Antagoniste


28 janvier 2015

La grande illusion de l’électricité québécoise Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Au Québec, très jeune, on nous enseigne que l’hydro-électricité est notre plus grande richesse et que grâce à Hydro-Québec nous pouvons compter sur une source d’énergie bon marché. On prend bien soin de nous répéter que si c’était le privé qui était en charge de notre réseau électrique, les petits Québécois se feraient exploiter…

Question de m’amuser un peu, j’ai été voir qu’elle était la proportion du revenu des ménages qui était consacrée aux besoins énergétiques de la résidence principale. Naïvement, je croyais que grâce à notre électricité que l’on dit bon marché, le Québec serait loin devant les autres provinces. La réalité n’est pas aussi rose qu’on pourrait le penser…

Hydro-Québec
Le revenu disponible représente la différence entre l’ensemble des revenus (rémunération du travail, transferts gouvernementaux, etc.) et les prélèvements obligatoires des gouvernements (impôt sur le revenu, cotisations aux régimes d’assurance sociale, etc.). Pour ne pas désavantager le Québec, toutes les dépenses en énergie (électricité, gaz, etc. ont été inclus)

Le Québec se tire bien d’affaire, mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, nous ne sommes pas premiers. Le fameux avantage hydro-électrique québécois n’est pas aussi grand qu’on tente de nous le faire croire.  De plus, gardez en tête que les stupidités éoliennes des enverdeurs ne peuvent que désavantager le Québec.  Somme toute, dans les années à venir on peut s’attendre à voir le Québec reculer de quelques positions.

Si ce qu’on raconte sur l’électricité québécoise était vrai, le Québec devrait être confortablement installé en première position.  Hydro-Québec a été développée avec l’argent des contribuables et nous payons déjà des impôts exorbitants, donc les dépenses en énergie de nos maisons ne devraient pas grever autant notre budget.  On ne peut pas être les plus taxés et se faire plumer par Hydro-Québec, une compagnie qui en théorie nous appartient.

La prochaine fois que vous entendrez quelqu’un dire que les Québécois ont la chance d’être approvisionnés en énergie à faible coût grâce à Hydro-Québec, vous saurez qu’on tente de vous monter un bateau.

P.-S. Inutile de me répondre qu’au Québec il fait froid…

Sources:
Statistique Canada
Tableau 203-0021

Institut de la statistiques du Québec
Revenu disponible


28 janvier 2015

Les valeurs saoudiennes Canada Économie Environnement Moyen-Orient Revue de presse

The Globe And Mail

-

‘Ethical oil’ ad sparks war of words between Ottawa, Saudis
The Globe And Mail (Sep. 20 2011)

A pro-industry group that promotes Canada’s “ethical” oil sands has sparked an international row with a television ad attacking Saudi Arabia’s record on women’s rights.

Immigration Minister Jason Kenney on Tuesday slammed the Saudi embassy’s apparent effort to kill a 30-second advocacy ad that argues U.S. reliance on Canada’s oil-sands production is more “ethical” than buying oil from the undemocratic Kingdom of Saudi Arabia.

The offending ad ran on the Oprah Winfrey Network in Canada, and is now appearing on SUN TV, but a planned run on CTV’s Newsnet was cancelled due to legal concerns after a lawyer for the Saudis wrote a letter of complaint.

Oil-industry executives and Conservative government ministers, including Environment Minister Peter Kent, have echoed the ethical-oil argument, popularized in Mr. Levant’s book, Ethical Oil: The Case for Canada’s Oil Sands. Environmental organizations, meanwhile, have mounted high-profile protests aimed at stopping the expansion of oil-sands imports to the U.S.

Bell Media, which owns CTV, confirmed it had been informed by the Saudis of a legal dispute over the commercial, and cancelled plans to run it. “As the ad in question is the subject of a legal dispute between Ethical Oil and the Kingdom of Saudi Arabia, at the advisement of our legal department we will not accept the order until the matter is resolved,” the company said in a statement.

Pour ma revue de presse aujourd’hui, j’ai dépoussiéré une vielle nouvelle qui date de septembre 2011.

