Antagoniste


9 octobre 2014

L’uranium enrichit Canada Économie En Images Environnement Québec

Cette semaine, le Journal de Montréal a encore fait peur au monde avec une histoire bidon sur les méchantes mines d’uranium qui pourrait voir le jour au Québec (au fait, je me demande bien ce que pense PKP des mines d’uranium…).

Pourtant…

La Saskatchewan exploite des mines d’uranium depuis 60 ans.  En 1954, la province a même créé une ville nommée Uranium City pour exploiter cette ressource. Voici la localisation des mines en Saskatchewan:

Uranium Canada

Donc la Saskatchewan est capable d’exploiter de manière complètement sécuritaire des mines d’uranium ultra concentrées. La Saskatchewan aime tellement ses mines d’uranium, que l’an dernier elle a diminué ses redevances pour attirer de nouveaux investisseurs.

Quelqu’un peut m’expliquer c’est quoi le problème avec l’exploitation de l’uranium au Québec ? Ce n’est pas comme si on devait ré-inventer la roue; pas besoin de s’embarrasser d’un BAPE aussi coûteux qu’inutile, il suffit de copier ce que la Saskatchewan fait depuis 60 ans !

Surtout que les mines d’uranium créent des emplois très bien rémunérés et non subventionnés. Quand on est pauvre comme le Québec, on n’a tout simplement pas les moyens de dire « non ».

Il y a des pipelines partout dans le monde, mais on n’en veut pas au Québec…  Il y a des pétroliers partout dans le monde, mais on n’en veut pas au Québec…  Il y a des mines d’uranium partout dans le monde, mais on n’en veut pas au Québec… Que faut-il en déduire, que les Québécois sont trop stupides ou peureux pour réaliser des projets qui sont banals ailleurs sur la planète ?


2 octobre 2014

L’autoroute du pétrole Économie En Images Environnement Québec

Voici la carte des pipelines en Amérique du Nord:

Pipeline

Les pipelines couvrent une bonne partie de l’Ouest canadien et du sud des États-Unis…

Voici maintenant une carte indiquant la position des pétroliers uniquement dans la Manche:

Pétrolier

Uniquement dans cette région du monde, plus de 500 pétroliers circulent sur les eaux à tout moment de la journée.

Donc, on retrouve des « autoroutes du pétrole » partout dans le monde…

Quelqu’un peut m’expliquer c’est quoi le problème avec la construction de pipelines au Québec et le passage de pétroliers sur le fleuve?  Ce n’est pas comme si on devait ré-inventer la roue, les pipelines et les pétroliers on en retrouve déjà partout et les accidents sont pratiquement inexistants!  Pourquoi ailleurs les gens sont capables de prendre des décisions rationnelles à propos du passage des pipelines et des pétroliers alors qu’au Québec une chose aussi banale devient un drame national?  Sommes-nous à ce point stupide ?

Surtout que les pipelines, tout comme les ports pétroliers, créent des emplois très bien rémunérés et non subventionnés.  Quand on est pauvre comme le Québec, on n’a tout simplement pas les moyens de dire « non ».


24 septembre 2014

La prophétie française Économie En Images France Gauchistan

La France c’est comme le Québec, mais sans la péréquation pour leur sauver le cul. Par conséquent, leur déchéance à quelques années d’avance sur nous…  Voici ce qui guette le Québec tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas jeté aux ordures le modèle québécois:

Le socialisme, une machine à broyer les Hommes…


3 septembre 2014

La vie de député Coup de gueule En Images Québec

Voici le calendrier des travaux de l’Assemblée nationale 2014-2015:

Calandrier Assnat

Première chose que je remarque, une semaine de travail « normal » pour un député ne compte que 3 jours, du mardi au jeudi…

Sauf bien sûr quand un député doit « travailler » dans sa circonscription, ce qui arrive 5 fois par année, dont une fois durant la semaine de relâche. En pareille circonstance, le député a une épuisante semaine de 5 jours…

N’oublions pas aussi les 3 semaines de « travaux intensifs », des semaines de 4 jours…  Travailler du mardi au vendredi, quel calvaire…

Mentionnons aussi que sur ce calendrier, il manque les mois de juillet et août. Tant qu’à y être, on aurait pu aussi enlever le mois de janvier qui ne comptera aucune journée de travail.

Dire que cet été on a écrit dans un grand journal que le travail de député c’était du 70 heures par semaine et qu’un simple député comme Bolduc ne pouvait pas avoir le temps de pratiquer la médecine… Désolé, mais à moins d’être ministre, je vois certaines périodes libres dans cet horaire…

En tout, on prévoit donc 107 jours de travail pour un salaire équivalent à 108 424$, c’est un salaire de plus de 1 000$ par jour.


13 août 2014

Le « blocus » israélien Coup de gueule En Images Israël Palestine

Le « blocus » israélien dirigé contre Gaza aurait fait de ce territoire un « camp de concentration » et il serait à l’origine d’un désastre humanitaire qui aurait contraint le Hamas à lancer des roquettes sur des civils israéliens. Dans son infinie sagesse, Radio-Canada n’a pas hésité à tracer un parallèle entre la situation à Gaza et l’holocauste… C’est du moins de cette manière que la gauche voit les choses…

Dans la réalité, voici comment on vivait à Gaza lors du « blocus » (et avant que le Hamas ne déclenche la guerre) et comment on vit à Dadaab, en Afrique, dans un des plus grands camps de réfugiés de l’ONU.

À Gaza À Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab
Gaza Dadaab

Gaza est probablement le premier « camp de concentration » de l’histoire de l’humanité avec des écrans plats, des cafés internet, des boutiques qui débordent d’aliments et un parc d’attractions… Comme « blocus », on a vu bien pire… En réalité, cette station ne devrait surprendre personne, car malgré le « blocus », Israël laisse entrer des tonnes de matériel à Gaza toutes les semaines. M’enfin, peut-être que Le Hamas a décidé de lancer des roquettes sur Israël, car l’internet n’était pas assez rapide ou parce que les Palestiniens n’avaient pas accès à HBO… Sans blague, on est très loin de la réalité du Dadaab…

Pendant que la gauche perd son temps à dénoncer le « blocus » israélien, des gens souffrent véritablement ailleurs, mais ils sont contraints de le faire en silence parce que les Palestiniens ont le monopole de la souffrance. Ce qui compte pour la gauche et les médias ce n’est pas de défendre les innocents, mais plutôt de diaboliser Israël.


30 juin 2014

L’égalité selon la gauche Économie En Images Philosophie

Gauche Égalité

« The inherent vice of capitalism is the unequal sharing of blessings; the inherent virtue of socialism is the equal sharing of misery. » -Sir Winston Churchill


31 mars 2014

Le code PQ Coup de gueule Élection 2014 En Images Québec

Les 36 cordes sensibles des Québécois est un essai de Jacques Bouchard, publié en 1978. Destiné aux publicitaires, cet ouvrage porte sur les caractéristiques ethnologiques et démographiques des comportements des Québécois.

Voici les « cordes sensibles » visées par le PQ (et sa charte).

Charte PQ


26 mars 2014

La traversée du Rubicon Coup de gueule Élection 2014 En Images Québec

22 janvier 2014: la une du Journal de Montréal, le lendemain de la divulgation devant la commission Charbonneau, d’écoutes électroniques parlant d’un possible deal entre la FTQ et le mari de Pauline Marois.

26 mars 2014: la une du Journal de Montréal, le lendemain d’un sondage catastrophique pour le PQ et de la divulgation d’une rencontre des enquêteurs de l’UPAC avec deux dirigeants du PQ.

Boulechite

Got it ?

Mais le plus dérangeant dans cette histoire, le fameux « scoop » de l’empire Quebecor est, dans la réalité, une vieille histoire qui a été publiée originalement dans La Presse le 8 mai 2013 !!!

Un faux « scoop » qui arrive quelques jours après que le PQ ait décidé de faire campagne contre Jean Charest et au lendemain de révélations très embarrassantes sur le PQ.

Autre question, la personne à l’UPAC et/ou la Commission Charbonneau qui coule des documents d’enquête aux médias a-t-elle des motivations politiques ?


17 mars 2014

Pancarte électorale: suggestion pour le PQ Économie Élection 2014 En Images France Gauchistan Mondialisation Québec

Voici une affiche électorale, utilisée en France durant les années 90, qui devrait plaire à nos nationalistes, qu’ils soient pro-chartes ou ouvriers de la construction sur la Côte-Nord…

Front National, PQ

Et pour plaire à sa clientèle sur le Plateau, le PQ pourrait bonifier cette affiche en mentionnant ses politiques d’achat local ou de souveraineté alimentaire.  Le spin est différent, mais le principe est le même…


23 janvier 2014

Vous êtes des imbéciles Coup de gueule En Images Québec

Voici la une du Journal de Montréal et de La Presse du 28 novembre 2012 et 22 janvier 2014 respectivement…

Journal de Montréal

La Presse

28 novembre 2012: les deux journaux mettent en une l’histoire du 357c, à savoir que Line Beauchamps aurait rencontré des hommes d’affaires dans un club privé de Montréal.  Bien qu’ayant fait grand bruit à l’époque, l’histoire se révéla être un pétard mouillé…

22 janvier 2014: aucun des deux journaux ne met en une la commission Charbonneau…  Pourtant, la veille, une véritable bombe avait éclaté lors de la divulgation d’écoutes électroniques impliquant les dirigeants de la FTQ de même que Pauline Marois et Claude Blanchet, son mari.

Pourquoi le pétard mouillé du 357c s’est-il retrouvé à la une des journaux et pas la bombe Arseneault/Lavallée/Blanchet/Marois ?

Parce que les médias vous prennent pour des imbéciles, voilà pourquoi !

P.-S. Ce n’est pas la première fois (ni la dernière).


16 janvier 2014

La catastrophe imaginaire Canada Coup de gueule En Images Environnement

Neil Young est un gratteux de guitare qui ne voulait pas investir une somme d’argent faramineuse pour faire la promotion de sa prochaine tournée. Donc, pour économiser quelques sous, il s’est offert une campagne de publicité gratuite en vomissant toutes les insanités qui lui passaient par la tête au sujet des sables bitumineux et de Stephen Harper.  Pour les journaleux, une personne qui parle contre Harper et les sables bitumineux c’est l’équivalent d’un pot de miel pour une mouche…

Imaginer, le pauvre Neil est allé jusqu’à dire que Fort McMurray lui rappelait le bombardement atomique sur Hiroshima. Visiblement diminué par le temps, Neil a aussi radoté que si les choses ne changeaient pas, ses petits-enfants ne pourraient plus voir le ciel bleu…

Vraiment ?

Voici une carte qui montre l’intensité des émissions de NO2 à l’échelle de l’Amérique du Nord. Le NO2 est l’un des pires polluants atmosphériques résultant de l’activité industrielle.  Avertissement, la réalité risque de décevoir les gratteux de guitare

Sables Bitumineux

Vous ne voyez rien de spécial dans le coin de Fort McMurray ? C’est normal, car contrairement à ce que raconte Neil Young il n’y a rien à voir…

La pollution émise par l’ensemble des sites d’exploitation des sables bitumineux de l’Athabasca est comparable à la pollution émise par une centrale au charbon. À titre indicatif, la Chine a prévu construire 363 centrales au charbon au cours des prochaines années.

Précisons aussi que selon Andrew Weaver, un climatologue spécialisé dans la modélisation du climat qui collabore avec le GIEC, si demain matin on extrayait et consommait les 170 milliards de barils de pétrole commercialement disponibles dans les réserves de sable bitumineux de l’Alberta, la température augmentait de 0,03°C.

Bref, les délires de Neil Young, une nouvelle manifestation de sciences humaines sans math

Source:
Geophysical Research Letters
Air quality over the Canadian oil sands: A first assessment using satellite observations


9 décembre 2013

La mode climatique En Images Environnement États-Unis

À toujours annoncer une fin du monde qui ne finit jamais par arriver, il semble bien que les réchauffistes aient réussi à scier la branche sur laquelle ils étaient assis…

En effet, il semble que les beaux jours où les histoires de peurs climatiques faisaient « vendre de la copie » soit maintenant chose du passé (enfin diront les plus lucides)…  Selon une analyse produite par l’Université du Colorado, l’an dernier, d’avril à septembre, le New York Times a publié 362 articles à propos du réchauffement climatique.  Cette année, ce nombre a chuté à 247 articles, une baisse significative de 32%.  Il faut dire que cette année le New York Times a fermé son pupitre consacré aux affaires environnementales, réaffectant ailleurs les 7 journalistes qui y travaillaient.  Idem pour son blogue consacré au réchauffement climatique.

Il ne fait pas de doute que si ces histoires intéressaient encore le lectorat du New York Times, ce contenu n’aurait pas été amputé de manière si brutale.  C’est comme si cet engouement, aussi fort que soudain pour le climat, n’avait été qu’une mode passagère…

À ce sujet, je vous signale que le réchauffement climatique est une priorité pour seulement 9% des Québécois. On peut parler d’un phénomène marginal…

En passant:

Réchauffement Climatique
Couvert de glace, Université de l’Illinois

Même si nous avons franchi le cap des 400 ppm de CO2 cette année, on dirait bien que la fin du monde devra attendre une autre année…


30 octobre 2013

L’ultra socialisme français Coup de gueule Économie En Images En Vidéos France Gauchistan

Le Front national un parti d’extrême droite? Si on définit la droite comme étant un partisan du libre-marché, on doit plutôt conclure que le Front national est d’extrême gauche:

Il m’est d’avis que ce genre de discours serait très populaire au Québec (en fait, il l’est déjà…).

D’ailleurs, à la veille d’une campagne électorale, un certain parti pourrait récupérer cette affiche du NPD-Allemand, un parti ethno-nationaliste apparenté au Front national:

Xénophobie

Sur cette affiche on peut lire « le socialisme à la place du multiculturalisme »


22 octobre 2013

Front national : nationaliste et socialiste… Économie En Images En Vidéos France Gauchistan Québec

À tous ceux qui pensent que le Front National est un parti d’extrême-droite, selon vous, qu’elle serait la réaction au Québec si une politicienne tenait le discours suivant…

Il m’est d’avis que ce genre de discours serait très populaire au Québec (en fait, il l’est déjà…).

D’ailleurs, à la veille d’une campagne électorale, un certain parti pourrait récupérer les affiches du Front National…

Front National Québec


26 septembre 2013

L’enlisement du PQ Coup de gueule En Images En Vidéos Gauchistan Québec

Cette semaine, le nom d’André Boisclair a été prononcé devant la commission Charbonneau.  Une histoire de subvention de 2,5 millions donnée en 2003, lorsqu’il était ministre des Affaires municipales.  Notons aussi que dans les semaines qui ont suivi l’élection du PQ en 2012, André Boisclair a été nommé délégué général du Québec à New York par Jean-François Lisée.

Voici comment le ministre Lisée a réagi lorsqu’il a été questionné sur les travaux de la commission Charbonneau impliquant André Boisclair:

Le ministre des Relations internationales Jean-François Lisée a pris la défense de M. Boisclair, avec qui il a discuté de cette question lors de son plus récent passage à New York, cette semaine. M. Lisée a affirmé que le délégué, envers qui il a renouvelé sa confiance, a assuré que cette subvention avait été accordée dans le respect des règles. «Évidemment, il confirme connaître M. Sauvé depuis très longtemps, a-t-il dit. Il insiste pour dire que tout ce qui a été fait concernant cette personne ou n’importe qui d’autre était parfaitement légal.»

Donc, Jean-François Lisée ne voit aucun problème à garder en poste un haut fonctionnaire du gouvernement québécois dont le nom a été prononcé devant la commission Charbonneau. Pourtant…

Pourtant, quelques mois auparavant, le même Jean-François Lisée a bloqué la nomination de Line Beauchamp au poste de directrice générale de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Voici la raison qu’il avait donnée par l’intermédiaire de son attachée de presse:

« Nous avons exprimé auprès du cabinet du maire une certaine réticence. Il faut rappeler que le nom de Mme Beauchamp était à l’époque mentionné à la commission Charbonneau. On trouvait qu’il n’était pas judicieux de lui confier ce rôle », a défendu l’attachée de presse du ministre Lisée, Caroline Julie Fortin.

Résumons…

Pour Jean-François Lisée, la mention de Line Beauchamp devant la commission Charbonneau (elle avait fréquenté le club 357c) est un motif suffisant pour la priver d’un poste à la ville de Montréal, mais la mention d’André Boisclair devant la même commission n’est pas un motif suffisant pour rappeler le délégué du Québec à New York…

Il ne faut pas chercher à comprendre… Passons aussi sur le fait que le 19 septembre 2012, Pauline Marois avait promis d’être « intraitable » sur sur l’intégrité…

En passant, petite anecdote sur le bref passage d’André Boiclair à la chefferie du PQ.

Nouvellement élu comme chef, Boisclair avait promis de tirer un trait sur l’ère où les gouvernements péquistes étaient «copains-copains» avec les syndicats.  Deux mois plus tard, à l’aube d’une campagne électorale, Henri Massé, le président de la FTQ, et André Boisclair se serraient la main devant les caméras en annonçant qu’ils avaient conclu une alliance.  Cet appui n’était pas anodin, car la FTQ avait refusé d’appuyer le PQ lors des deux  élections précédentes (1998 et 2003).  Je vous invite à lire le billet que j’ai écrit le 4 mars 2007 à ce sujet.

Le PQ et les syndicats

Que s’est-il passé entre la déclaration de Boisclair contre les syndicats et cette fameuse poignée de main ?  Comment expliquer un pareil revirement de situation dans un laps de temps aussi court ?