Antagoniste


6 juillet 2015

La richesse des Québécois selon Luc Godbout Canada Économie En Chiffres Gauchistan Québec Revue de presse

Il y a deux semaines,  Luc Godbout a publié des chiffres relativement intéressants sur l’évolution des revenus des ménages québécois depuis 1976.  Ces chiffres montrent que si pour l’ensemble des ménages le portrait n’est pas reluisant, chez plusieurs types de ménages la progression des revenus plutôt spectaculaire.

Étonnamment, cette étude a été froidement accueillie tant à gauche qu’à droite. Cela m’étonne puisque les chiffres de Luc Godbout sont bons, il n’y a rien à redire de ce côté.  Tout ce que Luc Godbout a fait, c’est de reprendre intégralement les données de Statistique Canada, ce que je fais plusieurs fois par semaine sur mon blogue (sauf que dans mon cas, quand je reprends les chiffres de Statistique Canada je n’ai pas la prétention d’appeler ça une étude…)

M’enfin, comme je disais, aussi bien à gauche qu’à droite, les gens ont été sceptiques face à « l’étude » de Luc Godbout, il ne pouvait concevoir que les Québécois se soient enrichis depuis 35 ans…  Par exemple, réagissant à cette « étude », j’ai entendu Dutrizac dire dans son émission qu’avec la facture du câble qui augmente les gens sont plus pauvres…  Le pauvre Benoit ne réalise pas qu’en 1976 beaucoup de Québécois étaient trop pauvres pour se payer le câble…

Voici donc les fameux chiffres de Statistique Canada qui ont été repris par Luc Godbout pour être transformés en « étude » (évolution du revenu médian en dollars constants entre 1976-2011):

  • Ensemble des ménages: -3,4%
  • Ménages de 2 personnes et plus: -10,3%
  • Ménages de personnes âgées:+25,8%
  • Couple sans enfant: +4,0%
  • Famille biparentale: +32,6%
  • Famille monoparentale: +60,7%
  • Personne seule: +25,1%

Comme j’ai dit, ces chiffres sont rigoureusement vrais et il n’est pas inutile de décomposer les ménages en différents types de famille pour analyser l’enrichissement des gens, puisque la composition des ménages a énormément changé depuis 1976 (les familles sont devenues plus petites, ce qui impacte grandement leurs revenus).

Par contre, cela ne signifie pas que « l’étude » de Luc Godbout est sans reproches, derrière ces chiffres j’ai l’impression qu’on veut surtout nous convaincre que le modèle québécois fonctionne puisque des gens se sont grandement enrichis depuis 35 ans.  Or, si on tient vraiment à analyser l’enrichissement des Québécois, il aurait fallu se comparer aux autres provinces au lieu d’uniquement se comparer à nous même comme le fait Luc Godbout.  Cette comparaison est facile à faire, ces chiffres existent déjà chez Statistique Canada !  Aucun média n’a jugé bon fouiller ces chiffres histoire de fournir un portrait encore plus complet de la situation…  Paresse, ignorance ou manque de curiosité…

M’enfin, j’ai pris le temps de sortir ces chiffres histoire de comparer le Québec aux autres provinces canadiennes pour chaque type de ménage, voici donc les résultats de mon « étude »:

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Vous avez maintenant un portrait complet de la situation.

S’il est vrai de dire, comme Luc Godbout le fait, que beaucoup de ménages québécois se sont enrichis depuis 35 ans, il faut aussi dire que dans presque toutes les catégories le Québec s’est enrichi beaucoup moins vite que le Canada.  À l’exception des familles monoparentales, le Québec est dans le fond du classement dans toutes les catégories. Somme toute, la bonne nouvelle de Luc Godbout cachait une énorme mauvaise nouvelle.

Bref, pendant que le reste du Canada court, le Québec lui se contente de marcher.  Encore une fois, le modèle québécois tant aimé par nos politicos a eu des conséquences catastrophiques sur les Québécois…  C’est un modèle qui nous a rendus médiocres et qui continuera à nous rendre médiocres tant et aussi longtemps qu’on s’obstinera à l’appliquer.

