Antagoniste


28 août 2014

Un ministre et un chandail Canada États-Unis Revue de presse

The Washington Times

-

Chicago crime rate drops as concealed carry applications surge
The Washington Times

Since Illinois started granting concealed carry permits this year, the number of robberies that have led to arrests in Chicago has declined 20 percent from last year, according to police department statistics. Reports of burglary and motor vehicle theft are down 20 percent and 26 percent, respectively. In the first quarter, the city’s homicide rate was at a 56-year low.

“It isn’t any coincidence crime rates started to go down when concealed carry was permitted. Just the idea that the criminals don’t know who’s armed and who isn’t has a deterrence effect,” said Richard Pearson, executive director of the Illinois State Rifle Association. “The police department hasn’t changed a single tactic — they haven’t announced a shift in policy or of course — and yet you have these incredible numbers.”

As of July 29 the state had 83,183 applications for concealed carry and had issued 68,549 licenses. By the end of the year, Mr. Pearson estimates, 100,000 Illinois citizens will be packing. When Illinois began processing requests in January, gun training and shooting classes — which are required for the application — were filling up before the rifle association was able to schedule them, Mr. Pearson said.

A July study by the Crime Prevention Research Center found that 11.1 million Americans have permits to carry concealed weapons, a 147 percent increase from 4.5 million seven years ago. Meanwhile, homicide and other violent crime rates have dropped by 22 percent.

Je dédie ce billet à Peter MacKay et l’Association canadienne pour les armes à feu. Dans les jours à venir, ils seront sans doute les victimes de l’intolérance et de la haine de bien des Québécois (d’ailleurs, c’est déjà commencé dans le cas de la demoiselle que l’on voit sur la photo)…


26 août 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (19-25 août) selon Influence Communication.

Le phénomène social du « défi du seau d’eau glacée » ou « Ice bucket challenge » pour faire connaître la sclérose latérale amyotrophique a maintenant gagné les médias traditionnels qui en ont amplement parlé cette semaine. En effet, ce phénomène ce glisse au deuxième rang au Québec derrière la Commission parlement sur la réforme des régimes de retraite, mais pointe au premier rang au Canada. Or, le #icebucketchallenge ne figure toutefois pas au palmarès. Pourquoi ? Un journaliste américain s’est penché sur la question et affirme que ce phénomène social est davantage lié à Facebook, tandis que les informations sur les émeutes au Missouri liées à la mort de Michael Brown sont davantage relayées sur Twitter. Enfin, le Bureau de la sécurité des transports du Canada a émis son rapport sur la tragédie de Lac-Mégantic et n’a pas manqué d’écorcher MMA et Transport Canada dans ses conclusions. Cette nouvelle est troisième au Québec et cinquième au Canada.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


26 août 2014

L’intérêt stratégique Canada Économie Gauchistan Revue de presse

Le Journal de Montreal

-

Réactions politiques négatives concernant l’achat de Tim Hortons par Burger King
Le Journal de Montréal

«Il semble assez clair que Burger King voudrait déménager son siège social au Canada, a déclaré par courriel à l’Agence QMI la porte-parole néo-démocrate en matière d’industrie, Peggy Nash. Ce qui est moins clair, c’est qu’est-ce que les Canadiens retirent de cette entente.»

«Comme tous les Canadiens, les néo-démocrates veulent des détails sur la prise de contrôle potentielle d’une entreprise qui emploie 100 000 personnes dans notre pays, a poursuivi Mme Nash. Toute prise de contrôle étrangère doit passer le test de l’avantage net et pas seulement une approbation d’office du gouvernement conservateur.»

Tout en disant ne pas vouloir commenter les décisions prises par le secteur privé, le ministre de l’Industrie, James Moore, a rappelé que «les charges fiscales totales au Canada sont maintenant moins élevées de 46 % par rapport aux États-Unis», selon la firme KPMG.

«En réduisant le taux d’imposition des entreprises, nous créons des emplois et nous stimulons les investissements, faisant ainsi du Canada l’un des meilleurs pays au monde pour faire des affaires», a vanté le ministre.

