Antagoniste


15 octobre 2015

Les ratés en éducation Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Considérer les trois éléments suivants…

Dans un premier temps, la semaine dernière, les profs nous ont dit que si le gouvernement dépensait plus, l’éducation au Québec serait moins merdique…

Dans un deuxième temps, cette semaine, on nous a appris que 25% des profs décrochaient parce qu’ils pensent qu’ils travaillent trop fort…

Dans un troisième temps, ces chiffres que je viens de découvrir:

Éducation Québec

Éducation Québec

La cote R est une méthode statistique utilisée au Québec visant à mesurer la performance des étudiants de niveau collégial en vue de leur admission dans un programme contingenté à l’université.

Les gens les plus observateurs auront remarqué que les profs arrivent dans le fond du classement…

Maintenant, allez relire les deux premiers points de ce billet et dites-vous: « ceci implique cela »…

P.-S. PKP trouve ça bien épouvantable qu’on pense à sélectionner de meilleurs étudiants dans les facultés d’éducation… L’égalité dans la médiocrité, le crédo du PQ…

Sources:
Université de Montréal

Programmes à capacité d’accueil limitée

Université Laval
Programmes à capacité d’accueil limitée


13 octobre 2015

Malaise Arguing with Idiots Canada Election 2015 En Chiffres Environnement Québec

Eaux Usées

J’ai un malaise…  Un énorme malaise…

Cette semaine, quand Stephen Harper a appris que Montréal devait déverser 8 milliards de litres d’eaux usées dans le St-Laurent, il a décidé d’être un enverdeur.  Pourtant, il a clairement été démontré par les ingénieurs de polytechnique spécialisés en eau potable et par le groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique que cette opération ponctuelle, quoique non idéale, était nécessaire, inévitable et surtout sans danger pour la faune, la flore et la santé publique.

Mais nous sommes en campagne électorale et au Québec il est toujours payant pour les politiciens de chier sur Montréal (Harper ne s’est jamais scandalisé des 48 milliards de litres d’eaux usées déversées chaque année par Victoria).

Bref, tout comme Harper, beaucoup de militants conservateurs se sont découvert un côté enverdeur cette semaine.  On pouvait les entendre dire: « Yé tu bon Harper de protéger l’environnement en plantant le gros Coderre ».

Mon malaise dans tout ça ?

Imaginons qu’une ville plus conservatrice et moins méprisée que Montréal ait eu besoin de déverser des eaux usées dans un cours d’eau, Saguenay par exemple. J’imagine facilement les conservateurs dire: « Cette situation n’est pas idéale, mais il faut mettre les émotions de côté et s’arrêter aux faits. L’option privilégiée par Saguenay est la seule qui est réaliste tant sur le plan technique que financier.  De plus, ce déversement ponctuel et exceptionnel ne devrait pas endommager l’environnement ».

Après ce genre de déclaration, les mêmes militants conservateurs qui se sont découvert un côté enverdeur cette semaine auraient applaudi le pragmatisme et le raisonnement rigoureux de Stephen Harper.

Il est là mon malaise.  Je constate, malheureusement, que depuis le début de la campagne électorale de plus en plus de militants conservateurs se comportent comme des péquistes i.e. peu importe ce que dit le chef, le chef a toujours raison. Plus besoin de réfléchir, le parti le fait à notre place.  Une fois qu’on a reçu la ligne de parti, on s’empresse de rependre le gospel sur les réseaux sociaux.  Cette partisanerie primaire m’écœure de plus en plus.

P.-S. 1: Quelqu’un pourrait dire aux villageois comme Dominic Maurais, Gilles Parent, Roby Moreault ou Sylvain Bouchard qu’à Québec on envoie de la merde 2 fois plus souvent dans les cours d’eau qu’à Montréal…

De plus, ces mêmes villageois s’inquiètent de la charge bactérienne et des rejets toxiques qu’ils pourraient recevoir lors du déversement. Quelqu’un pourrait aussi leur dire que l’usine d’épuration de Montréal, comme l’écrasante majorité des installations au Québec, ne désinfecte pas les eaux usées et ne retire pas les rejets toxiques.  Bref, les bactéries et la pollution ils la reçoivent déjà (et personne n’en meure).  Si ces villageois s’informaient un peu plus avant de se faire aller la gueule sur Montréal, ils auraient pu facilement apprendre ça.  Pour désinfecter les eaux usées, il faut un système de traitement tertiaire, ils sont rares aux Québec:

Eaux Usées

Ceci dit, Montréal a accordé un contrat de 99 millions de dollars en mars dernier pour installer un ozonateur à son usine d’épuration. Cet équipement permettra d’éliminer les produits pharmaceutiques et les bactéries dees eaux usées que Montréal rejette au fleuve.