Source:
Statistique Canada
Tableau 202-0702


22 juin 2015

Harper et les pauvres Canada Économie En Chiffres International

Il y a deux semaines, j’ai écrit que seuls les analphabètes économiques étaient préoccupés par les inégalités de richesse puisque la seule chose qui importe vraiment c’est la mobilité sociale.

Mais si vous êtes un analphabète économique qui est incapable de se détacher de cette stupide notion d’inégalités, j’ai une bonne nouvelle qui devrait vous convaincre de voter pour…  Stephen Harper !

La semaine dernière, l’OCDE a publié une étude sur l’évolution des écarts de richesse pour quelques pays « modèles » entre 2006 et 2012, soit la période qui correspond à l’arrivée au pouvoir des conservateurs au Canada. Voici ce que l’OCDE a découvert:

Canada Inégalités

La croissance du revenu médian a été supérieure à la croissance du revenu du 1% seulement dans 2 pays: l’Australie et le Canada !  De plus, au Canada le revenu médian a augmenté de 5,9% contre seulement 1,0% en Australie.  En bref, Au Canada, sous la direction de Stephen Harper, tout le monde s’est enrichi, tout spécialement le monde « ordinaire ».

Mais il y a plus, voici l’évolution de revenu des pauvres et du 1%:

Canada Inégalités

Entre 2006 et 2012, le Canada est le seul pays où le revenu des pauvres a augmenté plus rapidement que celui des riches !  Autrement dit, pour la période où Stephen Harper a été le premier ministre, c’est au Canada où les inégalités de richesse ont le plus reculé !

Il va sans dire que nos bons médias n’ont pas jugé bon parler de cette étude de l’OCDE, dire que Harper a été le champion pour combattre les inégalités de richesse aurait anéanti des années de propagande gauchiste…

Source:
OCDE
Household wealth inequality across OECD countries: new OECD evidence


18 juin 2015

L’exemple fédéral Canada Économie En Chiffres

La semaine dernière, Statistique Canada a publié les comptes du bilan national et des flux financiers pour le premier trimestre de 2015…  Une lecture à couper le souffle qui nous garde assis sur le bout de notre siège…

Pour ceux qui n’auront pas le temps de se taper cette lecture palpitante, je vous donne immédiatement le punch:

Dette Canada

Lors du dernier trimestre, pour la toute première fois depuis que les chiffres sont compilés (1990), la dette du gouvernement fédéral est devenue inférieure à la dette de tous les autres paliers de gouvernement (provincial, municipale, commission scolaire, etc.).

Bref, on peut voir que Stephen Harper, élu en 2006, a fait un travail courageux et rigoureux, et ce, malgré une importante récession.  De plus, cet exploit a été réalisé sans couper les transferts aux provinces.  Et pendant ce temps, dans ces mêmes provinces, on s’est payé un gros party qui n’en finit plus de finir…

Le temps est maintenant venu pour les provinces de faire le ménage dans leurs soues à cochons

Source:
Statistique Canada
Tableau 378-0125


17 juin 2015

Le paradis des familles… Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

Cette semaine, les médias nous ont rapporté une histoire épouvantable, une histoire à lever le coeur à propos d’une agression sexuelle présumée sur une fillette de 11 ans qui a mené à une grossesse…

Cette histoire m’a rappelé qu’il y a un an, Statistique Canada avait publié une étude sur les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes au Canada.  Voici où se déroulent ces histoires d’horreur au Canada:

Criminalité Canada

Avant de décréter que le Québec est le paradis des familles, pourrait-on attendre que toutes nos régions fassent mieux que la moyenne canadienne ?  Pour le moment, c’est seulement le cas de Québec, Gatineau et Montréal…

Source:
Statistique Canada
Les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes déclarées par la police au Canada, 2012


16 juin 2015

Gilles Duceppe et l’Arabie Saoudite Canada Coup de gueule Québec

Gilles DuceppeEn 2007, le gouvernement de Stephen Harper avait annoncé qu’il ne ferait plus automatiquement de demandes de clémence pour les ressortissants condamnés à mort à l’étranger, si le pays touché respecte les valeurs démocratiques. C’est le cas par exemple des États-Unis.