Burger King n’achète pas Tim Horton pour déménager des emplois aux États-Unis, mais pour se sauver du fisc américain. Le NDP se demande ce que les Canadiens pourraient retirer de cette entente. La réponse est assez simple: hier, Burger King payait zéro dollar en impôt au Canada et demain, Burger King pourrait payer plusieurs dizaines de millions de dollars en impôt au gouvernement canadien. Le test de l’avantage net me semble assez clair !

En fait, si le NPD chiale c’est parce que cette nouvelle confirme que la réduction d’impôts aux entreprises, consentis par le gouvernement conservateur, est profitable à l’économie canadienne.


25 août 2014

C’est la faute à Harper ! Canada Coup de gueule Économie Québec

PropagandisteLa semaine dernière, les nationaleux du Québec étaient en liesse puisqu’ils ont pu s’adonner à leur sport préféré: accuser Stephen Harper d’être responsable de tous les maux de la planète. Dans le cas qui nous concerne, ils étaient ravis que le BST blâme en partie Transports Canada pour l’accident de Lac-Mégantic.

Pourtant, si on tient absolument à blâmer Transport Canada, on devrait aussi regarder du côté du Québec…  En 2003, la Caisse de dépôt a « investi »  14,7 millions de dollars dans MMA.  Sans cet « investissement », il aurait été beaucoup plus difficile pour la MMA de survivre jusqu’en 2013.

De plus, au gauchiste à la sauce Gilles Duceppe qui accuse le gouvernement Harper d’avoir été à l’origine de la tragédie en réduisant la taille du gouvernement, quelqu’un devrait lui rappeler que du côté du ministère, des agences et des offices réglementant le transport au Canada, le nombre d’employés est passé de 5 040 à 5 601 au moment de la tragédie de Lac-Méganic, une hausse de 11,1% !

P.-S. Avez-vous remarqué dans cette histoire que personne ne s’est questionné sur la qualité du travail par les fonctionnaires à Transport Canada…


25 août 2014

La franchise d’Yves Bolduc Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Au Québec, depuis 2010*, un ménage a dépensé en moyenne 347$ en livres contre 4 218$ en alcool et tabac. Autrement dit, quand un ménage québécois dépense 1$ pour un livre, il dépense 12,16$ en alcool et tabac, une mesure que l’on pourrait appeler « l’indice Bougon »…  Il va de soi qu’on cherche à avoir l’indice le plus bas possible.

J’ai donc décidé de comparer les provinces en utilisant ce très scientifique « indice Bougon », voici le résultat:

Bougon Québec

On me répondra que cette situation est imputable au monopole de la SAQ, qui vend ses produits beaucoup trop chers. C’est en partie vrai, mais les gens restent libres d’aller ou non à la SAQ, ils ont le choix de moins consommer s’ils jugent que le produit est trop cher.  Au final, le bilan est clair, le Québec est la province avec le pire bilan i.e. celle qui préfère le plus l’alcool et le tabac aux livres.  Résultat: le Québec est l’une des provinces où les gens lisent le moins au Canada.

Pourquoi je vous parle de tout ceci ?  À cause d’Yves Bolduc qui a déclaré vendredi dernier que les commissions scolaires pouvaient couper dans les budgets des bibliothèques puisqu’il y avait déjà assez de livres dans les écoles.  Il n’en fallait pas plus pour enflammer l’opinion publique qui a manifesté son indignation sur toutes les tribunes disponibles.  Que voulez-vous, au Québec, à défaut de lire, on aime ça faire semblant qu’on aime les livres…

Mais le plus désespérant dans cette histoire c’est que tout le monde est passé à côté du vrai débat.  Le budget pour l’achat de livres dans les écoles du Québec est de 15 millions de dollars (8,3 millions du ministère et 6,7 millions des commissions scolaires) et personne ne s’est demandé si on en avait pour notre argent. On vit à l’époque du numérique, mais au Québec on parle encore de l’achat de livres papier et de bibliothèques scolaires…  Personne n’a parlé de réaliser des économies (et d’acheter encore plus de livres) en passant au format numérique.  Personne n’a parlé non plus de se joindre au programme scolaire d’Amazon pour créer des bibliothèques scolaires virtuelles à faible coût.

