Antagoniste


15 décembre 2014

La (trépa)nation québécoise Arguing with Idiots Économie Québec

Modèle québécoisBienvenue en Absurdistan ! Quelques nouvelles en vrac à propos du Québec qui ont de quoi laisser songeur…

La scientologie

Quand Merck a fermé son laboratoire de recherche à Montréal, les médias québécois ont haussé les épaules…  Quand Pfizer a fermé son laboratoire de recherche à Montréal,  les médias québécois ont haussé les épaules… Quand AstraZeneca a fermé son laboratoire de recherche à Montréal,  les médias québécois ont haussé les épaules… Quand Sanofi a fermé son laboratoire de recherche à Laval,  les médias québécois ont haussé les épaules… Quand Johnson & Johnson a fermé son laboratoire de recherche à Montréal,  les médias québécois ont haussé les épaules…  Quand DSM Pharmaceutical a abandonné son projet de 300 millions à Montréal, les médias québécois ont haussé les épaules…  Quand Boehringer Ingelheim a fermé son laboratoire de recherche à Laval,  les médias québécois ont haussé les épaules…  Quand Bristol-Myers-Squibb a fermé son laboratoire de recherche à Montréal, les médias québécois ont haussé les épaules…  Quand le ministre péquiste Pierre Duchesne a coupé 36,5 millions de dollars dans la recherche universitaire, les médias québécois ont haussé les épaules…

Mais quand les méchants libéraux ont décidé de couper une subvention de 175 000 dollars à une revue pour enfant parlant de science, un produit devenu obsolète à l’ère de l’internet, nos bons médias ont fait une crise d’apoplexie sans précédent.  On nous a annoncé la fin de la science au Québec, une nouvelle grande noirceur et le retour de l’inquisition espagnol… La perte de milliers d’emplois dans des laboratoires de recherche de multinationales pharmaceutiques dans la régions de Montréal ont laissé les médias indifférents, mais la subvention pour « Les Débrouillards » c’est la fin du monde…  Nos médias sont-ils simplement de mauvaise foi ou juste pas intelligents ?

L’arbre et ses fruits

Selon l’étude internationale PISA, qui évalue les compétences et les connaissances des élèves de quinze ans, en science, le Québec arrive au 18e rang avec un score de 516, loin derrière la moyenne canadienne qui fait osciller la balance à 525.  De plus la tendance est négative, depuis trois ans, le Québec a perdu 8 points.  Bref, si l’objectif des « débrouillards » est d’éveiller les jeunes à la science, c’est complètement raté. Mais continuons de les subventionner. Après tout, au Québec ce qui compte ce ne sont pas les résultats, mais les intentions.

Les incinérateurs municipaux

Dans les municipalités du Québec, entre 2009 et 2012, les dépenses par habitant, ajustées à l’inflation, sont passées de 1 576$ à 1 653 $.  C’est une hausse de 4,9% au-dessus de l’inflation.  Les municipalités veulent recevoir des milliards du gouvernement tout en pouvant gaspiller sans rendre de compte à personne; nos villes sont devenues des incinérateurs dans lesquels on brûle l’argent des contribuables.  Le gras dans les municipalités n’est pas difficile à trouver, qu’on ramène les niveaux de dépenses à ceux de 2009.  Après tout, en 2009, personne ne mourrait dans les rues parce que les municipalités ne dépensaient pas assez… De plus, il faudrait rappeler à cette bande de gaspilleurs que 55% des maires et conseillers municipaux ont été élus sans opposition lors de l’élection de 2013. C’est du jolie la démocratie municipale…


15 décembre 2014

Le Québec pauvre Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Les médias en ont peu parlé, mais la semaine dernière c’était la première diffusion des données de la nouvelle Enquête canadienne sur le revenu de Statistique Canada.

Voici comment se classe le Québec au chapitre du revenu médian après impôt…

Pauvreté Québec

Le Québec est presque dernier, devançant à peine la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick… Nous accusons un retard spectaculaire de 22 600$ sur l’Alberta et de 6 200$ sur la moyenne canadienne…  Cette situation est particulièrement honteuse quand on tient compte du fait que notre capital humain et nos ressources naturelles auraient dû faire du Québec une province capable de se battre avec les meilleurs…  Mais voilà, le modèle québécois a tout gâché…

Mais certains diront que si le revenu médias après impôt est si faible, c’est parce que le Québec redistribue efficacement la richesse pour combattre la pauvreté.  Malheureusement, ce n’est pas le cas…

Pauvreté Québec

Malheureusement, même si le modèle québécois pige allègrement dans nos portefeuilles, le Québec fait piètre figure dans la lutte contre la pauvreté. Encore une fois, le Québec est dans le fond du classement, incapable de faire aussi bien que la moyenne canadienne…

Un rappel que dans le modèle québécois on ne paye pas des impôts pour faire reculer la pauvreté ou pour le « bien commun ».  Ici on paye des impôts pour engraisser la machine gouvernementale.

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 206-0002 & 206-0003


15 décembre 2014

L’austérité, ça fonctionne ! Économie Europe Revue de presse

La Libre Belgique

Fitch abaisse la note de la France et maintient celle du Royaume-Uni
La Libre Belgique

L’agence de notation Fitch Ratings a abaissé vendredi la note de la France de « AA+ » à « AA » en l’assortissant d’une perspective stable, en raison notamment du dérapage budgétaire. Fitch a également qualifié de « faibles » les perspectives économiques du pays et affirmé que celles-ci pesaient sur la consolidation des finances publiques et la stabilisation du ratio de la dette.

« L’économie française devrait croître moins que la moyenne des pays de la zone euro pour la première fois en quatre ans », a souligné Fitch. L’agence estime que le programme de réformes structurelles du gouvernement « n’apparaît pas suffisant pour renverser les tendances négatives qui pèsent sur la croissance à long terme et la compétitivité ».

L’agence de notation financière Fitch a confirmé vendredi la note « AA+ » de la Grande-Bretagne en l’assortissant d’une perspective stable, citant à l’appui de sa décision la bonne reprise économique dans ce pays.

« Le Royaume-Uni bénéficie d’une reprise économique stable et solide. La forte croissance trimestrielle du PIB –en moyenne 0,8% d’un trimestre sur l’autre depuis le deuxième trimestre 2013– s’est poursuivie depuis le dernier examen en juin 2014 et a été la moins volatile parmi celle des principales économies industrialisées », souligne Fitch.

La France qui refuse l’austérité est décotée par les agences de crédit alors que le Royaume-Uni, qui a mis en place des politiques d’austérité, conserve sa cote de crédit.

Mais cela n’empêchera pas nos journalistes de dire que l’austérité c’est mauvais…