Antagoniste


10 mars 2015

L’ignorance des réchauffistes Environnement International

Socialiste=IdiotSelon la bonne gauche, les gens qui questionnent le dogme du réchauffement climatique sont ignorants ou stupides.

Vraiment ?

Un chercheur de l’université Yale a réalisé une étude après de 2 000 personnes pour évaluer leur niveau de connaissance de la climatologie en fonction de leur orientation politique.  Les résultats vont probablement déplaire aux réchauffistes.

L’auteur de l’étude arrive à la conclusion que plus les gens ont des connaissances précises en climatologie, plus leur orientation politique (gauche/droite) est polarisée.  Autrement dit, ceux qui rejettent l’hypothèse réchauffiste en savent aussi long que ceux qui y adhèrent.

En bref, contrairement à ce que la gauche affirme, ceux qui remettent en question la doctrine des enverdeurs font reposer leur jugement sur des connaissances qui sont étoffées.

P.-.S. Une étude publiée en 2012 avait aussi montré que les sceptiques du climat ont une culture scientifique équivalente aux croyants.

Source:
Advances in Political Psychology
Climate-Science Communication and the Measurement Problem


10 mars 2015

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (3-9 mars) selon Influence Communication.

La politique provinciale vole encore la vedette au hockey cette semaine alors que la crise au CHUM et les accusations d’ingérence politique contre le ministre Barrette ont devancé l’analyse de la date limite des transactions dans la LNH. La crise au CHUM occupe les manchettes depuis maintenant 5 jours et le dossier semble être loin de la fin. Dans le sport, l’Impact de Montréal s’est assuré d’une participation à la demi-finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF avec un match nul spectaculaire devant plus de 38 000 spectateurs au Stade Olympique. Alors que le propriétaire Joey Saputo parlait d’une absence de buzz envers son équipe au début du mois de février, l’engouement des partisans s’est traduit par cette grande foule et une présence sur les médias sociaux assez imposante, puisque le mot-clic #IMFC a été le 6e plus populaire au Canada cette semaine. Le sport est aussi à l’honneur dans les médias au Canada, alors que la date limite des transactions dans la LNH et le Brier de curling occupent les deux premières positions. Le Brier est en quelque sorte le championnat canadien du curling, l’équipe championne représente ensuite le pays lors des championnats du monde, qui seront à Halifax cette année. Signe que ce sport est davantage populaire ailleurs qu’au Québec ? Le Brier ne perce même pas le top 500 des nouvelles dans les médias du Québec pour cette semaine.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: quand le péquiste Réjean Hébert a menacé le C.A. du CHUM de tutelle pour parvenir à ses fins, les journaleux n’ont pas fait de scandale.

Source:
Influence Communication


10 mars 2015

Victoire de la droite Économie France Revue de presse

The Wall Street Journal

France’s Hollande Casts Fate With Ex-Banker Macron
The Wall Street Journal

French Economy Minister Emmanuel Macron got an earful in January from U.S. technology and retail executives as they lectured him in a meeting at the Venetian hotel in Las Vegas about France’s inhospitable business reputation.

They complained that the government meddles too much, the labor market is too rule-bound and corporate taxes are onerous, including a two-year 75% tax on salaries of more than €1 million ($1.1 million) imposed by President François Hollande after his election in 2012.

The 37-year-old Mr. Macron, a former investment banker who became France’s top economic official last August, folded his hands prayer-like and then responded with the message he had flown from Paris to deliver: “I agree with everything.” He added: “I think the 75% tax was a big mistake.”

Mr. Macron’s dig at his own boss was no slip of the tongue. For years, he prodded Mr. Hollande and his ruling Socialist Party to carry out a long-delayed modernization of France’s economy, the eurozone’s second largest. Now the French president is staking his government’s survival on Mr. Macron’s agenda.

In February, Mr. Hollande pushed economic overhauls designed by Mr. Macron—and known as the “Macron Law”—past the lower house of Parliament. Opposition from the president’s own party was so fierce that Mr. Hollande invoked special constitutional powers to bypass the National Assembly, the first use of that maneuver in nearly a decade. By backing Mr. Macron, Mr. Hollande is turning away from his past as an apparatchik who focused on appeasing the Socialist Party’s left with tax-the-rich policies and employment programs that stretched France’s finances, such as job subsidies for more than 150,000 young people.

Élu en 2012, le socialiste François Hollande rend finalement les armes et reconnaît que les idées de gauche ne fonctionnent pas. Pour sauver l’économie de son pays, le président s’en remet à un banquier qui appliquera des idées de droites.

Ça serait bien si la gogauche québécoise prenait acte… Ça nous éviterait de perdre du temps avec des « débats » inutiles.