Ironique de constater qu’en 2011, l’Arabie Saoudite a fait censurer au Canada une publicité mettant en vedette le pétrole éthique de l’Alberta et dénonçant le pétrole de la charia (je suis Charlie…).

Vous savez au Québec quel groupe met des bâtons dans les roues de l’exportation du pétrole éthique de l’Alberta, ce qui profite au pétrole de la charia des Saoudiens ? Nul autre que le parti québécois !  Amusant de constater que le PQ et l’Arabie Saoudite ont un point en commun: leur haine du pétrole éthique de l’Alberta !

Est-ce que les péquistes auraient été imprégnés par les valeurs saoudiennes ?  Je ne fais que poser la question…


27 janvier 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (20-26 janvier) selon Influence Communication.

C’était une semaine de festivité dans le monde du sport alors que la LNH et la NFL tenaient leurs matchs des étoiles. Pendant ce temps, la ligue de hockey junior majeur du Québec organisait son premier match extérieur, tandis que les vedettes canadiennes de tennis Eugénie Bouchard et Milos Raonic poursuivaient leur route aux Internationaux d’Australie. Le sport reprend ainsi le haut du pavé de l’actualité au Québec, tout juste devant une nouvelle économique (la baisse du taux directeur de la Banque du Canada) et une nouvelle internationale (l’attentat au Charlie Hebdo). Toutefois, au Canada, les journaux du pays ont davantage suivi l’état de santé de l’officier de la GRC, David Wynn, qui avait été tiré à bout portant en service samedi dernier. L’officier Wynn a finalement succombé à ses blessures et ses funérailles ont été célébrées dimanche. Outre cette nouvelle et le match des étoiles de la LNH, notons que les trois nouvelles qui complètent le palmarès sont d’ordre économique.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


22 janvier 2015

Paradis fiscal Canada Économie En Chiffres International

Un petit graphique tout simple que vous pourrez utilisé chaque fois qu’un gauchiste vous dira que les corporations au Canada ne payent pas d’impôts…

Impot Canada

En rouge, on retrouve le Canada avec un taux de 26,3%.  La gauche sera sans doute surprise d’apprendre que c’est un taux supérieur à celui de la moyenne de l’OCDE (25,3% en noir) !

Mais l’argument de la gauche s’écroule vraiment quand on compare le Canada à leurs pays chouchous (en jaune).  Les Pays-Bas (25,0%), le Danemark (24,5%), la Suède (22,0%), la Finlande (20,0%) et l’Islande (20,0%) ont tous un taux d’imposition des corporations inférieur au Canada !

En bref, c’est tout un chapitre du petit catéchiste gauchiste qui vient de partir en fumée.

Source:
OCDE
Corporate and capital income taxes


20 janvier 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (13-19 janvier) selon Influence Communication.

Le tragique attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo est encore la nouvelle #1 cette semaine autant au Québec qu’au Canada et dans le monde. La nouvelle perd toutefois plus de 60 % de sa vélocité par rapport à la semaine dernière et elle a été détrônée du palmarès quotidien vendredi matin. En effet, les médias du Québec ont tourné leur attention vers la crise de l’eau potable à Longueuil, tandis que les médias canadiens parlaient beaucoup du retrait des magasins Target du marché canadien. Pendant ce temps, la populaire émission La Voix est de retour au Québec depuis dimanche soir et le mot-clic #LaVoixTVA a fait le tour du monde dimanche soir, alors qu’il a momentanément atteint le deuxième rang des tendances mondiales en soirée. Sur 24 heures, #LaVoixTVA a été le 28e mot-clic le plus populaire dans le monde. Sur une semaine, il est au 21e rang au Canada et c’est le mot-clic lié au Québec qui a été le plus populaire cette semaine.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


19 janvier 2015

La résilience canadienne Canada Économie Europe

Pétrole CanadaLa Norvège et le Canada ont un point en commun, le pétrole. Par conséquent, le prix du pétrole pèse lourd dans la force de leur économie.

Sachant que plus une économie est forte et dynamique, plus sa devise est forte, on peut donc présumer que le Canada et la Norvège ont vu leurs devises se déprécier considérablement par rapport au dollar américain depuis que le prix du pétrole a amorcé sa chute.

