Antagoniste


27 juillet 2015

La loi et l’ordre Canada En Chiffres

Comme c’est le cas tous les étés, Statistique Canada a rendu publics ses chiffres sur la criminalité. Comme c’est le cas depuis quelques années, les chiffres montrent un recul appréciable.

Cet été, les médias n’ont presque pas parlé de la divulgation de ces chiffres, probablement parce qu’ils ne supportaient pas le narratif qu’on entend depuis plusieurs années, à savoir que l’agenda de la loi et l’ordre de Stephen Harper est inefficace.

Voici comment a évolué la criminalité au Canada dans les 8 années qui ont précédé l’arrivée au pouvoir des conservateurs et dans les 8 années qui ont suivi l’arrivée au pouvoir des conservateurs:

Criminalité Canada

Le bilan des conservateurs est impressionnant.  Dans toutes les catégories, ils ont mieux fait que leurs prédécesseurs, et par une marge très confortable.  Notons au passage l’excellente performance des conservateurs avec la criminalité chez les jeunes; quand Harper à réformer la loi pour les jeunes contrevenants, la bonne gauche avait annoncé la fin du monde.  Aujourd’hui, elle doit ravaler ses paroles.

En bref, il est impossible de dire, comme le fait la bonne gauche, que « la loi et l’ordre » est une politique inutile puisque la criminalité est en baisse constante depuis que les conservateurs sont au pouvoir. On pourrait débattre longtemps pour savoir s’il s’agit d’une simple corrélation ou d’une relation de cause à effet, mais, chose certaine, le bilan des conservateurs est enviable.

Autre élément intéressant, concerne l’évolution du taux d’homicide par rapport au registre des armes à feu.  À toute fin pratique, depuis 2006, la partie du registre couvrant les armes d’épaule n’existe plus puisque les conservateurs ont décidé de ne plus appliquer la loi relative à ce registre. Qu’est-il arrivé durant cette période ? Est-ce que les gens sont morts par milliers dans les rues à cause de cette décision ?

Criminalité Canada

Au Canada, le taux d’homicide a diminué plus rapidement durant la période ou le registre n’était plus appliqué que durant la période où il était appliqué. Bref, encore une fois, la bonne gauche était complètement dans l’erreur. La vague de crime qu’elle avait annoncé suite à la disparition du registre des armes à feu ne s’est jamais matérialisée.  Ce constat rend encore plus stupide la décision du gouvernement du Québec de gaspiller des millions pour constituer son propre registre…

P.-S. Inutile de me répondre que la baisse depuis que les conservateurs sont au pouvoir est attribuable au vieillissement de la population, parce que sur des période aussi courte le vieillissement est négligeable et que la population vieillissait aussi quand les libéraux détenaient les commandes du pays.

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0052


23 juillet 2015

La mondialisation sauvage Arguing with Idiots Économie En Chiffres International Mondialisation

Les nationaleux et la gauche n’aiment pas la mondialisation, la mondialisation retire des pouvoirs aux gouvernements pour les redonner au peuple, affaiblir la toute-puissance du gouvernement c’est un sacrilège pour la gauche et les nationaleux.

La semaine dernière, on a découvert que la mondialisation était aussi détestée par l’Église catholique.  Le pape, qui est devenu un vulgaire communiste en soutane reproche sans doute au capitalisme mondialisé d’avoir sorti des millions de gens de la pauvreté, les pauvres c’est le public cible du nouveau pape…

Voyez par vous-même:

Mondialisation

Depuis 2000, le nombre de pauvres s’est réduit de 48% et la classe moyenne a augmenté de 86% !  Du côté des riches, l’augmentation n’est que de 17%, autrement dit, ce ne sont pas les riches qui ont le plus profité de la croissance économique.

En chiffres absolus, c’est 700 millions de personnes qui sont sorties de la pauvreté depuis 2001, un accomplissement remarquable du méchant capitalisme mondialisé.

Source:
Pew Research Center
Population Distribution by Income Tiers, 2001 and 2011


20 juillet 2015

Les faits et la fiction Canada Coup de gueule Économie En Chiffres International Québec

La semaine dernière, dans le journal à PKP, un spin doctor du PQ a tenté de convaincre ses moutons du bien fait du projet séparatiste.  Selon ce champion de l’économie, faire la souveraineté serait une bonne chose puisqu’il n’y a aucun avantage pour nos entreprises et notre économie à gérer la forte instabilité du dollar canadien, par conséquent il faut se séparer pour se débarrasser de l’instabilité systémique de la monnaie canadienne.

