Antagoniste


15 juillet 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (8-14 juillet) selon Influence Communication.

L’été bat son plein et pourtant, la classe politique québécoise a réussi à se faufiler au premier rang de l’actualité de la province avec l’histoire de la prime reçue par Yves Bolduc pour avoir pris en charge des patients lorsqu’il était dans l’opposition. Claude Castonguay a réclamé sa démission et Gaétan Barrette a pour sa part réclamé la retraite de Claude Castonguay. Il a fallu l’intervention du premier ministre Philippe Couillard qui a réclamé un peu de calme. Au second rang se trouve la nouvelle offensive d’Israël sur la bande de Gaza. Notons que mardi dernier, cette nouvelle était #1 dans le monde au Canada et dans le monde, mais ne perçait même pas le top 20 des nouvelles au Québec selon l’importance de la couverture.

Au Canada, c’est la Coupe du monde de soccer de la FIFA qui a dominé l’actualité de la dernière semaine. Fait à noter, le Canada n’avait pas d’équipe à cette compétition, mais le pays a été le 11e plus grand acheteur de billets pour l’événement et le premier au niveau des pays non représentés à la Coupe du Monde. Le même constat avait été constaté lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Avant la victoire de l’Allemagne en finale de coupe du monde ce dimanche, le dernier pays avec des finances publiques acceptables à avoir gagné était… l’Allemagne de l’Ouest en 1990.

Source:
Influence Communication


14 juillet 2014

La honte onusienne Canada En Vidéos Israël Moyen-Orient Terrorisme

Bravo à John Baird, ministre canadien des Affaires étrangères, pour avoir dénoncé la stupidité onusienne.


14 juillet 2014

L’effet Labeaume Canada Économie En Chiffres Québec

La ville de Québec a toujours été une locomotive économique pour la province, notamment depuis le début des années 2000. Très souvent dans le passé, cette ville a été à l’abri des soubresauts économiques de la province.

Par contre, depuis le début de l’année, les choses ne tournent plus aussi rondement à Labeaumegrad… Voici l’évolution du taux de chômage depuis janvier 2013, remarquer la tendance inquiétante depuis quelques mois…

Chômage Québec

Certes, la ville de Québec se tire encore très bien d’affaire quand on regarde uniquement le taux de chômage.  En juin, celui-ci était de 5,4% contre 8,3% et 7,9% pour la ville de Montréal et la province de Québec respectivement.  Ce qui est inquiétant c’est la tendance depuis quelques mois, le taux de chômage augmente beaucoup plus rapidement dans la ville de Québec qu’a Montréal ou dans la province. En bref, l’économie semble se dégrader très rapidement dans la Capitale nationale, et ce, malgré la présence de la fonction publique qui normalement agit comme un tampon quand l’économie est difficile.

D’ailleurs, la ville de Québec a longtemps été la championne canadienne du plus bas taux de chômage, au début de l’année, elle revendiquait toujours ce titre.  Voici qu’elle est la situation maintenant:

Chômage Québec

Québec, qui a déjà été confortablement en première position doit maintenant se contenter d’une 4e position, à égalité avec Calgary.

Mauvaise passe ou mouvement de fond, seul l’avenir nous le dira. Chose certaine, avoir un maire qui fait exploser le compte de taxes, les dépenses de la ville et dont le travail à temps partiel consiste à insulter les hommes d’affaires ne doit pas aider…

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0116


10 juillet 2014

Gaétan Barrette a raison Canada Économie En Chiffres Québec

Le ministre Gaétan Barrette ne s’est pas fait d’amis, hier, quand il a déclaré que les jeunes médecins, contrairement à ceux de sa génération, n’étaient pas les plus travaillants…

Joseph Dahine, le président de la Fédération des médecins résidents du Québec, a déclaré que les propos du ministre pouvaient être qualifiés de « stéréotypes » et de « clichés ».

Vraiment ?

Quand on demande aux médecins de famille québécois combien de patients leur pratique compte-t-elle, voici le résultat en fonction de l’âge:

Santé Québec

Toujours en fonction de l’âge, voici le nombre de patients vu par les médecins québécois durant une semaine type (en dehors des heures de garde):

Santé Québec

Les chiffres sont clairs et le verdict est sans appel: les « vieux » médecins travaillent plus que les « jeunes » (et ce, même si on tient compte des heures de garde). N’en déplaise aux médias, le ministre Barette avait raison.

