Antagoniste


19 novembre 2014

L’argent et les relations publiques Coup de gueule Économie Environnement Gauchistan Québec

Al Gore

Depuis plus d’un an, Équiterre travaille activement à bloquer la construction du pipeline Énergie Est de TransCanada, de même que la construction d’un port pétrolier à Cacouna. Ce battage médiatique n’est pas gratuit, il est donc intéressant de savoir qui participe au financement d’Équiterre pour tenter de paralyser le développement économique du Bas-St-Laurent, une région qui doit composer avec un taux d’emploi de 48,5% (contre 61,6% pour le Canada).

Voici la liste des organismes publics qui ont financé/commandité les activités d’Équiterre, selon leur dernier rapport annuel

  • Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Direction de santé publique de Montréal
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
  • Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport
  • Ministère des Ressources naturelles
  • Ministère des Transports du Québec
  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
  • Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales
  • Société d’habitation du Québec
  • Ministère des Ressources humaines et Développement des compétences
  • Office nationale de l’énergie
  • Agence métropolitaine de transport
  • Conférence régionale des élus de l’agglomération de Longueuil
  • Conférence régionale des élus de la Montérégie Est
  • Conférence régionale des élus de Laval
  • Conférence régionale des élus Vallée-du-Haut-Saint-Laurent
  • Conférence régionale des élus de Laval
  • Société de transport de Montréal
  • Ville de Laval
  • Ville de Longueuil
  • Ville de Montréal
  • Ville de Québec
  • Hydro-Québec
  • Ivanhoé Cambridge
  • Regroupement national des Conseils régionaux de l’environnement
  • Société des alcools du Québec
  • Société des établissements de plein air du Québec

En tout et partout, Équiterre reçoit 1 541 469$ des différents paliers de gouvernements, ce qui correspond à 36% de son financement.  La masse salariale d’Équiterre est de 1 797 545$ pour 23 employés à temps plein et 35 employés à temps partiel.  À ceci, il faut ajouter 344 238$ en honoraires de professionnels ou de consultants.

Selon vous, quelle serait la réaction du public si un gouvernement ou organisme public avait commandité ou financé les activités de relations publiques d’une pétrolière ? Probablement que cette histoire aurait fait un gros scandale… Pourtant, quand c’est pour un groupuscule écologiste, tout passe comme du beurre dans une poêle chaude.

Vous avouerez qu’il est particulier de voir des gouvernements et organismes publics utiliser l’argent des contribuables pour aider un groupuscule écologiste qui entrave le développement économique d’une région avec un taux d’emploi qui n’est que de  48,5%. C’est comme si on utilisait l’argent des contribuables, y compris ceux du Bas-St-Laurent, pour subventionner la création de chômeurs dans le Bas-St-Laurent. Il est également ridicule de voir des villes comme Montréal, Longueuil Laval ou Québec verser leurs deniers publics à un organisme qui va nuire aux intérêts économiques de petits villages dans le Bas-St-Laurent…

En passant, pourquoi Équiterre a été très discret sur le projet de cimenterie ? Ce projet est pourtant plus polluant et coûteux pour les contribuables que le pipeline de TransCanada?


19 novembre 2014

Les réfugiés économique Canada Économie En Chiffres Québec

Dans un premier temps, voici quelle a été la durée moyenne du chômage chez les 25-34 ans dans les provinces canadiennes entre 2004 et 2013:

Enfer Québec

Ensuite, voici le solde migratoire des 25-34 ans pour la même période:

Enfer Québec

Conséquence d’une économie merdique, les jeunes, que l’on dit être la force et l’avenir des nations, quittent vers les provinces avec une économique dynamique… Notez que le Québec a presque autant d’expatriés que l’Ontario malgré une population beaucoup plus petite (13,7 millions vs. 8,2 millions).

Et pendant ce temps, des Québécois sont assez idiots pour penser que TransCanada complote pour les appauvrir…  Le Québec, une terre de Caïn…

Source:
Fraser Institute
Go West, Young Adults: The 10-year Western Boom in Investment, Jobs, and Incomes


19 novembre 2014

Obama ne fait plus partie de l’équation Économie Environnement États-Unis Hétu Watch Revue de presse

Bloomberg BusinessWeek

Poll: Americans Want GOP Congress, Not Obama, to Set National Agenda
Bloomberg BusinessWeek

Times have changed. A new Gallup poll finds that a large majority of Americans would like the Republican-controlled Congress, rather than President Obama, to set the direction for the country in the coming year, a marked change from 2012, when a slim majority said they preferred for Obama to guide the agenda.

« Who do you want to have more influence over the direction the nation takes in the next year—Barack Obama or the Republicans in Congress? » Gallup asked 828 U.S. adults.

Fifty-three percent of those surveyed said they wanted Republicans in Congress to have the greater influence, 36 percent said Obama, and 8 percent, well, didn’t seem to care, answering « same/neither. » In 2012, by contrast, 46 percent of Americans said they wanted Obama to have more influence.

Lorsque les nouveaux sénateurs républicains, élus le 4 novembre dernier, seront assermentés le 20 janvier 2015 et que le sénat deviendra enfin républicain, j’espère que le président Obama en prendra bonne note, spécialement quand le vote pour le pipeline Keystone gagné par le nouveau parti au pouvoir.