Antagoniste


27 juillet 2015

Bienvenue au PKPistan Arguing with Idiots Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

PKP

Voici ce que déclarait l’ineffable PKP le 16 juillet 2015:

« Nous devons réfléchir comme collectivité afin de baliser les fermetures d’usines afin qu’elles ne puissent pas s’effectuer sans condition préalable, au préjudice des travailleurs, des citoyens et de la nation. Il existe de nombreuses législations dans les pays européens qui pourraient nous servir de canevas pour cette réflexion. »

Avoir l’Europe comme modèle économique…  ça va tellement bien l’économie en Europe…  M’enfin, voici ce qu’on pouvait lire le 19 mars 2009:

« Quebecor World n’a pas pris des gants blancs après avoir décidé de fermer son usine de Magog, pourtant la plus ancienne du groupe. Presque un an après l’annonce de cette fermeture, survenue le 1er avril 2008, plusieurs se souviennent avec amertume du geste posé par l’entreprise. ‘Je considère toujours que l’entreprise a procédé de manière sauvage, affirme le maire de Magog et président du Centre local de développement de la MRC de Memphrémagog, Marc Poulin. On a perdu le joyau de M. Péladeau père. On a payé comme milieu pour une décision d’affaires.' »

On dirait que les bottines ont oublié de suivre les babines…

Une autre déclaration de l’amusant PKP, toujours le 16 juillet 2015:

« Québec doit se doter d’une véritable politique industrielle et d’investissement pour éviter de nouvelles délocalisations, plaide Pierre Karl Péladeau, dénonçant du même souffle la stratégie du ‘laisser-faire’ du gouvernement libéral. […] ‘Ça prend des prises de participation pour s’assurer d’avoir une influence sur les éventuelles délocalisations. »

Le 27 juillet 2015, PKP renchérissait en déclarant:

« Souhaitons-nous véritablement nous mettre en concurrence avec des entreprises qui opèrent dans des pays qui n’ont pas la même législation progressiste que le Québec s’est donnée depuis plusieurs décennies en ce qui concerne la santé et la sécurité au travail, le salaire minimum, la qualité de la prestation, la viabilité du recours pour l’exercice de la garantie du prestataire et tant d’autres critères dont également l’empreinte écologique de la fabrication du produit ? Nous devons réfléchir sur notre rôle comme citoyen du monde et comme nation, plutôt que de nous précipiter vers le moins cher et le plus idiot. »

Le 17 juillet 2015, on apprenait ceci à propos de Quebecor, la compagnie de PKP:

« Le président des cols blancs de la Ville de Québec, Jean Gagnon, en a remis jeudi contre Québecor qu’il accuse d’avoir vendu l’amphithéâtre à des intérêts étrangers et de ‘cracher sur le Québec’. La décision de Québecor de tout sous-traiter à l’extérieur en disant que ça nous prend une expertise, que ça nous prend les meilleurs, ça c’est de cracher sur le Québec.’ […] Le syndicaliste reproche au gestionnaire de l’amphithéâtre d’avoir ‘tout donné à contrat à des firmes étrangères’ dans le Centre Vidéotron, qui a pourtant été payé entièrement par des fonds publics. »

Encore une fois, les bottines ont oublié de suivre les babines…

Finalement, l’impayable PKP a aussi déclaré cette semaine qu’il aimerait bien avoir une loi qui oblige les entreprises à partager ses profits avec ses employés…  Si PKP veut rendre obligatoire le partage des profits, j’imagine qu’il considère aussi que les pertes devraient être partagées, c’est une question d’équité.  C’est intéressant puisqu’une telle mesure aurait signifié que les employés de Bombardier n’auraient pas été payés cette année…  Mais surtout, si le partage des profits avec les employés est une si bonne idée, pourquoi Quebecor ne le fait pas déjà ?

Bref, quand on compile toutes ces contradictions on arrive à la conclusion suivante: PKP, le type dont les idées sont assez bonnes pour le Québec…  mais pas assez bonnes pour sa compagnie…


27 juillet 2015

La loi et l’ordre Canada En Chiffres

Comme c’est le cas tous les étés, Statistique Canada a rendu publics ses chiffres sur la criminalité. Comme c’est le cas depuis quelques années, les chiffres montrent un recul appréciable.