Or, en 2008, un Montréalais a été condamné à mort (par décapitation) en Arabie Saoudite pour une affaire de meurtre. Puisque le Canada ne reconnaît pas que l’Arabie Saoudite respecte les valeurs démocratiques, le gouvernement Harper a fait des démarches pour demander la clémence du gouvernement saoudien.  Logique vous me direz…  Mais pas pour tout le monde, voici comment avait réagi l’ineffable Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois:

« Imaginez l’Arabie Saoudite! Aux États-Unis, ça va, mais pas chez nous, notre justice est moins bonne que la leur? Bien ça aura des conséquences au niveau des relations commerciales. »

Vous avez bien lu, le bon Gilles Duceppe avait peur que l’on fasse de la peine à l’Arabie Saoudite en leur envoyant le messager que leur justice était moins bonne que celle des États-Unis.  Encore pire, il avait peur que notre critique de la justice saoudienne ait des conséquences sur les relations commerciales !

Incroyable, absolument incroyable…  Imaginez aujourd’hui qu’Harper dise qu’il ne faut pas critiquer l’Arabie Saoudite dans le cas de Raif Badawi pour ne pas nuire à nos relations commerciales, ce serait la folie dans nos médias !

Mais aujourd’hui, le même Gilles Duceppe a changé son fusil d’épaule et il a décidé de voler au secours de Raif Badawi en critiquant l’Arabie Saoudite, puisque cela lui permettait de critiquer Harper.  Bref, au Bloc, ce qui compte ce n’est pas de savoir si la justice saoudienne est bonne ou pas, c’est de savoir quelle position permettra de critiquer Harper !

P.-S. Le Montréalais condamné à mort en 2008 a été libéré dans la plus grande discrétion en 2013.

Source:
Verbatim – SRC Radio; Bulletin National et International (Mardi 4 mars 2008 – 18:00 HAE)


16 juin 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (9-15 juin) selon Influence Communication.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: pas de hockey dans le top 5 du Québec… On aime ça le hockey au Québec…

Source:
Influence Communication


10 juin 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (2-8 juin) selon Influence Communication.

Le Québec s’est réveillé mardi matin avec la nouvelle du décès de l’ancien Premier ministre du Québec, Monsieur Jacques Parizeau. Toute la semaine, de nombreuses personnes ont défilé dans les médias pour parler de l’héritage laissé derrière par l’homme politique, de son parcours de vie ou tout simplement pour lui rendre hommage. Beaucoup de messages ont aussi été publiés sur les réseaux sociaux, alors qu’on retrouvait mardi sur Twitter au Canada, « Jacques Parizeau » au premier rang des tendances et « Merci Monsieur » au second rang. Sur l’ensemble de la semaine, « Jacques Parizeau » s’est classé au 4e rang des mots-clics au Canada. Malgré l’importance de la médiatisation entourant la mort de Jacques Parizeau, la nouvelle de son décès ne s’est classée qu’au 8e rang de la semaine au Canada, avec un poids médias de 0,78 %.

