, j’applaudis. Par contre, je me demande parfois si le futur péage sur le pont Champlain ne servira pas à payer toutes les osties de bébelles du petit maire à l’autre bout de la 20… Parce que lui, on ne lui demande jamais de payer pour ses niaiseries, c’est toujours gratis… Bref, ça ne me dérange pas d’avoir un péage sur Champlain, du moment que je n’ai pas l’impression de me faire avoir parce que d’autres ne payent rien.


20 août 2015

Qu’est-ce qu’un scandale ? Canada Election 2015

Double Standards

Au parti libéral, un scandale c’est quand on dépense frauduleusement des millions de dollars provenant des contribuables pour des commandites:

La Presse
332 millions engloutis dans les commandites entre 1994 et 200
Nouvelles générales, mercredi 25 mai 2005, p. A1

Ces découvertes comptables proviennent du travail titanesque effectué depuis avril 2004 par la firme de juricomptables Kroll Lindquist Avey, qui a déposé hier son rapport de 300 pages devant la commission Gomery. On a ainsi appris que le gouvernement fédéral avait en fait englouti 332 millions en commandites entre 1994 et 2003, bien plus que les 250 millions retracés par la vérificatrice générale Sheila Fraser. La différence s’explique par la période de temps plus large étudiée par les juricomptables, qui sont remontés jusqu’en 1994, alors que Mme Fraser faisait commencer son enquête en 1997. […]

Des 332 millions versés en commandites, plus de 44 %, soit 147 millions, ont été donnés aux agences de communications en commissions (22,6 millions) et en frais de production (124,8 millions). Groupe Everest a reçu la plus grande part des commandites, avec 67,6 millions, suivi de Lafleur Marketing (65,5 millions) et Groupaction (60,8 millions).

Au Bloc québécois, un scandale c’est quand on utilise d’une de manière inappropriée l’argent des contribuable pour payer du personnels politique:

La Presse
Utilisation « inappropriée », mais aucune sanction
Politique, mercredi 28 novembre 2012, p. A5

Le comité chargé d’adopter et d’appliquer les règlements de la Chambre des communes estime que Gilles Duceppe a fait une utilisation « inappropriée » des fonds parlementaires mis à sa disposition. Mais l’ancien chef du Bloc québécois ne fera l’objet d’aucune sanction disciplinaire, puisque le règlement « n’était pas formulé clairement ».

C’est la décision rendue hier par le Bureau de régie interne (BRI) de la Chambre, près de 10 mois après les révélations de La Presse selon lesquelles M. Duceppe avait payé pendant plusieurs années le salaire annuel de 100 000$ du directeur général de son parti à même le budget accordé par les Communes pour le fonctionnement de son cabinet à Ottawa.

Au NPD, un scandale c’est quand on dépense illégalement des millions de dollars provenant des contribuables pour des bureaux satellites:

La Presse
Le NPD sommé de rembourser 2,75 millions
Politique, jeudi 5 février 2015, p. A10

C’est que les 68 députés du NPD visés disposent de 90 jours pour rembourser à la Chambre des communes les salaires versés à des employés qui travaillaient dans ces bureaux satellites de Montréal à même le budget de fonctionnement de leur bureau parlementaire. […]

Le BRI [Bureau de régie interne] a conclu que les employés de ces bureaux effectuaient des tâches de nature partisane, ce qui est interdit pour des salariés de la Chambre.

Au parti conservateur, un scandale c’est quand un chef de cabinet fait un chèque personnel de 90 000$ pour rembourser les contribuables:

La Presse
Le chef de cabinet d’Harper a remboursé le sénateur Duffy
Politique, jeudi 16 mai 2013, p. A18

Le chef de cabinet du premier ministre Stephen Harper, Nigel Wright, a signé un chèque personnel de 90 000$ afin de rembourser les allocations de logement empochées indûment par le sénateur conservateur Mike Duffy.

Le réseau CTV a rapporté mardi soir que M. Wright, un ancien dirigeant de la haute finance de Bay Street, est intervenu afin d’aider le sénateur conservateur, nommé à la Chambre haute par Stephen Harper en 2008, à rembourser les contribuables. Le bureau du premier ministre a confirmé à La Presse que l’intervention de M. Wright a consisté à faire un chèque personnel

Maintenant vous savez quelle est la définition d’un scandale en fonction du parti politique.

Moi des histoires de scandales comme ceux du parti conservateur, j’en prendrais toutes les semaines…