Antagoniste


12 mars 2015

Perdre la foi Économie En Citations Philosophie

Coluche

Citation de Coluche (1944-1986), humoriste français, à propos du socialisme…

« Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu: ne jamais se montrer pour qu’on continue à y croire. »


12 mars 2015

Le couple de la Polytechnique Économie En Chiffres Québec

La ville de Québec est-elle en train de se montréaliser ?

Cette semaine, l’institut de la statistique du Québec a rendu publics les chiffres sur la migration interrégionale au Québec en 2013-2014. Sans surprise, on peut constater encore une fois que beaucoup de Montréalais quittent leur île.  Une conséquence prévisible des taxes trop élevées, des infrastructures décrépies et des maisons devenues trop chères.  Mais contrairement aux Gaspésiens qui quittent leur région pour aller vivre un peu partout au Québec, les gens de Montréal vont vivre dans les banlieues limitrophes comme Laval, Longueuil ou Vaudreuil-Soulanges.  Bref, les gens demeurent attachés à Montréal, mais pas au point d’avoir à subir les désagréments devenus trop nombreux.

Est-on en train de voir le même phénomène prendre racine à Québec ?  Les gens délaissent-ils la ville centrale avec ses taxes, ses nids de poule et ses maisons trop chères pour aller vivre en banlieue ?  Selon les plus récents chiffres, c’est fort possible.  Voici le taux net migratoire de la ville de Québec et de ses banlieues:

Labeaumegrad

La ville de Québec arrive en fond de classement, à peine mieux que Lévis…  Voilà un résultat étonnant pour une ville que l’on dit festive, dynamique et en pénurie de main-d’oeuvre.

Si la ville de Québec réussit à avoir, de peine et de misère, un taux positif, c’est en grande partie grâce à l’immigration des régions éloignées (Bas-St-Laurent, Saguenay, Gaspésie, Côte-Nord).  Bref, il se passe à Québec, à plus petite échelle pour le moment, la même chose qu’à Montréal  i.e. les gens qui habitent la ville se réfugient dans les banlieues souvent mieux administrées et où l’accès à la propriété est possible.

Un dernier point pour terminer.  Lors de l’annonce de la construction du Phare, j’ai pu entendre sur la radio de Québec que ce projet avait du sens puisque des milliers de Montréalais déménageaient maintenant à Québec.  En 2013-2014, le solde migratoire de la ville de Québec avec Montréal est négatif i.e. au final, 833 personnes habitant à Québec ont décidé d’aller vivre à Montréal.

Bref, Régis Labeaume a déjà déclaré gérer sa ville pour attirer « le couple de la Polytechnique ».  Pour le moment c’est raté, il ne semble pas être capable de retenir le couple de l’Université Laval.

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Migrations internes


12 mars 2015

Une gifle pour les enverdeurs Économie Environnement Europe Revue de presse

Liberation

Les Suisses refusent massivement une taxe sur l’énergie
Libération

Deux initiatives populaires ont échoué dimanche auprès des électeurs suisses, qui ont très majoritairement refusé une défiscalisation des allocations familiales et ont balayé à 92% une taxe sur l’énergie proposée par des verts, selon les résultats officiels.

Cette taxe proposée par les Vert’libéraux sur les énergies non renouvelables se serait substituée au bout de cinq ans à la TVA pour ne pas aggraver la pression fiscale. Elle aurait pourtant fait grimper le prix de l’essence aux alentours de 5 francs suisses (4,67 euros), pas de quoi enthousiasmer les électeurs qui lui ont dit massivement non.

Les résultats sont partout identiques aussi bien en Suisse alémanique qu’en Suisse francophone, le Valais rejettant la proposition à 96,1%. Ce projet enregistre le plus mauvais résultat pour une initiative populaire depuis 1929. Fait très rare les électeurs de 33 communes ont voté à 100% contre le projet.

Les Suisses ont compris que les beaux discours sur l’économie verte, c’est de la merde.

Pas un hasard si les Suisses sont plus riches que les Québécois.