Antagoniste


31 août 2015

Qui veut faire la bête fait… l’ange ?!? Économie États-Unis

Katrina

Le 28 août 2005, l’ouragan Katrina a frappé de plein fouet La Nouvelle-Orléans.  Dans son sillage, il prendra la vie de  près de 2 000 personnes et faisant plus de 100 milliards en dégâts.

La dévastation causée par l’ouragan Katrina a été telle que dans bien des cas, au lieu de reconstruire on a tout simplement décidé de délocaliser les sinistrés dans une autre ville puisqu’ils puissent se refaire une nouvelle vie.  Des victimes de Katrina ont été relocalisées aussi loin qu’à Salt Lake City dans l’Utah.  La majorité des gens qui ont ainsi été délocalisés était des Afro-Américains.  À l’époque, cela avait scandalisé la gauche qui y a vu une manifestation de racisme, je me rappelle la Bazzo à Radio-Canada qui parlait d’une seconde tragédie…

Dix ans plus tard, des chercheurs se sont intéressés au sort des gens qui ont été délocalisés par Katrina, voici les grandes conclusions:

  • On estime que la délocalisation a permis d’augmenter le revenu médian des familles de 4 400$.
  • Les familles délocalisées se sont retrouvé dans des quartiers avec une plus grande diversité ethnique i.e. ils ne vivaient plus dans un ghetto.
  • Le taux d’emploi a aussi augmenté de manière importante.
  • On a aussi observé une diminution significative d’un indice qui sert à mesurer la prédisposition d’une famille à la pauvreté chronique.
  • La mobilité sociale a aussi été augmentée; des gens qui étaient sous le seul de la pauvreté en Nouvelle-Orléans ont pu accéder à la classe moyenne.

L’ouragan Katrina a été une tragédie, mais les gens qui ont survécu au désastre peuvent aujourd’hui se consoler en se disant que cet ouragan leur a permis de briser les chaînes de leur pauvreté.


31 août 2015

La haine des gros Canada Économie Election 2015 En Chiffres

Depuis le début de la campagne, deux des trois partis qui se disputent le pouvoir, soit le PLC et le NPD, ont annoncé que s’ils étaient élus, il y aurait peut-être une augmentation de l’impôt des grandes entreprises.

Mais pourquoi la gauche déteste-t-elle autant les grosses entreprises ? Selon la gauche, les grandes entreprises sont sales et machiavéliques alors que les petites et moyennes entreprises sont porteuses de toutes les vertus. C’est comme si pour la gauche, si une entreprise est grosse c’est forcément parce qu’elle exploite ses travailleurs.

Vraiment ? Voici la réalité:

Grandes Entreprises Canada

Grandes Entreprises Canada

Les grandes entreprises versent les plus gros salaires et en plus, leur taux de syndicalisation est nettement supérieur i.e. en plus des salaires élevés, on peut parier que les conditions de travail sont aussi supérieures à celles des PME.

Bref, bigger is better ! On est loin du cliché voulant que les grosses entreprises soient des machines servant à exploiter le prolétariat.  Donc je repose ma question: pourquoi la gauche déteste-t-elle les grosses entreprises ? D’autant plus qu’une société s’enrichit quand une PME devient une grande entreprise, pas quand une grande entreprise devient une PME !

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 281-0044 & 281-0224


31 août 2015

L’austérité allemande Économie Europe Revue de presse

La Libre Belgique

L’Allemagne engrange de copieux excédents budgétaires
The Guardian

Aubaine pour les ministres des Finances et trésoriers municipaux allemands : au premier semestre, les excédents budgétaires de l’Etat fédéral, des Etats régionaux, des communes et de la sécurité sociale ont atteint la somme record de 21 milliards d’euros, soit 1,4 % du produit intérieur brut (PIB).

Les pouvoirs publics ont encore fait mieux qu’au cours de 2014, où pendant l’année entière, l’excédent budgétaire s’était inscrit à 0,3 % du PIB. Les budgets publics profitent d’une sorte de « cercle vertueux ». L’Office statistique fédéral de Wiesbaden Destatis énumère toute une série de facteurs favorables : le haut niveau de l’emploi, la croissance élevée, la baisse des taux de l’emprunt, ainsi que la modération des dépenses publiques. Le record de l’emploi, poursuit-il, galvanise l’impôt sur le revenu et les contributions à la sécurité sociale (assurances maladie, vieillesse, chômage).