Vraiment ?

Voici comment la valeur du dollar a fluctué par rapport aux principales monnaies étrangères:

Dollar Canadien

N’en déplaise aux péquistes, mais leurs belles théories sur la fluctuation du dollar canadien ne passe pas le test de la réalité, comme on peut le voir, depuis dix ans, le dollar canadien est l’une des devises les plus stables dans les pays industrialisés.  Bref, si les fluctuations d’une devise ont des effets délétères sur l’économie, c’est au Canada où les entrepreneurs ont été le plus à l’abri de ces effets.

Il faut dire que la politique monétaire n’a jamais été l’apanage des péquistes.  Lors du référendum de 1995, Bernard Landry et Lucien Bouchard avaient déclaré qu’un Québec souverain pourrait adopter la devise américaine…  C’est ironique puisque plus d’une décennie plus tard, quand le dollar canadien est arrivé à parité avec le dollar américain, ces mêmes péquistes ont raconté que la force du dollar canadien détruisait l’économie du Québec.  Si la parité est mauvaise pour l’économie du Québec, imaginez le désastre si nous avions décidé d’adopter le dollar américain !

Source:
Federal Reserve Bank of St. Louis
H.10 Foreign Exchange Rates


16 juillet 2015

Quand le marché évolue Économie En Chiffres Environnement États-Unis

Deux chiffres intéressants sur lesquels je suis tombé cette semaine:

Essence Voiture

Depuis 1996, le nombre de voitures a augmenté de 21%, mais le nombre de stations-service a diminué de 18% !

Ces chiffres semblent contradictoires, mais quand on sait que la consommation en essence des voitures est passée de 8,25L/100 km en 1996 à 6,53 L/100 km en 2012 (une diminution de 21%) on peut comprendre pourquoi le nombre de stations-service diminue même si le nombre de voitures augmente !

Source:
U.S. Department of Energy
Maps and Data


15 juillet 2015

Reprise économique Économie En Chiffres Québec

Voici mon troisième et dernier billet relatif à la publication du dernier rapport mensuel des opérations financières du Québec pour l’année financière 2014-2015 (mes deux autres billets sont ici et ici).

L’impôt des compagnies du Québec est un élément très intéressant présent dans ces rapports. J’aime cet indicateur puisque l’impôt des sociétés représente un peu un baromètre économique, quand l’économie va bien, les entreprises font des profits et payent des impôts. Dans le cas contraire, les revenus du gouvernement diminuent, une compagnie ne peut pas payer d’impôt si elle ne fait pas de profit.  Bref, cet impôt est un excellent proxy pour juger de la vitalité de l’économie.

Voici comment se compare l’année 2013-2014 (dernière année du PQ au pouvoir) et 2014-2015 (première année du PLQ au pouvoir):

Finance Québec

Pour la première année au pouvoir du PLQ, l’impôt des sociétés a rapporté 3 506 millions de dollars. L’année financière précédente (la dernière du PQ au pouvoir), l’impôt des sociétés avait rapporté 3 254 millions de dollars. Donc, par rapport au PQ, c’est 252 millions de dollars de plus qui sont entrés dans les coffres du gouvernement, un écart significatif de 7,7% !

Bref, sous les libéraux, l’économie du Québec c’est nettement améliorée. Depuis le mois d’avril, l’économie du Québec a produit 8 mois où les impôts des sociétés ont augmenté par rapport à l’année précédant; autrement dit, pour faire une analogie sportive, on pourrait dire que le PLQ a remporté le duel économique sur le PQ avec un score de 8 victoires et 4 défaites.

Source:
Ministère des finances du Québec
Rapport mensuel des opérations financières


13 juillet 2015

Marceau Vs. Leitão Économie En Chiffres Québec

Dans chaque budget, le ministre des finances fait des prévisions de revenus et de dépenses, la justesse de ces prédictions nous permet d’apprécier la compétence ou l’incompétence d’un ministre des finances…

Avec la publication, la semaine dernière, du rapport mensuel des opérations financières du Québec pour l’année financière 2014-2015, on peut évaluer le travail du ministre Carlos Leitão…  Mais avant d’aller au ministre Leitão, analysons le travail de Nicolas Marceau pour son dernier budget, cela nous permettra de le comparer à son successeur:

Budget Québec

Le PQ s’est complètement planté dans ses prévisions de revenus autonomes et dans ses dépenses de programmes.  En fait, les péquistes ont dépensé 2 fois plus d’argent que ce qui était prévu dans les dépenses de programme !

