La semaine dernière, les braillards ont été très actifs au Québec…

Mardi dernier, cherchant à donner un sens à leur vie, les braillards se sont réunis devant les écoles pour former d’inutiles « chaînes humaines »; on a voulu nous faire croire qu’on voulait protéger l’école publique, mais en réalité on espérait probablement avoir la chance de jouer à la vedette et de passer à la télé…

Il n’y a pas d’autres explications, puisque l’école publique au Québec n’est pas en danger…

Éducation Québec

En 1997/1998, les dépenses s’élevaient à 9 024$/élève, en 2012/2013 celles-ci s’élevaient à 14 322$/élève!  C’est une augmentation sur 15 ans, après inflation, de 5 299$/élève (+59%) !

Chaque fois qu’un gouvernement veut revoir les dépenses en éducation, les syndicalleux accusent les politiciens de ne pas aimer les enfants.  Résultat: les gouvernements reculent et dépensent toujours plus sans se demander si cet argent permet d’améliorer la qualité de l’enseignement… Si on ramenait le niveau de dépense au niveau de 2000/2001, le gouvernement pourrait économiser 4,3 milliards de dollars ! Et pour ceux qui pensent que couper 4,3 milliards de dollars en éducation aurait des effets catastrophiques posez-vous la question suivante: les écoles en 2012/2013 sont-elles réellement mieux qu’en 2000/2001 ?

Voici maintenant comment on dépense dans les provinces canadiennes:

Éducation Québec

Le Québec se retrouve dans le groupe de tête des provinces qui dépense le plus, nous dépensons 1 085$/élève de plus que la moyenne canadienne ! Pourtant, le Québec a un des pire système éducatif au Canada

En bref, tous ces chiffres montrent que les syndicats crient au loup en disant que d’éventuelles coupures pourraient avoir des conséquences catastrophiques sur les enfants. Depuis près de quinze ans, on dépense toujours plus sans que l’on voie une amélioration concrète de la qualité de l’éducation dans le réseau.  Il est plus que temps que le gouvernement cesse de dépenser sans compter à cause du chantage des syndicats.

Ce n’est pas parce qu’on dit que l’éducation est la chose la plus précieuse dans une société qu’on peut dépenser l’argent des contribuables n’importe où et n’importe comment.

Ces chiffres démontrent qu’il est ridicule de prétendre que l’école publique est en danger; même qu’à force de dépenser sans compter, elle s’est probablement ankylosée.  Bref, à tous les cabochons de parents et de professeurs qui ont utilisé des enfants pour faire de la petite politique avec leurs « chaînes humaines » je dis: « shut the f*ck up and get back to work ». Ai-je besoin de traduire pour les unilingues du PQ ?

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 477-0025 & 478-0014

Banque du Canada
Taux et statistiques