Antagoniste.net » 2015 » avril » 08

Antagoniste


8 avril 2015

La vie des gens riches et célèbres Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Propos de Pierre Duchesne, ancien député pékyste et aujourd’hui conseiller stratégique de Stéphane Bédard, retrouvés sur Twitter

Pierre Duchesne

Donc, selon Pierre Duchesne, une personne qui gagne 254 000 dollars par semaine représente une menace pour la démocratie…

Ha bon…

En 2015, la fortune de Pierre Karl et Érik Péladeau a été évaluée à 1 090 100 595 dollars, c’est la 80e fortune canadienne.  Si on tient pour acquis que la moitié de cet argent revient à Pierre Karl, cela veut dire que dans 2 146 semaines, soit 41 ans, le président de la Banque Royale du Canada sera aussi riche que PKP l’était en 2015…  Il aura 90 ans lorsque cela se produira.

En passant, entre 2014 et 2015, la fortune de Pierre Karl Péladeau s’est accrue de 1 462 168 dollars par semaine…

Selon Pierre Duchesne, une personne qui gagne 254 000 dollars par semaine représente une menace pour la démocratie…


8 avril 2015

La loi et l’ordre Canada Coup de gueule Économie En Chiffres États-Unis Québec

États-Unis: le 14 décembre 2010, Kwame Kilpatrick, l’ancien maire de Détroit a été accusé de corruption. Le 11 mars 2013, soit 27 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 10 septembre 2012, Tony Mack, l’ancien maire de Trenton a été accusé de corruption. Le 7 février 2014, soit 17 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

États-Unis: le 18 janvier 2013, Ray Nagin, l’ancien maire de la Nouvelle-Orléans a été accusé de corruption. Le 12 février 2014, soit 13 mois plus tard, un tribunal a rendu un verdict de culpabilité.

Québec: le 9 mai 2013, Gilles Vaillancourt, l’ancien maire de Laval a été accusé de corruption. Le 7 avril 2015, soit 23 mois plus tard, son procès n’a toujours pas débuté, on vient à peine de débuter l’enquête préliminaire…  On dit que pour le procès il faudra attendre encore un an…

Bienvenue au Québec, province où la patience, que ce soit à l’hôpital ou au tribunal, est une vertu…

Voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour les cas de fraude:

Tribunaux Québec

Le Québec est bon dernier, 343 jours contre 163 pour le Canada…  C’est 2 fois moins !

Au lieu de prendre 30 millions de dollars et de le gaspiller dans un registre des armes à feu qu’on sait inutile, pourquoi ne pas mettre cet argent dans nos tribunaux pour avoir un système judicature qui sera simplement respectable ?

À titre indicatif, voici au Canada le temps nécessaire pour régler une cause devant les tribunaux de juridiction criminelle pour tous les cas:

Tribunaux Québec

Au lieu d’avoir un gouvernement s’éparpille et gaspille notre argent en voulant administrer des garderies, des écoles, des hôpitaux, des régimes d’assurance ou des programmes de fécondation tout en voulant diriger l’économie avec des subventions; nos élus devraient prioriser les activités du gouvernement.  Au lieu de gérer inefficacement une multitude de programmes inutiles, pourquoi ne pas gérer très efficacement quelques programmes bien précis qui sont absolument essentiels.

P.-S. La justice ne représente que 1% des dépenses de programme du gouvernement…

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0055


8 avril 2015

Le sirop soviétique Économie États-Unis Gauchistan Québec Revue de presse

The Globe And Mail

Quebec losing hold over maple syrup industry to U.S. competition
The Globe And Mail (Sep. 20 2011)

The giant of the global maple syrup industry is losing some of its swagger. The Federation of Quebec Maple Syrup Producers, which represents most of the province’s maple syrup harvesters, is increasingly feeling the pressure from growing competition south of the border, particularly in Vermont, New York and Maine.

Quebec has long dominated the maple syrup scene, holding some 80 per cent or more of world production in years past, partly by maintaining a strictly enforced supply-management, marketing and quality-control system. But aggressive U.S. rivals have made inroads, reducing the province’s market share to an average of 72 per cent over the past three years, said Paul Rouillard, deputy director of the 7,300-member federation.

In dramatic contrast, the average market share for the U.S. in recent years has shot up to 23 per cent from 16 per cent, according to a study conducted for the Quebec federation by consultants Forest Lavoie.

The federation stockpiles an enormous “strategic reserve” of maple syrup to stabilize the price, and has come under fire for imposing quotas on its members. It has seen some Quebec producers shift their operations to the U.S., Mr. Rouillard said.

“There are tremendous opportunities for growth in the U.S. – particularly Vermont, New York, Maine – and some businesses are being started by Canadians,” said Tim Perkins, director of the Proctor Maple Research Center at the University of Vermont.

“They can’t grow in Canada because of the [Quebec] quota system, so they come across the border and make syrup here.”

Le Québec était un champion mondial de la production de sirop d’érable, mais il a fallu que le gouvernement vienne tout gâcher en imposant un système de gestion de l’offre…

Et parions que le gouvernement va tenter de solutionner le problème qu’il a lui-même créé avec des subventions…