Je résume le bilan du ministre Marceau: le gouvernement est moins riche que prévu, il dépense plus que prévu et il a pu éviter la catastrophe en recevant plus d’argent que prévu de Stephen Harper. Un bilan honteux pour un gouvernement qui se veut indépendantiste.

Est-ce que Carlos Leitão a mieux fait ?

Budget Québec

Tout comme Nicolas Marceau, Carlos Leitão a surestimé les revenus du gouvernent.  Par contre, le libéral s’est moins planté, une différence de 36% contre 68% pour le péquiste.  Au niveau des dépenses de programmes, Leitão est arrivé directement sur sa cible, tout le contraire de Marceau qui lui a défoncé le budget en dépensant 2 fois plus que ce qui était prévu !

Bref, dans un duel opposant les deux ministres des Finances, sans être parfait, Carlos Leitão obtient une victoire facile sur Nicolas Marceau.

Autre élément intéressant et important: la cible originale des dépenses du gouvernement péquiste était de 1,8%, c’est exactement la même cible que se sont donnée les libéraux.  On réalise donc que les péquistes font preuve d’une arrogance et/ou  d’une stupidité digne d’un prix Nobel quand ils accusent les libéraux de vouloir démolir le Québec avec leur austérité puisque leur gouvernement voulait faire exactement la même chose !  La seule différence: les libéraux ont été assez compétents pour atteindre leur cible…  Au fond, il est peut-être là le problème, les péquistes sont peut-être jaloux d’avoir vu les libéraux réussis là où ils ont échoué…

Sources:
Ministère des finances du Québec
Budgets 2013-2014 et 2014-2015
Rapport mensuel des opérations financières


8 juillet 2015

Bulletin de fin d’année Économie En Chiffres Québec

La semaine dernière, le ministère des Finances du Québec a publié le dernier rapport mensuel des opérations financières du Québec pour l’année financière 2014-2015 (l’année financière débute le 1er avril et se termine le 31 mars de l’année suivante).

Ce rapport coïncide aussi avec la première année au pouvoir des libéraux, ce qui permet l’inévitable comparaison avec le PQ qui était au pouvoir l’année précédente.  Voici donc comment le PLQ et le PQ se sont tirés d’affaire lorsqu’ils ont dirigé le Québec (surplus ou déficit pour chacun des mois de l’année financière):

Finance Québec

Globalement, on peut voir que les libéraux ont eu un contrôle beaucoup plus serré des finances publiques, pour 9 des 12 mois, le PLQ a un meilleur bilan que le PQ.

Si on reprend les données du graphique ci-dessus, mais en calculant le déficit cumulé à la fin de chaque mois, voici ce qu’on obtient:

Finance Québec

On peut voir que tant le PLQ que le PQ ont passé leur année « dans le rouge », mais encore une fois, la situation est moins catastrophique avec les libéraux. Au final, l’année financière 2014-2015 (PLQ) s’est terminée avec un déficit de 1,811 milliard de dollars.  Chez les péquistes, l’année financière 2013-2014 s’était terminée avec un déficit de 2,824 milliards de dollars, soit 1,013 milliard de plus que les libéraux !

Autre élément à considérer…  Même si la bonne gauche a braillé toutes les larmes de son corps pour dénoncer un supposé saccage des services publics, je vous rappelle que le Québec a quand même fait un déficit de 1,811 milliard de dollars cette année…

Source:
Ministère des finances du Québec
Rapport mensuel des opérations financières


6 juillet 2015

La richesse des Québécois selon Luc Godbout Canada Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Il y a deux semaines,  Luc Godbout a publié des chiffres relativement intéressants sur l’évolution des revenus des ménages québécois depuis 1976.  Ces chiffres montrent que si pour l’ensemble des ménages le portrait n’est pas reluisant, chez plusieurs types de ménages la progression des revenus plutôt spectaculaire.

