Antagoniste


23 avril 2015

Rien de trop beau pour les artistes Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

J’avais prévu en parler en février quand la nouvelle est sortie, mais cette dernière s’est faufilée dans les mailles de mon filet…  M’enfin, puisqu’il n’est jamais trop tard pour bien faire voici donc quelques chiffres, publiés en février dernier, sur les dépenses du gouvernement en culture.

Pour l’année 2012-2013, le gouvernement a flambé 989 millions de dollars en culture…  Si on inclut les crédits d’impôt remboursables, c’est la rondelette somme de 1,3 milliard qui va mourir dans les poches de la colonie artistique…  Comme j’ai déjà dit dans le passé, il n’y a pas d’austérité pour les artistes, l’auge à cochon est toujours pleine pour les artistes.

Voici où cet argent est dépensé au Québec…

Culture Québec

On peut constater que la clique du plateau a fermement étendu ses tentacules sur Montréal et surtout sur… Québec !  En ce qui me concerne, on pourrait ramener les dépenses en culture au Québec au même niveau que Laval et on ne s’en porterait pas plus mal.

Depuis 1985, la Québec a englouti en culture 24,2 milliards de dollars (dollars de 2013), c’est l’équivalent du coût du projet de la b23aie James… Et ce n’est pas fini, chaque année le gouvernement va continuer de caler un nouveau milliard pour la culture…

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Un portrait statistique des dépenses en culture de l’administration publique québécoise


22 avril 2015

La bullshit verte Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Environnement États-Unis Québec

En ce jour de la Terre, vous allez probablement entendre un paquet d’enverdeurs, avec un profil de sciences humaines sans math, raconter que le Québec doit dire non au pétrole parce que l’économie verte est la seule qui peut créer la richesse.

Vraiment ?

Je me suis amusé à comparer l’évolution, depuis un an, des actions de TransCanada et Enbridge, deux compagnies canadiennes de pipelines qui sont considérés comme l’antéchrist au Québec, à deux géants de l’économie verte soit Tesla, le constructeur de voitures électriques et First Solar, un leader dans l’énergie solaire.  Voici le résultat:

Économie Verte

Si la prospérité passe par l’économie verte, pourquoi TransCanada et Endbridge, les deux compagnies de pipeline diabolisées par la bonne gauche, font mieux que leurs chouchous écologiques ?

Dire que les péquistes s’opposent aux pipelines parce qu’ils pensent que c’est l’électrification des transports qui peut nous amener la prospérité… Une autre bonne idée à mettre dans la même catégorie que les CPE…

Source:
Google Finance
Stock market quotes


20 avril 2015

Les étrangers Canada Économie En Chiffres Mondialisation

Spectacle d’un rare pathétisme cette semaine à l’Assemblée nationale quand la CAQ et le PQ, motivés par un nationalisme primaire et débilitant, ont reproché au gouvernement libéral de ne pas être intervenu dans le dossier de la vente du Cirque du Soleil.  Au Québec, le nationalisme est un des grands responsables de notre pauvreté chronique et ce n’est pas demain la veille où on sera débarrassé de ce poison…

Au Québec, quand les nationaleux apprennent que des « étrangers » veulent venir investir leur argent dans notre province, ils grimpent dans les rideaux. Ce sera encore le cas cette semaine avec la bonne gauche qui prévoit manifester contre le libre-échange.  Ils ne comprennent pas que si un étranger veut investir dans une entreprise d’ici, c’est pour la faire croître en injectant de l’argent neuf. Quand un étranger veut investir au Québec, c’est une bonne nouvelle !

C’est d’autant plus une bonne nouvelle que l’arrivée de joueurs étrangers dans notre paysage économique permet d’augmenter la compétition et c’est le consommateur qui ultimement en profitera.  Vous en doutez ?  Voici qu’elles sont les marges de profits de compagnies canadiennes et étrangères qui font affaire au pays dans quelques secteurs économiques:

Profit Étranger

Au niveau des profits, une chance que les étrangers sont là pour faire compétition à nos compagnies, cela permet à tous les Canadiens de réaliser des économies !

