Antagoniste


18 novembre 2014

Libérez-nous des syndicats ! Économie États-Unis Hétu Watch

SyndicalleuxÀ la fin de l’année 2012, Rick Snyder, le gouverneur républicain du Michigan, a promulgué une loi de type « right-to-work ». Concrètement, cette loi abolit l’équivalent américain de la « formule Rand »; dans les états « right-to-work », il n’y a pas de syndicalisation forcée, les travailleurs sont libres de ne pas payer leurs cotisations syndicales s’ils jugent que leur syndicat fait un mauvais travail.

Il va sans dire que l’adoption de cette loi avait indigné la gauche. Des politiciens démocrates avaient annoncé que l’adoption d’une telle loi allait faire couler le sang, d’autres avaient prédit que l’affaiblissement du pouvoir syndical allait obligatoirement se traduire par une diminution des salaires.

Deux ans plus tard, on constate que la loi n’a pas été la source de violence, mais qu’en est-il des salaires ?  Ont-ils diminué ?

Absolument pas, depuis l’adoption de la loi, les salaires au Michigan sont passés de 38 291$ à 39 215$, une hausse de 834$ (+2,2%) qui correspond à la 9e plus forte augmentation dans les États américains durant cette période !

Bref, l’abolition de la « formule Rand » a été une bonne chose pour les travailleurs michiganais.

D’ailleurs, le gouverneur Rick Snyder a été réélu le 4 novembre dernier en récoltant 51% des votes.


18 novembre 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (11-17 novembre) selon Influence Communication.

Les cérémonies pour le Jour du Souvenir ont été particulièrement suivies cette année en raison des attentats de St-Jean-sur-Richelieu et d’Ottawa. C’est particulièrement imposant au Québec, alors que l’an dernier, le Jour du Souvenir n’avait obtenu qu’un poids médias de 0,79 %. Au Canada, ces cérémonies représentaient l’an dernier la 6e nouvelle la plus médiatisée de l’année avec un poids de 4,93 %. À la suite de ces cérémonies qui avaient lieu mardi, les médias du Québec et du Canada se sont mis en mode football, alors que les éliminatoires ont débuté dans la Ligue Canadienne de Football (LCF) et que les finales régionales du football universitaire se tenaient aux quatre coins du pays. Le constat est particulièrement surprenant au Québec, alors que la victoire surprise des Carabins s’est faufilée au troisième échelon des nouvelles les plus médiatisées lors de la dernière semaine. Ce match universitaire a obtenu 38 % plus de médiatisation que la demi-finale de l’est entre les Alouettes de Montréal et les Lions de la Colombie-Britannique. Notons que les assistances aux deux parties ont été relativement similaires (environ 15 000 à Montréal contre 13 500 à Québec). Le mot-clic #carabins a aussi passé près de percer le top 100 au Québec avec la 106e position. Au Canada, c’est toutefois la LCF qui retient l’attention, avec les 3e et 5e échelons du palmarès hebdomadaire des nouvelles les plus médiatisées.

Actualité Québec

Actualité Canada

Source:
Influence Communication


18 novembre 2014

Un avertissement pour le Québec Économie International Revue de presse

The Daily Telegraph

‘Godfather’ of Abenomics: Japan’s sales tax hike must be delayed
The Daily Telegraph

Japan must delay the second stage of its planned consumption tax hike or policymakers may derail the nascent recovery, the architect of Abenomics has warned.

Koichi Hamada, a special adviser to prime minister Shinzo Abe and one of his closest confidants, said the government’s decision to raise the tax to 8% from 5% in April had triggered a deep economic contraction and that the world’s third largest economy was too fragile to withstand the shock of another hike.

“The consumption tax hike is a great big turbulence to the Japanese economy. It may have erased almost two thirds of the benefits of Abenomics,” he told the Telegraph. “At the very least, a third of this great experiment is gone.

“I used to say that we should wait until the third quarter figures are out. However, by various economic indicators, the GDP figures cannot be very optimistic,” he added.

La perspective d’une hausse de taxe a suffit pour faire replonger le Japon dans une nouvelle récession qui pourrait être profonde…

J’espère que les 125 politicos de l’Assemblée nationale ont noté cette information…