Étonnamment, cette étude a été froidement accueillie tant à gauche qu’à droite. Cela m’étonne puisque les chiffres de Luc Godbout sont bons, il n’y a rien à redire de ce côté.  Tout ce que Luc Godbout a fait, c’est de reprendre intégralement les données de Statistique Canada, ce que je fais plusieurs fois par semaine sur mon blogue (sauf que dans mon cas, quand je reprends les chiffres de Statistique Canada je n’ai pas la prétention d’appeler ça une étude…)

M’enfin, comme je disais, aussi bien à gauche qu’à droite, les gens ont été sceptiques face à « l’étude » de Luc Godbout, il ne pouvait concevoir que les Québécois se soient enrichis depuis 35 ans…  Par exemple, réagissant à cette « étude », j’ai entendu Dutrizac dire dans son émission qu’avec la facture du câble qui augmente les gens sont plus pauvres…  Le pauvre Benoit ne réalise pas qu’en 1976 beaucoup de Québécois étaient trop pauvres pour se payer le câble…

Voici donc les fameux chiffres de Statistique Canada qui ont été repris par Luc Godbout pour être transformés en « étude » (évolution du revenu médian en dollars constants entre 1976-2011):

  • Ensemble des ménages: -3,4%
  • Ménages de 2 personnes et plus: -10,3%
  • Ménages de personnes âgées:+25,8%
  • Couple sans enfant: +4,0%
  • Famille biparentale: +32,6%
  • Famille monoparentale: +60,7%
  • Personne seule: +25,1%

Comme j’ai dit, ces chiffres sont rigoureusement vrais et il n’est pas inutile de décomposer les ménages en différents types de famille pour analyser l’enrichissement des gens, puisque la composition des ménages a énormément changé depuis 1976 (les familles sont devenues plus petites, ce qui impacte grandement leurs revenus).

Par contre, cela ne signifie pas que « l’étude » de Luc Godbout est sans reproches, derrière ces chiffres j’ai l’impression qu’on veut surtout nous convaincre que le modèle québécois fonctionne puisque des gens se sont grandement enrichis depuis 35 ans.  Or, si on tient vraiment à analyser l’enrichissement des Québécois, il aurait fallu se comparer aux autres provinces au lieu d’uniquement se comparer à nous même comme le fait Luc Godbout.  Cette comparaison est facile à faire, ces chiffres existent déjà chez Statistique Canada !  Aucun média n’a jugé bon fouiller ces chiffres histoire de fournir un portrait encore plus complet de la situation…  Paresse, ignorance ou manque de curiosité…

M’enfin, j’ai pris le temps de sortir ces chiffres histoire de comparer le Québec aux autres provinces canadiennes pour chaque type de ménage, voici donc les résultats de mon « étude »:

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Revenus Québec

Vous avez maintenant un portrait complet de la situation.

S’il est vrai de dire, comme Luc Godbout le fait, que beaucoup de ménages québécois se sont enrichis depuis 35 ans, il faut aussi dire que dans presque toutes les catégories le Québec s’est enrichi beaucoup moins vite que le Canada.  À l’exception des familles monoparentales, le Québec est dans le fond du classement dans toutes les catégories. Somme toute, la bonne nouvelle de Luc Godbout cachait une énorme mauvaise nouvelle.

Bref, pendant que le reste du Canada court, le Québec lui se contente de marcher.  Encore une fois, le modèle québécois tant aimé par nos politicos a eu des conséquences catastrophiques sur les Québécois…  C’est un modèle qui nous a rendus médiocres et qui continuera à nous rendre médiocres tant et aussi longtemps qu’on s’obstinera à l’appliquer.

Source:
Statistique Canada
Tableau 202-0702


25 juin 2015

Climatologie papale Économie En Chiffres Environnement International

La semaine dernière, le pape a décidé de faire peur au monde en disant que si on ne devenait pas socialiste, le réchauffement climatique allait détruire la planète.  Bref, le pape a confirmé que le réchauffement climatique et le socialisme sont des symboles religieux…

M’enfin…

Voici ce que le pape a déclaré sur Twitter:

Pape Du Rap

Vraiment, il faut de l’honnêteté, du courage et de la responsabilité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ?  Est-ce de cette manière que la Corée du Nord a procédé ?

Communisme

Au milieu des années 90, la Corée du Nord a fait un « virage vert », la consommation de pétrole a été réduite de 75% et les émissions de gaz à effet de serre ont été coupées de 70%, de quoi faire l’envie de nos enverdeurs.