En fait, si personne n’en a parlé, c’est probablement parce que ce genre de partenariat est actuellement illégal au Québec.  Au Québec, la loi interdit formellement aux écoles de négocier des rabais lors de l’achat de livres, interdit d’avoir des économies de volumes !  Mais le ridicule va encore plus loin: une école peut uniquement acheter ses livres d’un libraire avec un permis du gouvernement et qui se trouve dans la région desservie par l’école !  Pour en savoir plus sur ce système complètement fou, je vous invite à aller lire l’excellent texte de Vincent Geloso.

Pour réaliser des économies, et acheter plus de livres, une école en Gaspésie ne peut pas négocier des rabais sur l’achat de livres avec le Costco de Montréal (par exemple).  Avec un pareil système communiste, ce n’est pas demain la veille qu’on risque d’annoncer un partenariat avec Amazon pour la création de bibliothèques électroniques.

Au Québec, la loi fait en sorte que les écoles n’achètent pas des livres pour enrichir les enfants, mais plutôt pour enrichir certains libraires.  Au Québec,  les libraires passent avant les élèves; la priorité des politiciens n’est pas de faire en sorte que les élèves puissent avoir accès au plus grand nombre de livres possible, mais plutôt de garantir un revenu à certains libraires.

Quand Yves Bolduc a déclaré qu’il y avait déjà suffisamment de livres dans les écoles, les gens se sont scandalisés.  Pourtant, Yves Bolduc a dit tout haut ce que les 125 députés de l’Assemblée nationale pensent tout bas, puisque la loi actuellement en place a pour effet d’entraver l’achat de livres par les écoles.  Pour soutenir l’existence de cette loi, il faut obligatoirement penser qu’il y a déjà suffisamment de livres dans les écoles.  Yves Bolduc a simplement été victime de sa franchise.

P.-S. La mise en place de cette loi ridicule, un héritage du PQ, a été pilotée par Denis Vaugeois. Avant et après sa carrière politique, Denis Vaugeois a travaillé dans le monde de l’édition.

*Statistique Canada compile ces chiffres depuis 2010.

Source:
Statistique Canada
Tableau 203-0021


25 août 2014

Bienvenue au Canada ! Canada Économie États-Unis Mondialisation Revue de presse

The Wall Street Journal

-

Burger King in Talks to Buy Tim Hortons in Canada Tax Deal
The Wall Street Journal

Burger King Worldwide Inc. is in talks to buy Canadian coffee-and-doughnut chain Tim Hortons Inc., a deal that would be structured as a so-called tax inversion and move the hamburger seller’s base to Canada. The two sides are working on a deal that would create a new company, the companies said. The takeover would create the third-largest quick-service restaurant provider in the world, they said.

Inversion deals have been on the rise lately, and are facing stiff opposition in Washington given that they threaten to deplete U.S. government coffers. A move by Burger King to seal one is sure to intensify criticism of them, since it is such a well-known and distinctly American brand.

By moving to a lower-tax jurisdiction, inversion deals enable companies to save money on foreign earnings and cash stowed abroad, and in some cases lower their overall corporate rate. Even though many of the headline-grabbing inversion deals of late have involved European companies, Canada has also been the focal point for a number of them, given its proximity and similarity to the U.S. Canada’s federal corporate tax rate was lowered to 15% in 2012.

Valeant Pharmaceuticals International Inc., which had been based in California, combined with Canada’s Biovail Corp. in 2010 and redomiciled in Canada. The company now has a tax rate less than 5%

Au Canada, Stephen Harper a baissé l’impôt des corporations de manière importante. Aux États-Unis, l’impôt des corporations est parmi les plus élevés des pays industrialisés et Barack Obama refuse de les baisser. Résultat, des compagnies, et des emplois, déménagent des États-Unis vers le Canada !

La prochaine fois qu’un gauchiste critiquera les baisses d’impôts de Stephen Harper, vous lui parlerez des emplois qui sont déménagés au Canada !