Au niveau de l’ensemble des collectivités territoriales et de la sécurité sociale, la sagesse prédomine, la hausse des recettes (+3,7 %) l’emportant sur celle des dépenses (+2,1 %). Destatis a confirmé hier qu’au deuxième trimestre, le PIB a progressé de 0,4 %, après une augmentation de 0,3 % au premier trimestre. Pour 2015, Berlin et la plupart des économistes prévoient 2 % de croissance.

N’en déplaise au gauchiste dirigeant Quebecor et le PQ, l’austérité ça marche.


27 août 2015

L’argent public n’existe pas Économie En Citations Philosophie

Margaret Thatcher

Margaret Thatcher à propos des politiques économique de la gauche:

« L’argent public n’existe pas, il n’y a que l’argent des contribuables. La prospérité ne viendra pas de l’invention de programmes de dépenses publiques de plus en plus somptuaires. Vous ne devenez pas riches en commandant un carnet de chèques à votre banque et aucune nation n’est jamais devenue plus prospère en taxant ses citoyens au-delà de leur capacité. »


27 août 2015

La sécurité des pipelines Canada Économie En Chiffres Environnement

Quand on parle des pipelines, il est facile de faire de la démagogie.  Par exemple, si je vous dis que depuis 10 ans, il y a eu 1 027 accidents & incidents impliquant un pipeline, vous allez sans doute penser que c’est un bilan absolument désastreux; c’est presque 2 accidents & incidents par semaines !

Mais si on met la démagogie de côté et qu’on analyse sérieusement les chiffres, la situation devient soudainement moins effrayante:

Pipeline Canada

L’immense majorité des déversements, 84,7%, déverse une quantité de pétrole ou de gaz inférieure à 1 m³ (1 m³=6,3 barils).  Les déversements majeurs, ceux de plus de 1000 m³, ne représentent que 2,3% des accidents & incidents !

Les médias ont beaucoup parlé de la fuite d’un pipeline qui a rependu ~30 000 barils de pétrole cet été en Alberta,  mais quand on prend connaissance des statistiques, on réalise que ce genre d’événement est trop rare pour justifier une opposition systématique à la construction de pipelines.

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Statistiques pipelines


27 août 2015

Une fraude écologique Économie Environnement International Revue de presse

The Guardian

Kyoto protocol’s carbon credit scheme ‘increased emissions by 600m tonnes’
The Guardian

A key carbon offsetting scheme was so open to abuse that three quarters of its allowances lacked environmental integrity, a new report says.

UN officials confirm the findings by the Stockholm Environment Institute that around 600m tonnes of carbon were wrongly emitted as a result, under the UNFCCC’s Joint Implementation (JI) scheme.

An estimated 80% of JI projects were of low environmental quality, according to the paper, parts of which were published on Monday in Nature Climate Change.

“Many of them didn’t observe the requirements of JI on ‘additionality’ as they would probably have happened anyway, and I would even doubt the physical existence of some of these projects,” said Vladyslav Zhezherin, one of the report’s authors. “I would say that many of them were fake.” A senior UN official speaking on condition of anonymity told the Guardian that the new report was “thoroughly researched and probably correct.”

JI had been beset by “significant criminal energy” in Russia and Ukraine, after the EU banned the trading of credits from an industrial gas scam on the Emissions Trading System (ETS) from April 2013, he explained. This led to a flood of what he called “almost completely bogus” credits in 2012.

“It was an outstretched middle finger to the EU saying ‘You’re shutting out our credits, we’re flooding your markets,’ a mix of retaliation and crime,” he said.

Bourse du carbone, énergie verte… Des combines gouvernementales pour permettre à une petite clique de s’enrichir…

J’espère que personne n’est surpris, c’est le genre de chose qui arrive que le gouvernement dispose d’un plat de bonbons valant plusieurs milliards de dollars.