Le Corée du Nord a pu devenir indépendante du pétrole grâce à une famine qui a tué entre 3% et 5% de la population, ce qui doit être pour le pape un exemple d’honnêteté, de courage et de responsabilité…

Sources:
CDIAC
CO2 Emissions from North Korea (Democratic People’s Republic of Korea)

EIA
International Energy Statistics


22 juin 2015

Harper et les pauvres Canada Économie En Chiffres International

Il y a deux semaines, j’ai écrit que seuls les analphabètes économiques étaient préoccupés par les inégalités de richesse puisque la seule chose qui importe vraiment c’est la mobilité sociale.

Mais si vous êtes un analphabète économique qui est incapable de se détacher de cette stupide notion d’inégalités, j’ai une bonne nouvelle qui devrait vous convaincre de voter pour…  Stephen Harper !

La semaine dernière, l’OCDE a publié une étude sur l’évolution des écarts de richesse pour quelques pays « modèles » entre 2006 et 2012, soit la période qui correspond à l’arrivée au pouvoir des conservateurs au Canada. Voici ce que l’OCDE a découvert:

Canada Inégalités

La croissance du revenu médian a été supérieure à la croissance du revenu du 1% seulement dans 2 pays: l’Australie et le Canada !  De plus, au Canada le revenu médian a augmenté de 5,9% contre seulement 1,0% en Australie.  En bref, Au Canada, sous la direction de Stephen Harper, tout le monde s’est enrichi, tout spécialement le monde « ordinaire ».

Mais il y a plus, voici l’évolution de revenu des pauvres et du 1%:

Canada Inégalités

Entre 2006 et 2012, le Canada est le seul pays où le revenu des pauvres a augmenté plus rapidement que celui des riches !  Autrement dit, pour la période où Stephen Harper a été le premier ministre, c’est au Canada où les inégalités de richesse ont le plus reculé !

Il va sans dire que nos bons médias n’ont pas jugé bon parler de cette étude de l’OCDE, dire que Harper a été le champion pour combattre les inégalités de richesse aurait anéanti des années de propagande gauchiste…

Source:
OCDE
Household wealth inequality across OECD countries: new OECD evidence


18 juin 2015

L’exemple fédéral Canada Économie En Chiffres

La semaine dernière, Statistique Canada a publié les comptes du bilan national et des flux financiers pour le premier trimestre de 2015…  Une lecture à couper le souffle qui nous garde assis sur le bout de notre siège…

Pour ceux qui n’auront pas le temps de se taper cette lecture palpitante, je vous donne immédiatement le punch:

Dette Canada

Lors du dernier trimestre, pour la toute première fois depuis que les chiffres sont compilés (1990), la dette du gouvernement fédéral est devenue inférieure à la dette de tous les autres paliers de gouvernement (provincial, municipale, commission scolaire, etc.).

Bref, on peut voir que Stephen Harper, élu en 2006, a fait un travail courageux et rigoureux, et ce, malgré une importante récession.  De plus, cet exploit a été réalisé sans couper les transferts aux provinces.  Et pendant ce temps, dans ces mêmes provinces, on s’est payé un gros party qui n’en finit plus de finir…

Le temps est maintenant venu pour les provinces de faire le ménage dans leurs soues à cochons

Source:
Statistique Canada
Tableau 378-0125


17 juin 2015

Le paradis des familles… Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

Cette semaine, les médias nous ont rapporté une histoire épouvantable, une histoire à lever le coeur à propos d’une agression sexuelle présumée sur une fillette de 11 ans qui a mené à une grossesse…

Cette histoire m’a rappelé qu’il y a un an, Statistique Canada avait publié une étude sur les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes au Canada.  Voici où se déroulent ces histoires d’horreur au Canada:

Criminalité Canada

Avant de décréter que le Québec est le paradis des familles, pourrait-on attendre que toutes nos régions fassent mieux que la moyenne canadienne ?  Pour le moment, c’est seulement le cas de Québec, Gatineau et Montréal…

Source:
Statistique Canada
Les infractions sexuelles commises contre les enfants et les jeunes déclarées par la police au Canada, 2012


15 juin 2015

Les quêteux Arguing with Idiots Économie En Chiffres Québec

Il y a quelques semaines, J.-Jacques Samson, l’inénarrable apologiste de PKP et de Régis Labeaume, avait ceci à dire à propos de la construction d’un nouveau stade de baseball à Montréal:

« Le coût d’un nouveau stade est évalué à quelque 500 M$. Une étude menée en 2013 pour le compte de la Chambre de commerce de Montréal établissait à 335 M$ la contribution qui devrait venir de l’État.

