CorruptionCette semaine, je suis tombé sur une histoire de corruption qui m’a fait sourire. Une histoire qui ne concerne pas le Québec, mais la Thaïlande…

En Thaïlande, l’ex-première ministre Yingluck Shinawatra, qui a été chassée du pouvoir en mai, risque 10 ans de prison pour des gestes posés en 2011…

Que lui reproche-t-on au juste ?

En 2011, Yingluck Shinawatra a instauré un programme pour venir en aide aux producteurs de riz. Ce programme permettait aux producteurs de riz de toucher un revenu garanti en versant une subvention pour compenser la baisse du prix du riz sur les marchés internationaux. Or, selon la justice thaïlandaise, ce programme était un non-sens économique qui existait uniquement pour acheter des votes dans les régions rurales de la Thaïlande. Acheter des votes en Thaïlande c’est illégal…

Avouez que c’est une histoire amusante. Ce qui est considéré comme de la corruption passible de 10 ans de prison en Thaïlande est louangé comme un plan économique d’aide aux régions au Québec !!! Et dire qu’ici, une majorité de gens pensent probablement que la Thaïlande est un pays broche à foin. Pourtant, dans ce pays de broche à foin, on a compris quelque chose que les Québécois ne sont pas prêts de comprendre.

L’ex-première ministre a commenté les accusations en disant qu’elle n’était pas triste d’avoir été accusée, elle était plutôt triste de voir que les pauvres producteurs de riz ne pourront plus toucher des subventions qui sont essentielles aux régions et à la démocratie du pays. Yingluck Shinawatra aurait été une formidable politicienne au Québec…

Source:
CNN
Thai lawmakers vote to impeach former PM Yingluck Shinawatra