Pierre Karl Péladeau IEDM

Vous vous rappelez de la conférence de PKP en faveur d’un état puissant et interventionniste à l’IEDM, un think tank gauchiste ?

Moi aussi j’ai oublié…  Pourtant, si on se fie à cette entrevue avec Benoît Dutrizac, pareille chose a déjà dû se produire…  À moins que…

Quelques remarques…

  • PKP reproche au gouvernement libéral de ne pas avoir mis sur pied un consortium québécois pour acheter le Cirque du Soleil…  Par ignorance ou par complaisance, Benoît Dutrizac n’a pas jugé bon demander à PKP pourquoi Québécor, sa compagnie, avait refusé de se joindre à la Caisse de dépôt pour acheter une partie du Cirque.  Si la compagnie de PKP ne voulait pas du Cirque pourquoi d’autres en auraient voulu?
  • Selon PKP, le Québec serait riche parce que la Caisse de dépôt et Investissement Québec, deux créatures gouvernementales, ont de l’argent…  PKP n’a pas réalisé que si les institutions gouvernementales sont riches au Québec, c’est parce que les Québécois sont pauvres… De plus, si la richesse du Québec dépend de la Caisse de dépôt, quelqu’un devrait dire à PKP que Québecor a appauvrit le Québec
  • Durant l’entrevue, après avoir dit qu’il croyait à un état fort et interventionniste, Benoît Dutrizac demande à PKP s’il est trop de droite pour le PQ…  Le pauvre Benoît Dutrizac, un analphabète économique, n’a pas réalisé que l’interventionnisme étatique est une pierre angulaire de l’idéologie gauchiste !  PKP ne peut pas être trop à droite pour le PQ, depuis qu’il a fait le saut en politique, PKP est devenu un membre de la bonne gauche québécoise !

L’entrevue aurait pu être intéressante et corsée.  Malheureusement, Benoît Dutrizac est un interviewer trop ignorant ou trop partisan pour faire correctement son travail…  Remarquer que les deux concepts ne sont pas mutuellement exclusifs, même qu’ils sont plutôt synergiques dans le cas de Benoît…