Antagoniste


10 décembre 2014

La statistique inutile Coup de gueule Économie International

Canadiens de MontréalLes gauchistes aiment beaucoup nous parler des inégalités de richesse.  Pour les gauchistes, les inégalités sont synonymes de pauvreté et de misère, ça fait partie de leur petit catéchisme, c’est le dogme central de leur idéologie…

Pourtant, quand on met de côté ses émotions et qu’on décide de réfléchir à tête reposée, on réalise rapidement que toutes les statistiques sur les écarts de richesses sont complètement inutiles.  Une société peut être très riche, mais inégalitaire; ou très pauvre, mais égalitaire.

Pour s’en convaincre, il suffit d’utiliser l’indice gini. L’indice gini est une mesure du degré d’inégalité de la distribution des revenus. Ce coefficient est un nombre variant de 0 à 1, où 0 signifie l’égalité parfaite (tout le monde a le même revenu) et 1 signifie l’inégalité parfaite (une personne a tout le revenu, les autres n’ont rien).  Voyons ce que donne l’indice gini du club de hockey des Canadiens…

L’indice gini du Canadien est de 41,9.  À titre indicatif, l’indice gini du Canada est de 32,1 i.e. le Canada est plus égalitaire que le Canadien. En fait, le niveau d’inégalité chez le Canadien est comparable à celui du Nigéria.  Pourtant, au Nigéria, 82% de la population gagne moins de 2$ par jour; du côté du Canadien, le joueur le plus pauvre, Dustin Tokarski, a plus peur de la fin du monde que de la fin du mois avec son salaire de 562 500$ par année.  Malgré les écarts de richesses chez le Canadien, personne ne se nourrit dans les soupes populaires ou ne s’habille à l’armée du salut.

Comme vous pouvez le constater, toutes les statistiques se rapportant aux inégalités sont inutiles, car le niveau d’inégalités ne nous apprend rien sur la pauvreté ou la misère d’un pays.  Mieux vaut l’inégalité dans la richesse que l’égalité dans la misère.

P.-S. Ce sont peut-être ces écarts de richesses qui expliquent la violence au hockey, les tensions sociales font en sorte que les pauvres s’en prennent aux riches…


10 décembre 2014

Sauve qui peut ! Économie Gauchistan Québec

Hier, l’institut de la statistique du Québec a publié son bilan démographique pour l’année 2013. Mauvaise nouvelle pour le Québec, le taux d’accroissement de la population est passé de 9,1‰ en 2012 à 7,7‰ en 2013.  Cette baisse relativement importante est le résultat d’une immigration internationale moins abondante, un recul de 3 050 personnes, mais surtout d’un exode massif des Québécois vers les autres provinces canadiennes.  Jugez par vous-même.

Quitter Le Québec

En 2013, le solde migratoire a été de -13 086 personnes, des gens qui ont quitté le Québec pour surtout aller vivre en Ontario (7 100 personnes) et en Alberta (4 700 personnes).  Les pertes de l’année 2013 sont les pires en 15 ans…  À titre indicatif, une perte de 13 086 personnes, c’est un peu comme si la population de Matane se volatilisait dans une autre province…

On peut dire que les péquistes et le stupide débat sur la charte ont poussé plusieurs Québécois vers la sortie.  De plus, il est bon de rappeler que ce ne sont pas les pires qui quittent le Québec pour refaire leur vie dans une autre province, au contraire…  Quoique faire partir les meilleurs est peut-être une stratégie référendaire…

P.-S. Si le modèle québécois est une réussite qui fait l’envie du monde entier, pourquoi le Québec a un solde migratoire négatif avec les autres provinces?

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Le bilan démographique du Québec. Édition 2014


10 décembre 2014

Ce que nos médias ne vous diront pas… Environnement États-Unis Revue de presse

USA Today

Causes of Calif. drought natural, not man-made: NOAA
USA Today

Natural weather patterns, not man-made global warming, are causing the historic drought parching California, says a study out Monday from federal scientists.

« It’s important to note that California’s drought, while extreme, is not an uncommon occurrence for the state, » said Richard Seager, the report’s lead author and professor with Columbia University’s Lamont Doherty Earth Observatory. The report was sponsored by the National Oceanic and Atmospheric Administration. The report did not appear in a peer-reviewed journal but was reviewed by other NOAA scientists.

« In fact, multiyear droughts appear regularly in the state’s climate record, and it’s a safe bet that a similar event will happen again, » he said.

The persistent weather pattern over the past several years has featured a warm, dry ridge of high pressure over the eastern north Pacific Ocean and western North America. Such high-pressure ridges prevent clouds from forming and precipitation from falling.

The study notes that this ridge — which has resulted in decreased rain and snowfall since 2011 — is almost opposite to what computer models predict would result from human-caused climate change.

Les médias d’ici aiment bien nous dire que la sécheresse en Californie est le résultat du réchauffement climatique. Mais quand des scientifiques montrent que le réchauffement climatique aurait dû faire augmenter les précipitations sur la Californie, personne n’en parle.

Si les Québécois sont si unanimes à dire que le réchauffement climatique est une vérité immuable et inattaquable, c’est surtout parce qu’ils sont maintenus dans un état perpétuel d’ignorance par leurs médias.