Antagoniste


10 juin 2015

Le capitalisme et la dématérialisation Économie En Images Environnement

Un des mantras du capitalisme: faire plus avec moins, parce qu’en faisant plus avec moins, on peut maximiser les profits.

Ce phénomène, rendu possible grâce à la recherche du profit, porte le nom de « dématérialisation » i.e. la réduction de la quantité de matière première utilisée dans les processus de fabrication. Voici comment notre économie s’est dématérialisée depuis le début du 20e siècle (quantité de ressources que l’on doit extraire pour produire 1$ de PIB):

Capitalisme

Depuis 1910, la quantité de matériel nécessaire pour produire 1$ de PIB est passée de 280g à 75g, une réduction de 75% !

Dans le cas précis des ordinateurs, depuis 1981 on a réduit la quantité de matériel nécessaire à leur fabrication de 68%, mais on produit des ordinateurs avec 250 000 fois plus de RAM !

Source:
Harvard Business Review
Stuff: When Less Is More


10 juin 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (2-8 juin) selon Influence Communication.

Le Québec s’est réveillé mardi matin avec la nouvelle du décès de l’ancien Premier ministre du Québec, Monsieur Jacques Parizeau. Toute la semaine, de nombreuses personnes ont défilé dans les médias pour parler de l’héritage laissé derrière par l’homme politique, de son parcours de vie ou tout simplement pour lui rendre hommage. Beaucoup de messages ont aussi été publiés sur les réseaux sociaux, alors qu’on retrouvait mardi sur Twitter au Canada, « Jacques Parizeau » au premier rang des tendances et « Merci Monsieur » au second rang. Sur l’ensemble de la semaine, « Jacques Parizeau » s’est classé au 4e rang des mots-clics au Canada. Malgré l’importance de la médiatisation entourant la mort de Jacques Parizeau, la nouvelle de son décès ne s’est classée qu’au 8e rang de la semaine au Canada, avec un poids médias de 0,78 %.

Au Canada, ce sont plutôt les rebondissements dans le scandale à la FIFA qui occupent le premier rang de l’actualité. Le président réélu Sepp Blatter a finalement démissionné quelques jours après le vote et plusieurs soupçons pèsent quant à sa participation dans la corruption de la fédération internationale de soccer. Or, ces scandales semblent donner un coup de main médiatique à la Coupe du Monde féminine de soccer, disputée cette année dans les villes de Montréal, Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Ottawa et Moncton. C’est la septième présentation de la Coupe du monde féminine, le meilleur résultat du Canada étant une quatrième place lors de l’édition de 2003. Rappelons toutefois que les joueuses canadiennes ont décroché le troisième rang lors du dernier tournoi olympique.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


10 juin 2015

L’industrie des pâtes et papiers est sauvée ! Économie Europe Gauchistan Québec Revue de presse

The Globe And Mail

Grexit and the mysterious case of the near doubling of Fortress Paper shares
The Globe And Mail

A mysterious spike in the shares of a small Canadian pulp and paper stock is rumoured to foretell an exit of Greece from the euro zone.

Fortress Paper’s stock has taken off in recent days despite the lack of any material catalyst, aside from speculation the company is positioned for a deal to print new Greek banknotes.

Greece would only require such a service, of course, were it to withdraw or be expelled from the European Economic and Monetary Union, a fate the country may yet avoid. Linking the stock’s near-doubling to the potential return of the drachma is pure conjecture, but it’s gotten some attention in the absence of any major improvement in Fortress’s operations, its financials or the market it serves.

A portion of the surge in share price may be explained by modest improvements in the woeful global market for dissolving pulp, Fortress’s core line of business. But this is not the first time a spike in Fortress’s trading activity coincided with an escalation of the Greek debt crisis.

Some economists have called for Greece to introduce a parallel currency or return to the drachma should it default on its debt and/or leave the currency union. Its tenuous financial position doesn’t preclude either outcome.

Which is where Fortress Paper could, conceivably, come in.

Le titre boursier de Fortress Paper, une compagnie implantée au Québec, explose en ce moment en bourse parce que si la Grèce fait faillite, elle devra imprimer de l’argent sur du papier produit par cette compagnie !

Avec le niveau d’endettement des gouvernements à travers le monde, j’aurais presque envie de dire que l’industries des pâtes et papiers a un bel avenir devant elle !