Antagoniste


25 août 2015

Les oeufs de Stephen Canada Économie Election 2015

Harper PétroleDepuis le début de la campagne, un slogan revient souvent pour attaquer le bilan les conservateurs…  « Stephen Harper a tous mis ses oeufs dans le pétrole », une manière de dire que si l’économie canadienne va mal en ce moment, c’est parce que les conservateurs ont tout misé sur le pétrole (des exemples ici, ici, ici ou ici).

Or, cette affirmation est complètement ridicule puisque, pour reprendre l’analogie, Harper ne possède pas d’œufs ni de paniers…

Ce n’est pas Harper qui « a misé » sur le pétrole, ce sont des investisseurs privés qui ont librement décidé de mettre de leur argent dans différents projets pétroliers.  Des gens ont mis « leurs œufs » dans « le panier » d’une autre personne; le premier ministre n’a rien à voir dans cette décision d’affaires. Harper aurait dû faire quoi? Interdire les investissements dans le pétrole? Interdire ces investissements nous aurait rendus plus riches?  Les gens qui critiquent Harper sont-ils en train de nous dire qu’ils souhaitent donner au premier ministre du Canada le pouvoir de décider où les gens peuvent investir leurs économies?

Si on avait interdit l’exploitation pétrolière il y a quelques années, notre économie serait de facto plus diversifiée et à l’abri de la récession actuelle. Par contre, une telle décision aurait eu pour conséquence de nous appauvrir.


25 août 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (18-24 août) selon Influence Communication.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


25 août 2015

Une autre erreur des réchauffistes Environnement International Revue de presse

Earth and Space Science

Variability and trends in global drought
Earth and Space Science

Monthly precipitation (P) and potential evapotranspiration (PET) from the CRUTS3.1 data set are used to compute monthly P minus PET (PMPE) for the land areas of the globe. The percent of the global land area with annual sums of PMPE less than zero are used as an index of global drought (%drought) for 1901 through 2009. Results indicate that for the past century %drought has not changed, even though global PET and temperature (T) have increased. Although annual global PET and T have increased, annual global P also has increased and has mitigated the effects of increased PET on %drought.

The objectives of this paper are to answer two basic questions regarding global drought occurrence: (1) are interannual changes in drought occurrence controlled mostly by changes in PET, P, or both equally? and (2) given global warming and associated increases in PET, has the occurrence of drought increased during the past century?

Analysis of the global land area with annual PMPE less than zero for the 1901 through 2009 period indicates that %drought has not changed, even though global T and PET have increased during this period. On a global basis the variability in annual %drought is related to variability in P, and increases in annual global P have mitigated the effects of increases in PET (and T) on %drought.

Pour ceux qui se sont perdus dans le jargon scientifique, cette étude montre que le réchauffement climatique n’a pas été associé à une augmentation du nombre de sécheresses. Bref, la prochaine fois vous dira qu’il y a plus de sécheresses à cause du réchauffement, vous pourrez lui répondre que c’est faux.