Depuis juin 2014, le dollar canadien a perdu 9,1% de sa valeur contre 21,2% pour la couronne norvégienne i.e. la devise norvégienne s’est dépréciée 2 fois plus rapidement que le dollar canadien !

Ces chiffres semblent indiquer que l’économie canadienne est beaucoup plus résiliente et diversifiée que celle de la Norvège.  Autrement dit, l’économie norvégienne dépend beaucoup plus du pétrole que celle du Canada.

La gauche aime bien dénigrer le Canada en le qualifiant « d’État pétrolier ».  Ironiquement, la Norvège, un des pays fétiche de cette même gauche, mérite ce qualificatif bien avant le Canada.

Source:
Banque du Canada
Taux quotidiens : recherche – dix dernières années


19 janvier 2015

L’intention avant les résultats Canada Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Il y a quelques semaines, le ministre Yves Bolduc a créé une véritable commotion en disant qu’il songeait à augmenter les ratios maîtres-élèves. Que voulez-vous, la bête étatique est allergique au changement et ne tolère pas la moindre remise en question.

Mais au-delà des coups de gueule des syndicats que disent les chiffres sur les ratios maîtres-élèves au Québec ? La réponse risque de déplaire à la bonne gauche.

Éducation Québec

Le Québec est la province avec les plus bas ratios du Canada alors que c’est dans l’Ouest que l’on retrouve les plus hauts. Par conséquent, on devrait s’attendre à ce que le Québec soit la province avec le moins de décrochage alors que celle de l’Ouest devrait faire piètre figure. Or, il n’en est rien…

Éducation Québec

Le Québec a le ratio maîtres-élèves le plus bas et le taux de décrochage le plus haut…  D’ailleurs, quand on regarde les chiffres, il est difficile d’établir une corrélation entre le taux de décrochage et le ratio maîtres-élèves.  Pourtant, nos bons syndicats prétendent que la qualité de l’éducation passe par de petites classes…

M’enfin, au Québec, ce qui importe, ce ne sont pas les résultats, mais les intentions.  Par conséquent, même si on sait que ratio maîtres-élèves n’est pas un gage de qualité, la machine fera tout en son pouvoir pour maintenir le statu quo.

Sources:
Sources:
MEQ
Rapport élèves-enseignant dans les commissions scolaires

Ressources humaines et Développement des compétences Canada
Apprentissage – Décrochage scolaire


15 janvier 2015

Le monde merveilleux des sciences humaines Canada Économie En Chiffres

Hier, j’ai parlé d’une étude de Statistique Canada qui présentait les niveaux de littératie et de numératie des diplômés universitaires dans chacune des provinces. Toujours dans cette étude, on donnait les résultats en fonction du domaine d’étude… J’espère que vous ne serez pas surpris par les résultats.

Education Sciences Humaines
STGM: sciences, technologies, génie, mathématiques et sciences informatiques

Je vous rappelle que pour fonctionner normalement en société on considère qu’il fait un niveau supérieur à 3 (sur une échelle de 5).

Les domaines d’étude qui ont la pire note pour la littératie sont « sciences humaines, langue et arts » et « sciences de l’éducation »…  Vous avez bien lu, les profs, les artistes et les sciences humaines sont ceux qui savent le moins lire ! On voit la même chose dans les tests de numératie, les « sciences humaines, langue et arts » et « sciences de l’éducation » sont encore dans le fond du classement.  Si on n’est guère surpris des résultats pour les « sciences humaines, langues et arts », il y a de quoi être préoccupé par celui des futurs enseignants…

J’avais déjà l’habitude d’employer l’expression « sciences humaines sans math ».  Dorénavant, si je veux être rigoureux je devrai dire « sciences humaines sans math et sans lecture ».

Source:
Statistique Canada
Étude : Les diplômés universitaires ayant des niveaux de compétence moindres en littératie et en numératie, 2012


14 janvier 2015

L’accessibilité sans la qualité Canada Économie En Chiffres Québec

Durant le printemps misérable des carrés rouges, on nous a souvent répété que le Québec avait fait le choix de l’accessibilité universitaire. Par contre, on a bien peu parlé de la qualité…

Voici les résultats d’une étude de Statistique Canada qui a évalué les niveaux de littératie et de numératie des diplômés universitaires dans chacune des provinces.  Voici la proportion de ces diplômes qui ont un niveau 2 ou moins (sur 5 niveaux), ce qui correspond aux gens qui ne maîtrisent pas les bases essentielles pour fonctionner correctement.