19 août 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (12-18 août) selon Influence Communication.

La triste nouvelle du décès de l’acteur et comédien américain Robin Williams a fait le tour du monde cette semaine et autant le Canada que le Québec n’y a pas échappé. En effet, c’est cette nouvelle que l’on retrouve au premier rang du palmarès pour la période du 12 au 18 août 2014. Au Québec, les nouvelles locales ont repris le haut du pavé devant les nouvelles internationales, alors que le conflit sur les régimes de retraite et le décès de l’abbé Gravel complètent le top 3, tout juste devant la crise dans la Bande de Gaza.

Au Canada, la mort de Robin Williams devance largement les autres nouvelles avec un poids médias de 2,61 %. Au troisième rang figure les émeutes au Missouri qui ont suivi la mort d’un jeune homme abattu par la police, Michael Brown. Ce décès a ravivé certaines tensions raciales dans le comté de Ferguson et l’intervention policière est fortement critiquée au Missouri. Ces scènes sont très médiatisées partout dans le monde en ce moment et la nouvelle s’est classée dans le top 3 des nouvelles mondiales à tous les jours depuis le 14 août.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


14 août 2014

Le plat de bonbons Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Quand Jean-François Fortin a quitté le bloc en début de semaine, la majorité des Québécois s’est probablement demandé « le bloc, pourquoi ça existe encore ». La réponse est assez simple, le système de subvention aux partis politiques n’était pas encore totalement éliminé, le Bloc pourra mettre la main sur près de 570 000$ cette année… Tant et aussi longtemps qu’il va avoir un plat avec des bonbons fédéraux, il va avoir un séparatiste pour se mettre la face dans l’assiette et manger comme un cochon.

À ce sujet, voici quelle est la part du budget de chaque parti qui dépend de la subvention fédérale; autrement dit, quel parti dépend le plus de l’argent de nos taxes:

Cochons du Bloc

Le cas du Bloc relève de la tragi-comédie. Nous avons un parti souverainiste qui dépend à 64% de l’argent d’Ottawa pour survivre. Les contributions directes des Québécois à la cause bloquiste ne représentent que 36%.

En bref, le Bloc existe surtout grâce à l’argent du reste du Canada et non pas grâce à l’argent des Québécois. En ce sens, le Bloc est au diapason avec la société québécoise, une société construite sur des valeurs de dépendances et de mendicité.

La fin des subventions au parti politique est prévue pour 2015 et vous pouvez certain que le Bloc disparaîtra uniquement après avoir encaissé le dernier chèque, pas avant.

Sources:
Élection Canada
Rapport financier annuel
Allocations pour:  le premier, deuxième, troisième et quatrième trimestre


13 août 2014

Vive l’austérité ! Canada Économie Revue de presse

National Post

-

How Ottawa cut 25,000 jobs, and the world survived
National Post

Tony Clement is better at his job than anyone gave him credit for, it appears. Tasked with chopping 20,000 jobs from the civil service, he may have overachieved. According to the Treasury Board, which Mr. Clement heads, the actual reduction since 2010 now tops 25,000.

The Globe and Mail, which reported the figures, noted that it equates to a 31% “overshoot.” A spokesperson told the paper that Mr. Clement had cut the required 20,000 jobs specified in the 2012 federal budget. The bonus reductions resulted from “other factors such as retirements and programs coming to an end.”

If 25,000 people lose their jobs and the Parliamentary Budget Office can’t spot the impact, what were those jobs doing in the first place? If NAV Canada had eliminated 25,000 air traffic controllers, you can bet someone would have noticed. Planes would be falling from the skies. If the borders had been denuded of patrol officers, you can bet word would have gotten around and we’d all be smuggling cheap goods back from the U.S. en masse. We might even notice if the foreign service had been shuttered, since a strike by diplomats last year created enough problems that Ottawa agreed to a better pay deal. Mr. Clement even posed for a selfie with the foreign service union’s boss.

But somehow 25,000 positions have been terminated and the planes keep flying, airports remain miserable and passports keep getting issued.

