Antagoniste


30 septembre 2015

Ce qu’il faut savoir à propos des manifestations Coup de gueule Europe

Manifestation

Laissez-moi vous parler de la Catalogne, cet endroit que 98% des péquistes ne peuvent localiser sur une carte, avec le 2% restant qui pensent que l’on parle d’une couverture…

Mais soyez sans crainte, je ne veux pas parler des nationaleux arriérés catalans, m’enfin pas directement…

Le 11 septembre dernier, les séparatistes catalans ont fait une énorme manifestation, 1,4 million de personnes sont descendues dans les rues, apparemment pour demander leur « indépendance ».  Une manifestation de 1,4 million de personnes pour une population de 7,5 millions c’est 18,6% de la population. C’est une proportion énorme, c’est l’équivalent d’une manifestation de 1,5 million de personnes au Québec.

Bref, quand j’ai vu cette gigantesque manifestation, je me suis dit que les séparatistes allaient facilement gagner leur élection référendaire en récoltant au moins 80% des votes…  Or, lors de l’élection qui s’est tenue dimanche dernier, ils ont plutôt dû se contenter d’un petit 47,8% des votes…  Même pas 50%

La leçon à tirer de cette histoire, les gens qui se déplacent dans les manifestations, même quand elles semblent énormes, appartiennent toujours à la minorité bruyante…  C’est un peu comme une ligne ouverte dans une radio de Québec où tout le monde appelle pour dire qu’il déteste le Canadien, mais que le soir du match presque tout le monde se présente avec un chandail du CH

Tâchons de ne pas l’oublier quand la racaille syndicaleuse manifestera cet automne au Québec…  Ils sont minoritaires !


30 septembre 2015

Les subventionnés Économie En Chiffres Québec

Ceux qui ont l’estomac assez solide pour lire le Facebook du boss de Quebecor ont sans doute remarqué que le chef du PQ aime beaucoup les subventions… On se demande bien pourquoi…

Que ce soit les Centres locaux de développement, Investissement Québec ou la Caisse de dépôt et placement du Québec, PKP est friand des institutions qui utilisent l’argent durement gagné par les contribuables pour garnir le plat de bonbon des subventionnés de l’État… On dirait que pour PKP, un entrepreneur ce n’est pas quelqu’un qui a une bonne idée, mais quelqu’un qui reçoit un chèque du gouvernement…

M’enfin, voici quelques chiffres tirés du deuxième rapport sur la révision permanente des programmes qui montre à quel point les organismes subventionnaires au Québec sont loin d’être aussi utiles qu’on pense:

Subvention Québec

On constate facilement que les subventions au Québec, elles sont faites pour une petite clique de privilégiés. On comprend facilement pourquoi les libéraux ont décidé de faire un certain ménage, un ménage qui sera salutaire pour l’économie du Québec.

Il est aussi bon de se rappeler qu’au Québec l’impôt des entreprises rapporte ~3,2 milliards de dollars et que le gouvernement distribue en subventions ~3,4 milliards de dollars.  Bref, au lieu d’entretenir une vaste bureaucratie subventionnaire qui va aider une petite clique de privilégiés, on devrait abolir complètement les subventions et l’impôt des entreprises.  Ainsi le gouvernement pourrait économiser et toutes les entreprises sans discrimination pourraient en profiter !

Source:
Commission de révision permanente des programmes
Deuxième rapport de la commission – Cap sur la performance


30 septembre 2015

Réfugiés imaginaires Environnement International Revue de presse

The Daily Telegraph

New Zealand deports would-be first ever ‘climate change refugee’
The Daily Telegraph

Ioane Teitiota argued for four years he should stay in New Zealand because of rising seas that threaten to deluge Kiribati, making it unsafe for him and his family

New Zealand has deported a Pacific islander who launched a failed bid to become the world’s first climate change refugee, the man’s supporters said Thursday.

Ioane Teitiota was sent to Kiribati on Wednesday after exhausting all avenues of appeal in his four-year battle to stay in New Zealand. Mr Teitiota, 39, had argued that he should not be sent back to Kiribati as rising seas threaten to deluge the island nation of 100,000 people, making it unsafe for him and his family. His pastor, Reverend Iosefa Suamalie, confirmed Mr Teitiota’s departure after the expatriate Kiribati community’s last-minute pleas were turned down.

Rev Suamalie said the future was uncertain for Mr Teitiota’s wife and three New Zealand-born children, who are expected to follow him to Kiribati next week.

John Key, the prime minister, this week said Teitiota’s argument lacked credibility and he had to abide by New Zealand’s laws.

« I’m sure people feel for the guy… (but) in my eyes, he’s not a refugee, he’s an overstayer, » he said.

Dans le débat francophone, il paraît que la Dussault a dit qu’il y avait des milliers de réfugiés climatiques…