De plus, contrairement à ce que laissent entendre les détestables nationaleux de la CAQ et du PQ, quand un siège social passe dans les mains d’un étranger, cela peut signifier la création de nombreux emplois.  À ce sujet, voici les résultats d’une étude de Statistique Canada réalisée entre 1999 et 2005:

Mondialisation

Parmi les 164 sièges sociaux auparavant sous contrôle canadien qui sont passés sous contrôle étranger entre 1999 et 2005, seulement 21% (34) ont été fermés, ce qui a entraîné la perte de 1 709 emplois. Par contre, 38 sièges sociaux ont été ouverts suite à la prise de contrôle par des intérêts étrangers d’entreprises canadiennes, ce qui s’est traduit par la création de 2 346 emplois.  Bref, par suite de la prise de contrôle par des intérêts étrangers d’entreprises qui étaient sous contrôle canadien, il y a eu plus de sièges sociaux créés que de sièges sociaux fermés, et le nombre d’emplois créés a dépassé le nombre d’emplois perdus.

Comme je disais, au Québec, le nationalisme est un des grands responsables de notre pauvreté chronique. Ce nationalisme fait en sorte qu’ici les gens aiment mieux se fourrer entre eux que de faire de bonnes affaires avec des étrangers.

Sources:
Statistique Canada
Le contrôle étranger dans l’économie canadienne
L’emploi dans les sièges sociaux au Canada, de 1999 à 2005


15 avril 2015

Au diable les redevances ! Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, la bonne gauche a fait de la bonne démagogie en s’indignant du faible niveau de redevances payées par les compagnies minières au Québec, ils ont payé 23 millions et il paraît que ce n’est pas assez…

Je l’ai déjà dit et je me répète, les redevances c’est de l’arnaque; exiger qu’une compagnie paye des redevances pour exploiter une ressource naturelle c’est un racket.

Le système de redevance est d’autant plus condamnable que l’exploitation des ressources naturelle crée de nombreux emplois qui sont très bien payés.  Au Québec, en 2014, 19 300 personnes travaillaient dans l’extraction minière et pétrolière.  Ces gens ont gagné en moyenne 1 663$ par semaine.  Autrement dit, au Québec seulement, l’industrie de l’extraction minière et pétrolière a versé 1,7 milliard de dollars en salaire !  Voici comment ce nombre a évolué depuis le début des années 2000 pour le Québec seulement:

Mine Québec

Voilà les véritables « redevances » de cette industrie; une croissance de 186% depuis 2001. Exiger plus pourrait affecter négativement ce secteur économique et entraver la création d’emplois bien payés. D’ailleurs, on peut voir sur ce graphique que les conneries du PQ en 2013, causé en bonne partie par le dogmatisme vert de Marxiste Ouellet, ont fait disparaître des centaines de millions de dollars de l’économie du Québec.

De plus, il ne faut pas oublier que les mines et le pétrole est l’industrie qui paye le mieux ses employés au Québec:

Mine Québec

Au diable les redevances, les emplois c’est tout ce qui compte !

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 281-0027 & 282-0008


13 avril 2015

Bilan de l’emploi Économie En Chiffres Québec

Vendredi dernier, Statistique Canada a publié les chiffres sur l’emploi au Canada pour le mois de février. Quelques faits saillants pour le Québec.

Tout d’abord, l’évolution de l’emploi depuis un an en fonction de la catégorie de travailleurs:

Emploi Quebec

En mars, les chiffres sont les suivants:

  • +6 800 emplois dans le secteur public
  • -4 400 emplois dans le secteur privé
  • +2 800 emplois chez les travailleurs autonomes

Depuis un an, toute proportion gardée, plus d’emplois ont été créés dans le secteur public que dans le secteur privé ou chez les travailleurs autonomes. L’austérité n’existe pas au Québec, prétendre le contraire s’est avouer son ignorance.

Voici maintenant la situation de l’emploi dans les régions du Québec:

Emploi Québec

En mars, les chiffres sont les suivants:

  • Région du Saguenay: -400 emplois
  • Région de Québec: +6 600 emplois
  • Région de Sherbrooke: -200 emplois
  • Région de Trois-Rivières: +1 100 emplois
  • Région de Montréal: +5 300 emplois

Mars fut un très bon mois pour l’emploi dans la région de Québec (merci à l’embauche de fonctionnaires), par contre la situation reste catastrophique.  La région de Québec est la seule avec un bilan négatif depuis un an, des 12 derniers mois, seulement 3 ont été positifs au chapitre de la création d’emplois (à titre indicatif, Montréal à 9 mois positifs).