Les conservateurs ont supprimé 25 000 jobs de fonctionnaires, de vraies coupures puisque seulement 5 000 mises à pied viennent de départ à la retraite, et personne n’a pu détecter d’impacts négatifs dans les services à la population… Mon petit doigt me dit qu’on pourrait faire la même chose au Québec…


12 août 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (5-11 août) selon Influence Communication.

Les nouvelles internationales continuent d’occuper une place importante de l’actualité au Québec et au Canada, alors que la crise à Gaza est au premier rang au Québec et au second rang au Canada., alors que l’épidémie d’Ebola est au cinquième rang dans les deux palmarès. La Coupe Rogers de tennis avait lieu à Montréal pour les femmes et à Toronto pour les hommes. Au Québec, avec un poids médias de 2,84 %, le tournoi montréalais fait moins bien qu’en 2013 alors qu’il avait obtenu 3,11 %. Rappelons que deux Canadiens avaient bien fait l’an dernier, Pospisil s’inclinant en demi-finale et Raonic en finale. L’effet Eugénie Bouchard cette année ? La jeune athlète de Westmount s’est inclinée au second tour contre une joueuse plutôt méconnue, mais sa présence et celle des sœurs Williams a contribué à augmenter largement la couverture médiatique. En effet, le poids médias du volet féminin de ce tournoi de tennis en 2012 n’était que de 0,69 %. Toutefois, il importe de rappeler qu’à cette période en 2012, le Québec était en campagne électorale, les Jeux Olympiques de Londres se déroulaient en même temps, la LNH se préparait à partir en lock-out et le conflit étudiant tirait à sa fin.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Gaza encore dans le top 5, mais rien sur les enfants irakiens décapités, crucifiés ou enterrés vivant… Tirez-en vos conclusions.

Source:
Influence Communication


7 août 2014

La haine Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

En juin dernier, Statistique Canada a publié ses plus récentes statistiques sur les crimes haineux au Canada.  Voici ce qu’on obtient lorsqu’on fait la ventilation de ces crimes haineux en fonction de leur motivation:

La haine

Dans les médias, on parle surtout des crimes haineux commis à l’endroit des homosexuels et des musulmans. C’est très bien, ces crimes doivent être fermement dénoncés chaque fois que l’occasion se présente, mais il est surprenant de constater que les crimes haineux les plus médiatisés ne sont pas les plus fréquents.

Les deux groupes les plus stigmatisés sont les noirs et les juifs, pourtant ce ne sont pas ces crimes haineux qui sont le plus médiatisés.  M’enfin, on comprend peut-être pourquoi le Hamas est présenté de manière si favorable dans nos médias.

À titre indicatif, 58% des crimes haineux à caractère religieux ont visé des tenants de la religion juive, alors que 11% ont été commis contre des musulmans. Pourtant, au Canada, il y a presque 2 fois plus de musulmans que de juifs. Avant de vouloir culpabiliser l’Occident pour sa supposée attitude islamophobe, on devrait plutôt s’attaquer à l’antisémitisme qui est encore et toujours trop présent dans nos sociétés.

Autre élément intéressant, le Québec est la 2e province avec le plus haut taux de crime haineux à l’endroit des religions (l’Ontario est 1ere).  Mais ces chiffres sont ceux de l’année 2012, avant la vague de folie qui s’est emparée du Québec lors du « débat » sur la charte du PQ.

Statistique Canada
Étude : Les crimes motivés par la haine


6 août 2014

Harper Derangement Syndrome Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

Quel est le problème des conservateurs au Québec ? La réponse est plutôt simple: les médias, leur partisanerie et leur pensée unique.

Cette partisanerie et cette pensée unique ont atteint leur apogée à la fin du mois de juillet 2014 quand on a appris que le méchant Stephen Harper avait aboli le prix Thérèse Casgrain en… 2010…  Si on abolit le prix Nobel de médecine, mon petit doigt me dit qu’il ne faudra pas 4 longues années avant de s’en rendre compte…  M’enfin…

De l’abolition de ce prix, Lise Ravary dira qu’il s’agit d’une rupture de Stephen Harper avec le mouvement « progressiste-conservateur », le triomphe de la « droite dure » et du conservatisme à l’américaine sur la « droite douce » et les « traditions libérales ».  Pourtant, le prix Thérèse Casgrain avait déjà été aboli dans le passé, en 1990, par nul autre qu’un progressiste-conservateur et p’tit gars du Québec, Brian Mulroney.