Question de s’amuser un peu, regardons les mêmes indicateurs, mais pour chaque province…

Santé Québec

Le Québec, confortablement en dernière position…

Santé Québec

Encore une fois, une confortable dernière position…  Et cette médiocre performance ne peut pas être expliquée par les heures de garde puisque le Québec est la deuxième province où les médecins ont le moins d’heures de garde !

Bref, si au Québec avoir 1 500 patients c’est un travail à temps plein pour un médecin de famille, dans le reste du Canada c’est plus un boulot à temps partiel…

Source:
Sondage National Des Médecins
Sondage national des médecins


8 juillet 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (1-7 juillet) selon Influence Communication.

L’impressionnant parcours des athlètes canadiens au prestigieux tournoi de tennis de Wimbledon n’est pas passé inaperçu dans les médias, alors que cette nouvelle trône au sommet autant au Québec qu’au Canada. En effet, la jeune Eugénie Bouchard s’est rendue jusqu’en finale, où elle s’est inclinée contre Petra Kvitova, alors que le parcours de Milos Raonic chez les hommes se terminait contre Roger Federer en demi-finale. Généralement moins suivie, l’épreuve du double a vu le Canadien Vasek Pospisil l’emporter tandis que Daniel Nestor s’inclinait en demi-finale du double mixte. Wimbledon dépasse même la commémoration du premier anniversaire de la triste tragédie de Lac-Mégantic dans le top 5 au Québec, dans lequel le Festival d’été de Québec se permet même une courte avance sur le Festival de jazz de Montréal. Enfin, fait cocasse, alors que sur Twitter, Canadiens et Américains semblent s’être échangé les vœux de bonne fête du pays, « Happy 4th of July » étant 1er au Canada et « Happy Canada Day » 3e aux États-Unis.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


7 juillet 2014

Le fondamentalisme Canada Économie En Vidéos Environnement Gauchistan International

La semaine dernière, Vincent Marissal, chroniqueur à La Presse, a été catastrophé d’entendre que les conservateurs voyaient des aspects positifs à l’exploitation du pétrole.  Selon lui, voir des aspects positifs au pétrole est tout aussi hérétique que de dire que la Terre est plate:

Gauchiste Fondamentaliste

N’en déplaise à Vincent Marissal, l’utilisation des énergies fossiles pourrait sauver des milliers de vies, surtout dans les pays pauvres:

À ceci, ajoutons:

  • Chaque année aux États-Unis on estime qu’il faut 14,4 millions de litres d’essence pour transporter le personnel médical.
  • Chaque année aux États-Unis les hôpitaux américains utilisent 3,4 milliards de tonnes de matériel à base de plastique, un produit dérivé du pétrole.
  • On estime que 99% des médicaments consommés aux États-Unis contiennent un produit dérivé du pétrole.

Ce n’est pas un hasard si l’augmentation de l’espérance et de la qualité de vie chez l’homme a été accompagnée par une utilisation plus intensive du pétrole. Certes, il y a des inconvénients à utiliser cette forme d’énergie, mais il est bon de se rappeler que les avantages sont infiniment plus nombreux !

Pour affirmer sans gêne qu’il n’existe aucun aspect positif à l’exploitation du pétrole, il faut être un fondamentaliste environnemental. D’ailleurs, puisque Vincent Marissal ne voit aucun avantage à l’utilisation du pétrole, je l’invite à s’en passer durant une semaine, il pourrait commencer en se débarrassant de son ordinateur…


3 juillet 2014

Corruption et obésité Canada Économie En Chiffres Québec

Résultat très intéressant d’une étude conjointe de l’Université de l’Indiana et de l’Université de Hong Kong sur la corruption étatique. Cette étude, publiée dans le journal Public Administration Review, montre que plus un État est corrompu, plus son gouvernement sera gros i.e. plus il aura tendance à dépenser sans compter l’argent des contribuables.

Au Canada, devinez qu’elle est la province avec le plus gros gouvernement ?

Corruption Québec

Contrairement à ce que claironne la gauche, un gros gouvernement n’est pas un antidote à la corruption.  Au contraire, l’obésité gouvernementale est plutôt un symptôme de corruption rampante !

Mais vous voulez savoir ce qui est le plus amusant avec cette étude ?  On y montre que plus les États sont corrompus, plus ils lancent de grands projets d’infrastructure et plus les fonctionnaires ont tendance à être payés grassement…. Vive le Québec !

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 385-0001 & 384-0002


2 juillet 2014

Scandaleux médias Canada Coup de gueule Gauchistan

PropagandisteL’été dernier, le nom de Mike Duffey était sur les lèvres de tous les médias, un MÉGA scandale. Dans cette histoire, on reprochait au chef de cabinet de Stephen Harper d’avoir fait un chèque de 90 000$ à Mike Duffey pour que ce dernier puisse rembourser les contribuables canadiens; le sénateur Duffey avait touché des allocations de résidence secondaire non justifiées. Du printemps jusqu’à la fin de la session, les médias s’étaient déchaînés sur Mike Duffey.

