Quelques chiffres sur la vente de livre, qui ont été publiés cette semaine par l’institut de la statistique du Québec:

Livre Québec

Entre 2009 et 2013, les dépenses par habitant pour des livres ont reculé de 1,4%.

Yves Bolduc a été crucifié pour avoir dit que personne ne mourrait quand on n’achetait pas de livre.  Force est de constater que beaucoup de Québécois étaient du même avis, ils ont juste été trop hypocrites pour le dire tout haut…

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Les ventes de livres de 2009 à 2013