La Ville de Montréal, pour sa part, vit aux crochets du gouvernement du Québec. Elle a bien d’autres priorités.

Il faut par ailleurs que des investisseurs privés réunissent au moins un autre 500 M$ pour l’achat d’une franchise existante qui deviendrait disponible. »

Il est plutôt désespérant de constater qu’une personne qui a défendu bec et ongle la construction d’un aréna de 400 millions financé à 100% par le public à Québec se dit contre un investissement similaire à Montréal…  On pourrait parler de principes élastiques qui vont dans le même sens que les intérêts de son employeur…

M’enfin, c’est autre chose qui a retenu mon attention, à savoir que Montréal vivrait aux crochets du gouvernement du Québec.

Vraiment ?

Allons voir ce que disent les chiffres des dépenses d’immobilisation (béton, asphalte…) réalisées par le provincial:

Immobilisation Québec

Montréal vit-elle aux crochets du gouvernement ?  Disons simplement que ce n’est pas la région du Québec avec le plus de quêteux…  En moyenne depuis 2010 les dépenses d’immobilisation à Montréal ont été de 1 822$/habitant contre 1 7358$/habitant pour l’ensemble du Québec.  Bref, Montréal se trouve sur la moyenne, loin derrière le Nord-du-Québec, la Côte-Nord et la Gaspésie.  De plus, Montréal est l’une des régions du Québec qui payent le plus d’impôt.

Mais encore plus intéressant, la région que J.-Jacques Samson décrit comme vivant aux crochets du gouvernement reçoit moins d’argent du gouvernement que la région de Québec, 2 835$/habitant contre 1 822$/habitant, une différence de 1000$/habitant !  La chose ne devrait surprendre personne, puisque depuis son élection comme maire de Québec, Régis Labeaume est devenu un maître dans l’art du quêtage !

Bref, il serait temps que les gens de la région de Québec cessent de regarder les autres régions du Québec avec un air condescendant et qu’ils réalisent qu’ils sont choyés de bénéficier des largesses du gouvernement.

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Profils statistiques des régions administratives et des MRC


11 juin 2015

Les inégalités de richesse, un concept inutile Coup de gueule Économie En Chiffres États-Unis Gauchistan

Les inégalités de richesse, on s’en fout; la seule chose qui compte c’est la mobilité sociale i.e. une personne née dans la pauvreté peut-elle devenir riche ?  Malheureusement pour les communistes, la réponse est affirmative (situation pour les États-Unis):

Communiste
*Familles appartenant au 1er quartile

Depuis les années 70, les inégalités aux États-Unis ont explosé.  Pourtant la mobilité sociale est restée la même i.e. la proportion de gens nés dans une famille pauvre qui a pu améliorer son sort n’a pas bougé ! C’est plus de 50% des gens nés dans une famille pauvre qui sont capable d’améliorer leur sort !  Bref, la bonne gauche est encore dans le champ.

Conclusion: les gens qui sont obsédés par les inégalités de richesse soient des communistes, soit des cabochons (deux concepts non mutuellement exclusifs).

Source:
National Bureau of Economic Research
Is the United States Still a Land of Opportunity? Recent Trends in Intergenerational Mobility


9 juin 2015

L’effet PKP Coup de gueule En Chiffres Québec

Une course à la chefferie hyper-médiatisée, une campagne intensive lors des élections partielles, des médias complaisants et une future épouse célèbre…

Avec cet alignement parfait des astres, a-t-on vu un effet PKP lors des élections partielles dans Chauveau et Jean-Talon ?  Juger par vous-mêmes…

Parti Québécois

Parti Québécois

Le fameux effet PKP a permis au PQ de revenir au niveau d’André Boisclair…  André Boisclair avait eu un des pire résultats électoraux de l’histoire du PQ lors de l’élection de 2007…  Et tout ça, malgré le cirque médiatique…

Le fameux effet PKP est devenu le fumeux effet PKP

Source:
Directeur Général des Élections du Québec
Résultats élections