Éducation Québec

Éducation Québec

Pour ce qui est de la littératie, le Québec est bon dernier…  C’est important le français au Québec… Pour ce qui est de la numératie, le Québec fait un peu mieux puisque deux provinces font pire que nous…

Bref, au Québec l’université est très accessible, mais force est de constater que si l’éducation ne coûte pas cher au Québec c’est parce qu’elle ne vaut pas cher…  M’enfin, l’éducation n’est pas la seule sphère d’activité au Québec où la Révolution tranquille a jeté les bases d’une médiocrité tranquille…

Source:
Statistique Canada
Étude : Les diplômés universitaires ayant des niveaux de compétence moindres en littératie et en numératie, 2012


14 janvier 2015

L’austérité, pas juste au Québec Canada Économie Revue de presse

Acadie Nouvelle

-

Le gouvernement veut trouver de 250 à 400 M$ d’économies d’ici deux ans
Acadie Nouvelle

Le Nouveau-Brunswick est aux prises avec un déficit structurel de 400 millions $ selon Victor Boudreau. Le ministre responsable de l’Examen stratégique des programmes a dévoilé mardi la composition du comité consultatif qui sera chargé de trouver des dizaines de millions $ d’économies au sein de l’appareil gouvernemental au cours des deux prochaines années.

Le gouvernement pourrait notamment se désengager complètement de certains secteurs d’activités et faire davantage de place au privé. «Nous sommes confrontés à un déficit structurel majeur qui ne peut pas être corrigé sans que des changements importants soient apportés», a déclaré le ministre Boudreau. «Des décisions difficiles devront être prises.»

Le président du comité consultatif, l’ex-sous-ministre fédéral des finances, Michael Horgan, a mentionné que son groupe n’avait pas l’intention de suggérer la privatisation d’Énergie NB. Des changements chez Alcool NB pourraient cependant être envisagés.

Toute proportion gardée, c’est comme si le Québec cherchait à trouver entre 2,8 et 4,4 milliards de dollars, ce qui correspond aux objectifs du gouvernement Couillard.

Par contre, contrairement aux libéraux québécois, leurs collègues néo-brunswickois ont le courage de parler de privatisation, notamment du côté d’Alcool NB, l’équivalent de notre SAQ. Au Québec, nos libéraux sont beaucoup trop peureux pour proposer ce genre de solution.


13 janvier 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (6-12 janvier) selon Influence Communication.

Une tragédie s’est déroulée sous les yeux du monde entier cette semaine alors que le journal satirique Charlie Hebdo a été victime d’une attaque terroriste à Paris. Une vaste chasse à l’homme a suivi et deux prises d’otages ont eu lieu simultanément, avant que les auteurs des attentats ne soient abattus. Au total, 12 personnes ont perdu la vie lors des attentats au journal Charlie Hebdo, un policier a été tué le lendemain et quatre personnes sont mortes lors de la prise d’otages au supermarché Hyper Cacher. Cette tragédie a été suivie en direct par la plupart des grands réseaux d’information d’ici et d’ailleurs et a généré une vague de sympathie sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #JeSuisCharlie. La nouvelle de l’attentat au journal satirique Charlie Hebdo est #1 autant dans le monde qu’au Québec et au Canada, et ce, depuis mercredi dernier.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Si c’était dans les locaux de Fox News que des islamistes avaient fait un massacre, est-ce que nos médias auraient fièrement dit « je suis Fox News » ? M’enfin, je pose la question, mais je connais déjà la réponse. Au Québec il y a beaucoup plus de Charlots que de Charlie

Source:
Influence Communication


12 janvier 2015

La pauvreté québécoise Canada Économie En Chiffres Québec

Juste avant de partir pour le congé des fêtes, l’Institut de la statistique du Québec a publié des chiffres extrêmement intéressants (et importants) sur le revenu disponible des Québécois pour l’année 2013.

