Antagoniste


15 juillet 2015

Langue universelle Économie En Images Europe Québec

Voici une carte qui va donner des boutons aux péquistes qui rêvent de faire du Québec un petit pays fermé sur le monde…

Péquiste Raciste

Dans la majorité des pays en Europe ce n’est pas une, mais bien deux langues étrangères que l’on enseigne dans les écoles. Fait à noter, dans la majorité des pays l’enseignement des langues étrangères débute dès la première année du primaire et la langue la plus enseignée est l’anglais.  En fait, en Europe, c’est 73% des élèves de niveau primaire qui apprennent l’anglais.

Notez aussi le cas de l’Irlande et de l’Écosse, chez ces deux petites peuplades nationaleuses, l’enseignement d’une langue étrangère n’est pas obligatoire…

Et pendant ce temps au Québec, on apprend que l’Office de la langue française a ouvert une enquête sur un food truck qui a commis le crime de s’appeler « Le Cheese »…  Quand je vois des gens penser que ce genre de chose pourrait menacer la survie du français, je me dis qu’il y a beaucoup de maladie mentale au Québec…

P.-S. Et je me dis aussi qu’on devrait mettre la clé dans la porte de l’Office de la langue française, un organisme de fonfons dont l’inutilité n’a d’égal que sa stupidité.

Source:
Eurostats
Key Data on Teaching Languages at School in Europe


15 juillet 2015

Reprise économique Économie En Chiffres Québec

Voici mon troisième et dernier billet relatif à la publication du dernier rapport mensuel des opérations financières du Québec pour l’année financière 2014-2015 (mes deux autres billets sont ici et ici).

L’impôt des compagnies du Québec est un élément très intéressant présent dans ces rapports. J’aime cet indicateur puisque l’impôt des sociétés représente un peu un baromètre économique, quand l’économie va bien, les entreprises font des profits et payent des impôts. Dans le cas contraire, les revenus du gouvernement diminuent, une compagnie ne peut pas payer d’impôt si elle ne fait pas de profit.  Bref, cet impôt est un excellent proxy pour juger de la vitalité de l’économie.

Voici comment se compare l’année 2013-2014 (dernière année du PQ au pouvoir) et 2014-2015 (première année du PLQ au pouvoir):

Finance Québec

Pour la première année au pouvoir du PLQ, l’impôt des sociétés a rapporté 3 506 millions de dollars. L’année financière précédente (la dernière du PQ au pouvoir), l’impôt des sociétés avait rapporté 3 254 millions de dollars. Donc, par rapport au PQ, c’est 252 millions de dollars de plus qui sont entrés dans les coffres du gouvernement, un écart significatif de 7,7% !

Bref, sous les libéraux, l’économie du Québec c’est nettement améliorée. Depuis le mois d’avril, l’économie du Québec a produit 8 mois où les impôts des sociétés ont augmenté par rapport à l’année précédant; autrement dit, pour faire une analogie sportive, on pourrait dire que le PLQ a remporté le duel économique sur le PQ avec un score de 8 victoires et 4 défaites.

Source:
Ministère des finances du Québec
Rapport mensuel des opérations financières


15 juillet 2015

Quelqu’un doit payer Économie États-Unis Revue de presse

Chicago Tribune

Chipotle ties San Francisco price hike to minimum wage increase
Chicago Tribune

It San Francisco is any indication, Chipotle fans in Chicago might want to keep an eye on the price they’re paying for their burrito bowls, as the city’s minimum wage continues to climb in coming years.

In its weekly survey of 10 Chipotle markets, Chicago-based William Blair found that Chipotle raised prices in half of the markets that the investment firm surveyed — San Francisco, Chicago, Denver, Minneapolis and Orlando. In most markets, the price increases occurred due to the rising cost of beef.

The city by the bay, however, saw across-the-board price increases averaging 10.5 percent, and William Blair theorizes « the outsized San Francisco price hike was likely because of the increased minimum wages. » In contrast, prices in Chicago, Denver, Minneapolis and Orlando each rose about half a percentage point, nearly entirely due to higher beef prices.

San Francisco’s minimum wage was $10.74 an hour in 2014, rose to $11.05 at the start of the year, and increased again to $12.25 in May. Chipotle spokesman Chris Arnold says the chain’s pricing varies around the country due to the cost of doing business but that the price increases in San Francisco were « done in part to offset higher labor costs. »

« California, and San Francisco in particular, has a high cost of doing business, » he said. « In San Francisco, for example, our occupancy costs are about double the Chipotle average as a percentage of sales, and our menu prices there are right around the average for Chipotle restaurants around the country, so increases to wages can have a greater impact than they might elsewhere. » San Francisco’s minimum wage is due to rise gradually to $15 in 2018.

Un bon rappel que quand on augmente le salaire minimum, quelqu’un doit payer et ce quelqu’un, c’est toujours le consommateur puisque le salaire fait partie du coût de production…