Hier, le Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal a publié son analyse annuelle des dépenses des municipalités. Quelques chiffres qui ont attiré mon attention, je limite mon analyse aux 10 plus grandes villes du Québec (des villes de plus de 100 000 habitants)…

Tout d’abord, le niveau de taxation; voici les grandes villes qui taxent le plus leurs résidents:

Taxe Labeaume

Voilà des chiffres qui font voler en éclat de nombreux préjugés. Montréal est la grande ville la moins taxée au Québec alors que le royaume de Régis Labeaume fait partie des villes les plus taxées. Un résultat étonnant…

Mais une ville qui taxe peu peut quand même être une grande dépensière, ce qui aura pour conséquence d’endetter la ville. Voici le niveau d’endettement des grandes villes du Québec:

Taxe Labeaume

Le faible niveau de taxation n’a pas fait de Montréal une ville très endettée, celle-ci reste en deçà de la moyenne. Par contre, on remarque encore une fois que Québec est en queue de peloton, avec un taux d’endettement qui est au-dessus de la moyenne.

Québec, la ville de droite, est plus taxée et endettée que Montréal… Surprenant…

Mais à Québec, les médias, effrayés à l’idée de critiquer le maire, s’empresseront de dire que si Québec est devenue une championne de la taxation et de l’endettement, c’est parce que le bon Régis Labeaume a beaucoup investi dans les dépenses « pas sexy » comme les égouts et l’aqueduc. Ce qu’on ne dit pas c’est que le bon Régis est aussi un champion des dépenses « sexy »: colisée, horloge, art public, diamant, voyages, cyclotron, boule de neige, danse… la liste est longue… Bref, Québec c’est un peu comme le gars sans économie qui est obligé de refaire sa toiture, mais qui refuse en même temps d’annuler son voyage dans le sud l’hiver… Quand une ville est taxée et endettée, on peut toujours accepter les dépenses « pas sexy », mais à condition de couper dans le « sexy »…

Et quand on regarde la tendance, on constate que les choses ne sont pas sur le point de s’améliorer à Labeaumegrad:

Taxe Labeaume

Québec, la championne de l’augmentation des dépenses par habitant… Certaines personnalités de Québec prennent un malin plaisir à qualifier les autres villes de la province de « trou à marde »…  Avant de faire la leçon aux autres, il faudrait commencer par faire le ménage dans sa cour…

Source:
Centre sur la productivité et la prospérité du Québec
Palmarès des municipalités