États-Unis: le 14 décembre 2010, Kwame Kilpatrick, l’ancien maire de Détroit a été accusé de corruption. Le 11 mars 2013, soit 27 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 10 septembre 2012, Tony Mack, l’ancien maire de Trenton a été accusé de corruption. Le 7 février 2014, soit 17 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 18 janvier 2013, Ray Nagin, l’ancien maire de la Nouvelle-Orléans a été accusé de corruption. Le 12 février 2014, soit 13 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

Québec: le 9 mai 2013, Gilles Vaillancourt, l’ancien maire de Laval a été accusé de corruption. Le 7 avril 2015, soit 23 mois plus tard, son procès n’a toujours pas débuté, on vient à peine de débuter l’enquête préliminaire…  On dit que pour le procès il faudra attendre encore un an…

Bienvenue au Québec, province où la patience, que ce soit à l’hôpital ou au tribunal, est une vertu…

Voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour les cas de fraude:

Tribunaux Québec

Le Québec est bon dernier, 343 jours contre 163 pour le Canada…  C’est 2 fois moins !

Au lieu de prendre 30 millions de dollars et de le gaspiller dans un registre des armes à feu qu’on sait inutile, pourquoi ne pas mettre cet argent dans nos tribunaux pour avoir un système judicature qui sera simplement respectable ?

À titre indicatif, voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour tous les cas:

Tribunaux Québec

Au lieu d’avoir un gouvernement s’éparpille et gaspille notre argent en voulant administrer des garderies, des écoles, des hôpitaux, des régimes d’assurance ou des programmes de fécondation tout en voulant diriger l’économie avec des subventions; nos élus devraient prioriser les activités du gouvernement.  Au lieu de gérer inefficacement une multitude de programmes inutiles, pourquoi ne pas gérer très efficacement quelques programmes bien précis qui sont absolument essentiels.

P.-S. La justice ne représente que 1% des dépenses de programme du gouvernement…

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0055