Comme c’est le cas tous les étés, Statistique Canada a rendu publics ses chiffres sur la criminalité. Comme c’est le cas depuis quelques années, les chiffres montrent un recul appréciable.

Cet été, les médias n’ont presque pas parlé de la divulgation de ces chiffres, probablement parce qu’ils ne supportaient pas le narratif qu’on entend depuis plusieurs années, à savoir que l’agenda de la loi et l’ordre de Stephen Harper est inefficace.

Voici comment a évolué la criminalité au Canada dans les 8 années qui ont précédé l’arrivée au pouvoir des conservateurs et dans les 8 années qui ont suivi l’arrivée au pouvoir des conservateurs:

Criminalité Canada

Le bilan des conservateurs est impressionnant.  Dans toutes les catégories, ils ont mieux fait que leurs prédécesseurs, et par une marge très confortable.  Notons au passage l’excellente performance des conservateurs avec la criminalité chez les jeunes; quand Harper à réformer la loi pour les jeunes contrevenants, la bonne gauche avait annoncé la fin du monde.  Aujourd’hui, elle doit ravaler ses paroles.

En bref, il est impossible de dire, comme le fait la bonne gauche, que « la loi et l’ordre » est une politique inutile puisque la criminalité est en baisse constante depuis que les conservateurs sont au pouvoir. On pourrait débattre longtemps pour savoir s’il s’agit d’une simple corrélation ou d’une relation de cause à effet, mais, chose certaine, le bilan des conservateurs est enviable.

Autre élément intéressant, concerne l’évolution du taux d’homicide par rapport au registre des armes à feu.  À toute fin pratique, depuis 2006, la partie du registre couvrant les armes d’épaule n’existe plus puisque les conservateurs ont décidé de ne plus appliquer la loi relative à ce registre. Qu’est-il arrivé durant cette période ? Est-ce que les gens sont morts par milliers dans les rues à cause de cette décision ?

Criminalité Canada

Au Canada, le taux d’homicide a diminué plus rapidement durant la période ou le registre n’était plus appliqué que durant la période où il était appliqué. Bref, encore une fois, la bonne gauche était complètement dans l’erreur. La vague de crime qu’elle avait annoncé suite à la disparition du registre des armes à feu ne s’est jamais matérialisée.  Ce constat rend encore plus stupide la décision du gouvernement du Québec de gaspiller des millions pour constituer son propre registre…

P.-S. Inutile de me répondre que la baisse depuis que les conservateurs sont au pouvoir est attribuable au vieillissement de la population, parce que sur des période aussi courte le vieillissement est négligeable et que la population vieillissait aussi quand les libéraux détenaient les commandes du pays.

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0052