SocialismePour trouver l’austérité, il faut sortir du Québec…

La semaine dernière, la Nouvelle-Écosse a dévoilé son budget.  Voici quelques mesures prises par une province qui semble avoir un peu plus de courage que nos 125 pâtes molles à l’Assemblée nationale…

1-La Nouvelle-Écosse va augmenter son budget de la santé de 0,8%. Au Québec, la bonne gauche a déchiré sa chemise parce que l’augmentation prévue est de… 1,4% !

2-La Nouvelle-Écosse a aussi décidé de déplafonner ses frais de scolarité, cette année les universités néo-écossaises seront libres d’augmenter leurs frais de scolarité autant qu’elles veulent. Rappelons qu’en ce moment, une session universitaire en Nouvelle-Écosse coûte 6 440$, contre seulement 2 743$ pour le Québec.  Avant l’augmentation de cette année, la Nouvelle-Écosse avait déjà les 3e frais les plus élevés au Canada.

3-La Nouvelle-Écosse a aussi sorti la hache en culture.  Les crédits d’impôt pour la télévision et les films seront coupés de 75% !  Pendant ce temps, l’auge à cochon est toujours pleine pour les artistes du Québec; ce samedi les pâtes molles du gouvernement ont fait un chèque chèque 30 millions pour le théâtre de Robert Lepage, un artiste qui devrait être capable de se passer de notre argent si son talent était réel…

Bref, s’il y a un début d’austérité en Nouvelle-Écosse, il n’y a rien de tel au Québec.  Ceux qui parlent d’austérité au Québec démontrent uniquement qu’ils sont carencés intellectuellement.