Au Canada, ce sont plutôt les rebondissements dans le scandale à la FIFA qui occupent le premier rang de l’actualité. Le président réélu Sepp Blatter a finalement démissionné quelques jours après le vote et plusieurs soupçons pèsent quant à sa participation dans la corruption de la fédération internationale de soccer. Or, ces scandales semblent donner un coup de main médiatique à la Coupe du Monde féminine de soccer, disputée cette année dans les villes de Montréal, Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Ottawa et Moncton. C’est la septième présentation de la Coupe du monde féminine, le meilleur résultat du Canada étant une quatrième place lors de l’édition de 2003. Rappelons toutefois que les joueuses canadiennes ont décroché le troisième rang lors du dernier tournoi olympique.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


8 juin 2015

Le prix de l’essence et le vol du gouvernement Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Depuis quelques années, l’actualité m’oblige à faire un billet sur le prix de l’essence lorsque nous approchons de l’été… Donc voici mon billet…

Je me suis amusé à comparer le prix de l’essence au Québec et en Ontario depuis le début de l’année.  Pour chaque province, j’ai le prix avec et sans taxes, on peut voir immédiatement ce qui ne tourne pas rond…

Essence Québec

Avant taxes, la ligne du Québec et de l’Ontario sont presque identiques, mêmes que très souvent, l’Ontario est légèrement plus cher !  Par contre, quand on ajoute les taxes, les choses se gâtent et la ligne du Québec est confortablement installée au-dessus de celle de l’Ontario…  Au Québec, l’essence est beaucoup plus taxée que celle de l’Ontario, en retour avons-nous des routes de meilleure qualité, des hôpitaux mieux administrés, des impôts moins élevés, un taux de décochage plus faible ?  Absolument pas, au Québec, on fait juste payer et fermer sa gueule…

Voici la situation dans les plus grandes villes du Canada:

Essence Québec

Grosso modo, avant taxes, tout le monde au Canada paye son essence le même prix.  La grande différence apparaît quand on inclut les taxes, Montréal et Québec sont les villes au Canada où l’essence est la plus chère, seul Vancouver fait pire.

Qui doit-on remercier pour cette situation ?

Un des grands responsables de cette situation n’est nul autre que Jacques Parizeau qui a eu la bonne idée de foutre une taxe ascenseur sur le prix de l’essence.  On parle ici du même Jacques Parizeau qui nous est présenté par les médias comme un grand homme qui a bâti le Québec moderne…  En réalité, Parizeau était qu’un étatiste qui n’a rien trouvé de mieux à faire qu’appauvrir les Québécois en leur arrachant le pain de la bouche pour qu’ils puissent expérimenter sur la population ses théories économiques…  Les Québécois ne doivent rien à Parizeau, c’est plutôt l’inverse, c’est lui qui en doit beaucoup aux Québécois…

Source:
Kent Group
Petroleum Price Data


3 juin 2015

Des contribuables à bout de souffle… Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Depuis 1999*, voici comment ont évolué le revenu personnel et l’endettement dans chacune des provinces canadiennes:

Dette Québec

D’entrée de jeu, on peut voir que partout, l’endettement a crû beaucoup plus vite que les revenus, un constat plutôt préoccupant. Pour ce qui est du Québec, nous avons la 2e plus forte augmentation de l’endettement, seulement l’Alberta fait pire.  Par contre, la croissance des revenus en Alberta est plus de 2 fois supérieure à ce qui est observé au Québec.  La plus faible croissance de revenu personnel est observable en Ontario, mais leur endettement a aussi augmenté relativement faiblement.

Pour être en mesure de mieux comparer les provinces, j’ai donc décidé de calculer le différentiel entre l’évolution de l’endettement et du revenu pour chaque province. Par exemple, au Québec, l’endettement a augmenté de 204,9% et le revenu disponible de 20,6%.  Donc au final, l’endettement a augmenté 10,0 fois plus rapidement que les revenus.  Voici comment se comparent les provinces les unes aux autres:

Dette Québec

Le Québec, légèrement devancé par l’Ontario, a le 2e pire différentiel…  Difficile d’avoir des politiciens qui savent compter quand ceux qui élisent les politiciens ne savent pas compter…

*Statistique Canada a débuté sa compilation en 1999

Sources:
Statistique Canada
Tableau 384-0040
Tableau 051-0001
Tableau 205-0002


2 juin 2015

La liste d’épicerie… Canada Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Régis Labeaume

