Bienvenue en Absurdistan ! Quelques nouvelles en vrac à propos du Québec qui ont de quoi laisser songeur…

Erratum

Cette semaine, une caricature du Soleil a abondamment circulé sur les réseaux sociaux.  Malheureusement, cette dernière contenait une erreur, je me permets donc de publier une version corrigée que vous pourrez à votre tour faire circuler:

Austérité Québec

Ces médias qui aiment trop

Le 21 mai 2013, 28 élèves (pas 1, mais 28!) ont été fouillés à nu pour retrouver un téléphone cellulaire (pas de la drogue, mais un téléphone cellulaire!).  Pourtant, à l’époque, il n’y a eu aucun scandale, un simple et banal fait divers qui n’a indigné personne…  Il faut dire qu’à l’époque c’était le Parti québécois qui était au pouvoir et que les médias aiment beaucoup le PQ; ceci explique probablement cela…  En passant, on dit que les trafiquants de drogue présents dans les écoles du Québec aimeraient remercier chaleureusement les politicailleux l’Assemblée nationale.  Grâce à eux, ils savent maintenant où cacher leur drogue sans risque de se faire prendre.

La langue avant l’excellence

La semaine dernière, sur sa page Facebook, Pierre Karl Péladeau a déclaré quelque chose qui fait passer Yves Bolduc pour un prix Nobel de littérature…  Mais puisque PKP est un bon péquiste, nos bons médias n’ont pas jugé bon dénoncer ses propos.  Réagissant à une nouvelle à propos des universités McGill et Concordia qui désiraient un assouplissement linguistique, voici ce que PKP a déclaré:

Karl comme Karl Marx

« Certes nous recherchons au Québec l’excellence mais nous avons aussi et surtout une culture et une langue à respecter et à protéger. Notre histoire également. Avec un peu plus d’imagination et de bonne volonté, nos universités, étant largement subventionnées par l’État, devraient être plus attentives à ces considérations davantage importantes que jouer dans le pseudo palmarès des meilleures universités du monde. L’accessibilité au plus grand nombre devrait toujours demeurer la règle cardinale de nos investissements incontournables en éducation. »

L’anglais est le langage international du savoir, mais ça, PKP s’en fout. PKP préfère avoir des universités cheaps, et surtout unilingues, qui donnent des diplômes sans valeur, plutôt que d’avoir des universités qui utiliseraient l’anglais pour faire briller le Québec parmi les meilleurs sur la scène internationale. On retrouve dans cette déclaration la mentalité typique du péquiste né pour un p’tit pain et fermé sur le monde. Il ne faudrait surtout pas donner de l’importance au « pseudo palmarès des meilleures universités du monde », l’important c’est que nos universités soient en français et gratis !

En passant, PKP sera heureux d’apprendre que depuis l’année 2012-2013, l’Université McGill et l’Université de Montréal sont passées respectivement du 34e et 84e rang international, au 39e et 113e rang. M’enfin, les classements internationaux ce n’est pas important, c’est l’institut de recherche scientifique et appliquée sur l’indépendance du Québec qui le dit