Ensuite, on dit que le méchant Stephen Harper aurait fait disparaître Thérèse Casgrain des billets de cinquante dollars pour la remplacer par un hibou…  Ce qui est complètement faux.

Mais c’est ce passage qui m’a le plus interpellé:

«L’œuvre» de Stephen Harper a depuis longtemps dépassé la bonne gestion de l’économie canadienne pour devenir une tentative de réécrire l’histoire du pays, pour la purger tous les éléments qui faisaient du Canada un des pays les plus admirés dans le monde. Son côté consensuel, modéré, pragmatique, libéral, avec un petit L.

Il existe un mythe profondément ancré chez nos élites québécoises qui veut que depuis que Stephen Harper est devenu premier ministre, le Canada soit perçu comme un État voyou sur la scène internationale.

Vraiment ?

Canada

Un sondage réalisé dans 27 pays pour la BBC dans les mois qui ont suivi l’élection de Stephen Harper a montré que 54% des gens avait une opinion positive du Canada contre 14% qui avait une opinion négative. Quelques années plus tard, en 2013, le sondage de la BBC indique que 55% des gens ont une opinion positive du Canada contre 13% qui ont une opinion négative. Autrement dit, depuis l’élection des conservateurs, la réputation internationale du Canada est demeurée inchangée ! Même qu’en 2013, le Canada était le pays dans ce sondage qui avait le moins d’opinions négatives !

Voilà qui tranche avec l’opinion de nos chroniqueurs qui voudraient bien nous faire croire que le Canada est devenu un paria sur la scène internationale.

Sources:
World Public Opinion
BBC Global Poll (2007)
BBC Global Poll (2013)


5 août 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (29 juillet-4 août) selon Influence Communication.

L’offensive d’Israël dans la Bande de Gaza continue de dominer l’actualité, autant au Québec qu’au Canada. En effet, la couverture de ce conflit est quotidienne et génère un volume assez élevé de retombées médiatiques en cette période de « slow news ». Au Québec, on retrouve sans surprise au deuxième rang, la signature du contrat de PK Subban avec le CH. On retrouve d’ailleurs le mot-clic « Subban » au 63e rang au Canada pour la dernière semaine alors que « Bergevin » vient au 92e rang. Les Jeux du Québec prennent place au 5e rang au Québec, tout juste devant le festival Osheaga (1,34 %). Or, les Jeux du Québec ont obtenu une couverture régionale très imposante et ont ainsi généré un très haut nombre de retombées médiatiques. Au Canada, ce sont plutôt les Jeux du Commonwealth, disputés à Glascow, qui se sont hissés au second rang de l’actualité hebdomadaire, devant la Coupe Rogers au tennis, le baseball des Blue Jays et l’absence de renouvellement du contrat du chef de police de Toronto Bill Blair.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Depuis le début de l’année, Gaza s’est retrouvée 4 fois dans le top cinq du Québec et 4 fois dans le top cinq du reste du Canada. Depuis le début de l’année, la Syrie s’est retrouvée 0 fois dans le top cinq du Québec et 0 fois dans le top cinq du reste du Canada. Le massacre des Irakiens par l’ISIS et les actions terroristes de Boko Haram ce sont retrouvés 1 fois dans le top cinq du reste du Canada et 0 fois dans celui du Québec. Tirez-en vos conclusions.

Source:
Influence Communication


4 août 2014

Les millions de PK Subban Canada Économie Québec

PK SubbanHier, au terme de négociations qui ont eu l’allure d’un cirque mal organisé, PK Subban a signé un contrat qui va lui donner, en moyenne, 9 millions de dollars par année pour les 8 prochaines années. Ce contrat fait de Subban le 3e joueur le mieux payé de la NHL (et le 1er défenseur).