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 282-0089 & 282-0135


9 avril 2015

Les rigolos de la bonne gauche Coup de gueule Économie En Chiffres Environnement Gauchistan Québec

Plus tôt cette semaine, la bonne gauche a publié un manifeste contre « l’invasion des pétrolières ».  On aurait plutôt dû parler de manifeste pour un Québec pauvre.  M’enfin, la gauche et les chiffres c’est comme l’eau et l’huile, insoluble l’un dans l’autre.

Dans ce manifeste remarquable, la bonne gauche écrit:

« Une noirceur nouvelle se répand sur le Québec. Elle a franchi les portes de notre pays. La pensée unique revient en force et s’empare de notre démocratie, elle impose une vision du monde qui colonise notre espérance. Nous nous dressons devant elle. Nous refusons. […] Nous avons le devoir de résister à l’invasion systématique de notre territoire par les pétrolières et par de puissants intérêts financiers. Le Québec a fondé sa modernité sur des valeurs fondamentales, dont l’énergie propre et le partage des richesses. C’est ce que nous sommes. C’est ce que nous voulons être. Nous exigeons le respect de cette identité. »

Si on m’avait demandé d’écrire un discours grandiloquent pour parodier les enverdeurs, j’aurais aimé pouvoir écrire quelque chose d’aussi drôle et ridicule.

Ce manifeste a été signé par quelque deux cents personnes…  Je me suis amusé à classer ces signataires; rien de très exhaustif, une simple classification à partir d’une recherche rapide sur Google.  Le résultat est très drôle:

Rigolo de la gogauche

Des artistes, des activistes et des universitaires (et dans les universitaires on retrouve en très grande majorité des trucs comme les sciences sociales, sciences politiques et littérature).

Normalement ce manifeste aurait dû être l’objet de moqueries dans nos médias, mais c’est exactement le contraire qui s’est produit, on a traité ce manifeste comme un texte d’évangile…


8 avril 2015

La loi et l’ordre Canada Coup de gueule Économie En Chiffres États-Unis Québec

États-Unis: le 14 décembre 2010, Kwame Kilpatrick, l’ancien maire de Détroit a été accusé de corruption. Le 11 mars 2013, soit 27 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 10 septembre 2012, Tony Mack, l’ancien maire de Trenton a été accusé de corruption. Le 7 février 2014, soit 17 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 18 janvier 2013, Ray Nagin, l’ancien maire de la Nouvelle-Orléans a été accusé de corruption. Le 12 février 2014, soit 13 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

Québec: le 9 mai 2013, Gilles Vaillancourt, l’ancien maire de Laval a été accusé de corruption. Le 7 avril 2015, soit 23 mois plus tard, son procès n’a toujours pas débuté, on vient à peine de débuter l’enquête préliminaire…  On dit que pour le procès il faudra attendre encore un an…

Bienvenue au Québec, province où la patience, que ce soit à l’hôpital ou au tribunal, est une vertu…

Voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour les cas de fraude:

Tribunaux Québec

Le Québec est bon dernier, 343 jours contre 163 pour le Canada…  C’est 2 fois moins !

Au lieu de prendre 30 millions de dollars et de le gaspiller dans un registre des armes à feu qu’on sait inutile, pourquoi ne pas mettre cet argent dans nos tribunaux pour avoir un système judicature qui sera simplement respectable ?

À titre indicatif, voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour tous les cas:

Tribunaux Québec

Au lieu d’avoir un gouvernement s’éparpille et gaspille notre argent en voulant administrer des garderies, des écoles, des hôpitaux, des régimes d’assurance ou des programmes de fécondation tout en voulant diriger l’économie avec des subventions; nos élus devraient prioriser les activités du gouvernement.  Au lieu de gérer inefficacement une multitude de programmes inutiles, pourquoi ne pas gérer très efficacement quelques programmes bien précis qui sont absolument essentiels.

P.-S. La justice ne représente que 1% des dépenses de programme du gouvernement…

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0055


7 avril 2015

La faustérité Arguing with Idiots Économie En Chiffres Québec

Depuis que les libéraux ont rendu public le dernier budget, la bonne gauche est en émois. On parle de saccage des services publics, de massacre à la tronçonneuse, de coupures draconiennes…  Bref, c’est tout juste si on n’annonce pas le retour de l’antéchrist… La bonne gauche dénonce surtout la croissance des dépenses en santé et en éducation qui seront de +1,4% et +0,2% l’an prochain.

