Antagoniste.net » 2015 » septembre » 01

Antagoniste


1 septembre 2015

Un Tony Blair canadien ? Canada Économie Election 2015 En Vidéos

Quand Tony Blair est devenu chef du parti travailliste britannique en 1994, il a hérité d’un parti de gauche, ouvertement socialiste, qui était enraciné dans le paysage britannique depuis près de 100 ans… Bref, une grosse machine socialiste mue par sa propre inertie…

Portant, Tony Blair est passé à l’histoire en réformant le parti travailliste, ce qui a permis du même coup de réformer la société britannique. Court extrait d’un documentaire sur le règne de Tony Blair à la tête des travaillistes:

Tony Blair croyait aux services publics, mais contrairement à ces prédécesseurs il croyait aussi au libre marché, à la concurrence et à une saine gestion des affaires publiques…

Je pose la question: Thomas Mulcair peut-il être un « Tony Blair » canadien ?

Depuis le début de la campagne, Mulcair a imposé au NPD une migration au centre. Mulcair est favorable à l’exploitation de ressources naturelles, sensible à la lourdeur du fardeau fiscal, comprend l’importance d’équilibrer le budget

De plus, quand on lui a demandé de commenter ses propos sur Margaret Thatcher, Mulcair n’a pas répondu qu’il répudiait le secteur privé, mais plutôt en disant que sa priorité numéro 1 demeurait de fournir des services de qualités aux citoyens; il aurait pu désavouer le secteur privé dans sa réponse, il ne l’a pas fait… Une réponse qu’aurait pu aussi avoir Tony Blair…

Je repose la question: Thomas Mulcair peut-il être un « Tony Blair » canadien ?


1 septembre 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (25-31 août) selon Influence Communication.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


1 septembre 2015

L’avarice Économie États-Unis Revue de presse

The Washington Times

Texas emerges as top destination for Californians fleeing state
The Washington Times

Californians are fleeing the state in unprecedented numbers, and their primary destination is Texas, according to an analysis issued Monday.

About 5 million Californians departed the Golden State between 2004 and 2013, while 3.9 million arrived from other states for a net population loss of roughly 1.1 million, The Sacramento Bee reported Monday, using tax return data from the Internal Revenue Service.

The estimated loss in annual income to California? Roughly $26 billion.

Nearly 600,000 Californians wound up in Texas, while about 348,000 Texans moved to California. The other top net recipients of Californians were Arizona, Nevada, Oregon and Washington, the analysis found. The graphic also shows that the people leaving California earn more overall than those entering California.

For example, those leaving California for Texas had a combined income of $15 billion, while those leaving Texas for California earned $9.7 billion, meaning that Texas received a windfall of $5.3 billion. Analysts blame a host of factors for the migration, starting with California’s high tax rate and cost of living.

Un autre bel exemple d’avarice fiscale d’un gouvernement…

Au lieu d’imposer raisonnablement ses citoyens, la Californie a voulu se remplir les poches. Résultat: les gens ont quitté la Californie en masse pour aller vivre au Texas, un État qui impose peu les gens. Au Final, la Californie a donc perdu 26 milliards en impôts sur le revenu alors que le Texas a pu augmenter ses recettes fiscales grâce aux nouveaux venus.

Les gouvernements qui imposent trop devraient lire La Fontaine: « l’avarice perd tout en voulant tout gagner ».