Bien que faisant partie de l’élite de la ligue, il faut tout de même être réaliste: PK n’est pas le troisième meilleur joueur du circuit Bettman, encore moins le meilleur défenseur.  Comment peut-on alors expliquer le salaire qui lui a été consenti par les Canadiens ?

Une partie de l’explication réside peut-être dans le taux d’imposition du Québec…  Selon une étude de l’Université de la Colombie-Britannique, chaque fois que le taux d’imposition d’un joueur de hockey augmente d’un point de pourcentage, ce dernier exigera en moyenne une compensation de 11 000$ par année.  Dans le cas des défenseurs, des joueurs qui sont très prisés depuis quelques années, c’est une augmentation de 20 000$ qui est observée.

Le palier maximum d’imposition au Québec est de 25,75% contre 10,00% en Alberta.  Autrement dit, en moyenne, un défenseur qui passerait des Flames de Calgary aux Canadiens de Montréal exigerait une compensation de 215 000$ par année simplement à cause pour les impôts plus élevés.  Mais vous vous dites sans doute que ce montant est plutôt insignifiant quand on regarde le contrat de Subban.  C’est juste, mais garder en tête qu’on parle de moyennes qui incluent aussi bien un joueur qui gagne 800 000$ (très nombreux) qu’un autre qui gagne 8 000 000$ (très rare).  En fait, toujours selon cette étude, les joueurs dans le tiers inférieur sont peu compensés par la hausse de leur taux d’imposition vu leur pouvoir de négociation plutôt restreint.  L’essentiel de la hausse est surtout empoché par les joueurs vedettes qui disposent d’un énorme levier quand vient le temps de négocier leur contrat.  Dans le cas d’un joueur comme Subban, chaque augmentation d’un point de pourcentage du taux d’imposition pourrait valoir des centaines de milliers de dollars.

Globalement, on estime que si le taux d’imposition au Québec était ramené au même niveau que celui de l’Alberta, c’est près de 4 millions de dollars qui seraient libérés sur la masse salariale des Canadiens.

À noter que des études réalisées dans les ligues européennes de soccer et dans la NBA ont aussi montré que les juridictions qui imposent le moins sont aussi les plus populaires auprès des joueurs vedettes et autonomes.


4 août 2014

La loi et l’ordre Canada Économie En Chiffres

Comme c’est le cas tous les étés, Statistique Canada a rendu publics ses chiffres sur la criminalité. Comme c’est le cas depuis quelques années, les chiffres montrent un recul appréciable.

Cet été, les médias n’ont presque pas parlé de la divulgation de ces chiffres, probablement parce qu’ils ne supportaient pas le narratif qu’on entend depuis plusieurs années, à savoir que l’agenda de la loi et l’ordre de Stephen Harper est inefficace.

Voici comment a évolué la criminalité au Canada dans les 7 ans qui ont précédé l’arrivée au pouvoir des conservateurs et dans les 7 années qui ont suivi l’arrivée au pouvoir des conservateurs:

Criminalité Canada

Comme un peut le voir, dans les 7 années qui ont précédé l’arrivée du gouvernement conservateur, il y avait une quasi-stagnation des taux et de l’indice de la gravité de la criminalité. Dans les 7 années qui ont suivi l’arrivée du gouvernement conservateur, la diminution des taux et de l’indice de la gravité de la criminalité a été beaucoup plus substantielle (comparaison des pentes des régressions linéaires).

Le phénomène est encore plus spectaculaire quand on regarde la criminalité chez les jeunes contrevenants (vous vous rappelez sans doute tout le mal qu’on a dit sur ce projet de loi):

Criminalité Canada

En bref, il est impossible de dire, comme le fait la gauche, que « la loi et l’ordre » est une politique inutile puisque la criminalité est en baisse constante depuis que les conservateurs sont au pouvoir. On pourrait débattre longtemps pour savoir s’il s’agit d’une simple corrélation ou d’une relation de cause à effet, mais, chose certaine, le bilan des conservateurs est enviable.

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0052