Petit rappel pour nos journalistes à la mémoire défaillante…  Revenons en 1996, quand Lucien Bouchard et son ministre des finances, Bernard Landry, ont mis en place les mesures pour atteindre le déficit zéro; voici comment ont crû les dépenses en santé et éducation, sous le tandem Bouchard/Landry et Couillard/Leitão:

Budget Couillard

Contrairement au tandem Couillard/Leitão, Bouchard/Landry n’a pas simplement ralenti la croissance des dépenses, il a carrément coupé dans les dépenses !

Dans le budget 1996-1997, les dépenses en santé et en éducation ont été coupées de -173 millions et -414 millions respectivement, de vraies coupures !  Dans le budget 2015-2016, les dépenses en santé et éducation vont augmenter de +461 millions et +30 millions respectivement.  Au total, Bouchard/Landry avait coupé les dépenses de programmes de -4,0% contre une augmentation de +1,2% pour Couillard/Leitão.

En bref, cette année, contrairement à l’époque Bouchard/Landry, il n’y aura pas d’austérité, car il n’y aura pas de coupures !  En fait, pour parvenir au déficit zéro, il y avait eu 3 années consécutives de coupure en éducation et 2 années consécutives de coupure en santé par Bouchard/Landry.  Rien de tel avec Couillard/Leitão, que de la croissance.

Si Couillard/Leitão avait décidé d’imiter Bouchard/Landry, on aurait dû couper -421 millions en santé, –659 millions en éducation et au total -2,7 milliards pour toutes les dépenses de programmes.  Je vous rappelle que le budget de la santé a été augmenté de +461 millions, celui en éducation de +30 millions et que l’ensemble des dépenses de programmes augmente de +756 millions.

Si en 1996-1997, PERSONNE n’a déchiré sa chemise avec l’austérité, pourquoi le faire maintenant surtout compte tenu du fait que l’austérité existe uniquement dans la tête de la bonne gauche.

P.-S. Je vous invite à lire le papier de Paul Wells du Maclean’s, il a servi d’inspiration à ce billet.  Dans ce papier, les journalistes baissés du  Devoir sont rossés par Paul Wells.

Source:
Ministère des finances du Québec
Budgets


27 mars 2015

Où vont vos impôts… Économie En Chiffres Québec

Parce que c’est votre argent…

Parce que le gouvernement a déposé un budget hier…

Parce que les syndicalleux et les pékystes vont essayer de vous faire croire que l’on vit une période d’austérité…

Quelques chiffres tirés du dernier budget du Québec (fonds général à ne pas confondre avec le fonds consolidé), demandez-vous si vous en avez pour votre argent…

Budget Québec

Au total, la machine gouvernementale doit consommer près de 205 millions de dollars par jour pour pouvoir fonctionner, l’équivalent de presque 17 000 dollars par personne active.

Ces chiffres sont pour le fonds général. Avec le fond consolidé, les dépenses sont de 98 574 000 000 dollars, ce qui représente 270 065 753 dollars par jour ou 22 403 dollars par personne active.

Mais dans tout ce capharnaüm de chiffres où les millions et les milliards fusent de partout, il est parfois difficile de prendre toute la mesure des sommes qui sont impliquées. C’est pourquoi j’ai décidé de reprendre la mise à jour économique du PQ et de l’appliquer à une famille qui aurait un revenu de 60 000$. Voici ce que ça donne:

Budget Québec

Les « revenus d’emplois » font référence aux revenus autonomes, les « gains à la loterie » font référence aux transferts du fédéral, les « dépenses courantes » aux dépenses de programme, les « intérêts sur la carte de crédit » au service de la dette et le « REER » à la contribution au fonds des générations.  Le « total sur la carte de crédit » contient uniquement la mauvaise dette (c’est la somme des déficits cumulés), ce chiffre représente le crédit à la consommation (l’hypothèque n’est pas incluse).

C’est bien d’équilibrer le budget, mais il faut réaliser qu’on dépend beaucoup des « gains à la loterie » et qu’éventuellement, il faudra faire des surplus pour rembourser la carte de crédit.

Vous en connaissez beaucoup des familles qui pourraient soutenir ce rythme de vie?