Hier, Régis Labeaume a convoqué les médias pour une grosse conférence de presse…  C’était pour le dévoilement de sa liste d’épicerie en vue de l’élection fédérale. Bref, le maire de Québec est un quêteux et apparemment il tenait à le faire savoir à un maximum de journalistes…

M’enfin, la « liste d’épicerie » du maire n’est pas donnée, une facture de 205 millions de dollars !  C’est beaucoup d’argent pour une ville ~520 000 personnes.  Si tous les maires du Canada étaient aussi gourmands que Régis Labeaume, le gouvernement fédéral devrait débourser 15 milliards de dollars pour remplir les paniers d’épiceries des villes !  Ce 15 milliards, c’est seulement pour les villes, encore rien pour les familles, la santé, l’éducation, la justice, alouette…

À titre indicatif, lors de la dernière campagne électorale fédérale, la totalité des promesses électorales des dépensiers du NPD avait été chiffrée à 14,4 milliards de dollars. Je vous rappelle que si tous les maires du Canada sont aussi gloutons que Régis Labeaume, seulement les promesses faites aux villes vont coûter 15 milliards de dollars.

P.-S. Quelqu’un à Québec pourrait rappeler à Régis que l’argent du fédéral ne pousse pas dans les arbres, mais dans le portefeuille des contribuables?


2 juin 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (26 mai-1 juin) selon Influence Communication.

Le tournoi de hockey junior de la Coupe Memorial, disputé à Québec, domine l’actualité au Québec pour une deuxième semaine consécutive, et ce, bien qu’aucune des deux équipes québécoises en lice ne se soit rendue en finale. Toutefois, il importe de rappeler que ce tournoi marquait la fin des opérations pour le Colisée Pepsi de Québec et plusieurs événements spéciaux ont eu lieu durant la semaine pour souligner le tout, gonflant ainsi la couverture médiatique entourant la Coupe Memorial. Il faut aussi mentionner que l’élimination du CH et les déboires d’Eugénie Bouchard au tennis ont laissé le champ libre au tournoi final du hockey junior canadien. Parlant d’Eugénie, son élimination au premier tour du tournoi de Roland-Garros laisse des traces d’un point de vue médiatique. En effet, le même tournoi avait obtenu l’an dernier un poids médias de 1,80 % la première semaine et de 2,18 % la seconde semaine. Or, sa défaite combinée à l’absence de Milos Raonic chez les hommes devrait faire en sorte que les médias d’ici ne parleront que légèrement de ce tournoi majeur lors de la deuxième semaine.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


28 mai 2015

L’éducation, une priorité ? Canada Économie En Chiffres Québec

Je suis tombé sur des chiffres intrigants du côté de Statistique Canada, ça concerne l’éducation, plus spécialement l’éducation universitaire…

Voici la proportion des étudiants universitaires âgés entre 20 et 24 ans qui travaillent lors de leurs études:

Étudiants Québec

Le Québec est la 2e province où les étudiants universitaires travaillent le plus, devancée uniquement par la Manitoba.  En fait, le Manitoba et le Québec sont les deux seules provinces qui franchissent le seuil du 50%.

Comme je disais, ces chiffres sont intrigants, car on peut difficilement les expliquer.  Au Québec, les étudiants universitaires ne travaillent pas pour payer leurs frais de scolarité, nous sommes parmi les plus bas au pays, 2 743$ contre 5 959$ pour la moyenne canadienne.  Seul Terre-Neuve à des frais de scolarité plus bas (2 631$), c’est la Saskatchewan qui a les frais les plus élevés (6 659$).

Si autant d’étudiants universitaires travaillent au Québec malgré les faibles frais de scolarité, est-ce que parce que pour nos étudiants les études ne sont pas aussi prioritaires que dans les autres provinces ?

Source:
Statistique Canada
Indicateurs de l’éducation au Canada : rapport du Programme d’indicateurs pancanadiens de l’éducation


26 mai 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (19-25 mai) selon Influence Communication.