Ce printemps, on a appris que le NPD avait fait des dépenses non réglementaires de 1,17 million de dollars en envois postaux massifs, une somme qui devra être remboursée. Mais cette histoire est passée comme… une lettre à la poste ! Les médias ont rapidement tourné la page malgré l’énormité de la somme en jeu… Ces mêmes médias ont plutôt décidé de fabriquer un scandale de toutes pièces impliquant Peter MacKay.

Résumons: pour nos bons médias, Mike Duffey qui REMBOURSE 90 000$ aux contribuables est une histoire plus scandaleuse que le NPD qui GASPILLE 1,17 million de dollars provenant des contribuables…


30 juin 2014

L’autoroute de la misère Canada Coup de gueule Économie En Chiffres En Vidéos Environnement Québec

Un péquiste étant incapable d’être autre chose qu’un… péquiste, c’est sans surprise que Bernard Drainville a annoncé la semaine dernière que le PQ était contre le pipeline TransCanada… Pour le député de la formation moribonde, 200 jobs (bien payés) et 45 millions de retombés ce n’est pas assez:

Pour lever le nez sur 200 jobs et 45 millions, le Québec doit être très riche et sans déficit… À titre indicatif, le gouvernement doit imposer près de 15 000 contribuables pour mettre la main sur 45 millions de dollars…

Vous savez ce qui est le plus ridicule avec le raisonnement de Bernard « le pro de la démago » Drainville ? Il y a peine quelques mois, le PQ était disposé à prendre 450 millions de l’argent des contribuables pour construire une cimenterie à Port-Daniel. Cette cimenterie aurait donné de l’emploi à 200 personnes et entraîné des retombées fiscales de 6,5 millions de dollars par année. En plus, cette cimenterie risque de compétitionner celles qui existent déjà au Québec !

Le pipeline TransCanada ne va rien coûter aux contribuables, aura des retombées fiscales supérieures, créera autant d’emplois et ne nuira à aucune entreprise québécoise (au contraire). C’est un no brainer: le projet de pipeline est de loin plus intéressant pour le Québec que la foutue cimenterie ! Sans compter qu’il serait plus que temps que le Québec donne un coup de pouce à l’Alberta après avoir encaissé si longtemps des chèques de péréquation.

Et qu’en est-il des risques qui effraient autant le PQ ? Voici le nombre d’accidents et d’incidents qui ont entraîné le déversement de plus de 150 barils de pétrole depuis 10 ans:

Pipeline TransCanada

Les risques sont minimes et la tendance est à la baisse, et ce, malgré l’utilisation des pipelines qui augmente sans cesse au Canada.  En tout et partout, c’est 2% des accidents et d’incidents qui déverse plus de 150 barils de pétrole dans la nature; l’immense majorité, 94%, déverse moins de 5 barils de pétrole.  Rien dans ces chiffres n’est assez effrayant pour lever le nez sur le pipeline TransCanada. Notons aussi que le transport du pétrole par pipeline est infiniment plus sécuritaire que par train !

Refuser la construction du pipeline TransCanada, c’est un peu l’équivalent d’un chômeur qui refuse un travail payant… Bernard Drainville ne veut pas que le Québec devienne l’autoroute du pétrole bitumineux. Ce faisant, le PQ est en train de faire du Québec l’autoroute de la misère… Au Québec, nous n’avons plus les moyens de dire non à quoi que ce soit !

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Statistiques pipeline


26 juin 2014

Propagande syndicale Canada Coup de gueule Économie En Chiffres En Vidéos Gauchistan Québec

Publicité de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (division Québec), qui a roulé lors du printemps 2013 en marge de l’infâme campagne « Harper nous déteste »:

L’utilisation d’enfants pour faire peur au monde… Démagogue à souhait…

Selon nos indispensables syndicats, depuis 2010, les coupures du méchant gouvernement conservateur dans la sécurité aérienne auraient menacé la vie des Canadiens…

Vraiment ?

Allons voir les chiffres pour déterminer si les syndicats nous ont bullshités

Syndicalleux

Surprise: les syndicats ont raconté n’importe quoi… On ne voit aucune tendance à la hausse depuis 2010…

M’enfin, on ne s’attend pas à mieux des syndicats…

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Statistiques aéronautiques


25 juin 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (17-23 juin) selon Influence Communication.