Sources:
Ministère des finances du Québec
Discours sur le budget 2015-2016
Le Plan économique du Québec


26 mars 2015

Fonfonville Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Puisque c’est jour de budget aujourd’hui, j’ai pensé faire un billet sur nos bons fonctionnaires, histoire de savoir où notre argent est dépensé…

Fonfon Québec

Il n’y a pas de déclin démographique à Fonfonville…

Source:
Conseil du trésor
L’Effectif de la fonction publique du Québec


23 mars 2015

Le trou sans fond… Canada Économie En Chiffres Québec

La nouvelle est vieille, mais elle est trop importante pour ne pas lui consacrer un billet.

Le 11 mars, le Centre sur la productivité et la prospérité des HEC a publié une étude exhaustive sur la dette québécoise. L’originalité de cette étude tient au fait qu’on a calculé la dette du Québec en utilisant toutes les définitions possibles, ce qui permet de répondre aux gauchistes qui veulent minimiser la dette du Québec en voulant nous faire croire que le Québec à une « bonne dette ».

Voici donc la dette du Québec selon les 4 définitions suivantes:

  • Dette directe consolidée
  • Dette brute
  • Dette nette
  • Dette de consommation

Tout d’abord la dette directe consolidée i.e. la dette contractée par le gouvernement sur les marchés financiers:

Dette Québec Dette Québec

La dette brute i.e. dette directe consolidée plus passif net au titre des régimes de retraite moins le Fonds des générations:

Dette Québec Dette Québec

La dette nette i.e. dette brute moins actifs financiers nets:

Dette Québec Dette Québec

Et finalement la dette de consommation i.e. dette nette moins valeur des immobilisations nettes (routes, hôpitaux, bâtiments et autres immobilisations du gouvernement):

Dette Québec Dette Québec

Oublier les histoires de bonne dette de la gauche. Peu importe comment la dette est calculée, plus souvent qu’autrement le Québec est la pire des provinces canadiennes.  D’ailleurs, si le Québec était un pays, nous serions le 9e plus endetté de la planète, devancé par des champions comme la Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Espagne ou la France…

Et pendant ce temps, le messie du PQ nous dit que « l’objectif de l’indépendance est de maintenir le modèle québécois »…  Il faut donc faire l’indépendance pour sauver le modèle économique qui a fait du Québec le tiers-monde de l’Amérique du Nord…  À n’y rien comprendre, c’est comme si on demandait à un docteur un médicament pour renforcer notre cancer…

Source:
Centre sur la productivité et la prospérité du Québec
L’heure juste sur la dette du gouvernement du Québec


19 mars 2015

L’économie vue à vol d’oiseau Canada Économie En Chiffres Mondialisation Québec

Dans les grandes villes, les aéroports sont des poumons économiques. Ils représentent une porte d’entrée capable d’accueillir la planète. Ils permettent les échanges économiques et les échanges d’idées. Une ville ne peut pas être dynamique sans avoir un aéroport dynamique, c’est une condition sine qua non.

Partant de ce principe, j’ai voulu savoir où se trouvaient les aéroports dynamiques au Canada. J’ai donc sélectionné les 20 plus gros aéroports du pays pour ensuite calculer le nombre de passagers transitant dans cet aéroport par habitant. Le résultat est très intéressant:

Aéroport Canada

Première constatation, on peut avoir un aéroport extrêmement dynamique sans nécessairement habiter une grosse ville.  Par exemple, Vancouver, Victoria, Fort McMurray et St-John’s se classent tous devant Toronto.

Ensuite, on peut voir que le Québec n’est pas à la hauteur.  Montréal se classe en milieu de peloton et Québec est avant-dernier, devançant uniquement la ville de London…  À Québec, on aura beau se péter les bretelles avec un nouveau record d’achalandage, n’en reste pas moins que Labeaumegrad est incapable de compétitionner avec des villes comme…  Winnipeg !

Source:
Statistique Canada
Tableau 401-0044


18 mars 2015

Économies néolibérales Canada Économie En Chiffres Mondialisation

Dans la supposée plateforme électorale de Pierre Karl Péladeau, on parle de développer la « souveraineté économique du Québec », un concept fumeux qui signifie réellement que le Québec devrait mettre en place des mesures protectionnistes, question de s’isoler un peu plus du reste du monde. Au Québec, les nationaleux préfèrent les petits poissons dans les petits lacs plutôt que les gros poissons pouvant nager dans l’océan.