26 août 2015

Les intellos et le capitalisme Économie En Vidéos États-Unis

John Mackey, le patron libertarien de Whole Foods (une chaîne d’épicerie bio aux États-Unis), explique pourquoi les intellos détestent le capitalisme:

« It’s sort of where people stand in the social hierarchy, and if you live in a more business-oriented society, like the United States has been, then you have these businesspeople, who they don’t judge to be very intelligent or well-educated, having lots of money, and they begin to buy political power with it, and they rise in the social hierarchy, whereas the really intelligent people, the intellectuals, are less important. And I don’t think they like that. And I think that’s one of the main reasons why the intellectuals have usually disdained commerce: they haven’t seen it, the dynamic, creative force, because they measure themselves against these people, and they think they’re superior, and yet in the social hierarchy they’re not seen as more important. And I think that drives them crazy. »


26 août 2015

La colonne des revenus Arguing with Idiots Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

« Au lieu de couper dans les dépenses, le gouvernement devrait faire augmenter la colonne des revenus… »

C’est un spin constamment radoté par le boss de Quebecor pour critiquer la pseudo-austérité libérale…  Comme si le gouvernement, actuellement, n’allait pas chercher assez d’argent pour répondre aux besoins de la population…

M’enfin, pour les péquistes qui s’imaginent que l’on doit équilibrer un budget en augmentant les revenus au lieu de couper dans les dépenses, sachez que sous le PLQ, les revenus du gouvernement ont augmenté !  Voici la ventilation des revenus autonomes du gouvernement pour l’année financière qui vient de se terminer (PLQ au pouvoir) et pour l’année précédente (PQ au pouvoir):

Revenu Québec

Depuis que les libéraux sont au pouvoir, dans toutes les catégories, les revenus mensuels moyens du gouvernement ont augmenté !

Sous le régime péquiste, les revenus moyens du gouvernement étaient de 3 272 millions de dollars par mois.  Avec les libéraux, ce chiffre a augmenté à 3 370 millions de dollars par mois, une croissance de 3% (+97 millions par mois soit 1,2 milliard par année)!  Notez que cette croissance des revenus est imputable à une augmentation de l’activité économique puisque le fardeau fiscal est resté le même sous les libéraux.

Bref, quand les péquistes radotent qu’il faut se concentrer sur la colonne des revenus, ils semblent ignorer que c’est déjà le cas !  Avec des revenus autonomes de 3 370 millions de dollars par mois (auxquels il faut ajouter les transferts fédéraux), le gouvernement a déjà suffisamment d’argent. Même que moi j’ai hâte que la colonne de revenus du gouvernement commence à diminuer, histoire de laisser plus d’argent dans les poches des contribuables.

Le Québec est arrivé au point où il doit équilibrer son budget non pas en augmentant ses revenus, mais en coupant dans ses dépenses. Après tout, dans la compagnie du boss de Quebecor, quand on veut assainir les finances, c’est la colonne de dépenses qui est ciblée !

Source:
Ministère des finances du Québec
Rapport mensuel des opérations financières


26 août 2015

La souveraineté imaginaire Canada Économie Election 2015 Québec Revue de presse

Montreal Gazette

Independent Quebec will have its share of federal assets, PQ and Bloc say
Montreal Gazette

An independent Quebec would have its own coast guard with bases in the Îles-de-la-Madeleine, Gaspé and Rimouski, and CF-18 fighter jets, said Bloc Québécois Leader Gilles Duceppe and PQ Leader Pierre Karl Péladeau on Tuesday.

The two men are fresh off a bike tour of the Gaspé. They have been travelling and campaigning together this summer, with Péladeau inviting Duceppe to attend his party’s pre-session caucus meeting in Rimouski.

“Quebec will have to have its coast guard,” Péladeau told reporters at the meeting, adding Quebec will also want its share of other federal assets, such as Canada Post outlets, bridges and airports. “These are contributions that were made by Quebecers since Confederation in the hundreds of billions of dollars, so it belongs to us.”

Asked if an independent Quebec should have its own army, Péladeau said it was too early to say.

“As I promised during the (PQ) leadership campaign, there will be a Quebec research institute that will outline the merits of independence,” he said.

J’imagine que la première chose qu’on fait dans une république de bananes nouvellement indépendante est de saisir des installations militaires. M’enfin…

Je veux surtout attirer votre attention sur la réponse de PKP quand on lui demande de détailler le projet séparatiste. Presque systématiquement, il répond que ce sera un « institut de recherche » qui devrait déterminer les mérites de la séparation… Autrement dit, le chef du PQ, un type qui est obsédé par la séparation du Québec, est incapable de justifier son option politique… Il a besoin d’un « institut de recherche » de recherche pour lui dire pourquoi il est séparatiste…

C’est comme si un journaliste demandait à Stephen Harper pourquoi il est de droite et qu’il répondait qu’il allait fonder un institut de recherche pour trouver des raisons…

Bref, on comprend que pour le boss de Quebecor, la séparation du Québec c’est plus une affaire d’émotions que de raison…