RécessionDurant la grande récession, les démocrates avaient prolongé la durée des prestations de chômage de 47 semaines peu de temps après l’arrivée d’Obama au pouvoir. En 2013, le congrès, alors contrôlé par les républicains, s’est rebellé et la prolongation est passée de 47 semaines à 0 !

Il va sans dire qu’à l’époque, la bonne gauche a déchiré sa chemise; on avait prédit une hécatombe économique…  Le célébrissime Paul Krugman avait même été jusqu’à dire que les coupures des prestations de chômage allaient faire augmenter le nombre de chômeurs !

Un an plus tard, quel a été le résultat réel de ces coupures ? Qui des républicains ou de la bonne gauche a eu raison ?  Une étude de l’université d’Oslo menée aux États-Unis en 2014 permet de répondre à cette question.

Selon cette équipe de chercheurs, la fin de l’extension des prestations de chômage a entraîné l’an dernier la création de 1,8 million d’emplois.  De ce nombre, on estime que presque 1 million de ces emplois ont été remplis par des gens qui seraient restés sur le chômage si l’extension n’avait pas été annulée !  En bref, les républicains ont eu raison et la bonne gauche a eu tort.

Encore une fois, on peut remercier l’obstruction du parti républicain pour la relance de l’économie aux États-Unis !  Notez aussi que cette étude donne raison à la réforme du gouvernement Harper.

Source:
National Bureau of Economic Research
The Impact of Unemployment Benefit Extensions on Employment: The 2014 Employment Miracle?