Le revenu disponible représente la différence entre l’ensemble des revenus (rémunération du travail, transferts gouvernementaux, etc.) et les prélèvements obligatoires des gouvernements (impôt sur le revenu, cotisations aux régimes d’assurance sociale, etc.).  C’est l’argent qui reste pour consommer et épargner. Voici donc comment fait le Québec par rapport au Canada.

Revenu Disponible Québec

En gris on a les provinces canadiennes, en rouge la moyenne canadienne, en bleu les régions du Québec et en jaune la moyenne québécoise.

À l’échelle provinciale, le Québec se classe avant-dernier, devançant uniquement l’Île-du-Prince-Édouard par un maigre 335$/habitant.  On remarque aussi que les régions du Québec sont surtout concentrées dans le fond du classement; la majorité des régions québécoises sont plus pauvres que l’Île-du-Prince-Édouard !  Du côté des régions les plus riches, aucune n’est en mesure de devancer l’Ontario, elles battent à peine le Manitoba…

Autre élément préoccupant, l’écart entre le Québec et le Canada se creuse. Depuis la récession de 2009, la différence entre le Québec et le Canada est passé de 2 777$/habitant à 3 972$/habitant 2013.

Voici maintenant comment a évolué la croissance du revenu disponible par habitant dans les provinces canadiennes:

Revenu Disponible Québec

Le pouvoir d’achat des Québécois, mesuré par le revenu réel disponible par habitant, a diminué en 2013 de 0,3 %, une première depuis 1996 !  En 2013, rappelons-le, c’était le PQ qui était aux commandes du Québec (comme en 1996). En 2013, la croissance du revenu disponible par habitant a été plus lente qu’en 2012 dans l’ensemble des régions administratives, à l’exception de l’Outaouais.

Si le revenu disponible réel par habitant a reculé, c’est parce que les impôts et les cotisations aux régimes d’assurance sociale payés par les Québécois progressent plus rapidement que leurs revenus.  Si rien ne change, d’ici quelques années l’Île-du-Prince-Édouard risque de devancer le Québec nous reléguant ainsi en dernière position. Au Canada, la croissance du revenu réel disponible par habitant a été de 1,3%, loin devant le Québec.

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Revenu disponible


8 janvier 2015

Démagogie et populisme Canada Économie En Chiffres

C’est devenu une tradition à chaque début d’année, le Centre canadien des politiques alternatives, un think tank socialiste, publie une dépêche larmoyante sur les 100 PDG les mieux payés au Canada pour nous convaincre qu’ils sont trop payés, laissant ainsi faussement sous-entendre que sans ces méchants PDG, il n’y aurait pas de pauvres au Canada… Un bel exercice de populisme et de démagogie.

À titre indicatif, si on décidait de redistribuer 100% de la rémunération des PDG canadiens, on pourrait augmenter le salaire de leurs employés de… 90¢/jour !

Mais depuis la récession, qui s’en est le mieux tirée, les PDG ou les travailleurs ?  Il est possible de répondre à cette question en analysant les chiffres produits par le Centre canadien des politiques alternatives au fil des ans:

Socialiste Canada

Socialiste Canada

La récession n’a eu aucun impact négatif sur les travailleurs, leurs salaires ont toujours augmenté depuis 2007. Par contre, du côté des PDG, la récession s’est fait durement sentir avec une baisse importante du salaire entre 2007 et 2009.  Depuis, les salaires des PDG sont en hausse, mais ils sont toujours en deçà des niveaux observés avant la récession.

Ce qu’on peut voir c’est que les revenus des PDG, contrairement à ceux des travailleurs, sont sujets à d’importantes variations qui sont fonction de la croissance économique. Même en période de récession, les travailleurs sont quand même capables de s’en tirer avec des augmentations alors que du côté des PDG les baisses sont brutales.