Cet été, les médias n’ont presque pas parlé de la divulgation de ces chiffres, probablement parce qu’ils ne supportaient pas le narratif qu’on entend depuis plusieurs années, à savoir que l’agenda de la loi et l’ordre de Stephen Harper est inefficace.

Voici comment a évolué la criminalité au Canada dans les 8 années qui ont précédé l’arrivée au pouvoir des conservateurs et dans les 8 années qui ont suivi l’arrivée au pouvoir des conservateurs:

Criminalité Canada

Le bilan des conservateurs est impressionnant.  Dans toutes les catégories, ils ont mieux fait que leurs prédécesseurs, et par une marge très confortable.  Notons au passage l’excellente performance des conservateurs avec la criminalité chez les jeunes; quand Harper à réformer la loi pour les jeunes contrevenants, la bonne gauche avait annoncé la fin du monde.  Aujourd’hui, elle doit ravaler ses paroles.

En bref, il est impossible de dire, comme le fait la bonne gauche, que « la loi et l’ordre » est une politique inutile puisque la criminalité est en baisse constante depuis que les conservateurs sont au pouvoir. On pourrait débattre longtemps pour savoir s’il s’agit d’une simple corrélation ou d’une relation de cause à effet, mais, chose certaine, le bilan des conservateurs est enviable.

Autre élément intéressant, concerne l’évolution du taux d’homicide par rapport au registre des armes à feu.  À toute fin pratique, depuis 2006, la partie du registre couvrant les armes d’épaule n’existe plus puisque les conservateurs ont décidé de ne plus appliquer la loi relative à ce registre. Qu’est-il arrivé durant cette période ? Est-ce que les gens sont morts par milliers dans les rues à cause de cette décision ?

Criminalité Canada

Au Canada, le taux d’homicide a diminué plus rapidement durant la période ou le registre n’était plus appliqué que durant la période où il était appliqué. Bref, encore une fois, la bonne gauche était complètement dans l’erreur. La vague de crime qu’elle avait annoncé suite à la disparition du registre des armes à feu ne s’est jamais matérialisée.  Ce constat rend encore plus stupide la décision du gouvernement du Québec de gaspiller des millions pour constituer son propre registre…

P.-S. Inutile de me répondre que la baisse depuis que les conservateurs sont au pouvoir est attribuable au vieillissement de la population, parce que sur des période aussi courte le vieillissement est négligeable et que la population vieillissait aussi quand les libéraux détenaient les commandes du pays.

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0052


27 juillet 2015

Une autre erreur des réchauffistes Environnement International Revue de presse

The Wall Street Journal

Sea Ice Might Be More Resilient Than Thought
The Wall Street Journal

Arctic sea ice is so sensitive to changing temperatures that a single cool summer briefly reversed the decline in the ice cap around the North Pole, says a new study released Monday.

Using new satellite data, researchers at University College London reported in Nature Geoscience on Monday that the total volume of sea ice in the Northern Hemisphere was well above average in the autumn of 2013, traditionally the end of the annual melt season, after an unusually cool summer when temperatures dropped to levels not seen since the 1990s.

“We now know it can recover by a significant amount if the melting season is cut short,” said the study’s lead author Rachel Tilling, a researcher who studies satellite observations of the Arctic. “The sea ice might be a little more resilient than we thought.”

Miss Tilling and her colleagues used new data from the European Space Agency’s Cryosat-2 radar satellite, launched in 2010. For the first time, they measured changes in the overall volume of seasonal sea ice across the Arctic and Greenland. Until now, researchers have been able to track the extent of ice, but not its thickness.

In 2013, summer temperatures were about 5% cooler than the previous year and the volume of autumn ice jumped 41%, they said.

Les glaces du pôle Nord plus résilientes qu’on le croyait… Voilà qui contraste avec ce que déclaraient des scientifiques canadiens en 2007, ceux-ci avaient annoncé que l’Arctique serait libre de glace en 2015.

On nous disait pourtant que le débat était clos et que la science était définitive…