Aux États-Unis, les différents paliers de gouvernement offrent trois grandes classes de subventions pour faire la promotion de l’idéologie verte. Il y a les subventions résidentielles qui visent à encourager les rénovations éco-énergétiques, les subventions pour les véhicules hybrides et les subventions pour les véhicules électriques.

Des chercheurs de l’Université Berkeley ont analysé ces différents programmes pour savoir qui en profitait le plus.  Voici qui profite le plus de ces subventions en fonction du quintile de revenus des individus (un quintile divise la population en cinq tranches de vingt pour cent. Le premier quintile représentent la tranche la plus pauvre et le cinquième quintile représentent la tranche la plus riche).

Enverdeur

De 2006 à 2012 aux États-Unis, on a distribué 18 milliards de dollars en subventions pour des programmes verts. Où est allé cet argent ?  L’immense majorité a abouti dans les poches des plus riches, les gens du quintile V qui gagnent plus de 75 000 dollars !  Dans cette classe de revenus, on monopolise de 58% à 89% des subventions !

L’écologie est une chose formidable.  C’est la seule idéologie qui existe sur la planète Terre qui fait en sorte que les pauvres et la classe moyenne sont heureux de payer des taxes et des impôts pour aider des gens plus riches qu’eux…  Même que souvent les pauvres et la classe moyenne votent pour avoir de programmes verts encore plus généreux !

Source:
University of California Berkeley
The Distributional Effects of U.S. Clean Energy Tax Credits