Le monde médiatique au Québec a vécu une crise en fin de semaine alors que La Presse a sorti un long reportage sur le journaliste François Bugingo, révélant plusieurs mensonges que ce dernier aurait fait dans certains reportages. Cette histoire a littéralement enflammé les réseaux sociaux, avec plus de 12 000 messages sur le sujet. Or, malgré l’effet de bombe de cette nouvelle dans l’écosystème médiatique québécois, les médias traditionnels ont traité la nouvelle avec beaucoup de prudence et la nouvelle n’est que la 7e plus médiatisée de la semaine au Québec avec un poids médias de 1,06 %. Deux raisons peuvent expliquer ce classement : la nouvelle n’est sortie dans le journal La Presse que le samedi matin et la plupart des médias traditionnels (dont certains employeurs de Bugingo) ont traité la nouvelle avec beaucoup de prudence.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: même s’il n’y a plus d’équipes canadiennes, on parle encore de hockey au Canada anglais. Au Québec, quand il n’y a plus de Canadiens, plus personne ne parle des séries…

Source:
Influence Communication


25 mai 2015

La banalisation Canada Coup de gueule

Légalisation DrogueIl y a quelques semaines, Statistique Canada a publié des chiffres décourageant sur la consommation de marijuana au Canada…  Selon cette étude, 20,0% des 15-17 ans et 33,3% des 18-24 ans disent avoir consommé de la marijuana au cours de la dernière année.  Des chiffres considérables surtout si on tient compte du fait que la consommation diminue drastiquement chez les gens de plus de 25 ans. Mais on prend vraiment conscience du drame quand on sait que, le taux de tabagisme dans ces classes d’âge est de ~15%.

Autrement dit, chez les jeunes, à certains égards, la consommation de marijuana est plus populaire que la consommation de tabac !  Je comprends que les jeunes accros au tabac fument plus fréquemment que ceux qui consomment de la marijuana, mais les chiffres présentent tout de même une réalité affligeante…

Cette réalité est d’autant plus affligeante que si depuis quelque temps les gouvernements durcissent de plus en plus les lois visant le tabac, simultanément on parle de plus en plus ouvertement de légaliser la marijuana. En fait, il est là le problème; le débat sur la légalisation de la marijuana est devenu progressivement une discussion banalisant la consommation de drogues…  Résultat, on est en train d’entrer dans la tête des jeunes que si le tabac c’est mal, la marijuana c’est pas si pire…


25 mai 2015

Les inégalités Canada Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, l’Institut de la statistique du Québec a publié des chiffres très intéressants sur les heures hebdomadaires travaillées dans le secteur public et privé au Québec et en Ontario. Voici les résultats:

Travail Québec

Du premier coup d’oeil on remarque immédiatement que tant en Ontario qu’au Québec, on travaille plus dans le secteur privé que dans le secteur public. Par contre, il est intéressant de constater que les employés du secteur public ontarien travaillent presque autant que ceux du secteur privé québécois !  Bref, un rappel cruel qu’au Québec, on ne travaille pas assez…

Mais quand on regarde plus attentivement les chiffres, un autre élément nous saute aux yeux: les inégalités entre le secteur public et privé dans chaque province.  En Ontario, la différence est assez minime entre ces deux classes de travailleur alors qu’au Québec elle est substantielle:

Travail Québec

La différence entre le secteur privé et public au Québec est 2 fois plus grande que celle en Ontario !  Autrement dit, le secteur public au Québec est 2 fois plus inégalitaire que celui de l’Ontario !  Pourtant, nos bons syndicats nous répètent sans cesse qu’ils aiment ça l’égalité…

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Heures hebdomadaires habituelles moyennes pour l’ensemble des emplois, résultats selon le sexe pour diverses caractéristiques de la main-d’oeuvre et de l’emploi, Québec, Ontario et Canada