La Coupe du monde de soccer de la FIFA bat présentement son plein et occupe l’actualité de bien des pays à travers le monde. Le Canada, malgré son absence de cette grande compétition, fait partie de ces pays qui y accordent beaucoup d’importance dans ses médias. En effet, la Coupe du monde devance de peu deux événements qui ont pourtant été fort important au Canada dans la dernière semaine, soit l’approbation d’Ottawa pour le projet d’oléoduc Northern Gateway et l’ensemble des analyses et commentaires sur la dernière élection en Ontario.

Au Québec, c’est tout le contraire alors que l’actualité locale vole la vedette de la dernière semaine et relègue la Coupe du Monde au 4e rang. Nathalie Normandeau, la pléiade d’artistes de la francophonie et les trois évadés de la prison d’Orsainville auront ainsi tous devancé les super vedettes du soccer international dans les médias québécois. Notons tout de même que la France semble avoir une longueur d’avance chez les supporters québécois, notamment grâce à une victoire impressionnante face à la Suisse.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: à l’exception des journalistes et des péquistes frustrés d’avoir perdu l’élection (la ligne est mince entre ces 2 groupes…), la commission Charbonneau intéresse-t-elle encore des gens ?…

Source:
Influence Communication


23 juin 2014

Le Canada de Stephen Harper Canada Économie Mondialisation

Stephen HarperSelon l’opinion de nos brillants artistes, Stephen Harper est coupable « de faire la guerre, de faire la mort et de faire l’amour par la bouche de ses canons »… Rien de moins !

Voyons comment a évolué l’indice de paix au Canada depuis que les conservateurs sont au pouvoir. Cet indice est calculé par l’Institute for Economics and Peace. Plus l’indice est bas, plus un pays est pacifique, le score maximum est de 5.

Quand Harper est devenu premier ministre, l’indice de paix du Canada était de 1,481 ce qui était bon pour une 8e place derrière la Suède. Les chiffres pour 2014, publiés la semaine dernière, montrent que le score du Canada est passé à 1,306 ce qui est bon pour une 7e place, nous devançons désormais la Suède !

Donc la prochaine fois que vous entendrez un journaleux ou un tartiste vous raconter que le méchant Stephen Harper est la réincarnation de Genghis Khan, vous saurez qu’un vous bullshit !


23 juin 2014

Politiquement incorrect Canada En Chiffres Philosophie

Selon nos bons médias, Peter MacKay, le ministre fédéral de la Justice, serait « tata », « imbécile », « sexiste primaire », « archaïque », « simpliste », « pitoyable » et j’en passe…

Son crime ?

Avoir déclaré qu’il est plus difficile pour les femmes d’accéder à la magistrature puisque celles-ci, contrairement aux hommes, sont moins portées à sacrifier leur famille au profit de leur carrière.

Il est vrai que les juges sont nommés à ±50 ans, c’est la norme. Par contre, pour être nommé juge à 50 ans, il faut avoir été un avocat d’exception. Un avocat qui, à partir de 20 ans, a vécu uniquement pour son travail.  Quand on sait que la profession d’avocat est l’une des plus hostiles à la conciliation travail-famille, il n’est donc pas surprenant que les femmes soient sous-représentées dans cette sphère d’activité.

D’ailleurs, ce phénomène est aussi observable dans les universités.  Au fur et à mesure qu’on progresse du baccalauréat à la maîtrise et au doctorat, on retrouve de moins en moins de femmes parce que chaque échelon gravi exige de faire passer la carrière devant la famille.  Dans la réalité, voici comment cela se traduit:

Peter Mackay

Plus on avance, plus le ratio diminue, au doctorat il est inférieur à 1. On voit aussi la même chose pour le nombre d’heures travaillées. Voici la proportion d’hommes et de femmes qui est considérée en surcharge de travail, la surcharge étant définie comme une période de 5 ans durant laquelle une personne a travaillé au moins une fois plus de 2 400 heures, jamais moins de 1 750 heures.

Peter Mackay

Globalement, les hommes travaillent 36,8 heures par semaine contre 29,7 heures pour les femmes.

Ici, il ne s’agit pas de dire que les femmes sont moins bonnes parce qu’elles  font le choix de travailleur moins d’heures que les hommes.  Ce genre de raisonnement serait stupide. Le problème est que les journaleux qui critiquent MacKay ont encore comme mentalité qu’une femme qui décide de faire passer sa famille avant sa carrière est inférieure. Il n’en est rien. Sacrifier sa carrière pour la famille est un choix tout aussi difficile et honorable que sacrifier sa famille au profit de sa carrière.