En bref, contrairement à ce qu’affirme la gauche, il est faux de dire que les riches sont à l’abri des récessions. Quand l’économie se plante, les PDG sont sévèrement punis; quand l’économie prend du mieux, ils sont récompensés. Une belle démonstration de l’action de la main invisible.  On pourrait dire que les travailleurs, en retour d’un salaire moins élevé, ont une plus grande sécurité de leur revenu alors que les PDG ont sacrifié cette sécurité en échange de plus gros salaires. C’est comme investir dans un placement risqué: si ça réussit alors le rendement sera bon, mais on court aussi plus de risque de perdre son investissement.

Sources:
Canadian Centre for Policy Alternatives
Banner Year for Canada’s CEOs: Record High Pay Increase
A Soft Landing: Recession and Canada’s 100 Highest Paid CEOs
Recession-Proof: Canada’s 100 best paid CEOs
Canada’s CEO Elite 100: The 0.01%
Overcompensating: A Fact Sheet on Executive Pay in Canada
All in a Day’s Work? CEO Pay in Canada
Glory Days: CEO Pay in Canada Soaring to Pre-Recession Highs


7 janvier 2015

Le prix de l’indépendance Canada Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Durant le rush du temps des fêtes, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a publié l’édition 2014 des « comptes économiques des revenus et dépenses du Québec ».

Encore une fois, les nouvelles sont mauvaises pour les péquistes, on pourrait même dire qu’elles sont mortelles pour leur option… Voici ce que dit l’ISQ sur les recettes et dépenses de l’administration fédérale au Québec. Les recettes représentent les taxes, impôts tarifs et cotisations prélevées au Québec par le fédéral et les dépenses représentent l’ensemble des transferts et des subventions du gouvernement fédéral au Québec.

Les BS du PQ

Pour l’année 2013, ce sont les chiffres les plus récents, le gouvernement canadien est venu chercher un grand total de 44,061 milliards dans les poches des Québécois via des taxes, impôts et cotisation de toute sorte. Par contre, ce même gouvernement a dépensé au Québec 61,892 milliards de dollars via ses programmes sociaux, subventions aux entreprises, paiements de transfert au gouvernement et particulier, etc. Donc au final, le gouvernement fédéral perd de l’argent au Québec, le manque à gagner est de 15,832 milliards de dollars. En bref, si demain matin le Québec devenait indépendant, la province serait moins riche de 15,832 milliards de dollars.

Autrement dit, pour que l’indépendance soit à coût nul pour le Québec, le gouvernement devrait aller chercher 15,832 milliards de dollars dans les poches des Québécois, soit l’équivalent de 1 927$/habitant à chaque année (ce qui représente 7 709$ pour une famille de 2 adultes et 2 enfants). Ce n’est pas donné l’indépendance…

P.-S. Cette année, le Québec va recevoir la somme record de 9,5 milliards en péréquation, un programme qui est exclusivement réservé aux provinces pauvres.  Autrement dit, même si le Québec ne représente que 23% de la population, nous allons recevoir 55% de la péréquation.

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec (Tableau 4.2, p.59)


6 janvier 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (30 décembre-5 janvier) selon Influence Communication.

Le championnat du monde de hockey junior est la nouvelle #1 en ce début d’année, et ce, autant au Québec qu’au Canada. Ce tournoi de hockey réservé aux meilleurs hockeyeurs de moins de 20 ans est une tradition annuelle du temps des fêtes qui génère toujours son lot d’attention médiatique. Toutefois, avec la présentation du tournoi en sol canadien (Toronto et Montréal se partagent les parties), il est étonnant de constater que le poids médiatique de cet événement soit resté stable par rapport à l’an dernier. Ce premier palmarès de l’année 2015 est similaire à l’an dernier, alors que la météo fait de nouveau les manchettes et que la Classique hivernale de la LNH perce à nouveau le classement au Canada. L’absence d’une équipe canadienne à ce match a toutefois fait chuter l’intérêt médiatique de 68 %. Enfin, alors que les souhaits de bonne année ont fait leur marque sur Twitter dans la dernière semaine, mentionnons que le mot-clic #ByeBye2014 a été le 25e plus populaire sur Twitter au Canada dans les sept derniers jours. Ce rendez-vous télévisuel ne laisse jamais les médias québécois indifférent ; il a notamment été davantage question du Bye Bye 2014 dans les médias d’ici que de la Classique hivernale de la LNH.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication