PropagandisteLa semaine dernière, la bonne gauche était en état de choc…

Il faut comprendre, la semaine dernière la bonne gauche a perdu son pape, Jon Stewart

Pour la bonne gauche, Jon Stewart était le pape de l’information.  C’est le type qu’on écoutait pour se donner un air intelligent et s’imaginer tout connaître.  Bref, Jon Stewart c’était un peu comme la barbe d’un hipster, c’était un moyen de dire « moi je suis dans le coup ».

Petite histoire amusante.  Il y a quelques années, le Pew Research Center a réalisé une étude pour vérifier  le niveau de connaissances politiques des Américains en fonction des personnalités médiatiques qu’ils écoutaient pour s’informer. Quelles ont été les conclusions de cette étude ?

Voici la proportion de l’audience de chaque animateur qui a obtenu un score d’au moins 75% dans un test portant sur l’actualité politique:

• Sean Hannity: 59%
• Rush Limbaugh: 56%
• Bill O’Reilly: 54%
• Glenn Beck: 48%
Jon Stewart: 48%

Vous avez bien lu, l’auditoire qui s’informait en écoutant Jon Stewart a été incapable de faire mieux que les gens qui s’informait après de personnalités de droite.

Le New York Post a bien résumé la carrière de Jon Stewart à la barre du Daily Show: Jon a été celui qui a transformé les mensonges en comédie pour laver le cerveau d’une génération.

Source:
Pew Research Center
Who is Listening, Watching, Reading – and Why