P.-S. 2: En passant, j’espère que les militants qui ont défendu la décision des conservateurs dans ce dossier ont donné des arguments à ceux qui s’opposent aux pipelines et aux pétroliers.

Sources:
Polytechnique Montréal
Position d’experts de Polytechnique Montréal sur les déversements planifiés d’eaux usées de l’intercepteur sud-est à la Ville de Montréal

GRIL
Le Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique (GRIL) réagit au « déversement de la Ville de Montréal »

Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
Évaluation de performance des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux pour l’année 2013

Environnement Canada
Rapport de 2011 sur l’utilisation de l’eau par les municipalités – Utilisation de l’eau par les municipalités


8 octobre 2015

Désavantage numérique Canada Économie En Chiffres États-Unis Gauchistan Québec

Puisque c’est le début d’une nouvelle saison dans la NHL, un graphique à saveur sportive…

Cette semaine, la Fédération canadienne des contribuables et l’Americans for Tax Reform ont publié conjointement une étude sur les impôts que doivent payer les joueurs de hockey dans chacune des villes de la NHL.

Une statistique a attiré mon attention, celle sur le plafond salarial réel pour chaque équipe. Le plafond salarial dans la NHL pour la saison 2015-2016 est fixé à 69 millions de dollars. Par contre, ce plafond ne tient pas compte de la rémunération des joueurs qui finit dans les poches des gouvernements. Ces sommes, bien que versées en salaire, ne servent pas vraiment à payer les joueurs. Autrement dit, quand un joueur sait qu’il est fortement imposé, risque fort bien de demander un plus gros contrat, ce qui réduit la marge de manœuvre d’une équipe.

Voici donc les vrais plafonds salariaux dans la NHL i.e. l’argent qu’une équipe peut vraiment dépenser pour rémunérer les joueurs (le plafond salarial de 69 millions duquel on retire ce qui est payé par les joueurs en impôts):

NHL

Le plafond salarial réel est le plus élevé à Dallas, en Floride, à Nashville et à Tampa Bay; presque 41 millions de dollars pour ces villes sans impôts d’État.  À l’opposé du spectre, on retrouve Montréal avec un plafond salarial réel qui n’est que de 31,6 millions de dollars, c’est un écart de 9,4 millions de dollars par rapport aux équipes de tête.  Avec 9,4 millions de dollars, on peut se payer un joueur comme Sidney Crosby ou Alex Ovechkin…

Source:
Canadian Taxpayers Federation
Major Penalty for High Taxes: CTF Study Examines Impact of Personal Income Taxes on NHL Players, Teams and the Salary Cap


7 octobre 2015

Pour qui travaillent les politiciens Canada Coup de gueule Économie En Chiffres En Vidéos

Considérer les chiffres suivants:

Lait Québec

Au Québec, il y a 585 fois plus de consommateurs de lait qu’il y a de propriétaire de fermes laitières…

Pourtant, quand les politicos parlent de libre-échanges et de gestion de l’offre, pas un seul mot sur les 8 088 869 consommateurs qui payent leur lait trop cher, on parle uniquement des 13 823 propriétaires de fermes laitières:

Pourquoi les politiciens préfèrent défendre les intérêts de 13 823 fermiers plutôt que les intérêts de 8 088 869 payeurs de taxes ?

P.-S. C’est une question rhétorique


5 octobre 2015

Quand les pauvres se prennent pour des riches Canada Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, sans tambour ni trompette, le PLQ a mis en branle l’une des réformes les plus importantes dans les relations de travail depuis plusieurs décennies.  Et cette réforme est d’autant plus remarquable qu’elle enlève au lieu de donner des droits aux syndicalleux !  Cette réforme permettra aux villes d’imposer une convention collective à ses employés en cas d’impasse dans les négociations, autrement dit, c’est un peu comme si on donnait aux villes le droit de faire une loi spéciale pour mettre fin à une grève.

Cette réforme était devenue nécessaire étant donné le faible pouvoir de négociation des villes face à l’énorme machine syndicale.  Pour ceux qui en doutent, voici quelques chiffres publiés cet été par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante:

Municipalité Québec

Les employés municipaux au Québec sont gras dur, ils gagnent en moyenne 22,9% de plus que les gens qui travaillent dans le privé. Un écart tout simplement indécent et révoltant.

Voici la ventilation dans les principales villes du Canada:

Municipalité Québec

Très haut dans le classement on retrouve les villes du Québec…  C’est quand même incroyable de constater qu’une province aussi pauvre que le Québec a pu donner des salaires aussi élevés aux employés des villes…  C’est presque aussi scandaleux d’une histoire de niqab…

Source:
Fédération canadienne de l'entreprise indépendante
Un écart de rémunération qui pèse lourd sur les finances des municipalités


1 octobre 2015

La richesse du Québec Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, j’ai parlé de la croissance du PIB dans les régions du Québec.  Voici maintenant ce qu’on obtient en terme de PIB/habitant:

PIB Québec

Montréal est la première région « non minière » dans le classement. Prévisible quand on sait que Montréal est aussi la région du Québec avec le plus d’entrepreneurs.

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Profils statistiques des régions administratives et des MRC


30 septembre 2015

Les subventionnés Économie En Chiffres Québec

Ceux qui ont l’estomac assez solide pour lire le Facebook du boss de Quebecor ont sans doute remarqué que le chef du PQ aime beaucoup les subventions… On se demande bien pourquoi…

Que ce soit les Centres locaux de développement, Investissement Québec ou la Caisse de dépôt et placement du Québec, PKP est friand des institutions qui utilisent l’argent durement gagné par les contribuables pour garnir le plat de bonbon des subventionnés de l’État… On dirait que pour PKP, un entrepreneur ce n’est pas quelqu’un qui a une bonne idée, mais quelqu’un qui reçoit un chèque du gouvernement…

M’enfin, voici quelques chiffres tirés du deuxième rapport sur la révision permanente des programmes qui montre à quel point les organismes subventionnaires au Québec sont loin d’être aussi utiles qu’on pense:

Subvention Québec

On constate facilement que les subventions au Québec, elles sont faites pour une petite clique de privilégiés. On comprend facilement pourquoi les libéraux ont décidé de faire un certain ménage, un ménage qui sera salutaire pour l’économie du Québec.

Il est aussi bon de se rappeler qu’au Québec l’impôt des entreprises rapporte ~3,2 milliards de dollars et que le gouvernement distribue en subventions ~3,4 milliards de dollars.  Bref, au lieu d’entretenir une vaste bureaucratie subventionnaire qui va aider une petite clique de privilégiés, on devrait abolir complètement les subventions et l’impôt des entreprises.  Ainsi le gouvernement pourrait économiser et toutes les entreprises sans discrimination pourraient en profiter !

Source:
Commission de révision permanente des programmes
Deuxième rapport de la commission – Cap sur la performance


28 septembre 2015

L’effet libéral Canada Économie En Chiffres Québec

Lundi dernier, j’ai parlé de l’embellie de l’indice de confiance des PME depuis que Philippe Couillard est devenu premier ministre.  Dans les jours qui ont suivi la publication de ce billet, on a publié le nouvel indice pour le mois de septembre et bonne nouvelle, la situation du Québec s’améliore encore !  Pour la 1re fois en 4 ans, la performance du Québec surpasse  celle du Canada pour un 3e mois consécutif.

Pour mesurer la performance économique du Québec depuis  que les libéraux sont au pouvoir, on peut aussi regarder les chiffres du « Centre d’analyse et de suivi de l’indice Québec ».  Ce centre mesure la performance des principales entreprises inscrites en bourse dans chacune des provinces canadiennes.  Voici comment se compare le Québec au reste du Canada:

Économie Québec

Non seulement le Québec est en territoire positif, mais nous sommes aussi la province qui a le mieux performé, un exploit quand on regarde à quel point la saignée a été abondante ailleurs au Canada !  Le Québec a fait 3 fois mieux que l’Ontario, le plus proche poursuivant.

On peut aussi évaluer la performance du Québec en bourse en regardant la progression du « First Asset Morningstar National Bank Québec Index » (QXM), un fonds négocié en bourse qui est constitué d’entreprise québécoise:

Économie Québec

Encore une fois, le Québec s’en tire mieux que les autres.

Somme toute, quand le philosophe de Quebecor dit que le Québec a besoin de mettre de côté « l’austérité » et de dépenser sans compter pour relancer l’économie du Québec, il fait la démonstration qu’il est peut-être très bon en sciences humaines, mais complètement nul en math.

Sources:
Centre d'analyse et de suivi de l'indice Québec
Centre d’analyse et de suivi de l’indice Québec

First Asset
First Asset Morningstar National Bank Québec Index ETF


24 septembre 2015

Croissance économique Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, l’Institut de la statistique du Québec a publié dans l’anonymat presque complet la croissance du PIB au Québec pour l’année 2014. Puisque personne n’en a parlé, je vous offre le résumé graphique:

PIB Québec

Deux observations:

  • Les régions minières sont celles qui s’en tirent le mieux, et de loin !  Voilà qui devrait décevoir la bonne gauche qui a toujours détesté la production minière au Québec.
  • La région de Montréal a mieux fait que la-région-qui-critique-tout-le-monde-mais-qui-ne-prend-pas-la-critique-de-personne, qui elle se retrouve en dernière position.

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Profils statistiques des régions administratives et des MRC