Pour bien comprendre à quel point l’avenir se trouve dans les politiques néolibérales plutôt que dans les politiques protectionnistes, il faut voir comment a évolué le prix des vêtements au Canada depuis plus de vingt ans. Au Canada, jusqu’en 1995, nous avions un système équivalent à la gestion de l’offre dans le marché des vêtements i.e. le gouvernement rendait quasiment impossible l’importation de vêtements produits à l’étranger, nous devions donc acheter en grande partie des vêtements canadiens. Entre 1995 et 2004, en vertu des accords de libre-échange, le Canada a graduellement aboli les quotas qui sont finalement complètement disparus en 2005.

Inflation Canada

L’indice des prix à la consommation a constamment augmenté depuis le début des années 90, une augmentation considérable de 50%.  Par contre, le prix des vêtements n’a pas subi la même tendance.  La diminution graduelle des quotas et leur abandon complet à partir de l’année 2005 ont permis non seulement de contrer l’augmentation du prix des vêtements, mais d’en diminuer le coût réel.  Aujourd’hui, les vêtements sont 0,9% moins chers qu’au début des années 90.

En bref, si les pressions inflationnistes ont fait augmenter le prix de presque tous les biens de consommation, depuis 1995, des pressions déflationnistes ont fait diminuer le prix nos vêtements ! On peut bien sûr déplorer les nombreuses mises à pied dans l’industrie du textile au Canada, mais on devrait surtout se réjouir des économies substantielles réalisées depuis l’abandon des mesures protectionnistes. L’argent épargné par les millions de Canadiens achetant des vêtements compense amplement pour les quelques milliers d’emplois perdus.  Imaginez si le prix de nos vêtements avait suivi la même tendance que l’inflation, aujourd’hui une paire de jeans à 100$ serait vendue 150$.

Voilà pourquoi on doit combattre toutes les politiques protectionnistes; celles-ci finissent toujours par appauvrir la population même si au départ leurs intentions sont louables.

Source:
Statistique Canada
Tableau 326-0022


16 mars 2015

Le PQ au pays des merveilles Arguing with Idiots Économie En Chiffres Québec

Débat absolument surréaliste des candidats à la chefferie du PQ la semaine dernière…  Les candidats, n’ayant pas peur du ridicule, ont essayé de nous vendre la souveraineté en nous promettant des tomates québécoises et un monorail électrique…

Mais le moment le plus embarrassant est venu quand tous les candidats, presque à l’unisson, ont dit que la péréquation reçue par le Québec c’était de la merde et que le Canada vivait aux crochets du Québec…

Vraiment ?

Allons voir ce que dit l’institut de la statistique du Québec (pas le gouvernement fédéral ou un méchant think tank de droite, mais l’institut de la statistique du Québec).  Chaque année, l’institut de la statistique du Québec produit un document qui a pour titre « Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec » dans lequel on détaille la situation économique de la province.

À la page 59 de ce document (tableau 4.2) on retrouve les recettes et dépenses de l’administration fédérale au Québec i.e. l’argent que le gouvernement fédéral vient chercher au Québec et l’argent que le gouvernement fédéral verse au Québec.  Voyez par vous-même:

Péréquation Québec

On pourra considérer le PQ comme un parti sérieux le jour où il aura compris ce simple tableau, pas avant.  Si la tendance se maintient, ce jour risque de ne jamais arriver…

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec (Tableau 4.2, p.59)


16 mars 2015

Bilan de l’emploi Économie En Chiffres Québec

Vendredi dernier, Statistique Canada a publié les chiffres sur l’emploi au Canada pour le mois de février.  Quelques faits saillants pour le Québec.

Tout d’abord, la situation de l’emploi en fonction de la catégorie de travailleurs:

Emploi Québec

Emploi Québec

Vous aurez constaté qu’il n’y a pas d’austérité au Québec, la fonction publique est toujours plus grasse. L’austérité existe seulement dans la tête des gauchistes qui ne savent pas compter.

Emploi Québec

Emploi Québec

À Québec, Denis Gravel et Jérôme Landry ont une fixation maladive sur Montréal dans leur show du matin.  À les entendre, Montréal serait le grand Satan… Si j’étais à la place de Denis Gravel et Jérôme Landry, je délaisserais Montréal cinq minutes et je commencerais à m’inquiéter de ce qui se passe dans ma région…

P.-S. En ce moment à Montréal, il y a 74 chantiers pour une valeur cumulative de 14 milliards de dollars.  Il n’y a personne à Montréal qui est vraiment jaloux du Phare de Québec…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 282-0089 & 282-0135