Antagoniste


14 juillet 2015

Le modèle scandinave Économie États-Unis Europe

RichesseRésultat très intéressant d’une étude à propos des immigrants d’origine scandinave qui habitent aux États-Unis depuis plusieurs générations.

Selon cette étude, le revenu médian des Américains d’origine scandinave est 20% plus élevé que le revenu médian de l’ensemble de la population.  De plus,  le taux de pauvreté chez les Américains d’origine scandinave est 50% inférieur à celui de l’ensemble de la population.  En fait, le taux de pauvreté chez les immigrants d’origine scandinave qui habitent aux États-Unis est inférieur aux taux de pauvreté des pays scandinaves !

Pour les auteurs de l’étude, ces résultats suggèrent que ce sont des normes culturelles préexistantes qui sont responsables des faibles niveaux de pauvreté en Scandinavie et non pas la présence de l’État-providence.  En bref, si le taux de pauvreté est si bas dans les pays scandinaves est si bas ce n’est pas parce que le gouvernement redistribue la richesse, mais parce que les scandinaves aiment travailler dur !


14 juillet 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (7-13 juillet) selon Influence Communication.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


14 juillet 2015

Le progrès et la gauche Économie Environnement Europe Revue de presse

The Economist

Something fishy
The Economist

Those who fret about overfishing and those who fret about genetically modified (GM) food are often one and the same. Such people will soon be impaled on the horns of a dilemma if Johnathan Napier of Rothamsted Research, an agricultural establishment in southern England, has his way. As he and his colleagues describe this week in Metabolic Engineering Communications, they are working on technology that could reduce demand for wild-caught fish considerably. It will do so, though, by feeding farmed fish with GM chow.

Apart from the fact that they taste good, oily fish are also desirable because they are healthy fare. There are many things you can remove from your diet in order to improve cardiovascular fitness, but few that you can add. However DHA and EPA—two molecules often referred to as fish oils—buck this trend. They are known to lower blood pressure, to reduce the risk of heart arrhythmia and to slow the growth of fatty plaques that block arteries.

Dr Napier’s idea was to take an oil-generating plant (he chose Camelina sativa, a cousin of rape), add a few pertinent genes from creatures that make DHA and EPA naturally, and see what happened. It sounds easy. In fact, it proved quite hard. But after several false starts he and his team came up with the magic formula: a fatty-acid-elongase gene from a waterborne moss called Physcomitrella patens, a fatty-acid-desaturase gene from Emiliana huxleyi, a planktonic alga, and so on, all put together as a single DNA package and delivered by a messenger called Rhizobium radiobacter, a bacterium that is able to inject bits of its DNA into plant cells.

La gauche aime bien nous annoncer la fin du monde à la moindre peccadille… Elle l’a fait d’ailleurs avec la pêche commerciale. Cette bonne gauche est tout simplement incapable de concevoir que les progrès technologiques et scientifiques seront toujours là pour trouver une solution à nos problèmes.

Mais j’y pense, c’est peut-être pour ça que la bonne gauche est aussi technophobe, notamment avec les OGMs. Parce que grâce aux progrès on peut continuer de rester une société capitaliste au grand dam de la gauche qui rêve d’imposer un régime socialiste en utilisant de fausses considérations environnementales.