Antagoniste


14 avril 2015

La vie de fonctionnaire Économie États-Unis France Gauchistan

Fonfon QuébécoisQuelques chiffres très intéressants publiés par l’Institut de recherches économiques et fiscales.

En États-Unis, 61,3% des hauts fonctionnaires en charge de « ministère » à vocation économique ont déjà travaillé dans le secteur privé.  En  France, cette proportion n’est que de 24,6% !  Voilà un élément de réponse qui explique pourquoi l’économie française est si sclérosée alors que celle des États-Unis semble être capable de tourner sur un 10¢ !  Il serait intéressant d’avoir des chiffres équivalents pour le Québec, mais parions que nous sommes assez proches des Français sur ce point.

Autre fait intéressant, en France, 61,4% des hauts fonctionnaires viennent de 5 universités (Sciences-Po, ENA, Polytechnique, Mines, Centrale). Aux États-Unis, le système est beaucoup moins élitiste, seulement 33% des hauts fonctionnaires viennent de l’ivy league (Brown, Columbia, Cornell, Dartmouth, Harvard, UPenn, Princeton et Yale).


14 avril 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (7-13 avril) selon Influence Communication.

Le printemps s’est finalement pointé le bout du nez au Québec et qui dit printemps dit séries éliminatoires au hockey ! En effet, 185 jours après leur premier match contre les Maple Leafs de Toronto, les Canadiens de Montréal ont conclu leur saison contre cette même équipe, mais avec des destinées opposées. En effet, la Sainte-Flanelle termine au premier rang de sa division et affrontera son autre rival ontarien, les Sénateurs d’Ottawa. De leur côté, les Maple Leafs ont conclu une saison de misère et ratent les séries pour une 9e fois en 10 ans. Influence Communication lance donc une alerte à l’éclipse médiatique dans les prochains jours ! Les séries éliminatoires représentent en effet un formidable écran pour les entreprises qui souhaitent annoncer de mauvaises nouvelles en douce au Québec. En passant, le hockey de la LNH perd en moyenne 33 % de son intérêt dans les marchés où l’équipe est éliminée des séries (Edmonton et Toronto). Au Québec? Le hockey de la LNH perd à peu près 66 % de son intérêt quand le CH est éliminé des séries.

Enfin, tout n’est pas hockey, alors que la situation tendue à l’UQAM trône au sommet du palmarès des nouvelles de la semaine au Québec. Le mot-clic #OccupationUQAM s’est même faufilé au 8e rang du palmarès Twitter de la semaine. Au second rang, la victoire du chanteur Kevin Bazinet à la populaire émission de télévision La Voix. L’émission a cartonné toute la saison avec des auditoires monstres au Québec et les médias ont passé la semaine à faire des prédictions et à analyser les candidats. En ce lundi 13 avril 2015, Kevin Bazinet faisait notamment la Une des journaux suivants: le Journal de Montréal, le Journal de Québec, La Presse, Le Droit, Le Soleil, La Voix de l’Est.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Avec leur violence gratuite, les cagoulés de l’UQAM ont rendu le mouvement étudiant et anti-austérité radioactif. Sans s’en rendre compte, ils ont grandement affaibli le pouvoir de négociation des syndicats de la fonction publique. Cet automne, plus personne ne voudra manifester avec eux, il n’y aura pas de « grève sociale ».

Source:
Influence Communication


14 avril 2015

Quand Silicon Valley rencontre le schiste Économie Environnement États-Unis Revue de presse

The Globe And Mail

Hi-tech and Big Data offer hope to battered U.S. oil industry
The Globe And Mail

The tech geeks are coming to the oil industry’s rescue.

With the price of crude plumbing lows not seen since 2009, Royal Dutch Shell, Whiting Petroleum Corp and many others are turning to rocket fuel, Big Data, lasers, spectrometers and other new or revamped technologies to do more for less. In dramatic contrast, the average market share for the U.S. in recent years has shot up to 23 per cent from 16 per cent, according to a study conducted for the Quebec federation by consultants Forest Lavoie.

It is too early to judge whether the new tools can produce gains similar to those of the past six years, when well output kept rising at double-digit rates and the time needed to drill and frack new wells dwindled to about 10 days from 40. But U.S. shale oil producers have a history of repeatedly exceeding expectations with their ability to innovate and lift productivity.

Scott Johnson, a petroleum engineering professor at the University of North Dakota, says new technologies do have the potential to help the industry offset the impact of lost jobs and spending cuts.

« Companies are often so busy when prices are high, they don’t have an opportunity to take a look at new technology, » said Johnson, who is leading a high-tech analysis of core samples taken from across the state’s Bakken shale formation.

« That’s why they want the engineers to think out of the box and take new opportunities especially when prices are low. »

Au Québec, on aime bien dire, de manière condescendante, que nous favorisons l’économie du savoir au lieu d’exploiter bêtement nos ressources naturelles; une manière de se faire croire qu’on est plus intelligent que tout le monde…

Or, les ressources naturelles c’est aussi l’économie du savoir. Mais le Québec ne deviendra jamais un leader technologique dans ce domaine, car des curés ont décidé qu’il ne fallait pas exploiter notre pétrole et notre gaz de schiste, c’est écrit dans leur bible.