Il y a quelques semaines, le ministre Yves Bolduc a créé une véritable commotion en disant qu’il songeait à augmenter les ratios maîtres-élèves. Que voulez-vous, la bête étatique est allergique au changement et ne tolère pas la moindre remise en question.

Mais au-delà des coups de gueule des syndicats que disent les chiffres sur les ratios maîtres-élèves au Québec ? La réponse risque de déplaire à la bonne gauche.

Éducation Québec

Le Québec est la province avec les plus bas ratios du Canada alors que c’est dans l’Ouest que l’on retrouve les plus hauts. Par conséquent, on devrait s’attendre à ce que le Québec soit la province avec le moins de décrochage alors que celle de l’Ouest devrait faire piètre figure. Or, il n’en est rien…

Éducation Québec

Le Québec a le ratio maîtres-élèves le plus bas et le taux de décrochage le plus haut…  D’ailleurs, quand on regarde les chiffres, il est difficile d’établir une corrélation entre le taux de décrochage et le ratio maîtres-élèves.  Pourtant, nos bons syndicats prétendent que la qualité de l’éducation passe par de petites classes…

M’enfin, au Québec, ce qui importe, ce ne sont pas les résultats, mais les intentions.  Par conséquent, même si on sait que ratio maîtres-élèves n’est pas un gage de qualité, la machine fera tout en son pouvoir pour maintenir le statu quo.

Sources:
MEQ
Rapport élèves-enseignant dans les commissions scolaires

Ressources humaines et Développement des compétences Canada
Apprentissage – Décrochage scolaire