La famille ou la carrière, il n’existe pas de bonne réponse, c’est à chaque personne de faire ce que sa conscience lui dicte.  Or, il semble que les femmes soient plus nombreuses que les hommes à faire le choix de la famille.  Ce que les journalistes sont incapables de comprendre c’est qu’une femme qui décide de se consacrer à sa famille a autant de mérite qu’une autre qui décide de se consacrer à sa carrière pour devenir juge.

Source:
Statistique Canada
Tableaux 477-0020 et 282-0028
Instabilité des heures de travail au Canada


17 juin 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (10-16 juin) selon Influence Communication.

L’évasion de la prison d’Orsainville et la Commission Charbonneau ont fait couler beaucoup d’encre au Québec cette semaine et ces deux nouvelles ont été largement commentées à la télévision et à la radio. Sans surprise, elles occupent les deux premiers échelons devant la finale de la Coupe Stanley, remportée par les Kings de Los Angeles. Fait à noter, la percée de la Coupe du Monde de soccer de la FIFA qui fait son entrée dans le top 5 au Québec et le top 3 au Canada. Au pays, c’est l’élection d’un gouvernement majoritaire libéral qui a le plus occupé l’espace médiatique. Les funérailles des trois policiers décédés dans la tuerie à Moncton se classent deuxième et la Coupe du Monde de soccer dépasse même la finale de la Coupe Stanley.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: l’élection au Québec a fait partie, à de nombreuses reprises, du top 5 au Canada anglais. Jamais l’élection ontarienne n’a fait partie du top 5 du Québec. Ethnocentrisme…

Source:
Influence Communication


16 juin 2014

Le modèle Québécois Canada Économie En Chiffres Québec

Depuis plusieurs mois, l’économie du Québec est en panne sèche. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les entrées fiscales provenant de l’impôt des sociétés. D’avril à mai (année financière 2013-2014), les entreprises québécoises ont payé 2,5 milliards de dollars en impôts. L’année précédente, ce montant s’était élevé à 3,3 milliards de dollars. C’est un recul catastrophique de 24% pour le gouvernement qui se traduit par un manque à gagner de 800 millions de dollars.

Si les entreprises envoient moins d’argent dans les coffres du gouvernement, ce n’est pas parce que les impôts des sociétés ont été diminués, mais plutôt parce que le Québec est devenu un désert économique. Les compagnies payent de l’impôt en fonction de leur profit. Quand l’économie va bien, les entreprises font des profits et payent des impôts. Dans le cas contraire, les revenus du gouvernement diminuent, une compagnie ne peut pas payer d’impôt si elle ne fait pas de profit. Dans une économie normale, les profits, donc les impôts des sociétés, devraient toujours croître par rapport à l’année précédente, ne serait-ce que pour suivre l’inflation.

Il existe plusieurs raisons pour expliquer le déclin économique du Québec, un déclin dont qui a commencé a germé au moment de la Révolution tranquille en raison de l’étatisation de la société québécoise. Voici donc une autre raison qui explique le marasme économique au Québec: la gestion de la main-d’oeuvre dans les entreprises québécoises…

Quand on demande aux dirigeants d’entreprises au Canada comment se fait la promotion de leurs employés, voici les réponses:

Économie Québec

Économie Québec

Au Québec, seulement 35,2% des entreprises considère uniquement l’ardeur au travail quand vient le temps de décerner une promotion à un employé, cette proportion est de 56,0% au Canada, un écart considérable.  Par contre, au Québec, 60,3% des entreprises considèrent l’ancienneté des employés dans la sélection des promotions.  Au Canada, seulement 38,3% à agir de la sorte…  Il est difficile de construire une économie prospère et vigoureuse quand l’ardeur au travail des travailleurs est si peu récompensée.

Le portrait est assez clair: au Québec l’ancienneté est très importante si on désire obtenir une promotion.  Au Canada, c’est d’abord et avant tout une question de compétence et d’assiduité.  Comment expliquer des attitudes aussi différentes ?  Disons simplement que le taux de syndicalisation au Québec est de 40% contre 31% au Canada.  Pour un syndicaliste, l’ancienneté est beaucoup plus importante que l’ardeur au travail…  Ai-je besoin de préciser que les syndicats sont l’un des principaux fardeaux que nous avons hérités de la Révolution tranquille ?

Pendant ce temps au Québec, après avoir syndiqué des dépanneurs, on syndique maintenant des Futureshop. Rien pour améliorer notre situation…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 358-0228 & 282-0078